Ne plus hasarder le hasardeux hasard ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Ne plus hasarder le hasardeux hasard ?

« Essayer d’expliquer le début de l’apparition de la vie par le hasard, c’est admettre que lors de l’explosion d’une imprimerie, il ait pu se former un dictionnaire tout seul. »*** Cela commence très fort. Plongés dans le bain sans même nous prévenir ! Le réglage du zoom est vraiment au millimètre prés. Toutes les précisions en deviennent si précisément précieuses. Les chances que la vie ait pu apparaitre par hasard sont quasiment nulles : parole de dictionnaire exhaustif ! Afin de le vérifier nous allons revivre ses premiers milliards d’années-lumière d’existence. Puis, parcourir un peu de tout ce à quoi tout ceci a fait penser.

*** Citation de Edwin Couklyn, biologiste

……

« Le big bang nous a fait découvrir une histoire imprévue et fantastique. Il a eu une naissance, grandiose, il grandit maintenant, et peut-être connaîtra-t-il un jour la vieillesse, et la mort. L’histoire connue commence alors que l’univers avait déjà atteint l’âge de 10-43 secondes. - le temps de Planck- Avant, on ne sait rien. Cette période inconnue est d’une brièveté inouïe: à cet «âge» de 10-43 secondes l’univers était vraiment tout petit : il était alors des millions de milliards de fois plus petit qu’un atome ! Il était chaud, une fièvre gigantesque, cosmique ! Des milliards de milliards de degrés ! Puis, pour une raison inconnue que les scientifiques ne s’expliquent pas, le vide si vivant s’est mis à enfler. C’est comme si quelqu’un a donné le signal du début. En moins de temps, nous dit Françoise Harrois-Monin, qu’un battement de cil (entre 10--43 et 10-32 seconde), son volume a été multiplié par 10--50 (10 suivi de 50 zéros) ! Et sans que l’on sache pourquoi, sont apparues les premières particules de matière.

La-condition-humaine-en-question-: devons-nous-avoir-peur-de-la-science ?

..

Après cette barrière fatidique des trois cent mille ans, des nuages de gaz se sont formés. Ils donnèrent naissance aux milliards de galaxies pendant des milliards d’années lumière [même pas les nôtres d’années !]. Il a donc fallu attendre des milliards d’années, attendre que protons et électrons s’unissent en atomes d’hydrogène, attendre qu’ils s’assemblent en étoiles, pour voir naître enfin ces atomes plus lourds, nos atomes; et c’est donc d’une «chose» minuscule que le monde est apparu, lors d’une explosion initiale. Les éléments qui composent notre corps sont ceux qui naguère fondèrent l’univers. «Nous sommes vraiment les enfants des étoiles. Nous sommes donc les arrières-petits-fils du big bang»

..
Entre 5,5 et 10,5 milliards d’années, notre soleil est formé, ainsi que les planètes du système solaire dont la Terre. De 6,2 à 11,2 milliards d’années, Il y a émergence de la vie. Microbienne pour La Terre. Les toutes premières cellules commencent à la peupler. Les premiers vertébrés apparaissent pendant l’Ordovicien. Suivent les dinosaures, les reptiles, les mammifères et les plantes. Nous passons, désormais, à des… millions d’années – les nôtres…Il y a environ 7.000.000 d’années, des hominidés commencent à peupler l’Afrique. Homo sapiens se manifeste il y a plus de 100.000 ans. Le langage, la culture et les sociétés humaines sont créés.


Le réglage fantastique de l’apparition de la Terre, et de la vie ?


Le cosmos tout entier repose sur un petit nombre de constantes (Constante de Planck, vitesse de la lumière, gravitation de Newton, zéro absolu, densité etc.). […ces constantes signent qu’elles participent des cirConstances même de la constance – ce qui évite clairement le hasard erratique, incertain, chaotique ou aléatoire !]. S’il y avait eu la modification d’une seule de ses constantes, le monde tel que nous le connaissons n’aurait pas pu se constituer. Un autre exemple de l’extraordinaire réglage. En augmentant de 1% à peine l’intensité de la force nucléaire qui contrôle la cohésion du noyau atomique nous supprimons toute possibilité aux noyaux d’hydrogène de rester libres : ils se combinent à d’autres protons et neutrons pour former des noyaux lourds. Dès lors, sans hydrogène, plus de combinaison possible avec l’oxygène pour produire l’eau indispensable à la naissance de la vie.

..
Si nous diminuons légèrement cette force nucléaire, c’est la fusion des noyaux d’hydrogène qui devient impossible, et alors, sans fusion nucléaire, plus de vie car plus de source d’énergie, plus de soleil. De même pour la force électromagnétique ou la force de gravité. Quels que soient les paramètres, disent les frères Bogdanov dans dieu et la science, la conclusion est toujours la même: «Si l’on modifie un tant soit peu leur valeur, nous supprimons toute chance d’éclosion de la vie et si le taux d’expansion de l’univers à son début avait subi un écart de l’ordre de 10-40, la matière initiale se serait éparpillée dans le vide: l’univers n’aurait pu donner naissance aux galaxies, aux étoiles et à la vie.»

……………………….........********************************************

Là, nous nous disons « non, ils jouent avec nos nerfs. Leur film c’est trop de trucages, il n’y a que des effets spéciaux. Rien n’y est vrai ! ». Bon, il est sûr que de ne pas varier les ambiances mentales ne favorise pas la compréhension. Ici – de parfois quitter la pouponnière intellectuelle - obtiendrait une cessation immédiate du sevrage du cerveau. Trop inutile sevrage ! Même dangereux, non ?


« Les plus éminents mathématiciens ont procédé à des expériences de nombres aléatoires grâce à des ordinateurs, ils ont programmé des machines à produire le hasard. Les lois de la probabilité ont indiqué que ces ordinateurs devraient calculer pendant des milliards de milliards de milliards d’années (l’esprit ne peut envisager cette durée que comme infinie) avant qu’une combinaison de nombres comparables à ceux qui ont permis l’éclosion de la vie puisse apparaître. Autrement dit la probabilité pour que l’univers ait été engendré par le hasard est pratiquement nulle. Ilya Prigogine, prix Nobel de Chimie, affirme que le désordre n’est pas un état naturel de la matière mais, au contraire un stade précédent l’émergence d’un ordre plus élevé. Qu’est-ce qui peut provoquer la naissance d’une structure ordonnée au sein d’un chaos ?

..

Pourquoi l’univers est-il apparu? D’où vient cette colossale quantité d’énergie- information à l’origine du big-bang ? Aucune loi physique déduite de l’observation ne permet de répondre. Ainsi, «pour expliquer la fabuleuse précision du réglage, il faut postuler l’existence d’un principe créateur et organisateur». Telle est la conclusion de l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan auteur de la «mélodie secrète». […Si nous sommes enfants de l’origine c’est parce que c’était…réglé comme du papier à musique ! Pas la peine d’aller chercher ailleurs !]. Il compare même la probabilité que notre univers soit issu du hasard à celle d’un archer réussissant à planter sa flèche au milieu d’une cible carrée de 1 cm de coté, et située à l’autre bout de l’univers ! Contrairement à Jacques Monod qui décrivait la vie comme un hasard de l’histoire et la venue de l’homme comme un «événement» qui aurait pu ne pas avoir lieu. » […tout ceci n’était-ce pas afin d’avoir l’air blasé ? ].

….

Autant dire que cette probabilité est quasi nulle, et que « l’origine de la vie paraît tenir actuellement du miracle, tant il y a de conditions à réunir pour la mettre en œuvre.» (Francis Crick, prix Nobel de biologie). A ce stade, nous atteignons les limites de la science. L’étape suivante n’est pas de son ressort, mais de celui de la foi. Son bon côté au monothéisme se résume à la règle suivante : tout être humain ne peut vivre sans un principe porteur de sens c’est-à-dire sans transcendance. » De là à se permettre des religions révélées posées telles des révélations infaillibles – nul-le n’y est obligé. A part le capitalisme qui tente de se structurer tel une religion d’infaillibilité ( « la loi implacable du marché », l’omnisciente main invisible – tant qu’à faire, n’est-ce pas, et la Lune porte des jeans ?) nul n’a plus jamais emprunté la couronne d’avérance (d’être avéré !). La science, elle-même, ne se sera jamais formulée comme une infaillibilité - mais comme un processus qui peut se rapprocher d’une conjonction prudente qui peut se nommer vérité - à condition de pouvoir être toujours remise en question !

……………………………...**************************************

..

Que se passe –t-il pour la vie si bien réglée au départ ? « La boîte de Pandore du prométhéisme est, de notre point de vue, ouverte, il semble, malgré des protestations molles, çà et là. L'orgueil humain fait qu'il veut, lui-même, créer la vie ! En acceptant psychologiquement, d'abandonner une partie de nous-mêmes, de ce qui fait notre condition d'Homme, au profit d'une Nature, graduellement, hybride pourvu que l'on survive, voire que l'on rajeunisse, avec une promesse l'immortalité dans trente ans. Ces soi-disant « miracles » pour l'immense majorité, sont en fait, le reflet de notre ignorance et de notre naïveté en face de ceux qui font de la religion mal comprise, un instrument de domination des âmes.

..

Curieusement, peu de chercheurs se sont pas interrogés sur cette mélodie secrète qui fait qu'avec une complexité extraordinaire, la machine humaine fonctionne et que quelque part un « horloger transcendant » règle tout cela à partir de la création des mondes qui ne peut être le fruit du hasard.

..

Le professeur Trinh Xuan Thuan, astrophysicien à l'université de Virginie dont l'expérience scientifique se conjugue avec la philosophie bouddhiste, s'inscrit en faux. Il met en avant le « principe anthropique » selon lequel la vie n'est pas apparue « par hasard » mais faisait partie dès le départ du « projet » de l'univers qui tend à organiser la matière vers la complexité et donc l'apparition de la vie et de la conscience. Car comme le dit Trinh Xuan Thuan, « l'univers a été réglé très précisément pour l'émergence de la vie et de la conscience [l’émergence c’st le tout se démontre supérieur à ses parties]. Le réglage initial est d'une virtuosité époustouflante : on pourrait le comparer à l'habileté d'un archer qui réussirait à planter sa flèche au milieu d'une cible carrée de 1 centimètre de côté, éloignée de 13,7 milliards d'années-lumière. »

..

Allant plus loin Le physicien Michio Kaku l'un des créateurs et développeurs de la théorie révolutionnaire des cordes annonce, début juin 2016, qu'il a trouvé des preuves de l'action d'une force « qui gouverne tout. ». « Je conclus que nous sommes dans un monde fait par des règles créées par une intelligence », a-t-il affirmé. « Pour moi, il est clair que nous existons dans un plan qui est régi par des règles qui ont été créées, formées par une intelligence universelle et non pas par hasard. »

..

Enfin, pour Stephen Hawking c'est la science elle-même et non la théologie qui pose la question de l'existence d'un créateur. L'accordeur transcendant qui remplacerait le hasard. »

..

Tant de conditions à réunir afin que paraisse la vie ? Des records de virtuosités. Des réglages époustouflants. Pas d’écarts possibles des constances des circonstances des constantes universelles. C’est cœur de cible, cœur tout court : en plein milieu. Il suffit au sujet de ces « conditions à…réunir » de se remémorer les difficultés à n’en plus finir qu’il y a juste afin de « réunir » - à la fois, ensemble - tous ceux et celles que nous voudrions pour une Fête grandiose - pour accéder complètement à cette réflexion…

…………réunir toutes ces conditions à la fois relève d’un génie sans nom.

..

Le mot hasard existe toujours mais il doit bien y avoir une… faute de frappe...

..

… …………..c’est de hasarT dont il s’agit – de grand Art !

..

..

…………………….....%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - AUSSI - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Le même obscurcissement de la compréhension se retrouve dans le phénomène si inexplicable du langage – comme s’il y avait un sourd déni d’émerveillement. Le langage ne serait pas une merveille – alors, qu’au contraire, tout prouve l‘immense inverse. Il y a tant de correspondances entre le langage et la vie que décrire l’un c’est décrire l’autre ! Leur aventure réciproque sont-elles parallèles ?

..

Protèger la-parole-et-l'écriture ?

« La corruption de la parole et de l'écriture est la marque de toutes les autres corruptions : elle en est à la fois l'effet et la cause. Et l'on ne peut songer à purifier l'une ou l'autre sans purifier son âme elle-même. La période où nous vivons est à cet égard pleine de périls : il faut veiller pour les conjurer. " Cette réflexion de Louis Lavelle date de…1942 ; elle transcende néanmoins les époques et ne sera sans doute jamais démodée tant qu'il y aura des hommes et qu'il y aura parmi eux ces veilleurs appelés " philosophes ". À l'ère de la communication (sic), ce n'est pas le langage qui est en danger mais précisément la Parole et l'Écriture. Par quoi sont-elles obscurcies et comment pouvons-nous retrouver leur vocation originelle ? En réalité nous échappons aux exigences de la parole et de l'écriture comme nous le faisons avec notre existence. Nous nous acharnons à en occulter l'étonnante présence en refusant d'accueillir la puissance d'émerveillement qu'elle nous propose à chaque instant. Par peur, par lâcheté, mais surtout par inertie et par facilité, nous nous laissons entraîner dans le fleuve insipide et ininterrompu de la conversation versée. Parler ou écrire se confondent alors avec l'économie du monde, il s'agit seulement d'épouser les lignes de forces qui s'expriment dans les soubresauts de la matière et dans le retour des besoins. La parole et l'écriture ne prennent sens qu'en brisant le cercle de la quotidienneté. »

..

Ce pourquoi la parole pare à tout, nous pare de toutes les beautés et répare tout. Rien dans nos facultés n’englobe plus qu’elle. Nous priver d’elle (et de son apprentissage) c’est donc se démasquer comme le pire ennemi de soi-même qui puisse exister ! Il en va de même pour la gratitude envers l’univers et la vie : la refuser c’est comme s’assécher de l’intérieur. Or, si nous voulons changer le monde, nous devons protéger toutes nos sources vives !

..

Le hasard n'est pas ce que nous croyons !

Si la vie n’a pas émergé par hasard ce n’est donc pas un jeu avec l’affaissement moral du n’importe quoi est permis. Mais le sérieux existe profondément et le jeu reste adapté, seulement, pour la période formatrice de l’enfant. Organiser la société au hard hasard et en jouant futilement ressemble trop au capitalisme-casino pour se faire passer pour sérieux !

...

..

…………………………***************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

la boîte de Pandore

la boîte de Pandore

Ne plus hasarder le hasardeux hasard ?
les cirConstances des constantes universelles ?

les cirConstances des constantes universelles ?

image d'une relation de cause à effet

image d'une relation de cause à effet

en approfondissant les constantes universelles

en approfondissant les constantes universelles

notre vie à plus d'effets que de causes comprises...

notre vie à plus d'effets que de causes comprises...

Ne plus hasarder le hasardeux hasard ?
science et être ? évitons le non-être !

science et être ? évitons le non-être !

eau, musique et physique quantique – comprenant les… 10 états de l’eau dont celui à 37 ° (la température de la vie humaine)

oui mais s’il n’y a plus de hasard ? Si le monde est une simulation comme l'envisage de plus en plus de scientifiques ?.Si notre espace vital était un logiciel ? Si c'est le cas, la prédictibilité du futur est donc possible, chacun s'appuyant sur un code source défaillant, sur une matrice de recherche qui détecte les bugs de notre système. James Gates et son équipe vient de trouver comme le code informatique de notre univers. Ce code est le même que celui employé par un logiciel pour le système d'exploitation du navigateur de notre ordinateur… Notre vie est un film ' Le bug Matriciel '

Les matériaux de la vie sont abondants mais leurs assemblages exigent tellement de conditions que l’aplatissement pas la trivialité (ce n’est « que »), trivialité descendante (c’est dont ce qu’il y a de plus bas qui « fait » le plus haut – comme mon cœur est vulgaire tout l’univers « sera » nul, etc.) semble bien plus difficile - qu’avant. Ne pas savoir être émerveillé reste une carence non une… prouesse !

conséquences constantes de la vie n'est plus du hasard...

elle n'a pas 3 états (solide liquide gazeux) mais bien 10 (dont les 37 ° qui sont la température de ...notre vie)

Chaque acide animé est une nuance de notre monde affectif

Le Cerveau Vibratoire Quantique, découvert par Emmanuel Guizzo, est un double du cerveau neuronal, animé par une dynamique Méduse et Aile d'Oiseau (Médusa & Wings Bird dynamic), située dans une autre dimension de l'espace temps, qui permet le décodage et l'inscription multidimensionnelle quantique de l'information dans les protéines du sang. Voir le corps comme l’univers n’a que des avantages

....surtout une nouvele façon de ressentir qui appartient bien à une ...nouvelle civilisation !

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article