Lorsque de notre responsabilité dépend notre vie ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Lorsque  de notre responsabilité dépend notre vie ?

Responsabilité cela sonne comme fardeau, poids, frein à notre progression. L’impression que nous allons y perdre notre temps et notre énergie. C’est parce que, comme souvent, nous n’entrons pas « dans » l’expérience, que nous ne nous lovons pas au plus creux d’elle. D’où - nous recevons seulement les mécanismes de « rétroaction négative ». Qui ne sont qualifiés de négatifs que parce que l'action engendrée est toujours… opposée à celle qui déclenche le processus. Donc c’est comme si nous acceptions la responsabilité et que tout l’échafaudage s’écroule sur nous. Il y aurait comme un hiatus !

..

D’évidence ce n’est pas la bonne approche…Nous devrions plutôt chercher une sorte de… thermostat de la responsabilité : une homéostasie naturelle qui rééquilibre le système de nous-mêmes. Plus de responsabilisations lorsqu’il s’agit d’assumer. Et moins lorsque nous devons nous auto-guérir d’un excès de charges objectives que nous ne pouvons toutes porter ! Nous vivons un peu ce que la Terre supporte, en fait ! Nous devons nous agricultiver aussi…

..

L'homéostasie individuelle et collective

Combien de comportements donnent une place centrale à la responsabilité individuelle ? Ceux de la permaculture - le retour de la permanence en tout - qui veulent changer le monde. Il ne s’agit pas pour cela de se “culpabiliser” ou d’entrer dans de “l’écologie punitive” mais bien de prendre conscience, pleinement et entièrement, “de notre dépendance personnelle à l’égard de l’environnement”. Tant local que mondial. Nous ne pouvons pas survivre sans elle – par contre, la Nature peut et pourra vivre sans nous. Oui lorsque de notre sens des responsabilités dépend notre vie future !

..

“En endossant la responsabilité individuelle de nos besoins et en assumant les conséquences de nos actes, nous refusons d’être des consommateurs dépendants de produits et de services non soutenables, pour devenir des producteurs responsables, aux valeurs et aux productions pertinentes”, argumente David Holmgren.

..

Alors que nous semblions, d’abord, compter sur les conférences internationales telles, récemment, la conférence Paris-Climat 2015 pour limiter le réchauffement global en dessous des +2°C – nous ne changions pas, tout de suite, là maintenant, à la seconde, nos réels comportement de vie. Est-ce que des questions telles « quelle influence réelle pourrait avoir la “responsabilité individuelle” contre le réchauffement climatique ? » sont vraiment adultes ? Puisque si nous faisons ces efforts, d‘autres le font, de nombreux autres et ces milliers, millions ou, peut-être un jour, ces milliards d’efforts obtiennent un total tel que le changement nécessaire est déjà réalisé et concrétisé ! La responsabilité est de se demander à soi-même le maximum !

Aussi – tous les débats sur et autour de la permaculture ? Il ne s’agit pas avec la permaculture de faire pression sur les pouvoirs publics (…comme le mouvement pour la décroissance, par exemple) pour qu’ils infléchissent leur politique. « Il s’agit simplement d’aider les individus, les ménages et les communautés locales à accroître leur autonomie et leur autorégulation”.

Pour David Holmgren, nous avons là “le moyen le plus puissant de réduire notre impact environnemental total et transformer la société, en freinant et en réorganisant le cycle production – consommation. Cette approche s’appuie “sur le fait qu’une certaine partie de la société est prête, motivée et surtout capable de changer de façon significative son comportement si elle estime que c’est possible et important ». Cette forte minorité, mue par une réelle motivation sociale et environnementale, est le levier d’un changement à grande échelle”, promet David Holmgren.

..

Approche naïve ? Irréaliste ? Trop lente ? Ce n’est pas vraiment la préoccupation centrale… “La politique, l’histoire et l’écologie nous enseignent que la permaculture a de solides raisons d’insister comme elle le fait sur la responsabilité individuelle”, répond David Holmgren. En effet, d’abord, “le principal moteur de notre destruction mondialisée”, c’est “le milliard et quelques d’individus de la classe moyenne, et non les élites, peu nombreuses, ni la majorité des habitants, relativement autonomes mais de plus en plus indigents”. Or, face à ce milliard de têtes de linottes, choisir son mode de vie est… “un moyen d’expression et d’action individuel” et “cette prise en main individuelle nous offre l’occasion unique de… déclencher un changement ascendant”, explique le cofondateur de la permaculture. Ne jamais perdre de temps avec leurs enfantillages permet de rendre irrésistibles de tels engagements…Une autonomie mentale envers ce que la société comporte de si…irresponsable ! Et qui coule en cascades du haut jusqu’en bas : l’irresponsabilité collective est le comportement social dominant !

..

Vers l'autonomie par la permaculture ?

..

De Bill Mollison & David Holmgren ...par rapport au couvert permanent, de mieux associer cultures et boisement - cette idée correspond, aussi, à désirer coupler plus d’autonomie et de responsabilité...

……………………………**************************************

..

De ce refus dirresponsabilité collective découle un ensemble de…principes comportementaux :- mais qui ne sont ni astreintes, ni ordres, ni assujettissements, ni dogmes, etc. plutôt des conseils avisés de grands voyageurs à des néophytes. Écoutons plutôt !

...

– Tout d’abord observer et interagir, c’est de l’observation que découleront toutes vos réflexions, stratégies puis actions……

– Travailler avec la nature et non contre elle : il en résulte un impact négatif minimum et une durabilité à long terme.

– Valoriser les bordures, le marginal, le petit : Ce qui est petit et différent peut être vital.

– Le problème est la solution : transformez et valoriser les blocages du design et de sa mise en œuvre, en utilisant votre créativité, pour en obtenir un élément positif.

– Ne pas produire de déchets : Essayer de planifier des écosystèmes fermés.

– Valoriser l’humain, ses compétences et son travail : supporter les gens dans leur travail et leur permettre d’apprécier et d’être apprécié dans ce que vous leur faites faire.

– Avoir du respect pour toutes les formes de vie : les bienfaits de toute la diversité culturelle et naturelle sont valorisés.

– Utiliser les transports publics et les énergies renouvelables, et valoriser les circuits courts : Essayer d’aller vers une pollution moindre, des villes plus durables et agréables. Préférez les producteurs locaux.

– Réduisez votre empreinte écologique : Économisez et sauvegardez les ressources, et devenez plus auto-suffisant.

..

Ensuite, lorsque des institutions comme la démocratie parlementaire montrent toujours plus de défaillances… “des individus ou petits groupes de personnes s’avancent sur le devant de la scène pour adapter la société à la nouvelle époque qui s’annonce. De nouvelles institutions apparaissent alors”, raconte David Holmgren. “Si, aujourd'hui (...) une minorité active se dresse, cela suffira, nous aurons le levain pour que la pâte lève”, a de son côté écrit avec une logique similaire Stéphane Hessel, en citant l’exemple de la seconde guerre mondiale. Et de la Résistance si peu nombreuse en réalité !

Ainsi, nous quittons toutes les psychologies d’assistanats, nous n’attendons plus rien de déraisonnable des institutions - et nous parvenons à faire le moins d’actes possibles, afin de ne pas déranger l’ordre naturel. Mais avec le maximum d’efficacité. La responsabilité, comme de prendre à bras le corps le corps la réalité, devient l’efficacité bien visible. Là – il est devenu visible que « prendre ses responsabilités » (parce que la majorité ne les prend plus) est bénéfique pour la survie collective. C’est que la corruption des dirigeants nous avait forcé à croire que nous « ne devions nous occuper de rien. Et laisser les spécialistes s’occuper de tout ». D’assumer toutes ses responsabilités à bloc est donc devenu un acte volontaire, un effort au départ !

Par exemple, la responsabilité devient un moyen d’action. “La responsabilité individuelle est aussi le moyen le plus rapide de reconstituer les mécanismes de rétroaction négative (et positive) dont nous avons besoin”, ajoute David Holmgren. “Le fait de récolter du bois sur son propre terrain constitue en principe une démarche plus saine pour l’environnement que d’en acheter sur le marché, car cela permet de contrôler tout le processus (et de percevoir d’éventuelles rétroactions négatives). Si l’on n’a pas de terrain, mieux vaut acheter du bois issu de forêts locales, car on a plus de chances de saisir l’étendue des problèmes et d’influer sur les producteurs”, commente-t-il.

Enfin – dans ce voyage dans tous les bienfaits de devenir plus responsables que la moyenne - de “développer un mode de réflexion systémique ” (de quitter le « court-termisme catastrophique pour endosser le long et moyen termes), s’avère, selon David Holmgren, “indispensable à la conception de la descente énergétique”, c’est-à-dire à ce qui va suivre le pic pétrolier (nous y sommes). Or, penser de façon holistique nécessite “de passer outre ou de renverser une grande partie de l’héritage culturel légué par les siècles derniers”, siècles marqués par le réductionnisme scientifique (consistant à “analyser les plus petites composantes d’un système afin de prévoir et de contrôler les comportements à plus grande échelle”). Ce qui représente une très grave erreur intellectuelle. Issue d’une carence grave du…sens des responsabilités. Il y a donc un contre-apprentissage à faire. Quitter le confort si trompeur de l’ordre « établi ». La responsabilité devient donc de penser par soi-même. Ce qui est douloureux au départ – lorsque nous n’avions jamais appris à le faire !

..

Avant de tenter d’amender de grands systèmes complexes, “quoi de plus accessible et de potentiellement plus compréhensible comme système entier que soi-même ?” interroge David Holmgren.

..

Impossible de cacher les désastres de l'agriculture intensive !

Cette vidéo récente de Claude Bourguignon justifie à elle seule la démarche de la permaculture. Quelle tristesse infinie que de voir tant de moyens matériels voués à la destruction du nid inévitable de la vie – la Nature qui en sait tellement plus que nous. Si nous nous en sortons c’est de seulement…l’avoir admis !

..

…………………………………**********************************

..

Au lieu de paraitre persécutés par le système (que des devoirs pas de droit…sauf celui aucunement libre, d’acheter !) admettons de vivre en complète responsabilité individuelle. Ce dont le système nous avait délesté contre la fausse promesse de « s’occuper de tout »…et nous de vivre comme des enfants… irresponsables toute notre vie ! Nous avons vu les catastrophiques résultats : nous y avons perdu presque notre vie !

..

Tout à coup – la responsabilité ne nous est plus apparue comme un fardeau et la conscience comme une brimade de notre bulle – mais bien comme une libération. Individuelle et collective.

..

…soit…“Le moyen le plus puissant de réduire notre impact

..

………………. environnemental total et de transformer la société" !

..

Le design- /éthiques-et-philosophie-de-la-permaculture

La responsabilité la plus tangible s’inscrit dans le « design » qui permet de planifier les stratégies et les méthodes de permaculture …

..

………Bref, une sorte de grand dérouleur de la vie durable !

..

..

…………………………***************************

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ANNEXES - <<<<<<<<<<<<<<<<

..

Des-monnaies-pas-comme-les-autres-

..

Limitons au maximum possible le rôle social de l’argent. Partout disqualifions l’argent sale des prétendus profits qui…ruinent tant la société !

La-culture-des-no-limit-: consumérisme- "techno-optimisme"-et-cynisme irresponsable !

..

Ne pas omettre les autoproclamés « optimistes technologiques » - en fait les cyniques irresponsables du consumérisme sans limites !

..

L'antithèse-des-centres-commerciaux-: un-supermarche-bio-à-basse-consommation

..

Au niveau des grandes surfaces – pensons aux supermarchés bios de basse consommation.

..

Qu'est-ce-que-l'économie-du-partage-partage ? La-professionnalisation-de-nos-rapports-sociaux ?

L’économie du partage vu sous l’angle des rapports sociaux – où il est temps que nous assumions bien plus de responsabilités que du temps de nos déplorables…auto-laxismes !

..

..

……………%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

ne plus fuir le réel en prendre... la responsabilité

ne plus fuir le réel en prendre... la responsabilité

Comme nous le voyons l’état exact de l’environnement et la responsabilité volontaire - mais qui n’entrent pas facilement dans notre attention basique - sont essentiels pour la régulation participative. La « roue systémique » peut, alors, se voir comme la danse assumée des rétroactions !

Comme nous le voyons l’état exact de l’environnement et la responsabilité volontaire - mais qui n’entrent pas facilement dans notre attention basique - sont essentiels pour la régulation participative. La « roue systémique » peut, alors, se voir comme la danse assumée des rétroactions !

Lorsque  de notre responsabilité dépend notre vie ?
Lorsque  de notre responsabilité dépend notre vie ?
Lorsque  de notre responsabilité dépend notre vie ?
Comment l'économie du partage peut cacher un train intrus et très nuisible ?

Comment l'économie du partage peut cacher un train intrus et très nuisible ?

Lorsque  de notre responsabilité dépend notre vie ?
La nature extérieure est aussi à l'intérieur de nous : c'est la même !

La nature extérieure est aussi à l'intérieur de nous : c'est la même !

Lorsque  de notre responsabilité dépend notre vie ?

L’agriculture de la permanence – donc celle de notre plus grande responsabilité

exemple brûlant d’une rétroaction négative ? Le réchauffement climatique global pourrait préparer un nouvel âge glaciaire. Soit le but annoncé est transformé en son exact contraire.

Un feedback ‘(nourrir en retour) c’est ce qui permet de s’auto-corriger. Comme si nous étions d’abord aveuglés. Et puis, lumière nous comprenons le blocage. Et sans perdre du temps à s’admirer – corrigions ou déblayions les objets du blocage ! Les mécanismes de rétroaction négative sont qualifiés de négatifs parce que l'action engendrée est toujours opposée à celle qui déclenche le processus.

Les implications sociales de tels choix de vie ? D’abord - assumer les choix mais dans la joie et la tranquillité. Ce n’est pas se renier soit même que d’éviter la justification, l’affrontement. En fait, on ne plie pas devant les autres – mais nous irradions le choix. Simplement, nous ne disons jamais aux autres… « ce qu’ils veulent entendre »…Oui, quand on a peur des réactions des autres – on n’est pas dans l’amour. Même si nous ne pouvions plus grand-chose pour la société – il faut trouver le courage en soi… d’afficher toutes nos convictions. La responsabilité c’est se rapprocher du sentiment de justice : or, corporellement, c’est la sensation que cela « sonne faux », que n’est pas… juste. C’est l’injustice de ce qui est faux – pas de justesse = pas de justice. Nous créons la réaction du monde à notre égard : cela sonne juste. Nous sommes responsables des réactions des autres….toute comme, les conditions de la santé c’est de surmonter les… erreurs de non-santé – non par la peur mais par désir de plénitude ! Trouver donc une sorte de thermostat de la responsabilité

lorsque la permaculture peut changer toute la société ?

Le climat a vraiment de nombreuses ressemblances avec l'agriculture - et donc la permaculture...

ibidem.

Élisabeth Laville est l'une des expertes européennes de la responsabilité sociétale des entreprises. Elle a créé en 1993 le cabinet de conseil Utopies, qu'elle dirige depuis cette date. Utopies est spécialisé dans le conseil en développement durable aux entreprises, et est reconnu comme une agence pionnière dans ce domaine. Elle a publié de nombreux ouvrages sur la responsabilité sociétale des entreprises. Élisabeth Laville est aussi à l’origine des projets Graines de Changement (qui met en avant les "entrepreneurs du meilleur") et mescoursespourlaplanete.com (qui informe sur les solutions de consommation responsable).

L’irresponsabilité au pouvoir ? L’économie ? Pouvoir d’achat contre pouvoir d’être ? Et pouvoir d’activité mentale contre propriétaires illégaux de la société !

Publié dans qui fuit le réel

Commenter cet article

voyance gratuite par email 24/08/2016 17:25

Merci c’est super!.. Bravo tout simplement. Et encore merci infiniment.

imagiter.fr 25/08/2016 08:27

merci de vos commentaires réconfortants !