Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?

Cet apparent paradoxe c’est, en fait, le fil qui dépasse. Tirons dessus et toute la pelote de la compréhension nous montre sa bouille réjouie

..

Première étape ? La phrase qui pourrait être incongrue de cynisme « détruisons les sols – nous aurons les peuples à notre merci ». Nous n’allons pas directement à la réponse à cette paranoïa prononcée par une multinationale. Mais nous faisons, à la place, un audit de sa possibilité !

..

Seconde étape : comprendre le lien entre tellement peu de riches ( le chiffre d’affaires de la grande distribution est tellement supérieur aux recettes de l’État. Seule la finance irresponsable nuit plus qu’elle à la société) et tant de nourriture sans qualité.

..

Troisième étape : et là l’entêtement des prétendus contestataires à ne rien comprendre fait mal. Tous les médias « alternatifs » ou supposés tels ne sèment qu’une méfiance paranoïaque et hystérique contre les états (attention – contre la structure tout à fait récupérable pour d’autres buts – amalgamée à des gouvernements pires que pitoyables ! - ce qui est une faute politique très grave !). Or le 10 multinationales les plus riches ont autant de moyens matériels que 180 pays. Ce qui est, étourdiment, projetés contre les états vient, en fait, du…privé hypercentralisé. Aucun état ne bat en…excès de centralisation, de bureaucratie (oui la bureaucratie du privé est bien plus kafkaïenne que celle des états – Voir J.K Galbraith), et de…hiérarchie. C’est se tromper de cible en plein. Est reproché aux pays ce que font à 100 % les seules multinationales. Et nous n’avons plus à répondre directement au « détruisons les sols – nous aurons les peuples à notre merci ». Seule une multinationale peut, pratiquement, se montrer aussi psychopathe ! Aucun pays, sauf les US.A., ne le peut. Même à travers « ses » multinationales qui « l’occupent » oui comme des armées d’occupation.

..

Quatrième étape : l’état réel du monde nous est ainsi caché. Surdétermination des états et sous-évaluation de la nuisance des multinationales. Et sans complot sans rien – cela est entièrement de notre faute. Nos analyses et synthèses sont obsolètes plus « dans » la réalité. C’est la concentration des industries alimentaires (inutile d’alourdir d’un agro qui, lui, doit s’affirmer à plein hors de cette industrie intruse – la population à 90% les soutiendra !)

** 1) l’agriculture est entièrement dénaturée pour le besoins de la grande distribution. Qui l’oblige à cultiver pour ses seuls…étalages – au lieu de respecter les besoins sanitaires des aliments. Par exemple, tous les fruits sont défigurés pour avoir telle taille et telle couleur et telle…etc. (juste pour l’unique aspect distribution et pas pour une alimentation…respectueuse – elle complètement sacrifiée que la qualité !).

** 2) – les conditions concrètes (respect des sols, respect des arbres fruitiers, respect des nécessités biologiques des aliments, etc.) disparaissent. La seule obsession des psychopathes – faire du profit à, la chaîne. Comme s’il pouvait être « fabriqué » à la chaîne des aliments à base d’une pâte qui n’a poussé dans aucun sol !

** 3) - tout ceci est de la FOLIE - tuer la poule aux œufs d’or : la Nature qui seule contient toute la nourriture. Déminéraliser les sols c’est tuer la vraie richesse inter-nationale (les sols) selon le Adam Smith qui n’a jamais parlé de « la main invisible des marchés » - vu qu’il était un ennemi frontal des puissances d’argent. Cet argent acéphale qui N’EST PAS la richesse mais juste sa mesure (d’après lui) Et mesure de quoi ? De la richesse des…sols. Et non de l’argent qui n’est pas une richesse du tout. Vu que, afin de connaître la vraie richesse d’un pays, il faut en soustraire tout l’argent en circulation qui n’est pas (une fois encore :!) cette richesse concrète et, qui – comptabilisée – serait comptée deux fois. Donc, plus grand ennemi des marchés qu’Adam Smith impossible de trouver. Jamais il ne leur aurait prêté main forte…Cette « main invisible » c’était celle de la division du travail qui paraissait à peine au XVIIème et devenait bien plus visible au XVIIIème et dont il vantait les mérites. Avec un « pas la peine de s’occuper de la qualité du travail de l’autre, il s’en occupe lui-même, il produit son maximum de qualité en s’occupant de ses seuls intérêts. Et résultats de tous ces auto-intéressés d’intérêts ? Comme une… main invisible qui rend supérieure la division du travail. Au lieu de tout le monde fait tous les métiers à la fois. La main invisible des marchés ce n’est qu’une basse manipulation apocryphe ! Capté ?

..

Donc l’industrie alimentaire c’est « la richesse des nations » à l’envers. Ces écervelés hystériques …appauvrissent la vraie richesse des pays. La rendent non…soutenable, non durable. Les têtes de linottes du court-terme. Eux se croient riches mais…que de papier. Sans vraie valeur. Ils ont gâché, gaspillé et perdu le « vrai trésor » (les sols - sols qui contiennent le plus de vie sur Terre et qui, à cause de leur bêtise, ont perdu 85 % de leur…richesse. Perdu ce n’est pas un …gain que cela !) .Plus crétin et inintelligent peut-on faire ? Ce sont réellement des ANTI- ÉLITES qui prennent la place des vraies élites. Celles qui vont devoir réparer tous les dégâts de ces nigauds insurpassables ! L’humus c’est l’humain – face à l’humus humain, l’argent perd « sa » valeur…

..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Humus

..

L’humus n’a que 30-40 cm. Perdre ce trésor c’est la ruine de l’Humanité !

………………………………***************************

..

Bien reprenons la mise en place d’un monde A L’ENVERS.

..

Croire détenir les vraies richesses ! En fait, les fausses dont le spéculaire s’amuse à égarer à coups de …spéculations ! Se tromper de richesse c’est à cause des yeux – dans la réalité c’est « l’invisible » qui occupe la plus grande part de la vie. Et donc apprendre l’invisible c’est rationnel (l’œil de l’esprit, par exemple) – s’égarer dans les trompes l’œil - pas du tout ! Manger, ainsi, des aliments à cause de leur aspect extérieur, voilà un enfantillage puéril qui nous rend malade : ce sont saveurs, goûts en bouche, odeurs, touchers linguaux, vertus nourricières, apports de nutriments, etc. qui comptent – et le tout aliments de…plastique nuit à notre santé. Nous devons ne plus manger avec les yeux !

..

Détruire les richesses tangibles ? Cela s’explique par des phénomènes tels la « folie d’être trop riche ». Qui induit de ne peut plus percevoir. En psychologie sociale cela se nomme « l’ombre portée » Soit c’est l’ombre de vous-même qui vous dévore la lumière. Ainsi – le fait qu’il soit « facile » de contourner les législations des pays, de voler les fiscs, de mentir à tout le monde, de faire porter aux structures « états » (les fusibles !) tous les dégâts qu’eux seul ont concrètement commis. Pas ces états !, etc. De voir là des victoires (et sur le moyen terme, elles n’en sont surtout pas ! Les pertes de qualités représentent toujours de graves défaites !) vous rend complètements soûls de vos illusions et pour longtemps. En effet, nulle sagesse, nulle maturité dans ces comportements. Les multinationales c’est rester adolescents à vie. Rien de sérieux chez ces irresponsables qui fuient (terrifiés) toutes les responsabilités qui vont avec leur…poids, taille et volume. Ils rêvent d’une chimère (qu’ils seraient…intelligents !) pour fuir la vraie réalité (qu’ils ne le sont pas…puisqu’ils détruisent la source des vraies richesses, la nature, les sols, la qualité des végétaux, de l’eau et des forêts, l’air qui va avec lorsque 92 % des terriens sont indisposés par l’air, il ne peut qu’en aller identiquement pour la…nourriture, etc. !).

Et donc cette « facilité » à contourner les pays les fait (ombre portée) tomber dans TOUS les pièges. Ils se trompent sur tout et ne comprennent toujours rien. Ce qui est tout de même embêtant lorsque l’on se clame les maîtres du monde. Vous croyez ? Nous pas du tout ! Ils ne sont pas maîtres, mais esclaves du pire d’eux-mêmes ! Se précipitant sur le brillant et perdant à 100 % le trésor toujours très discret. Ainsi détruire les sols est impardonnable de…stupidité. Le court-terme c’est le pire ennemi de…tout le monde. Tous les bénéfices futurs deviennent… impossibles. C’est scier la branche, toute la branche…et les fourches métaphoriques des spoliés sont juste en dessous. Ouille ouille ouille Ils auront agis comme des gamins futiles, des razzieurs idiots pour toucher TOUT DE SUITE ce qui devait durer des siècles de siècles. Aucun n’est admirable. Mais tous pitoyables. L’argent du « tout de suite « n’est pas utile – sauf qu’il vide la société de son énergie (au point que seuls qui vivent en dehors ont encore de l’énergie) et l’anomie menace. Une multinationale fantasmatiquement au-dessus d’un océan de naufrages cela ne… survit pas. La « trajectoire » (un concept historique que leurs cerveaux rétrécis sont incapables d’assimiler) dessine clairement ceci : faute d’avoir daigné se mesurer loyalement avec des personnalités comme les nôtres - ils ont « tout perdu ». Nous, nous maintenons la « nourriture mentale de qualité » que seuls des débats loyaux et ardents apportent. En cas de non-débats (anomie sociale) nous maintenons le débat avec nous-mêmes. Donc la trajectoire ? A un moment, ils vont, de faiblesses implosées, abandonner tous leurs faux pouvoirs entre nos mains. Ils nous reconnaîtrons comme les seuls à la TAILLE. Et nous ? Nous ne détruirons rien et récupérons les structures. Mais les viderons, assainirons, dépolluerons, purifierons, de toutes leurs…folies. Aucune de leurs fausses idées, rien de leurs théories monologuées, queue dalle de leurs dictatures en peaux de lapins n’est …utile. Ni utilisable. Poubelles de l’histoire.

..

…………………………..************************************

..

Comment cette magie se sera passée ? Contrairement aux premiers capitalistes – personnages sans délires – et que Max Weber a su si bien décrire, ils avaient compris que le capitalisme sans des QUALITÉS QUI LUI SONT TOTALEMENT EXTÉRIEURES n’aurait pu…percer. Et ce sont le désintéressement envers l’argent, les facultés de solidarités, l’intelligence laissée libre d’agir, l’amour incorruptible de la qualité, celui du travail bien fait, le fignolage des artisans, etc. Ce que le minable capitalisme actuel (celui des…anti-élites !) n’a plus : il ne fédère plus rien. Il ne sait que diviser et que tituber dans son ébriété déraisonnable !

..

Et ces pré-capitalistes n’auront jamais chassé, dévalorisé, exclu, diffamé, tous ces savoir-faire et savoir-êtres : il les aura tous conservé. Le contraire des abrutis au pouvoir actuel ?

..

Oui, tandis que nos unidimensionnels fous auront :

** - Chassé l’Histoire et le long terme des médias vides – Décrété une folie furieuse soit « qu’aucun génie ne sera publié » ( évidement, les génies continuent, ces imbécillités ne peuvent les stopper les génies ! Mais le peuple est privé de cette…qualité indispensable !) - c’est oui oublier que le génie c’est la générosité de la génétique qui …génère et ensemence la société, que c’est fait à la marche à pied si l’on peut dire. Aussi, les terreurs dératées face à la vraie intelligence des médiatiques, ces personnages qui n’ont rien à dire ni à partager et qui volent « l’espace public » (les voleurs sans honneur survalorisent/ dévalorisent exagérément les pouvoirs de l’intelligence) – le sabotage imprévoyant des débats publics – l’incompréhension même des vertus thérapeutiques des médias (que chacun reMédia !) et la topologie médiane du médium qui « dit » le juste milieu en tout (les solutions qui ne provoquent pas d’effets pervers), etc.…bref – ils auront tout gâché les immenses potentiels parce qu’ils n’y auront jamais RIEN compris ! Avoir un prodigieux outil d’éveil comme les médias, les avoir émasculés à ce point – seuls des hébétés complets le pouvaient..

..

Maintenant – que toutes les étapes sont dessinées, nous pouvons accéder (enfin nous c’est fait depuis si longtemps !) à comprendre notre époque :

..

Tout cet environnement social (dont surtout la règle du « plus nous montons vers le haut de la société, plus nous rencontrons des aliénés, des « aliénés par leur propre milieu » soit hors de la réalité, très inaptes à diriger les autres, ne pouvant que, comme des éléphants dans la maison-porcelaine de la vraie réalité, tout saccager) permet de voir ceci…

..

Pour des motifs obsessionnels monomaniaques (d’où la monoculture) ils auront vu (plus..« dévu » bévue, d’ailleurs) le monde à travers des seules lunettes de l’argent. Dans les abstractions les plus a-humaines et irrationnelles jamais aperçues. Dessinant les cartes de « la très grande folie » en SIMPLIFIANT tout à l’extrême (c’est là que nous avons capté à quel point ils sont dépourvus d’intelligence). Par exemple, monoculture ici = des sous pour moi moi moi. Faux - les coûts énergétiques (transports, traitements, sécurités) sont…déments. L’eau gaspillée est criminelle. Incapables de voir l’enfer de leur décor : combien « coûte » mes lubies, mes lobbies de lubies ? Rien, d’après eux parce que – derrière leurs murs, toujours cachés, toujours planqués, tellement ces trop riches sont arrosés de honte – ils s’imbibent de l’alcool de « se prendre » pour des génies. Ce qu’à l’évidence ils ne seront jamais (c’est d’un travail acharné dont nous parlons – un génie assume infiniment plus que tout le monde Eux, infiniment moins. Jamais une multinationale n’agit en responsable inconditionnel – bref…désintéressé. Comme les vrais génies. Ensuite, les monomaniaques…maladies diverses (avoir supprimé uniquement dans leurs médias les oppositions refuse « de savoir » que le réel (parlé par ces exclus des médias) oui ce réel va un jour (proche) les faire tomber. Ce réel les aura souvent averti – ils n’auront pas écouté. Et que ces capricieux stériles vont pleurnicher après ces génies qu’ils auront plus que stupidement exclus Et alors ? Aucun n’aura le temps de s’occuper de ces échecs de vies (nommés abusivement « success stories »). C’est qu’il y a tout à réparer. Les cancres à la nursery. Les adultes au boulot.

..

Si – à ce moment – vous parveniez à joindre que l’hypercentralisation, la hiérarchie, la bureaucratie, etc. (bref, ce que vous ne supportez pas dans l’État ) se trouve exclusivement dans les…multinationales. Voir J.K. Galbraith sur la connaissance que la grande nuisance c’est le privé pas le public. Que vos comportements (à cause de vos idées fausses !) exclusivement dirigés contre ces états – alors qu’ils devraient l’être, en priorité, contre les multinationales. Seuls auteurs de la vie chère, des fraudes structurelles des trop riches qui entraînent…l’austérité pour les seuls pauvres. Et donc – de toutes les réglementations liberticides qui vont avec…et puis – le outre se tromper de cible « c’est le capitalisme mondial qu’il faut abolir. Et celui-ci ne se trouve pas concentré dans les…états. Mais bien ailleurs. » Ce terrain de lutte est trop délaissé par les prétendus opposants. « Car en, premier, la lutte se trouve dans…les contenus. En gros, plus ça nous prend la tête plus cela fait faire tomber les multinationales » Cela c’est du Gramsci véridique…Donc se concentrer à 90 % sur les multinationales. Et 10 % seulement sur les états – à cause de « l’effet de traîne ».et 1 % d’attention aux médias dominants suffit : juste enregistrer l’info (rien dans le contenu – pas utile d’aller voir..). Et RECONSTRUIRE entièrement un monde de contenus – précapitaliste ! Donc post capitaliste…

..

…………………………*****************************************

..

Voilà qui décape la paresse affective et les routines des vieux concepts devenus…inutilisables.

..

Et tous les problèmes découlent de 1) cette fausse conception (ce sont les multinationales qu’il s’agit de vaincre) - 2) …qu’elle semble agir comme hégémonique, dans le sens que rien ne semble pouvoir s’y opposer, ni la métisser avec plus de bons sens Une fois encore l’analyse est fausse…ce ne sont pas des élites, mais des anti-élites, leurs actions économiques basées sur voler l’argent des autres n’est pas « géniale », surtout pas, mais rampe dans le minable, etc. Faut arrêter ces éloges encombrants. Mais voir où sont les…failles qui le abolissent. Tiens elles existent !

..

Donc

Déménarilisation de sols par usage ABUSIF de la chimie (celle qui brûle la chandelle par les 2 bouts) – intoxication absurde de nos corps par les pesticides fongicides et autres fertilisants.

..

Perte sèche de la richesse de la couche d’humus si fragile et si peu abondante – puisque c’est pas plus de 0,80 mètre…

..

Inondations ruissellements pertes substantielles des terres, etc. – que nuls prétendus gains boursiers ne pourront remplacer. Faut être plus que bête : le trésor des sols ne sera pas remplacé par des gains de… « conventions « ( on dit, entre gamins de la bande, que ce papier « vaut » 100 €… tout en sachant qu’il ne les vaut pas , mais nous faisons ça pour « du jeu »… !). Non, nous ne mangeons pas des billets de banques. Faut être atteint de grave déréalisation pour ne pas s’inquiéter de tous ces sols qui…vont à l’eau, à vau l’eau !

..

Etc.

…………………………..********************************

..

Ce qui (cet audit bien mené) nous permet de conclure – puisque, là encore, nous précédons l’époque – que nous vivons 3 dangereuses inversions.

..

** 1) .– Depuis les années 1960 a commencé à germer une très grave folie : celle du « l’argent peut remplacer toute la réalité ». Et le tableau du désastre est effroyable. Afin de faire…plein d’argent, la nature (ce trésor de savoir-faires qu’aucune science humaine ne pourra surpasser juste …imiter, en vassale !) aura été bousculée, brutalisée, très abîmée. Voulant lui faire cracher un siècle de maturations en un mois. Ce qui – évidemment – ne se peut pas. Et l’industrie alimentaire ne peut qu’exhiber un bilan catastrophique qui met à la porte tous ses responsables : perte de vie dans les sols ex-vivants -‘déminéralisés), gâchis de la QUALITÉ de l’air, de l’eau, de la faune dont la nature a besoin afin de faire de la vraie et bonne nourriture ! Plus incompétente donc de cette industrie pas possible. Au point que santé nourriture éducation passées aux mains du privé signe un …plus JAMAIS EUX. Ils représentent un fléau. Nous mettons en bien commun immédiat ces 3 piliers de la société. Tout aura été vu à l’envers : la nourriture pour faire du fric – et non pour NOURRIR et garder en santé. C’est du clair non durable. La nourriture c’est sacré, pas le fric. Le retour à la nourriture par… la Nature (qui en sait plus que nous) c’est aussi tout pour la QUALITÉ des aliments. Et tellement moins pour la quantité de cet argent devenu…sale du fait de l’inintelligence extrême de qui le manie !

..

** 2) – Cette inversion centrale – une société qui ne vit plus « dans » la réalité, terre à terre, au ras des pâquerettes, celle du sol et du crocher dedans - est RELAYÉE par de la mauvaise contestation. Celle qui perd « notre » temps à ne pas devenir internationale, mondiale, planétaire. Et tous contre les multinationales (minable l’appellation « transnationales » des mecs en transes !). Donc cette contestation mauvaise favorise outrageusement les multinationales sur le point qu’il faille…les responsabiliser à fond – (comme nous le verrons en 3)…toute l’énergie est gâchée à lutter contre les états (alors que 10 multinationales = 180 états). Les priorités sont inverses…et que – donc - 10% d’énergie suffit pour la lutte contre les états. Pourquoi ?.... a) – parce que … la Constitution interdit implicitement la professionnalisation de la politique puisque « aucune partie de la société ne peut se monopoliser sa direction ». Et d’un problème résolu… b) – que les irremplaçables « services publics » à but non lucratif vont revenir dès que les élections n’existeront plus. Mais qu’il faut articuler tout cela à l’international (90 % d’énergie). Donc faire taire cette encombrante fausse contestation.

..

** 3) – Nul-le qui aborde le concret de ces 90 % d’énergie. Qui ne pourra pas fonctionner tant que la raison ne sera pas remise à l’endroit – moratoire sur le gel des bénefs tant que la nourriture ne sera pas redevenue aussi saine que dans les années 1950- 1960 – le capitalisme va recevoir les claques sur la figure dont il a tant besoin pour revenir à la conscience. Quitter enfin son ébriété de…long terme.

..

Et la société ne plus rester prisonnière de ses dangereuses mono-maniaqueries…

..

** - Profits des multinationales = insécurité locale. Protéger les populations contre ces inconscients prédateurs !

..

** - Les multinationales paient moins d’impôt sur les bénéfices que les autres entreprises : inverser cette aberration !

..

** - Instaurer la responsabilité juridique des entreprises multinationales vis-à-vis de leurs filiales - si les multinationales sont des… pays – elles doivent assumer tous les devoirs des pays. Et payer leurs dettes, garantir la sécurité sur leur territoire, assumer les services aux habitants oui endosser toutes les dépenses afférentes. Entrer dans le droit international. Leurs profits ont obligatoirement une contrepartie – sinon ce n’est que du gangstérisme !. Sinon, aussi, elles doivent se soumettre aux pays – vus leurs comportements de vassaux si irresponsables (comme d’un enfant envers ses parents…). Ce ne peut être les deux à la fois.

..

L’anomalie des multinationales vient donc d’être résorbée. Et la… nourriture redevient saine, la santé surpasse les profits, l’éducation n’est plus pervertie mais bien salubre. Que s’est-il passé ? Le privé (qui aura prouvé être systématiquement contre «l’intérêt général » !) a retrouvé son second rang.

..

…………Puisque seul le Public défend …le primordial « intérêt général » !

...

..

………………………****************************************

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ANNEXES - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<

..

junk-food. que du mauvais goût !

..

Leur cynisme à bout portant

..

Régulation des-multinationales-par leur...responsabilisation !

Instaurer la responsabilité juridique des entreprises multinationales vis-à-vis de leurs filiales

..

« C’est techniquement possible : il faut remplacer, pour les bénéfices des succursales étrangères et les dividendes rapatriés en France, l’exonération actuellement applicable par une imposition sous déduction de l’impôt payé à l’étranger (dans le jargon fiscal franglais, on dit : remplacer le système de l’exemption par celui de l’imputation). Mais, surtout pour les dividendes, le calcul de l’impôt à imputer est une usine à gaz. Et surtout, une telle réforme ne paraît ni légitime ni efficace.

..

• Pas légitime, car un tel « rattrapage » de taux ne se justifie que dans les cas – marginaux – de délocalisations fiscales. En revanche, lorsque le profit est réalisé en vendant à des consommateurs étrangers des biens ou services produits par des salariés étrangers, on voit mal la légitimité pour la France de venir prélever sa dîme au delà du prélèvement décidé par le pays concerné, au motif que la société-mère du groupe est en France. »

..

Ce faux imbroglio ne provient que ces réglementations ne sont pas « universelles » (opposables aux tiers, traduisibles dans tous les langages – mais dans un seul – celui des illégaux profiteurs !)…Cependant – les prendre aux pieds de la lettre implique que 2 fois sur 3 nous les vainquions !

.…………………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

La mondialisation du pain au Caire. Profits des multinationales et insécurité locale

..

L'insécurité alimentaire à cause des multinationales

Un exemple de profits abusifs au détriment d’un pays entier : est-ce, là, le comportement d’un « armée d’occupation » par le biais de « fausses » règles unilatérales en économie ?

..

« A l'échelle macroéconomique, le poids des États-Unis d'Amérique dans les importations de blé en Égypte est passé de 46,8% en 1990 à 95,4% en 1995. Cette dépendance s'est opérée par le biais des programmes d'aides (fausses) et de subventions gouvernementaux. Elle a profité […des aides qui…profitent au seul prétendu donateur…trop bizarre pour être honnêtes !] à six grandes sociétés [privées !] américaines, qui contrôlent aujourd'hui, non seulement la quasi totalité du commerce mondial des céréales américaines, mais également une grande partie de celui des grands pays exportateurs. Or l'Égypte est l'un des plus gros importateurs de céréales au Monde. A l'échelle microéconomique, le pain représente le principal apport calorifique de la population égyptienne […donc impérativement devrait être nationalisé !], en particulier pour les populations urbaines pauvres, le blé produit en Égypte étant consommé sur place dans les campagnes. Ces transformations,… invisibles pour le grand public, rendent l'approvisionnement des villes égyptiennes totalement dépendant… d'une poignée de décideurs américains. […Cela c’est la grave nuisance du privé – pas des états !]. Dans ces conditions, le gouvernement risque de perdre le contrôle du prix du pain […comme quoi des gouvernements peuvent contrer les multinationales, par exemple…en réglementant le prix du pain !]. Depuis 1990, il tente de masquer l'augmentation par une baisse de la…qualité des farines et du poids du pain Baladi. »

..

Contrer les profits-des-multinationales-par-traités ?

Facilité d’établir un traité limitant fermement tous les abus des multinationales.

Un-traité-transpacifique-au-seul-profit-des-multinationales-américaines ?

..

Maintenant que la rengaine étasunienne est connue : hyper-protectionnisme chez lui - les pays ouverts ce sont les autres, donc déréglementations pour lui seul et super règlements « contre » les autres pays, traités déraisonnables de « non-libre » échange écrits pour lui seul, utilisations permanentes de la force et de toutes les déloyautés existantes pour imposer ces buts…inacceptables - qui prouvent seulement qu’ils ne sont pas une…civilisation mais une barbarie !

..

Fin des multinationales

..

Les multinationales sont plus proches de leur fin que de leur début.

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et"L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
où est la qualité des aliments ?

où est la qualité des aliments ?

Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
afin de nous défendre

afin de nous défendre

où est l’agriculture ici ?

où est l’agriculture ici ?

Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
rapports profits et emplois ? Les profits sont contre l’emploi.

rapports profits et emplois ? Les profits sont contre l’emploi.

le seul lieu où les multinationales sont mises en face de leurs dégâts ?

le seul lieu où les multinationales sont mises en face de leurs dégâts ?

Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?
Plus l’industrie alimentaire est riche, plus les aliments sont…pauvres ?

de FAUX tribunaux pour voler des pays…il n’y a rien de « génial » dans ces comportements minables– ce sont ceux d’ennemis de la société et de chacun d’entre nous…Répugnant ! Ils ne vont pas pouvoir longtemps porter plainte contre les peuples souverains…l’intérêt général reste supérieur au privé ! Le point central.

Le jeu maison centrale et filiales qui sert à ne pas payer d’impôts – donc à voler chacun-e d’entre nous. Dificile à contourner ? Oh que non ! Simple. Qui touche les profits a la responsabilité pénale…pourquoi faire semblant de croire que c’est compliqué ?

Traçabilité des profits des multinationales : http://emmanuelmaurel.eu/enfin-la-tracabilite-des-profits-des-multinationales/

misère radicale de la propagande

qu'ils ne pourront garder longtemps...

faible durabilité et impact local limité – sauf une dépendance énorme envers les étrangers…ces immigrés à la peau blanche qui, du fait de leurs grandes richesses, viennent enlever le pain de la bouche de nationaux africains… cela c’est la vraie histoire que le F.N. n’ose pas dire !

Utiliser cyniquement l’argent public pour cracher sur le respect dû aux citoyen-ne-s en éructant « Rien ne va changer ! Et surtout pas nous, nous restons indécrottables ». Cela c’est COP 21, COP 22 et éCOPe ailleurs…

intérêts en conflits avec conflits d’intérêts…

un traité contraignant contre les multinationales

si les multinationales sont des pays – elles doivent assumer tous les devoirs des pays. Et payer leurs dettes, garantir la sécurité sur leur territoire, assumer les services aux habitants oui endosser toutes les dépenses afférentes. Entrer vraiment dans le droit international. Leurs profits ont obligatoirement une contrepartie – sinon ce n’est que du gangstérisme !. Sinon, aussi, elles doivent se soumettre aux pays – vus leurs comportements de vassaux si irresponsables (comme ceux de l’enfant envers ses parents). Ce ne peut être les deux à la fois.

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lg4uyu8jz2 16/12/2019 07:44

Fourth is an ordinal number, so would you change the text to 4th quarter?

86fzpggd5b 06/12/2019 19:12

Why not just remove spelling out of numerals completely and standardize on using Arabic numbers? Then the numbers would never have to be translated except to traditional less used numbering systems.