Le festival des conversations

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le festival des conversations

Un bon nombre d’entre nous désirent tant que nous quittions tous les faux problèmes afin de se mettre à réorganiser la société dans toute sa réalité. Les mêmes peuvent saigner pour les autres de les voir s’égarer dans des illusions, qui n’en sont pas pour elles/eux, qui les souffrent réellement – alors que, nous, nous savons bien que ces souffrances ne proviennent que d’un mauvais usage des facultés mentales. Dû à la méconnaissance de ses mécanismes véritables.

..

Nous voudrions insuffler tout ce que nous savons à ce sujet afin qu’enfin ces obstacles s’évaporent, disparaissent et s’envolent de qui subit ces inutiles douleurs. Si nous pouvions transvaser de nous à eux. Et nous allons encore essayer !

..

………………………………************************************

..

« Comment un système de contrôle, appliqué par une minorité de la population, est-il en mesure de manipuler toute une majorité ? C’est simple: il suffit de faire régner la peur, l’insécurité et de gonfler l’orgueil des individus tout en les montant les uns contre les autres, puis de proposer les seules solutions viables.

..

Ce système agit même jusqu’au niveau individuel : en effet, toute (tentative de) conversation est immédiatement perçue comme une menace, aussi logique son propos soit-il. Il y a toujours des projections récurrentes telles que: « Tu veux toujours avoir raison ! » ou encore « Tu veux que tout le monde soit de ton avis ! ». En gros, il s’agit toujours de pointer du doigt un ennemi externe plutôt que de réellement écouter les idées et la logique que l’on cherche à exprimer. Ainsi, une discussion entre des individus, forgés par un contexte et des expériences similaires, finit par les opposer les uns aux autres en un rien de temps, sur la seule base de quelques mots échangés, d’incompréhensions et de craintes de voir leur ignorance révélée au grand jour. »

..

C’est donc à l’intérieur d’un certain nombre d’entre nous que règne cette douleur qui nous empêche de montrer en grand combien nous ne fonctionnons pas du tout comme cette société. Que les conversations sont notre domaine d’excellence. Que nous pouvons les utiliser comme terrains moelleux d’atterrissage. Comme nids protecteurs afin de s’y mouler dans le meilleur de soi. S’y délester de tous les maux subis, les oublier et passer à…autre chose (comme…l’abolition du système !). Oui de sortir son regard meurtri de soi et voir, enfin, que nous sommes si nombreux à vivre déjà un pied heureux dans la nouvelle civilisation. Que ces soi-disant problèmes ce n’est plus que du passé. Et que nous sommes au moment de toutes les solutions. Qui nous sourient toutes…

..

Tout ceci ne survient que parce que nous sommes pétris de réactions démocratiques. Sinon nous te secouerions tous ces humains qui s’éternisent autour de leurs nombrils comme des pruniers. Nous te les agiterions bellement afin de faire tomber leurs conneries. Tout comme la brutalité régressive des prétendus dirigeants ne se cache plus, elle, en maltraitant tout le monde à coups de matraques illégales. Nous ne suivons pas ces régressifs dans leur barbarie…Nous, nous trouvons face à des humains pour qui prennent toute la place des problèmes qui n’existent pas – puisque les solutions existent, elles, qui les effacent si rapidement. Dès que nous les embrayons. Suffit d’entrer dans le mouvement qui reste supérieur à chacune de ses parties. Ce qui veut dire qu’une force magistrale va les prendre en charge et les délester de ces faux problèmes qui les meurtrirent tant. Un mouvement que nul ne peut décrire mieux qu’en en énumérant toutes les sensations extraordinaires qu’il nous procure – n’est réductible à aucun de ses membres. Mais est une entité qui ressemble un peu à tous mais possède sa dimension gigantesque particulière. Ainsi, nous y sentons-nous plus intelligents – dans le sens réceptifs, perspicaces, compréhensifs, attentionnés, etc. Et nous aimons y déplier – oui y défroisser – toutes nos lucidités qui transpercent les murs factices des faux problèmes sociaux. Faux – puisqu’il suffit que le mouvement s’ébranle pour que les effets des propagandes sombrent à jamais. L’ignorance devient espèce disparue… Tous ces non-mystères sont faciles à expliquer : le mouvement est plus que nous : aucun d’entre nous n’en possède l’explication complète. Parce qu’il peut tellement plus que chacun-e de nous. Ainsi – à ce moment, nous savons que L’IGNORANCE n’est pas du tout le fait de ne pas savoir. Qui peut se modifier en…apprenant. Non l’ignorance, cet obscurantisme à l’envers (il y a bien plus au sommet qu’à la base !), ce nihilisme si ennemi de la société, est bien le fait prémédité, malsain, antisocial, individualiste abusif de …ne pas vouloir savoir. Si je ne sais pas, je ne suis pas impliqué (sauf que la vie intérieure, alors détraquée, s’en ressent énormément). Donc nous savons tout cela, et bien plus, mais comme nous restions démocratiques dans le moindre détail – nous ne pouvons bousculer et chahuter qui ne le sait pas encore. Cette ignorance est de celle qui ne dure pas longtemps.

..

L’autre « ignorance » est celle des prétendus dominants (ces obscurantistes qui veulent nous ramener aux cavernes, non mais, des fois !) – celle qui les fait fuir les conséquences de leur règne illégal, oui refuser de (re)connaitre tout le mal qu’ils/elles ont fait sans la moindre justification. Sans alibi. Ni excuse. Etc. De quelle ignorance surgit donc la pire des arrogances ? Ce que vous ne savez pas ne vous fera aucun bien !

« Je n’ai cessé d’affirmer qu’un bon début pour remédier à la multitude de problèmes dans le monde, c’est de bien comprendre et d’appliquer la communication dans son état pur, une véritable ironie à notre « époque de la communication ». Mais je pense qu’il s’agit là d’un talent dont nous avons été volontairement privé. En effet, nous ne faisons que réagir à certains mots sur la base de notre ressenti [manipulé !], et si le mot n’a pas d’importance, alors nous évoquerons l’argument du ton sur lequel il a été dit. Faire taire le messager au lieu d’écouter le message est aujourd’hui devenu la « norme ».

L'arrogance-de l'ignorance : -et sa comique fin

J’appelle cela « l’arrogance de l’ignorance ». Dans ce monde où règnent les « smart » ceci et les « intelligents » cela, l’ego démesuré est roi, ainsi que l’auto-jugement (ou plutôt la peur d’être jugé par autrui) et la projection malhonnêtement amplifiée de torts causés par d’autres. En effet, si tout ce que nous possédons est intelligent, y avons-nous toujours notre place ? À notre époque, et plus que jamais dans l’histoire, très nombreux sont les individus ayant bénéficié « d’études supérieures ». [on ne dirait pas toujours dans les…comportements. Nous y verrions plutôt des études…inférieures !]. En même temps, cette intelligence acquise a généré une attitude de supériorité, une culture du « tout m’est dû » qui semble obstruer toute notion de bon sens ainsi que la faculté d’élargir ses connaissances au-delà de ce qui est généralement « connu ». Peut-être le nombre d’années et de sacrifices investis dans le but d’atteindre les jalons supérieurs de la société finissent-ils par persuader l’individu qu’il « n’a plus besoin d’apprendre », puisqu’il a obtenu tous ces « diplômes qui prouvent… son intelligence » ? [à un moment T, seulement. Rien n’est définitif : qui ne fournit pas l’effort quotidien de faire marcher sa tête la transforme en une…matraque pour les autres. Oui leur tape clairement sur les nerfs !].

Le concept, c’est de toujours vouloir prouver d’être « meilleur », ou du moins plus « instruit », afin de sauver la face en ayant recours à des projections, elles-mêmes basées sur l’angoisse de ne pas être aussi bien informé qu’on ne le pense. Voici le prototype de l’ego parfaitement programmé, avec ses réactions automatisées que sont l’indignation, la peur d’être le perdant d’une compétition (de l’esprit) et l’arrogance puérile. Ces personnes doivent protéger leurs insuffisances simplistes et innées par le biais de projections extérieures ciblant l’interlocuteur à l’écoute d’informations. À titre personnel, rien que le mois dernier, deux personnes qui m’étaient totalement étrangères m’ont dit que j’étais « dangereux » car j’écoutais et que je ne m’exprimais pas beaucoup. À ma question « dangereux pour qui ? » on m’a répondu: « pour tous ! ». Voici comment l’intelligence devient une menace. […notons que toutes ces réactions détraquées – être accros à l’opinion des autres, se déguiser en une armure d’efficacité, ne s’occuper que de son look externe rarement de sa vie intérieure, etc. – ne proviennent que de l’imbécilité inexcusable de jouer des « rôles » (rôles fourbis pas la société afin d’y engluer les citoyens). Suffit de ne plus jouer de rôles et toute cette ribambelle de faux problèmes se carapate ! L’attitude révolutionnaire c’est la simplicité en tout : et quoi de plus simple que…d’être juste soi-même, sans rôles et autres parasites ?].

..

Ainsi, dans ce cas, la notion « d’ignorance » est une insulte, plutôt qu’une simple définition lexicale : en effet, l’ignorance est une base de départ, un état à partir duquel il est possible d’apprendre. Mais en s’indignant ou en adoptant une attitude défensive, la seule chose que l’on affiche de cet état d’ignorance est un état de stupidité. En étant persuadé de tout savoir, est-il alors possible d’apprendre ? C’est une question importante à se poser à ce sujet. C’est même pire lorsque quelqu’un interprète toute occasion de réflexion comme une insulte, puisqu’il consolide ainsi sa détermination à persévérer dans l’ignorance. Ce que vous ne savez pas ne vous fera aucun bien !

À mon avis et selon mes observations, l’espèce humaine dans son ensemble a régressé pour atteindre l’intelligence d’un cendrier vide. Que tirez-VOUS de cela ? Est-ce de ma faute ou de la vôtre ? Suis-je responsable de vos interprétations ? Qu’avez-vous compris de ces mots ? Votre première pensée a-t-elle été de croire que je haïssais l’humanité et que je souhaitais sa perdition ? Une simple observation peut-elle être qualifiée de « haine » ? À quel moment une véritable réflexion s’enclenche-t-elle, plutôt qu’une réaction programmée ? Voici le fond de ma pensée: comment de simples questions et observations peuvent-elles être détournées et tordues jusqu’à ce qu’elles finissent par correspondre aux impulsions défaitistes et aux projections d’autrui (puisque chacun doit se défendre dès lors qu’il se « sent » attaqué) ? Ces dernières ne sont effectivement que des réactions programmées dans le but d’empêcher tout questionnement et toute réflexion indépendante. […pour nous et un bon nombre d’êtres libres c’est complètement raté. Mais raté au point que nous voyons les choses comme elles sont et non grimées et maquillées par la propagande – et donc, aussi, tous nos frères humains égarés et se débattant dans de faux problèmes. Faux au sens où notre regard « libéré » ne voit rien qui les agresse directement. C’est dans leur tête et leur corps manipulé à n’être que des impulsions ennemies de leurs intérêts véridiques. Conclusion pour nous ? Commencer par désenchainer les autres citoyens de toutes ces illusions, les laver de ces parasitages encombrants et leur refiler de la fontaine de jouvence qui se nomme « entrer dans le mouvement » !].l

..

En effet, vous arrive-t-il de vous remettre en question lorsque vous venez de répondre par un « NON ! » presque automatique, tel un enfant ? Ou lorsque vous ne parlez que pour vous entendre parler, même si cela n’apporte rien à la conversation, ou que cela n’a aucun sens ? Vous demandez-vous si vous avez bien écouté ce qui a été dit (ou ce qu’on a essayé de dire) ? Vous demandez-vous pourquoi de telles réponses surgissent quasiment hors de votre contrôle ? Avez-vous saisi l’occasion « d’apprendre quelque chose de nouveau » ? Pour ma part, je sais que ce n’est pas toujours le cas, mais je remets en question mes réactions et mes réponses pour déterminer si celles-ci ont été programmées ou non.

..

Mes questions sont-elles trop choquantes ? Sont-elles trop profondes ? Peut-être suis-je juste trop négatif ? Pouvez-vous trouver d’autres justifications et projections permettant d’ignorer le message que j’essaye de transmettre ? Jusqu’où l’ego ira-t-il afin de protéger son état d’ignorance ? […c’est lâché : l’égoïsme ne sait rien, ce pourquoi il est insupportable. L’intelligence survient que lorsque nous « n’écoutons » le crétin d’égo !]. Ce que vous ne savez pas ne vous fera aucun bien !

..

Il est très facile de questionner les motivations d’autrui, de projeter vers l’extérieur plutôt que de creuser en introspective et de s’observer soi-même de manière honnête et sincère. Après tout, qui aime « avoir l’air stupide » ? En réalité, ne s’agit-il pas là d’un simple jeu de l’esprit auquel nous jouons tout seul ? Nous arrive-t-il de nous demander POURQUOI nous nous torturons de la sorte ? […surtout avec de faux problèmes ] Pourquoi nous accordons tant d’importance à ce que les autres pensent de nous, alors que ce que nous pensons qu’ils pensent provient de notre propre esprit ? Pourquoi leur accorder tout ce pouvoir sur nous ? Ne devrions-nous pas garder ce pouvoir pour nous forger et devenir de meilleurs êtres humains ? Ne devrions-nous pas apprendre dans le but humaniste de transmettre l’information véritable aux générations futures, leur permettant ainsi d’évoluer ?

..

Nous sommes en 2016 et en guerre envers et contre tout, y compris nous-mêmes. Avons-nous réellement « progressé » en tant que « civilisation » ou « société » ? Comment serait-ce possible, alors que dans l’ensemble, nous ne sommes ni civiques, ni sociaux. » […donc honneur infini pour nos proches qui ont su demeurer sociables et citoyens incorruptibles !].

..

…………………………….******************************************

..

Incursion donc entièrement réussie et dans la plus complète transparence :

** 1) – Nous prenons n’importe quelle actualité (soit par un texte, soi par une information directe) et nous la transmutons non en or mais en la preuve qu’une autre civilisation existe déjà ! Nous demeurons au-dessus de l’époque.

..

*** 2) - Le fait indiscutable que nous nous en soyons entièrement extirpé(e)s de ce système le dénude pas si terrible que cela. Plutôt minable. A moins de faire de nous des surhommes, des génies flambloyants ou des dieux. Ce pourquoi ce système a encore tort puisqu’il nous cache à « votre » vue (il vous prive des meilleurs…). Quoi qu’il fasse ce système est dans la tenaille de notre logique de simplicité : il perd à tous les coups. Ses agitations désordonnées l’enfoncent toujours mieux. Ceci se nomme avoir trouvé « la sphéricité de l’information » - ce qui empêche toute prise intrusive et abusive. Soit l’information « pure » est restituée soit nous voyons les mains sales des manipulateurs (manipulateurs comme ceux qui manient avec leurs mains !) s’empêtrer dans leurs inefficacités.

..

** 3) – Les solutions toutes les solutions existent mais elles ne sont pas dans le système. Qui lui n’est plus qu’un amas de problèmes : quitter le capitalisme laisse tous les faux problèmes derrière ! Quel gigantesque…soulagement…

..

** 4) – Comme les solutions existent bien c’est aussi une solution rutilante et flamboyante que de quitter le système. Cela se nomme « la Fête mondiale permanente » (ce qui signifie que l’abolition du capitalisme va créer une fête qui va constituer la société dans tout son futur). Exaltés de vivre avec les autres !

..

** 5) – Les faux problèmes vont paraitre alors si minuscules et si facile de s’en …épousseter de ces poussières ! Bye bye an don’t buy…

Et l’arrogance de l’ignorance recevra son salaire d’un comique insurpassable :

..

………Elle ne saura jamais de jamais ce qui « se » passe !

.

Niquée jusqu’à l’os, blousée, roulée dans la farine, ridiculisée..

..

Aussi, si vous croisez un brutal arrogant de l’ignorance n’en soyez plus blessés…

..

Mais déjà écroulés de rire ! VDR. Un versement en avance, en somme…

..

..

Notre asservissement et sa solution

..

...la concurrence vue d’en face (oui la non-concurrence existe bien et c'est tellement...MIEUX :!)

..

Oui, les rapports humains existent, ce n'est pas la peine de se mettre dans de tels états...

..

lorsque « leur » technologie (comme seul rapport humain) nous aura bouffés ?

....

Aussi - lorsque cette ignorance par excès de technologies rencontre l’arrogance de l’ignorance – par la posture sociétale si encouragée du « moins je sais, plus j’ai tous les droits » - que vivons-nous ? La fin en direct de leur…règne !

..

…………………………….*******************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

…..Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la …..situation

….. Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Géométries géo-Graphiques !

Géométries géo-Graphiques !

comment se libèrer physiquement de la connerie ?

comment se libèrer physiquement de la connerie ?

si les prétendus pouvoirs ont déjà si peur de nos pensées - qu'est-ce que ce sera du reste ?

si les prétendus pouvoirs ont déjà si peur de nos pensées - qu'est-ce que ce sera du reste ?

l'impossible censure - comment montrer plus ?

l'impossible censure - comment montrer plus ?

ce que vous ne savez pas ne vous fera aucun bien - alors pourquoi persister à ne pas savoir ?

ce que vous ne savez pas ne vous fera aucun bien - alors pourquoi persister à ne pas savoir ?

C’est ici que nous insérons un cerveau – et pas plus bas !

C’est ici que nous insérons un cerveau – et pas plus bas !

L'orgueil permet les descriptions les plus somptueuses : c'est donc un immense arnaqué ! Un arrogant si ridicule...

L'orgueil permet les descriptions les plus somptueuses : c'est donc un immense arnaqué ! Un arrogant si ridicule...

L'orgueil n'est qu'un nombril qui n'arrête pas de naitre - mais ne fait absolument rien de sa vie !

L'orgueil n'est qu'un nombril qui n'arrête pas de naitre - mais ne fait absolument rien de sa vie !

Selon Gartner, les dépenses numériques mondiales devraient rester stables en 2016 à un peu plus de 3412 milliards de dollars. Mais cette projection ne tient pas compte du Brexit, dont l’impact se ressentira par une augmentation des prix et une baisse des ventes en Europe... Voilà ce que coûte l'étalage stérile des égos. Alors imaginez la même somme pour la Fête mondiale permanente...

Selon Gartner, les dépenses numériques mondiales devraient rester stables en 2016 à un peu plus de 3412 milliards de dollars. Mais cette projection ne tient pas compte du Brexit, dont l’impact se ressentira par une augmentation des prix et une baisse des ventes en Europe... Voilà ce que coûte l'étalage stérile des égos. Alors imaginez la même somme pour la Fête mondiale permanente...

le festival des conversations

François Lemay, conférencier et fondateur du mouvement de conscience sociale « Inspire-toi! » et de l’académie de pleine conscience Kaizen nous parle en direct de Val-Morin, lieu où se déroulent les retraites Kaizen. Il nous donne 2 trucs simples pour cesser d’avoir peur du jugement. Pensez tout d’abord que si vous avez peur du jugement, c’est qu’avant tout vous êtes une personne qui juge. Soyez avant tout une personne authentique et vulnérable. Voici les 2 trucs : 1. L’élastique : mettre un élastique autour du poignet et à chaque moment où nous avons un jugement ou une critique, prendre l’élastique et le relâcher pour vous remettre dans le moment présent et vous faire prendre conscience de votre comportement. 2. WOW! : lorsque le jugement arrivera, émettre un « Wow » en vous disant « As-tu vu comment ma machine a envie de réagir? » Tout ceci dans le but de faire de vous une meilleure version de vous-même!...tout le monde est capable de nous offrir, aussi, ses 2 meilleurs trucs, non ?

Tout ce qui nous parle français en sait plus que nous...

Le rire augmente la mémoire donc nous n’oublions pas de rire et le rire... ne nous oublie plus !

Publié dans Victoires**

Commenter cet article