Privatiser la présidence ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Privatiser la présidence ?

Puisque les résultats sont déjà privatisés. L’expropriation des ex-électeurs est instantanée dès les résultats. La participation ce sera juste de regarder le mot mais de loin et sans bouger. Le seul référendum d’initiative populaire demeure étrangement muet ! C’est tout. Plus leur mot à dire (« leurs » votes seront interprétés…sans eux !)…Bref, tout le « système » électoral reste complètement truqué par le simple fait que l’argent « achète » la politique et que, donc, il n’y a plus aucunes élections « normales ». Nos recherches nous ont fait découvrir tant de faits allant en ce sens - ainsi qu’une vidéo nommée « cela coûterait moins cher de privatiser les ministres ». Difficile à croire ? Nous aussi, nous n’en croyions pas nos oreilles ! Sauf si nous savons, concrètement que le néo-libéralisme est une « non- pensée », une suite de déraisonnements qui n’existent que s’ils sont répétés sans cesse. Mais qui, dans un débat loyal, ne font pas le round.

..

Revenons à la vidéo. Un lunatique en costard-cravate y dégoise comme s’il n’y avait aucune République, pas de démocratie ni même la « sanction » des élections. Publiquement, il « s’oublie » en parlant « que » de business, dans le genre la politique c’est qu’une image manipulée… pour qu’il n’y ait plus du tout « d’action » politique – sauf à matraquer et très illégalement les pauvres-électeurs !…oui il s’oublie en faisant des comptes de cinglé….où il ressasse que cela « coûterait moins cher » mais sans jamais cadrer. Oui sans pouvoir répondre « moins cher » par rapport à quoi ? Parce la non-pensée néolibérale ne sait pas, non plus, « compter » : les frais cachés, les coûts externalisés, l’oubli si étourdi de la « globalité » des chiffres parviennent que, pour ces lunatiques, le prétendu coûter « moins cher » coûte, en fait, infiniment… plus cher. Mais à la société. Donc pour le piqué aux lubies des lobbies – ses « gains immédiats » (genre qui tuent la poule aux œufs d’or, donc leur futur, donc leurs possibilités ultérieures de faire des affaires) seraient « meilleurs » (sic) si on privatisait les ministres ? Tant qu’à faire !

..

Pourquoi pas carrément la présidence ? Il fait savoir que le seul « contact » épidermique que ces dangereux maniaques ont avec la société « réelle » ce sont les élections…oui ils sont tellement MINABLES qu’il leur « faut » des…apparences d’élections avec des résultats achetés à l’avance. Pour culpabiliser, ensuite, à fond…les honnêtes gens. Et faire « des lois » très…illégales comme si ces honnêtes gens ne pouvaient qu’être d’accord. Enchainés à leur vote – ne « pouvoir jamais réclamer » de ces abus frontaux de ces prétendus élus (pas du cœur des électeurs réels, en tout cas). Voter c’est donc devenir…perdant-e à tous les coups. Seuls les masochistes peuvent encore s’y coller ! Puisque, à chaque fois, même scénario : 1 à 2 ans de désillusions – début de contestations mieux organisées. Et hop ! on change de clone. Cet argent, plus sale qu’aucune imagination ne peut le voir, ne veut qu’une chose …qu’aucune ACTION ne soit possible contre lui. Il se sait complètement hors la loi donc… figer, congeler, empêcher toute action politique. Comme toute imputabilité par les lois de ces voyous de l’argent sale : tout lobby devrait aller directement en prison pour tentatives de corruptions d’élus : simple et efficace. Les prétendues élections ne servent plus qu’à cela : les amnistier de leur grand banditisme pour le passé. Et même le futur. Rien d’autre : suffit d’observer froidement l’actualité pour retrouver des yeux en face des trous !

Nous, face à cette désorganisation sociale par le haut (toutes les lois républicaine ne peuvent que condamner les élus qui « se prêteraient » à de tels détournements de votes sociaux !), oui nous que «devons»-nous faire ? Dans le contexte actuel d’élections volées par les lobbies, - ne pas participer « par respect des vraies lois de la République » à des élections, ainsi, « aux résultats trop privatisés ». Donc renationaliser les…élections. Les rendre référendaires. Appartenant entièrement au peuple. Incorruptibles. Plus jamais uninominales à 2 tours. Et, ensuite, poursuivre énergiquement vers la déprofessionnalisation du politique. Pourquoi ?...1) - Pas moyen de leur faire confiance. Nous ne pouvons plus leur confier les clés de la maison : sans notre présence ils ne font que des bêtises, n’ont que de mauvaises fréquentations et fuient, lâchement, leurs électrices/teurs…2) – Parce que, aussi, la politique ne peut être professionnelle dit très clairement la Constitution. La Constitution interdit implicitement la professionnalisation de la politique puisque « aucune partie de la société ne peut se monopoliser sa direction »

..

Ainsi leur système de lubies de lobbies est tellement MINABLE (et eux avec) qu’il faut et il suffit de ne plus participer à des élections…privatisées pour tout bloque leurs illégalismes. Leurs « fausses » lois (des hors-la… loi, en fait) ne pourraient plus être opposables à personne. Personne ne votant…avant. Personne ne permettant plus à ses représentants « à leur service » de voter impunément des lois si scélérates. D’un seul acte – tout serait bloqué. Avec la clé du déblocage aux seules mains du peuple…souverain ! Pourquoi et comment ? Le dernier des résidents en date – à moins qu’il fût un kamikaze ? – nous aura tout élucidé à l’œil nu. Par son manque flagrant de latéralités des regards. Entièrement « pris » dans sa « fonction détournée », il aura tracé ce qu’elle …est (devenue). A la seconde où il est élu, il « oublie » définitivement tous ses électeurs – nul n’a voté pour lui, dans cet idyllique délire il ne doit plus de comptes à, la nation…non la fonction détournée de président (pré-privatisé ?) c’est…uniquement obéir à ceux qui l’auraient… « fait » élire (donc pas les électeurs/trices du tout !) et ne travailler « que » pour la minorité des illégaux des lois républicaines. Les voyous atteints de lubies de lobbies. Et rien d’autre : le peuple n’a le droit qu’à la double matraque : celle 1) de la propagande largement « pédagogique » 2) celle des cies ex-républicaines de sécurité. Ce qui ne peut plus du tout… « motiver » aucun électoral. Les élections c’est clairement sans eux et sans la République et ses « droits de l’homme et devoirs du citoyen »…La partie « devoirs du citoyen » étant empêchée par la trahison instantanée des élus (à peine élus à peine traitres). Faux élus qui ne respectent plus jamais « leurs devoirs d’élus et de citoyens » (- ce qui mérite, au minimum…la prison !). PERSONNE ne va voter pour qu’ils ne soient «  que » les commis voyageurs des illégales oligarchies (en République il n’y a pas de privilèges possibles – telle reste la loi basique ! Vérifiez si vous ne le croyez pas.) Ceci se nomme même « l’état de Droit » ou cet Etat n’est légal « que » s’il respecte le Droit (et ne fait pas « semblant »). Or de favoriser des oligarchies de « marginaux » (aux détriments de l’immense peuple) c’est ne respecter ni le droit ni « la hiérarchie du droit », Constitution la première. Très mauvais calculs des oligarchies que d’avoir voulu …acheter la politique.

Stupide faux pas d’anti-élites ! « Leurs » élus (absolument pas les nôtres) ont perdu toute… crédibilité. La symétrie du…devoir de vote ce sont des élus qui respectent à 100 % les…votants. Qui restent intègres, incorruptibles et qui font mettre en prison tous les lobbies qui voudraient corrompre…la République. Si ces prétendus élus ne le font pas - le prétendu « voter est un devoir » disparait complètement. Au point que le « devoir de vote » en devient de ne pas…voter pour des candidats aussi corrompus. Et donc de « respecter les lois républicaines » ! Vérifiez l’Histoire : sur la distance, l’argent sale est toujours…perdant. Vu qu’il se prend les pieds dans ses auto-emmêlements. Auto-emmêlements qui font, qu’au grand jour apparaissent les sinistres minables cachés derrière. Dans leurs plus que ridicules auto-ligotages qui ne peuvent plus, non vraiment, paraitre…en société. Vraiment pas fréquentables comme les prétendues stars qui vont avec. Pas présentables du tout. Et c’est ainsi que finissent tous les trucages boursouflés par le seul argent. Un soufflé qui tombe de retomber ! L’Histoire ne ment jamais – « on » la fait mentir. Toute la nuance est là !

..

Leur seul salut actuel aux grands délirants du néolibéralisme ? Privatiser la présidence. Et donc …interdire toutes les élections. [au nom de quoi ? Pas de la République en tout cas – puisqu’ils en sont les pires ennemis et…délinquants !)…Interdire toutes élections même les semblants de fausses élections actuelles ? Oui. Mais quoi ? C’est la « situation » en or que toutes les intelligences réunies n’auraient pas pu rêver. Celle provoquée par leurs « seules » avidités. Et qui font donc qu’il n’y a surtout qu’à laisser suivre leurs propres évolutions. Qui,  selon les lois de…l’équilibre (le frère de l’équité que le merveilleux équi-libre)…font qu’ils vont se casser la figure. Tous seuls. L’art de la dialectique appartient à 100% à la stratégie. Dont nul-le ne peut parler. Seulement des tactiques. Là, aussi, ils sont faits et refaits. Echecs et mat. Situations sans…issues pour eux seuls. Avec toutes les issues pour nous. Ce qui fait dire de la dia-lectectique (plusieurs lectures à la fois) que c’est de… la magie. Oui de la magie qui m’agit ! Et tout le monde est agi m’agie de même !

..

………………...….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

Si l’aliénation réside dans le fait que tout nous est divisé et compartimenté afin de nous vendre les uns aux autres ; le « tout ou rien » serait à comprendre d’une manière radicale, c’est-à-dire comme une réappropriation de la totalité refusant tout compromis redistributif : la lutte est pour le tout ou n’est rien. Sauf que le dualisme, le binarisme, le manichéisme ne mènent nulle part, vu qu’ils sont sources et moteurs de tous les conflits. Et les rendent sans issue. La dialectique (3 au moins et donc plus jamais de face à face qui fige tout !)) quitte, elle, la rivalité manichéenne et donc crée des solutions…alternatives. Alternatifs ne participant pas ni d’un camp autobloquant ni d’un autre. Ici l’alternative – c’est clairement la déprofessionnalisation de la politique et le retour à la citoyenneté « légale » du tirage au sort. Pourquoi ?

..

** 1) – à la place des alternatives vives, l’argent sale a voulu nous fourguer l’alternance. Sauf que ces alternances se sont montré tout le contraire des alternatives vives. Pourquoi ?

..

** 2) – Alternance cela veut dire 2 choix très différents de la société. Or, depuis 1983 il n’y a plus 2 choix différents de la société – il n’y en a plus QU’UN. En 1983, les prétendus ex-socialistes ont trahi la République et sont devenus les larbins du néolibéralisme sans issue. L’alternance n’est plus, alors, une fausseté publicitaire avec 2  étiquettes différentes pour un même produit. Qui est ? Détruire la République par le haut, en …donnant…oui donnant tous les avoirs publics à coups de… privatisations (des services publics à but non lucratifs qui gardent un excellent rendement sinon pourquoi les cupidités privées s’y seraient tant intéressé ?) pour…quasiment rien (privatiser faut le faire pour des…socialistes, oui ou non ?. C’est bien donner, offrir que cela. Les services publics remplissent très bien leur rôle (celui d’une société socialisée !), ils ne sont pas à la casse du tout. Rien n’a donc justifié ces privatisations  Ajoutons les pluies d’exonérations multiples et nous voyons bien les voyous de la république installer tous leurs monopoles. Oligopoles et oligarchies. Leurs ententes illicites. Là où, avant, il y avait de la …vraie politique !

..

*** 3) – Il est fait croire qu’il y a “choix” électoral – il n’y en plus a AUCUN. Puisque plus qu’un seul : celui des profits à n’importe quel prix…mais les « leurs » de profits. Oui aux clairs dépens de la majorité des toujours électeurs ! Donc aucun vote ne se justifie plus s’il n’y a plus de…choix. Entre le pareil et le même ce sera – une fois les électeurs expropriés de « leurs » résultats – la suite routinière. Soit 1) les faux jetons de néolibéraux jouent aux anarchistes complets du « à bas l’état » (qui pourrait oui les mettre en prison !) mais, en pleine dépendance d’état, dévalisent tout…l’argent public (subventions incessantes, nationalisations des « pertes » des financiers et de la Bourse, exonérations injustifiées, assistanats exagérés aux trop riches), donc les contribuables (dont se sont exclus les riches qui ne « contribuent plus ») qui sont aussi électeurs (où les riches sont tellement surreprésentés que, rien que pour cela, les élections ne peuvent être déclarées légales). Oui « les anarchistes néolibéraux » grâce à leur à bas l’état (et aidés en cela par l’inertie si désorganisée de nombre de prétendus libertaires) – derrière ce confortable paravent (celui que refusent d’abattre nombre de prétendus libertaires en « s’organisant » pour une fois), oui ces anarchistes néolibéraux installent l’immense fraude fiscale pas vraiment combattue, les très illégaux paradis fiscaux qui, plus les scandales sont étalés, moins ils sont combattus en réalité où l’acte le plus antirépublicain qui soit : ne pas payer « la contribution due» au pays républicain » (selon la Constitution). …

..

Seule l’absence de « choix électoral véridique » permet cette grave corruption par le haut. Voilà ce que c’est que d’avoir laissé…privatiser les élections !

..

.............................****************************************************
..

Tout aura donc commencé par une vidéo où un lunatique en costard-cravate délire que la « politique c’est un business. Et que cela coûterait moins cher de privatiser les ministres ». Oui vous avez bien lu, pour cet ovni allumé il n’y a déjà plus de démocratie, de république et les élections n’existent que comme mascarade. Nous avons été vérifier dans les eaux si toxiques d’où il semblait surgir. Et les résultats auront été plus qu’ahurissants.

..

De toutes nos observations objectives – nous ne pouvons plus que conclure à des signaux multipliés de signaux de pré-privatisations de la politique  Donc de la suppression complète des…élections. Et une présidence encore plus pré-privatisée pointe. Voici son futur : un-e candidat-e qui promet et promet. Fait « croire » dur comme fer à un programme qu’il/elle va appliquer, etc. Or, à la seconde où son élection est  là, tout se retourne, tout ceci disparait à jamais – oui son regard se détourne à jamais des électeurs. Elle/il ne fera plus qu’obéir aux lobbies, que faire voter des lois si contraires aux intérêts objectifs du pays, servir les intérêts indéfendables des multinationales : oui nous avons même vu « dé-voter » des lois non conformes. Et même – si clairement contre le peuple des électeurs (considérés comme ennemis) user de la matraque du 49-3. Etc.

..

Tous ces nombreux glissements constituent les flagrantes prémices

…………….de cette complète privatisation de la politique privée d’élections !

..

..……………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - AUSSI - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

..

 

Les sans-cravates

..

Les sans cravates au secours de tous les « sans » (sans-dents y compris)

..

…………………....%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

 (à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

…..Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la …..situation

….. Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 

être différent

être différent

Privatiser la présidence ?
Privatiser la présidence ?
Privatiser la présidence ?
Privatiser la présidence ?
Truman l’homme qui dit vrai – le vrai homme…donc un président « réel » ?

Truman l’homme qui dit vrai – le vrai homme…donc un président « réel » ?

la fin de toute civilisation : la pensée pire que sommaire qui s’étale ici est une véritable honte. Partout ils ont O/20, rien le vide. Des phrases tellement générales qu’elles évacuent toute structuration des réflexions (genre « la compétitivité entraine automatiquement a fin du chômage » - oui à condition que des têtes folles comme qui émet ce mensonge ne volent pas toutes les plus-values de ces compétitivités)…Autre délire mental de ces trop riches « il faut discuter les solutions »…mais tout ceci (liste de 100 pages) sont exclus des… discussions. Toujours plus…monologuées. Et le tout à l’avenant : des esprits plus qu’attardés font semblant de diriger le monde. Les résultats sont clairs !

privatiser la présidence

PRIVATISER "Pôle emploi"....tout privatiser – sauf les cerveaux singuliers !

TOUT PRIVATISER ? Etc. Tout est à l’envers – il faut renationaliser toutes les privatisations car elles n’auront servi qu’à ce que des imposteurs s’octroient des revenus exorbitants à coups de fraudes et de non paiements des impôts dus (privé = refus incompréhensible de payer des impôts)…ce sont ces non leaders privés qui ruinent la Terre !

tout ou rien – l’illogisme capitaliste sans plus aucunes ombres…

Tout ou rien – le binarisme immature du privé est celui des vrais perdants. Tant que l’état existe c’est le privé infantile qui le… dévalise le plus. Refusant de payer ses impôts et ses…dettes (les nationaliser). Tout en exigeant (impérieusement et impérialistement) que les pays paient…de fausses dettes dites publiques. Tout en exigeant de tout privatiser même la politique. A part la qualification du ils sont complètement fous, rien ne peut être ajouté devant des comportements si immatures ! Vu comment ils se comportent tout le monde comprendre leur inaptitude complète à gérer du PUBLIC. Oui POUR les autres , pou tous es autres sans omettre quiconque - et pas que pour soi. .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance par mail gratuite 14/10/2016 13:44

Merci pour cet article qui ajoute un + dans ce qu’on connaît déjà. Je te suis depuis quelques mois, et je tiens à te remercier pour tes conseils qui aident les jeunes bloggueurs aujourd’hui à mieux avancer dans leur activité.