Pour avoir des idées neuves, il ne faut pas être prisonnier des autres

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pour avoir des idées neuves, il ne faut pas être prisonnier des autres

L’indépendance d’esprit aura empêché toutes ces années de ne tourner qu’en rond. L’autonomie morale nous protège des corruptions. La liberté de cœur nous rend vraiment disponible et attentif aux autres. Toutes ces qualités (et d’autres !) eh bien ! ce système tente de les combattre. En fait, seul(e)s qui tente de devenir adulte rencontre réellement le visqueux et rampant système. Qui cherche à faire tout sournoisement. Il ne se dresse que pour empêcher toute solution et toute alternative à son existence : en conséquence, qui désire vivre en adulte, sans même penser à remettre quoi que ce soit en cause, sans contester ni se rebeller – va tout de même le trouver sur sa route. C’est qu’il est un trèèèèès mauvais exemple ! Tout le monde doit demeurer dans l’infantilisme définitif. Celui qui dégoise toujours contre soi : vous leur présentez la moindre lueur de libération il vont juste vous pondre…la voix de son maitre, ses radotages ridicules…et les dominants ci et les si petits grands de ce monde ça…y’en a que pour eux – il peut y avoir des médias alternatifs, il y aura la même dose exagérée de la tronche des prétendus dirigeants et le relais masochiste de tous leurs discours insensés. Pas de place pour personne d’autre : de stagner dans un tel magma, effectivement, ne permet pas de s’en sortir. Dans ce cas, les pauvres se font la guerre à eux-mêmes ? Et que nous serions manipulés (ce qui sous-entend étrangement que manipulés = piqués par le vaccin de l’inertie, que je te manipules et que je te rends paralytique de partout :! Trop impossible !), sauf que oui de seulement le dire… détruit la manipulation, qui ne peut que demeurer dissimulée…se noyer dans les défaitismes disproportionnés : ils réussissent tout et nous rien…sauf que, partout, leurs défaites s’accumulent – mais que la vision globale de la situation réelle manque à beaucoup. Bref, tous ces discours hébétés sont doloristes, défaitistes, incohérents et très ennemis du peuple. Le peuple qui se ligote lui-même, en somme. Et il faut que cela dure ! Donc vous êtes un mauvais exemple si vous tentez d’y mettre fin.

..

Un exemple du contenu de ce qu’il faudrait que cela dure ? Devant notre texte « les U.S.A vont-ils couler tout seul ? ». Et qui, s’il existe, apporte une possibilité que oui… Mais que non, inutile même de le lire (de lire tout court d’ailleurs !) – tout est déjà su à l’avance par qui n’utilise jamais sa réflexion ni son intelligence. Le commentaire sans comment claque donc … « Je pense qu’ils ne vont pas couler seuls car ils entrainent d'autres pays dans leur chute libre je dirai même le monde entier. » Ont été oublié la Lune, le Soleil et Alpha du Centaure. Au moins. D’où vient ce savoir péremptoire ? Qui n’a même pas à montrer ses sources ? A démontrer ses conclusions ? Cette certitude qui donc produirait un savoir supérieur à tout ce que nous connaissons aujourd’hui – qui apparait sans aucuns raisonnements, démonstrations et faits ? Ce n’est pas sérieux du tout. Or cela est prétendu l’être. Cela illustre bien le… si nous ne pensons pas – nous laissons envahir nos têtes par les propagandes et les radotages défaitistes…des autres. Et donc nous sommes prisonniers d’eux. Et tels, les chiens si jaloux de la liberté souveraine du loup qui passe, nous leur aboyons rageusement, hargneusement et méchamment dessus. Avec, en réalité une impuissance complète. Est-ce cela les aimer ? Lorsque nous sommes devenus esclaves des conformismes. Nous surgissons comme leurs ventriloques et avons égarés jusqu’aux brindilles de notre voix personnelle, de nos paroles de vérités. Ce qui veut dire ? Que même si quelqu’un nous ouvre la porte de la prison nous y restons enfermés de notre propre volonté. Et aboyons, par exemple, sur tous les textes libres (et qui pourraient nous libérer) qui passent…A bas donc tous les conformismes…ces déchéances des hommes debout !

..

Qui est (malheureusement) conformiste ne rencontrera, de ce fait jamais, les pouvoirs – et ne saura donc jamais, de tout son corps, comment leur résister. Et, pourtant, il fera comme si il savait tout mieux que les vrais guerriers ! Pour avoir des idées neuves, il ne faut surtout pas être prisonnier de ces autres-là ? Oui avec de tels conformismes, nous vieillissons avant l’âge. Le mécanisme est trop connu : conformistes = copies déloyales des anticonformismes d’hier. Oui la société – prétendue de progrès – nous fait tout vivre mais avec des années et des années de retard. La société n’est plus en adéquation avec elle-même, plus en phase avec ses « forces vives » : et, si nous ne nous révoltons pas, nous devenons comme les piteux « rentiers des révolutions d’hier » (nous tartinant un peu trop de ce que nous empêchons, par ailleurs, dans notre aujourd’hui en actes concrets !)…Ce qui se découple des… nouveautés techniques en général…assez rapides pour en harceler (illégalement) les citoyens. Et tout ce qui est intellectuel, scientifique, artistique, moral, etc. et qui sera diffusé massivement avec trop d’années de retard (le pire ? 50 après !) selon la puissance anticonformiste contenu dans ces créations. Il n’y pas de quoi trouver à féliciter les conformistes – puisqu’ils/elles y mettent tant de mauvaises fois et de mauvaises volontés pour se… nuire et nuire à leur entourage ! Avec eux ce sont les idées vieilles qui nous dévitalisent sur pieds ! Pourquoi et comment ?

..

Tout le monde a croisé de ces êtres renfrognés, qui ne disent jamais rien, ne proposent jamais rien, ne parlent pas, ne se confient à personne, semblent insensibles à tout – mais…se réveillent brutalement pour critiquer les germes d’idées neuves, bondissent comme des bêtes sur des aubes d’alternatives, semblent vouloir détruire tout espoir de futur rayonnant. Ils semblent comme ces virus virulents qui seraient comme les flics de l’esprit. Mais réagissent démentiellement renforçant (au final – même si ce n’était pas leurs intentions premières) les pouvoirs, armant les bras des Crs et préparant toutes les répressions. Intérieurement – les hypersensibles les ressentent contre les pouvoirs, les polices et les répressions – ils seraient ombrageux d’une contre-société déjà prête. En action, ils/ elles te la saccagent toujours la contre-culture. Fortement incompréhensible ? Oui le système le plus bestial et bête que l’Humanité ait porté – le capitalisme – ne survit (si mal, en fait) que…grâce à ces soutiens très inattendus. Et tous inconscients. Ils seraient comme les deniers remparts du système ? Notons que les mêmes virus anti-progressistes existent en version…souriante !

En fait - c’est ce système qui est le véritable grand ennemi de l’Humanité, son versant terrorisant. Normal, il n’existe qu’afin qu’une infime minorité vive sur le dos d’une majorité sacrifiée de partout. Ce sont des parasites absolument inutiles. Ce qui veut bien dire qu’il n’y a absolument aucun risque à quitter la société actuelle. Il ne peut y avoir le moindre contre coup sur nous – vu que ces prétendus maitres ne sont jamais dans la réalité. Que dans sa virtualisation. Tout ceci n’est pas grave en soi – mais oui le devient lorsque cette minorité n’a absolument aucun projet collectif. N’unifie rien en buts communs. Et transforme même toutes nouveautés artistiques, littéraires ou scientifiques…en des intentions de leur nuire ( ???). Pour avoir des idées neuves, il ne faut pas être prisonnier des autres. Libérés des prétendus dirigeants, c’est d’un œil tranquille que nous mirons la pandémie conformiste, ces graves malades du cœur ! Pour avoir des idées neuves, il ne faut absolument pas être prisonnier des autres. Et surtout ces prétendus dirigeants et ces englués conformistes !

..

………………………….......***********************************

..

N’importe quoi. Transformer toutes nouveautés artistiques, littéraires ou scientifiques…comme une intention de leur nuire. Cette paranoïa démente nuit énormément à tout le monde même à eux. Pas de futur si nous pourrissons dans leurs prisons mentales où – concrètement il n’y a plus de laisser faire et de laisser passer. Si vous voulez savoir rapidement si la concurrence existe allez voir la culture. Pas un gramme de concurrence ne s’y trouve. Tout pue l’illégalité des monopoles, des censures et des diffamations. Tout y est une absence de concurrence, absence qui fausse absolument tout. Et ne laisse que peu de liberté…publique ! Sauf pour qui la prend d’assaut.

La prouesse des meilleurs esprits de l’époque (il n’y en a aucun chez les piteux larbins du système) sera (et est déjà pour les pionniers) ce qui suit :

*** 1) - « Pour avoir des idées neuves, il ne faut pas être prisonnier des autres (p. 144 – Marcel Locquin – Quelle langue parlaient nos ancêtres préhistoriques ?, 2002). » Dans ce descriptif, les gardiens de prisons, les illégitimes matons sont les conformistes…ces inexcusables poisons !

..

*** 2- Toute la diffamation tombe sur les esprits libres et les éloges trafiqués sur les dégradants conformistes, à la source de tant de désastres sociaux. Le même Marcel Locquin, un des rares scientifiques entièrement multidisciplinaire, clarifie …« l’évolution actuelle est le fait d’hommes peu responsables, ayant des réactions grossières » (p. 153. ibidem). Ce pourquoi – d’après lui – « Ce qui nous tue, c’est la généralisation abusive de la logique du « tout ou rien », l’escalade inéluctable de l’affrontement des contraires. En logique « trine » [….celle qui crée la Paix !], celle de Lupasco notamment, quand vous discutez avec quelqu’un qui n’est pas de votre avis, vous faites automatiquement intervenir un troisième personnage, ou la référence à une troisième idée, à un troisième objet, à n’importe qui d’extérieur qui empêche l’escalade dans l’affrontement (ibidem.). » La Paix est dans l’usage des mots.

..

*** 3) – Ce qui n’est pas du tout le cas avec les prétendus dirigeants actuels (depuis des décennies ils dévastent tout) qui sont ces « peu responsables et ayant des réactions grossières » qui constituent – avec le poison social des conformismes – la source des rigidités collectives si anormales d’aujourd’hui. Jamais il n’y eu autant de solutions – et jamais ne sévissent que les inerties suicidaires. Causées par la dualité manichéenne générale. Ce pourquoi « les vrais avant-gardes doivent rester dans l’ombre »…oui à cause d’immenses lourdingues complètement dingues, nous devons quasiment nous priver du meilleur en tout, de la rareté bienfaisante, de la qualité et des quintessences (ce pourquoi le capitalisme fait pire que mentir – lorsqu’il prouve son absence de qualité partout, sa bassesse, sa grossièreté, sa quantité destructrice et surtout sa non-concurrence non libre et complètement faussée. Au point que toute rareté y est complètement exclue (ce qui, théoriquement, fait que le capitalisme y perd tout FONDEMENT THÉORIQUE – son Histoire est donc déjà finie !). Allons donc voir la culture pour vérifier qu’il n’y a nulle concurrence loyale, que toute rareté de qualité s’y voit bannie – et que, de ce fait, le système n’est qu’un illégal….monopole. Sans strictement aucun alibi.

*** 4) – « Il ne faut donc pas chercher à faire craquer de force les vieilles structures qui empêchent la mutation. Il faut bien se garder de forcer, ou d’accélérer le processus naturel des choses. Sinon c’est renforcer le blocage. Ne faire qu’allumer les contre-feux (p. 153). » Nous ne sommes pas du tout d’accord avec ces idées…Cependant si elles s’avèrent dominantes - il reste impossible de demeurer sans agir. Il faut dont devenir giant, un géant…qui doit comme tout changer sans rien…changer. En apparence. Les « pousseurs merveilleux », au prix de grandes douleurs, font craquer (sans que nul-le ne le sachent) les architextures de la mentalité qui doit disparaitre. Ou bien distillent tous les concepts qui sèment le futur, toutes les graines qui sont demain. Tous les démentis cinglants au show business du « no future ». C’est eux qui n’ont pas de futur. Le futur sera passé, se passera malgré eux et tous les monstres de leurs espèces. Pas facile de faire passer des idées vraiment neuves ? Si nous connaissons vraiment le terrain – c’est facile…

..

*** 5) – C’est dire que, parmi nous sont les réels géants – ceux qui changent toute l’époque sans que nul ne les voient à l’œuvre. Ces êtres seuls sont délicieux. Incroyables. La rencontre avec ces exceptions (que le miteux et piteux capitalisme n’aurai jamais pu s’offrir – vu que la gratuité actuelle de tout ce qui est précieux ce sont eux et encore eux !)…oui chaque rencontre avec ces grands méconnus réconcilie avec tout. Réunifie. Surpasse. Donne l’élan irrésistible. D’autant plus qu’ils ont choisi la pauvreté comme thérapie majeure aux dérives corruptrices des dirigeants fous (rappelons que la pauvreté ce n’est pas la misère – c’est avoir juste assez pour ne pas sombrer. Mais rien de trop pour devoir tout calculer et ne jamais participer aux arnaques des spectacles nuisibles (et aux prix si abusifs) du capitalisme sans attrait. Ce qui – effectivement – fait que pour les rencontrer il est impossible de les croiser dans les funestes endroits de l’argent sale. Là où les fausses gloires se mitonnent. Donc elles/ ils n’ont pas l’air connus : pourquoi s’acharner ainsi sur eux ? Ce qui avoue alors qu’ils sont bien plus célèbres que nous croyons !

..

*** 6) – « On peut brusquement basculer dans un autre état parce que beaucoup de gens, disons un quart de la population (en 2016 nous sommes plutôt au tiers – et, sans l’absurdité du poison conformiste, nous serions déjà à la moitié voir les deux tiers !) d’un pays comme la France, ont déjà muté [ ici, il s’agit de la mutation dans l’anticonformisme intégral !]. Mais ils ne l’expriment pas, car la vieille structure dans laquelle ils sont pris ne peut absolument pas en tenir compte (p. 152 - Marcel Locquin – Quelle langue parlaient nos ancêtres préhistoriques ?, 2002). »

..

.............................................*******************************

..

Ce qui change désormais : ils s’expriment.

..

…………….Et chaque intervention vaut 100 000 conformistes inertiels.

..

Pour avoir des idées neuves, il ne faut surtout ne pas rester prisonnier des autres ?

..

Ce qu’il y a d’extraordinaire alors – puisque nous pourrions trouver dans ce comportement un désintérêt, un repoussement, une désaffection, etc. pour autrui – oui l’extraordinaire est que celles et ceux qui sont parvenus à la résistance tranquille envers le pire des autres (les trop autoritaristes conformismes) deviennent les plus sociables d’entre nous. Tout est collectif chez eux. Ils vibrent de la Terre entière. Se sentent hyper attentifs car responsables de tout et de tout le monde. Frémissent de toutes les émotions et sentiments. Et – en plus – comme les seuls qui vont courageusement au charbon, ils nous ramènent tous les trésors « gratuits » disponibles tout de suite. Les conformistes ? Rien, ils saccagent tout, salopent et dégueulassent tout – ne laissent qu’amertumes et défaitismes derrière eux. Et, pourtant, tous les éloges de la société leur sont destinés. Où trône donc l’anomalie ? La société ne désire donc que des…antisociaux ? Le texte, mis en lien ici, rebrousse ces délires et détaille à quel point de ne pas être prisonniers du pire des autres nous ouvre largement un futur inconnu. Et nous font baigner dans les splendides nectars jamais encore goutés des idées neuves. Y’a pas photo.

..

…Faut quitter le cagibi nauséabond ah bon ! quoi un bond ? de l’époque !

..

Marcuse est d'accord !

..

…………………………***************************

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ENCORE - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

..

Le contrepoison aux conformismes le plus efficace actuellement ? D’abord, notre site aux livres complets et gratuits http://www.freethewords.org/ sous- titré « la bibliothèque du futur » en est un démenti cinglant … mirez-en quelques titres :

..

onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,

..

Ceci forme les fondations profondes de l’élixir de jeunesse eh bien du…français – le blog quotidien « http://www.imagiter.fr/ » qui déroule plus de 3 000 textes inédits ou posts ou articles sur absolument tous les sujets imaginables…mais toujours avec un très grand souci du style et des mots…nous avons même rassemblé l’assentiment sur la formule « La façon d’écrire se nomme infini respect » ! C’est dire !

..

Donc les hyper créatifs, généreux de génies, fécondent sans cesse la langue…qui danse dans leurs « palais » aux mots « justes » et aux expressions heureuses

..

La page des débats gratuits c’est : http://ladictiondudictionnaire.org/. Pensons-y.

...

………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

perturbant ...l'art des métaphores...

perturbant ...l'art des métaphores...

Pour avoir des idées neuves, il ne faut pas être prisonnier des autres
Pour avoir des idées neuves, il ne faut pas être prisonnier des autres
Trop de pression sociale tue ! La preuve ?

Trop de pression sociale tue ! La preuve ?

La pression sociale donne des ordres cachés mais très très coupants – et jamais la moindre démonstration de la fiabilité de ces ordres !

La pression sociale donne des ordres cachés mais très très coupants – et jamais la moindre démonstration de la fiabilité de ces ordres !

Essayez de dire non tout seul. S’i y a des progressistes, de libérés, des qui savent que le « sort fait aux minorités donne le degré réel d’évolution d’une civilisation » - oui espérez qu’ils vont vous soutenir . Pour être surtout déçus : la seule solution est bien que qui résiste aux pressions sociales doit être élevé au… niveau d’exemple. Et non pas écrasé et piétiné une seconde, une troisième,  une… xième fois. L’ordre social dominant a trop d’aides bien dissimulées ! Démasquons donc les impostures. Les précurseurs à 100 % c’est bien, pas la pression sociale !

Essayez de dire non tout seul. S’i y a des progressistes, de libérés, des qui savent que le « sort fait aux minorités donne le degré réel d’évolution d’une civilisation » - oui espérez qu’ils vont vous soutenir . Pour être surtout déçus : la seule solution est bien que qui résiste aux pressions sociales doit être élevé au… niveau d’exemple. Et non pas écrasé et piétiné une seconde, une troisième, une… xième fois. L’ordre social dominant a trop d’aides bien dissimulées ! Démasquons donc les impostures. Les précurseurs à 100 % c’est bien, pas la pression sociale !

tout le monde le sait mais qui l'applique ?

tout le monde le sait mais qui l'applique ?

Et, pourtant, des exemples d'humains seuls qui résistent à toute une foule qui... foule et refoule tout !

Et, pourtant, des exemples d'humains seuls qui résistent à toute une foule qui... foule et refoule tout !

connaitre les origines du langage nous offre le meilleur des avenirs

La société ouverte et ses ennemis ? oui se sont ses prétendus dirigeants qui sèment la corruption morale et intellectuelle partout !

comment le bébé "désire" vraiment la langue - telle un nid protecteur et sécurisant.

Il vaut infiniment mieux s’intéresser à TOUTES les civilisations que de vouloir (avec une mauvaise foi évidente) de dégoiser sur la supériorité agressive d’une seule. Qui chercherait (donc avec une stupidité flagrante) le choc avec les autres. Cette vidéo prouve que notre arrogante civilisation doit beaucoup (mais beaucoup) à d’autres civilisations dont elle préfère dissimuler l’ampleur des apports !

Pourquoi les précurseurs sont quasiment toujours rejetés, voir plus, alors que tout le monde sait – qu’au bout du compte – ce sont eux qui ont raison ? Prévoir un (des) lieu(x) neutre(s) où la liberté souveraine des précurseurs (avec l’impression qu’elle serait filtrée et que nous ne serions pas directement exposés !) pourrait nous « habituer » peu à peu à leurs apports. C’est nos comportements à leurs égards qui sont « malades » - pas eux !

Comment l'illégale pression sociale nous compresse et represse (de répression) ?

ressenti par la multiplication des points de vues....

Le conformiste dans une situation de pression sociale va tout renier : même les plus grosses évidences. Ici, que la ligne la plus courte soit…la plus courte. Il va marteler que la ligne la plus longue est…la plus courte. Impossible d’avoir la moindre confiance dans un conformiste. Notre vie est en danger avec qui ne RÉSISTE PAS à la pression sociale ! La méfiance surgit de : mais qui lui souffle à l’oreille ? Puisque jamais elle/il n’utilise sa raison, son sens critique, son objectivité. Or – cette société suicidaire encourage les conformismes si peu fables et confiables. Et, donc revers de la médaille, combat les précurseurs qui eux sont si utiles, sains et essentiels à la société. Que faire ? Entrer un peu (si peu) dans le schématisme : soutenir toujours les anticonformistes précurseurs. Et, chaque fois que notre vie n’est pas en danger, contrer énergiquement les conformismes. Nous le faisons depuis toujours. Croyez-vous que si d’autres le faisaient aussi – la société n‘aurait-elle pas déjà beaucoup changée ? Il faut agir sur les lignes de fractures – le conformiste qui nie et renie toute réalité en est une : oui ou non ?

Un exemple juste pas assez…exemplaire ? Le néolibéralisme a été dénoncé dès 1840, avec des mots que l’on dirait d’aujourd’hui. Une justesse de diagnostic et de solutions (oui l’engagement religieux n’est pas très adéquat !). Ce qui permet de comprendre ceci parce que l’exemple n’est pas…parfait. Oui tout le monde est PERDANT à ignorer et négliger exagérément les…précurseurs. Ces curseurs des vrais changements !

Publié dans qui fuit le réel

Commenter cet article

telephone gay 29/08/2016 15:25

En effet, cette réalisation est une vraie merveille, merci pour cet article en tout cas.

voyance par mail 24/08/2016 17:09

Je te félicite c’est bien d’avoir fait ce blog
merci beaucoup

imagiter.fr 25/08/2016 08:19

pareillement....