Dénoncer ou renoncer ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Dénoncer ou renoncer ?

Ce qui croit demeurer dans le non-dit ? C’est bien l’usage abusif des lois par les classes moyennes pour leur unique profit. S’étant faite dépouiller, en 20 ans, de 40 % de leur patrimoine – il n’y pas de quoi reluire. Cependant, les moeurs paraissent leur chasse gardée. Et le pansement de toutes leurs trahisons (qui les dépouillent, pourtant, matériellement autant). Elles représentent bien un barrage déraisonnable à tous les changements sociaux nécessaires. Ici – un projet de loi dans le désintérêt complet des enfants. Mais alors pour le confort complet des parents petits-bourgeois. Le peuple ne peut établir ses maitresses ainsi. Cela se passe dans des arrangements sans exhibitions. Ici, c’est l’inverse – il faut étaler les derniers signes extérieurs de richesses qu’il leur reste ! De la distinction de l’imitation à la reproduction, selon Pierre Bourdieu ?

« Forcer une mère à révéler le nom du géniteur de son enfant né d’une relation extraconjugale ? C’est un projet de loi du gouvernement allemand en préparation. […projet qui sera voté, voir le lien ci-dessous ]. Défendu par le ministre de la Justice, Heiko Maas, qui a expliqué vouloir "assurer davantage de droits et de moyens de recours légaux aux ‘faux pères’", celui-ci donnerait la possibilité aux maris contestant leur paternité de contraindre leur épouse à révéler le nom du ou des amants fréquentés au moment de la conception. Objectif affiché : obtenir de la part du père biologique -dans le cas où le lien de filiation aurait été avéré - un remboursement des frais d’éducation de l’enfant. » […objectif objectivement contraire au premier affiché, la contestation de paternité, mais bien celui plus caricaturalement utilitariste de…faire payer ?].

..

Allemagne-les-mères-forcées-de-dévoiler-le-nom-de-leur-amant

Loi aprouvée en conseil des ministres.

Approuvé en conseil des ministres en-allemagne-: les-mères-d'enfants-adultérins-contraintes-de-révèler-le-nom-du-père-biologique

..

Les médias le surnomment le projet de loi des "kuckuckskindern", soit les "enfants du coucou" – l’équivalent de l’expression française "le fils / la fille du facteur", et du "milkman’s kid" (fils du laitier) en anglais –, le coucou étant connu pour sa fâcheuse habitude à pondre dans le nid d’autres espèces.

..

Leur nombre actuel reste impossible à vérifier : cela concernerait en moyenne 3,7% des enfants dans le monde, selon une étude parue en 2005 dans le "British Medical Journal", évoquée par la BBC.

..

Mais ce recours se ferait-il vraiment dans l’intérêt de ce fameux "kuckuckskinder", au cœur de toutes les attentions ? "On a l’impression que l’Allemagne essaie de rétablir un équilibre en ce qui concerne les droits des parents, mais l’enfant passe ici au second plan. En France, nous n’avons pas du tout le même esprit en droit de la filiation, pour nous c’est l’intérêt de l’enfant qui prime", fait remarquer Maxime Eppler, avocat au barreau de Paris spécialisé en droit de la famille. Il pointe l’incohérence d’une telle loi. »

..

………………….************************************

..

Les problématiques - toutes omises ?

..

** 1- Où réside l’intérêt général dans cette loi ?

..

** 2- Où est l’intérêt de l’enfant qui doit, lui, demeurer prédominant ?

..

** 3- Quel pourcentage de la société est vraiment concerné par un tel dispositif ?

..

**4- Est-ce que la société laïque et universelle peut se permettre de parler d’infidélité, de conjoint trompé lorsqu’elle dit établir une loi « opposable aux tiers » (soit qui doit répondre de tout devant qui que ce soit) ?. N’est-ce pas un jugement de valeur très partial ? N’est-ce pas un aspect de la culture qui n’est pas dominant et qui est imposé par les seules classes moyennes ? Comment cette loi s’insère avec les lois de l’ensemble des autres pays ?

..

**5- Ce dernier aspect n’a pas été examiné dans la loi à voter. En effet, si l’amant est d‘une autre nationalité que l’allemande - faut-il, alors, étendre cette législation allemande dans tous les pays ? « Surtout, la loi française ne contraint pas la femme à révéler son passé. Nous sommes donc loin du projet de loi allemand, mais si ce dernier venait à entrer en vigueur, l’hexagone gagnerait à s’y intéresser de plus près : "Dans le cas d’une contestation de filiation d’un papa français et d’une maman allemande vivant en France, le juge serait obligé d’appliquer la loi allemande". Il ne serait donc pas impossible que ce casse-tête juridique nous concerne un jour, prévient Maxime Eppler : "Ce projet de loi peut s’exporter dans nos prétoires."

..

** 6- Bref, il parait que la manière d’utiliser les lois pour des usages très restreints (en gros, cette loi concerne les classes moyennes et, moindrement, supérieures où l’argent joue un rôle important dans les relations de couples, quelle que soit la configuration des couples !)…En effet, un décision analogue en Italie (…l’incitation à faire des enfants – et est-ce vraiment le rôle des pouvoirs publics ?), décision qui met tant en colère toute la jeunesse précarisée, si abandonnée et délaissée. Il serait plus rationnel de s’occuper avant d’eux que de pousser à faire naitre des enfants auxquels la société ne pourra garantir aucune activité ou revenu compensatoire. Et de les traiter, en plus, comme des ennemis. A quoi sert de faire des enfants si ne nous occupons pas de ceux qui sont déjà là ? Comme d’aller découvrir d’autre vie exoplanétaire alors qu’il y a déjà une vie ici…

..

En-Italie-une-campagne-pour-la-fertilité-exaspère-la-jeunesse-précarisée

..

**7- En effet, tous ces « oublis » sont bien caractéristiques de ces superficielles bourgeoisies toujours plus ÉLOIGNÉES DES RÉALITÉS communes. Et qui se permettent de prendre des lois universelles pour « leurs seuls » problèmes. A l’analyse, c’est plus un « égoïsme de classe » plus qu’abusif qui en ressort. Et qui devient – par réaction du simple usage du bon sens… afin de limiter cette mégalomanie bourgeoise qui met en grand danger et l’Humanité et la Nature dont nous avons besoin afin de vivre – comme un des aspects de la lutte de classe !

..

…………………………………************************************

..

Les comptes-rendus sont aussi effectués par ces classes moyennes qui ont perdu toute vision objective du monde ! Nous avons observé, qu’en France, ces comptes rendus se sont moulés dans un seul modèle. Tous les articles suivent exactement la même présentation et font les mêmes commentaires aseptisés (où se trouve alors la prétendue diversité de la presse si c’est le même article partout ?).

..

Ce pourquoi nous maintenons un train de questions – celles toujours évitées par le marais indécidable des classes moyennes. Aux comportements jamais franchement démocratiques. Mais qui, à cause de leur « folie de distinction » (se différencier à tout prix du peuple), font qu’elles veulent singer toutes les apparences progressistes. Sans évidemment jamais les vivre !

..

1) - D’abord la présentation « forcer à dénoncer » est erronée.

En effet, le projet de loi ne prévoit pas de sanction si la mère refuse de répondre. Laissant ce soin aux tribunaux. L’exposé des motifs donne pour seul exemple la possibilité de contraindre la mère à dédommager le « faux père », « lésé dans son intérêt financier ». La loi prévoit même une exception si la révélation du père biologique s’avère « intolérable pour la mère », une situation que les tribunaux devront apprécier au cas par cas. Parmi les exemples évoqués figurent ceux d’enfants issus d’un inceste, d’un viol par un proche, ou les cas où le conjoint avait décidé d’assumer sa paternité même en la sachant fictive.

Comment alors s’appliquerait cette loi ?

"Le projet de loi ne contient aucune disposition spécifique au sujet de l'exécution forcée. Dès lors sont applicables les règles générales, notamment l'instrument de l'astreinte."

..

Autrement dit une condamnation à payer une certaine somme d’argent, augmentant au fil des jours, contraignant ainsi la mère à divulguer des informations le plus rapidement possible.

..

A l’origine du cheminement de cette loi … « une décision de la Cour constitutionnelle, rendue le 24 février 2015, qui estimait qu’exiger d’une femme le nom de son amant outrepassait le rôle des tribunaux. La cour de Karlsruhe n’écartait pas totalement cette possibilité mais affirmait la nécessité d’une loi pour concilier « le droit au recours » du conjoint trompé et le droit de la mère « au respect de sa vie privée ». Le but visé est-il vraiment atteint ? Toutes les restrictions contenues dans cette décison de la Cour constitutionnelle se sont évaporée dans la loi.

..

** 2) – De plus, un seul point de vue est vraiment considéré. Celui du mari. Pas celui de la femme. En effet, devant cette « dénonciation » il reste omis qu’une… « telle possibilité « empiète profondément sur les droits de la personne » […en l’occurrence ceux de la femme]. Ce que déplore Katja Keul, spécialiste des questions juridiques au sein des Verts allemands, alors que le texte n’a suscité aucun débat au sein de la coalition entre conservateurs et sociaux-démocrates au pouvoir. »

..

C’’est aussi sèchement que … « L’article 1607 du Code civil prévoit « d’obliger » la mère à communiquer « au tiers qui a assuré en tant que père la subsistance de l’enfant » le nom de son ou de ses amants « pendant la période de conception ». L’objectif est de pouvoir ensuite se retourner vers le père biologique pour exiger de lui le remboursement des frais engagés pour l’enfant, sur une période limitée à deux ans. »

En donc concrètement suite à l’approbation du conseil des ministres ? « La justice allemande pourra désormais demander [ le verbe « contraindre » a donc disparu !] aux mères de révéler le nom de leur amant lorsque leur conjoint conteste sa paternité, affirme le projet de loi approuvé mercredi 31 août en conseil des ministres. Pour le gouvernement, l’enjeu relève de la « sécurité juridique » : il s’agit de permettre au « faux père » de réclamer au père biologique les frais engagés pour élever un enfant né d’une relation extraconjugale. »

..

…………………………….**************************************

..

Débats extra- législatifs trop souvent omis et trop évités ? Dont un résumé mériterait d’être joint en annexe du projet de loi !

/// A -) Pré-amendements au projet de loi.

..

Ainsi, le recours du « père apparent » (« scheinvater ») était illimité et pouvait donner lieu à « des pensions alimentaires calculées sur 10 ans », l’exposant du jour au lendemain à « de fortes chances de se voir ruiné », met en avant Peter Junggeburth. ( Qu’est le plus important la ruine du père bio ou celle de la femme porteuse ? )

Mais quid du droit à la vie privée de la mère ? ( Dès lors où elle conçoit, après copulations extra, sa vie perd son côté privée. L’enfant, lui ne sera pas privé, excepté de véritable lien avec le mari de sa mère ). « Et pourquoi développer la culture de la délation en parallèle d’une limite des sanctions financières pour le géniteur ? », interroge Maxime Eppler.

Le projet de loi prévoit que l’obligation de révéler des informations « n’existe que dans la mesure où cela ne représente pas une ‘dureté excessive’ pour la mère », détaille l’avocat allemand. Mais le texte reste flou à ce sujet : « La mère ne doit pouvoir garder le silence que s’il y a des raisons très sérieuses de ne pas identifier le père biologique », résume Heiko Maas.

..

//// B) – Le point de vue d’une femme !

« Le titre de l'article est faux, elles ne sont pas contraintes de révéler leurs amants qu'ils soient le géniteur ou non, si elles ne le font pas elles n'auront rien. Mais tous n'est pas négatif :


La loi est a 1 tiers égalitaire, l'autre 2 tiers est misandre.

..
Elle donne aux faux pères la capacité de se désengager tant mieux c'est le minimum.
Mais un problème persiste pourquoi c'est le géniteur de l’enfant qui devrait rembourser les frais au faux père ?

..
Pourquoi la génitrice ne rembourse t'elle pas les frais plus un dédommagement au faux père (qui est la victime de l'histoire)?

..
C'est elle qui responsable de cette fausse paternité, c'est elle qui a menti, trompé, volé etc. Et pour finir pourquoi demander au vrai géniteur de subvenir au besoin de l’enfant ? Elle est ou l'égalité des sexes ?

..
Les femmes ont le droit de renoncer a une maternité par divers moyens légaux sans l'accord du géniteur, pourquoi les hommes n’auraient t'ils pas les mêmes droits ou plutôt devrais je dire les mêmes privilèges ?

..
Sur cette loi qu'on peut résumer en 3 point principaux, 1 est égalitaire et les 2 sont misandres, qui sait peut être qu'un jour arriverons nous a l'égalité ! »

..

//// C) – Le point de vue des avocats ?

..

« En outre, en voulant donner davantage de droits aux pères, ce projet de loi rétablit-il réellement un équilibre entre les parents ? Nous assistons plutôt à l’inverse : "Ainsi, le secret de la vie privée de la mère se voit investi d'un rang a priori inférieur par rapport à l'intérêt du 'père apparent' de réaliser son recours", soulève Peter Junggeburth.

..

Pour Maxime Eppler, ce texte représente clairement "une porte ouverte au voyeurisme" :

"Exiger d’une mère qu’elle révèle avec qui elle a couché est très limite au regard de la Convention de sauvegarde des droits de l’Homme. C’est une catastrophe en termes de droits des femmes !"

..

L'avocat met en garde :

"Ce dont j’ai peur avec une telle loi, c’est qu’en cas de procédure de divorce, un père conteste systématiquement sa paternité. Il pourrait par ailleurs faire pression sur sa femme si cette dernière a eu des relations extraconjugales."

..

…………………………….****************************************

Cette fois-ci la présentation de la loi de mœurs semble complète – problématiques –attentin portée aux points de vue alternatifs, les tenants et aboutissants et les débats extra législatifs trop souvent gommés et trop vite évités. Bref – tout ce qu’un devoir d’information (auquel tous les médias mercenaires désobéissent tous les jours) permet d’obtenir. Non imposer les « ordres » des pouvoirs, les imposer sans discussions. Mais bien offrir tous les moyens de se forger sa propre opinion en TOUTE connaissance de causes. Ce qui diffère très largement de la régression inadmissible des médias dits dominants.Et aboutit à la nôtre de conclusion !

Oui nous devons bien constater que : 1) - de plus en plus de lois – économiques (qu’en faveur des classes prétendues supérieures mais qui n’agissent pas comme tel ! ) et de mœurs ( en faveur des classes moyennes) ne concernent plus qu’une petite partie de la société. Lorsque 53 % de la population active reste des ouvriers et des employés et que le chômage inclut un gros pourcentage, nous voyons, en fait, diminuer le nombre des appartenant à la classe moyenne. 2) - que ces lois sont toujours plus éloignées des réalités communément vécues.

..

Oui oui, à tout cela la santé veut clamer :

..

…………………….Vous ne pourriez- pas réatterrir sur Terre ?

....

..

…………………………….****************************************

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ANNEXES - <<<<<<<<<<<<<<<<<<

..

En France que se passe-t-il ? « Dans le cas d’une filiation paternelle non établie, une mère peut attraire un amant "géniteur" en justice, dans le cadre d’une action en recherche de paternité ou d’une action aux fins de subsides, pour obtenir une pension alimentaire. "Il s’agit beaucoup plus de recherche de paternité que de contestation ou de désaveu", fait observer Maxime Eppler.

..

Une contestation de paternité du "faux géniteur" peut néanmoins, comme en Allemagne, déboucher sur une expertise.

..

"Mais le 'père biologique' n’aura pas à rembourser les frais d’éducation depuis la naissance de l’enfant, explique l’avocat français. Il pourra en revanche être condamné à participer à l’entretien de l’enfant une fois que la filiation sera établie, donc uniquement pour le futur."

..

/Gagner-de-l'argent-en-dénonçant-les-épouxses-volages-il-y-a-un-site-pour-ça/

..

Comme nous le voyons ce n’est pas d’hier que la problématique extraconjugale s’impose à nos vies et qu’il a été proposé quelques solutions empiriques…le lien suivant en représentant la pire de toutes !

..

hind-achchabi-mohsine-karim-bennani-incarcérés

..

Là c’est dénoncer très cruellement et afin de nuire dont il s’agit !

Bitch-planet-ou-la-révolte-des-femmes-non-conformes

..

Tout ces drames ne surviennent-il pas de trop d’unilatéralité ? A aucun moment la loi allemande ne fait entendre la voix d’une femme ! Tout comme, ici, cette recherche de la « femme conforme » (conforme à quoi ? aux diktats des mœurs qui conviennent seulement aux classes moyennes ?)…semble encore une utopie des bourgeois ? Qui en commettent tellement plus que le peuple !

..

…………………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et"L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

les passions

les passions

Dénoncer ou renoncer ?
dénoncer c'est cela

dénoncer c'est cela

Dénoncer ou renoncer ?
Dénoncer ou renoncer ?
sur un registre plus planétaire, universel – dénoncer retrouve sa positivité nécessaire

sur un registre plus planétaire, universel – dénoncer retrouve sa positivité nécessaire

Dénoncer ou renoncer ?
Dénoncer ou renoncer ?
image de l'universalité...

image de l'universalité...

Dénoncer ou renoncer ?
qu'en emporte le vent ?

qu'en emporte le vent ?

Maintenir les choix ce n’est pas renoncer mais bien… s’organiser Oui devenir l’orgue qui conserve chaque note sans nuire aux autres. Tous les choix peuvent être maintenus (sauf s’ils s’avèraient incompatibles ou devenus non nécessaires) – c’est comme d’ouvrir les bras, c’est brasser et embrasser le plu largement possible. Sinon…personne (soi-disant) ne va s’idetifier à nous si nous ne renonçons pas ? Donc nous devons nous profiler en… échecs et en pentes descendantes… afin de permettre l’identification ? Est-ce donc cela que tirer le meileur de chacun-e ? Pas d’accord.

aucune résignation n’est nécessaire

dénoncer de façon à faire avancer les choses c’est bien l’exact contraire de renoncer

mettre les pubs en face des faits, de ce qu’elles causent et des drames qu’elles tentent de dissimuler ?

dénoncer n’est pas se rendre complice

ne jamais renoncer aux victoires collectives !

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article