collectives SOLUTIONS sans dis-solutions…

Publié le par imagiter.over-blog.com

collectives SOLUTIONS sans dis-solutions…

Le préférable demeure de trouver des solutions qui ne créent pas plus de problèmes qu'elles en prétendent résoudre. Mais pour cela il faut avoir du recul – des êtres désintéressés y seront les seuls à leur place. Une position de non intérêt direct et organique offre une communication avec zéro parasitage. Le « bruit » c’est la cupidité. Désintéressés, quelle que soit la solution, ils ne vont pas s'entrelacer à la solution, la pervertissant, l'affaiblissant, la corrompant, la débauchant, en dissipant tout l'impact prévu. Et osant le dangereux chantage c'est moi ou la solution ? La solution demeure, alors, sans doute, préférable.

..

Il reste même préféré que ce soit des êtres de grande culture générale – toutes les études convergent à prouver que ceux- ci/ celles- ci restent les…plus "humains", "globaux" et "attentifs" des décideurs. Toujours à l’écoute directe. Lorsque le spécialiste (expert sur un infime détail et absolument crétin sur toute la réalité) se révèle brutal, irresponsable, très local et proprement inhumain…strictement inapte à écouter l’autre tel que lui-même.

..

Eh oui ! sans littérature on ne "sait" pas penser. Et sans poésie encore moins… décider. Qu'en dites-vous, avec vos ricanements d'arriérés et vos rictus archaïques ? Vous ne serez jamais "modernes" ! Dépassés, dès le départ, par vos gratuites méchancetés et vous montrant, cependant, STRUCTURELLEMENT dépendre de ces grands esprits et belles âmes. Comme vous l'avouez toujours : en temps de crises (entièrement provoquées par les sournois cancres, étourdiment nommés "dirigeants"…) ce sont quasiment tout le temps, aussi des poètes qui interviennent face aux catastrophes…Là aussi, il n’est pas sain de n’être « que » poète auto-spécialisé. Et enfermé dans ce tropisme. Donc des esprits poétiques, mais pas que cela…et le piège évité !

Déjà – croyez-vous que ces paroles de sagesse soient entendues dans les sphères délirantes de la finance, des irresponsables des médias fous ou des mentalités obsessionnelles des politiciens (dé)tournés vers le trop passé ???

..

……………………..*****************************************

..

Absolu – ce qui n'est soluble en rien du tout, l'ab-soluble, ce qui demeure figé dans son imperméabilité, comme le dessinait déjà Empédocle. Tout au contraire, solution appelle forge, mélange, fonte, fusion, alliance, panachage, union ou mariage des non semblables…Toute une méthodologie pour les circuits de décisions collectives…

..

Si loin, pourtant, de ces décideurs qui viennent d'avouer fortement qu'ils sont causes majeures et essentielles de tous les problèmes "planétaires" ? Comment peut-on résoudre un problème lorsque notre masse même crée la prolongation et l'accroissement de l’obstacle ? "Sortir du cadre" – tel que le conseille la psychologie scientifique – c'est quitter, au triple galop leur mentalité. Celle qui se montre source principale de tous les problèmes…celle qui crée les sales habitudes, les aveuglés travers et les perversions insensées qui détraquent systémiquement la civilisation…

Enfin, afin d'entrevoir la solution la plus définitive, la plus globale et la plus éradiquante (ne pas enlever « tout » le kyste du problème le fait repousser encore plus vite!) – NE SURTOUT PAS UTILISER LES ANALYSES ET FAUSSES SYNTHÈSES QUI ONT PRODUIT CETTE SOCIÉTÉ BLOQUÉE (et ceci même si nus nous prétendions… contestataires !).…Bloquée ? soit, absolument incompétente aux solutions.

De ces points clés – il ressort, qu'afin de « sortir » vraiment des problèmes, il faille interdire l'accès aux décisions résolutoires et aux solutions résolvantes à tous ces irresponsables "responsables". Donc toute la personnalité forme, déjà, ombre à la réalité et retarde la claire vision du problème. Se croyant (faute de feedback ou d'espèce de "fou du roi" !) omniscients avant de « prendre » connaissance de quoi que ce soit – ils font "de leur personne" la clé de toute solution !!! Ces extravagances sont payées…très cher par toute la collectivité…

..

Alors que tout le monde paraît savoir que "toutes les apparences sont trompeuses" beaucoup s'enlisent dans la fanatique croyance aux uniques apparences. Alignant, irréalistement, des loufoqueries - telles "s'il a su s'enrichir il enrichira, aussi, le pays" alors que l'expérience des êtres raisonnables prouve, sans cesse, qu'il l'appauvrit, gravement, en fait !l! ou, encore, "plus il est pourri moins il pourra nous imposer des "sacrifices" ou des "injonctions morales"" alors que l'expérience des êtres raisonnables prouve, sans cesse, qu'il se fout du nombre et de la nature des opposants et qu'il "impose" tellement plus de "durs, injustes et cruels sacrifices" que tout être vraiment honnête et désintéressé le ferait…etc. Ces clairs masochismes ne devraient valoir que pour les hallucinés conformistes – qui, dans leurs délires d'utopismes (la bonne utopie c’est celle qui tente de se concrétiser dans la réalité sociale telle qu’elle est !), ils se foutent à l'imposer à toutes et tous. Voyez-vous des articulations argumentaires plus logiques afin d'expliquer le chaos social actuel ? Chaos social entièrement provoqué par qui ne va jamais en prison (ou en H.P.) alors que c'est une place clairement adaptée à ses prédations extrêmes !!!

..

………………………................********************************

..

Absolu – ce qui n'est soluble en rien du tout, l'ab-soluble, ce qui demeure figé dans son imperméabilité, comme le dessinait déjà Empédocle. Tout au contraire, solution appelle forge, mélange, fonte, fusion, alliance, panachage, union ou mariage des non semblables…Toute une méthodologie pour les circuits de décisions collectives…

..

Quel est le contraire de cet absolu soluble en rien du tout ? La réponse demande de différencier la pandémie grave du « relativisme culturel » (tout se vaut, rien n’est important, nous sommes en post-modernisme, tout est plagiat, tout est jeu, etc.….ces perversions puériles qui empêchent des débats sérieux !) du nécessaire « relativisme des positions sociales » (de part votre position vous n’avez aucun droit de censurer ceux que vous prétendez au-dessous de vous, l’information et les médias ne doivent pas être dévoyés par l’argent mais devenir un « bien commun », avoir de l’argent dans ses poches ne « rend pas » intelligent par magie, etc.). Bon une fois cette différenciation effectuée, la réponse à ce qu’est le contraire de cet absolu soluble en rien du tout ? C’est le relatif (pas le relativisme) qui lui est soluble. Est liant. Lie et relie tous les rapports inter-individuels. Entendez le « relatif à… » donc sans aucun narcissisme, toujours sainement extraverti et attentif aux autres. Ce qui le représente même en un des mots les plus…universels. Pourquoi ? Relatif vient du verbe relater.

..

Et relater c’est, à la fois, mettre en relation. Lorsque Newton clarifiait que le génie c’est celui qui « met en relations » des réalités que tout le monde pensait séparées avant. Et c’est comme l’allumette qui rencontre un frottoir - de nouveaux …services collectifs sortent à la lumière. Les solutions sont pour toutes et tous. Les relations mettent en relations qui nous nommons, ensuite, intuitivement, de…relations ! Ce qui attire l’attention sur le fait que changer la société c’est que les relations de vos relations et les relations en ces relations, les vôtres, le nôtres, les leurs se mettent…en relations. Géométrie de l’abondance ! Et non, comme le système « absolutiste » actuel (avec ses oligarchies psychorigides qui refusent tout débat comme la moindre remise en…question – et comment obtenir une réponse sans qu’aucune question ne soit remise en…question ?). Oui la capitalisme absolutiste où tout droit et toute liberté de disparaître – nous n’avons que le droit (insoluble – au sens de sans solution, eh oui !) d’acheter et de nous… taire. C’est un peu sommaire comme désorganisation sociale.

..

Le 1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+ forme le changement effectif de la société…le changement par relation qui met en relations tous les changements. Première victoire éclatante du relatif (pas du relativisme) face à l’absolutisme sans issue des néolibéraux. Seconde ? Relatif c’est le verbe relater. Qui relate. Cumulant, à la fois, le Logos, le Verbe, le langage entier, la noosphère, l’inconscient collectif, la solidarité, la sociabilité, l’humanité englobante, tout ce qui relie et lie les êtres humains. Mais…relate, aussi, raconte, conte, dit tous ces liens constructifs, co-responsables et libérateurs. Comme relate tous les mythes nécessaires, les images archétypales, les symboles vitaux (nécessaires pour fonder une nouvelle civilisation !) – bref, offre à la société le grand récit fidèle et…désintéressé obligatoirement qui la soude ! Si ce n’est une universalité que ce relatif qui relate tout ?

Et qui, avec un doigté énergétique ET pacifique, sait désamorcer tous les conflits nés de l’absolu non soluble. Donc…insoluble. Clairement sans issu et sans…solution ! Donc lâchez nous la grappe avec vos absolutismes inSolubles…sans solutions ni…explications !

..

Pourquoi ? Grâce au « relatif à… » qui est la preuve langagière recevable en justice que le relater c’est la position sociale loyale qui ne se réfère pas à elle-même mais sème le sociable autour d’elle. Lie et relie également chacun-e. Se relate à, reste relatif à…donc pas à soi fermé et égoïste. L’émetteur, l’écrivain ou le parleur – oui diffusent l‘intelligence collective. Et demeure toujours « relatif à… » : cette ouverture à tous les partages non aux appropriations régressives. Tandis que l’absolutisme est auto-réfèrent, ne se réfère qu’à lui-même, ne se tourne jamais vers les autres. Sinon pour les mettre sous sa botte. Il ne relate rien il édicte et ordonne…soit il désordonne et dicte sans écho. Tout reste figé : c’est la statue d’Empédocle, qui se veut immuable. Qui ne veut que maintenir sa non légitimité quitte à sacrifier tout le monde. Tout absolutiste sème des sacrifices. Aucun relatif qui relate, qui relate le relatif à…! ne sème le moindre sacrifice ni la plus mince coercition. Convaincre c’est trouver la meilleure partie des autres…

..

………………………………..........********************

Alors comment faire, là, tout de suite ? Nous avons besoin de repères. Certainement. Mais il ne faut pas que ce besoin prenne toute la place. Puisque 2 grandes catégories de comportements vont, alors, aveugler fortement : soit nous ressassons le passé passant à côté de tout ce qui est germes de transformations dans notre aujourd’hui. Nous coupant (et les autres avec) de toute possibilité de…solutions concrètes. Soit nous papillonnons sans cesse du faux nouveau, au clignotement suivant, et à la soi-disant lumière d’après – passant superficiellement sur tout. Et ne retenant donc rien, ne murissant jamais : tout coule entre nos doigts qui veulent bâtir du solide. Trop de passé et pas assez de présente présence. Ainsi, de l’usage de l’intelligence collective : il est trop dit qu’il en faut. Bien. De là à ressasser qu’il en faut et en faut, n’est-ce pas en empêcher son usage…concret ? Puisque, après tout ce tapage, bien peu la reconnaisse lorsqu’elle passe. Alors ? Ce texte aura commencé à nous accoutumer aux bases affectives et intellectuelles de l’intelligence collective : normalement, nous devenons plus efficaces à plusieurs que tout seuls. Or, tout le monde semble se diviser sur un quart de cheveu, faute d’une structure affective et mentale permanente où nous retrouver. Des études viennent de prouver que nous devenons plus intelligents et cultivés lorsque nous éteignons pour toujours la télé. Mais cela ne suffit pas - puisque d’internet nous ne faisons pas un terrain de décollage pour construire une vraie société nouvelle. Et que l’acquis d’aujourd’hui se continue vraiment demain ! Bref, nous sommes trop réactifs et pas assez actifs. Le dégât de n’être que réactifs est que chaque nouvelle réactivité chasse l’autre et qu’il ne reste, ainsi, rien du jour précédent. Rien qui construise pour durer. Ici, nous avons, au moins, entraperçu comment essayer de modifier cette étourdie erreur de tir !

..

……………………………*******************************************

..

Toujours relatif à… ? Voici – vous avez là assez d'éléments pour oser vous regarder en face et admettre, courageusement, si vous êtes de ceux qui accumulent, amoncellent, entassent les problèmes…ou si vous vous tenez du côté de ceux qui génèrent généreux/ses, impulsent, inspirent et stimulent les solutions ???

..

De le clairement savoir – peut aussi vous offrir l'aisance enfin trouvée de vous trouver à votre JUSTE PLACE ! Le chaos social actuel ne provient-il pas que ne nombreux individus ne sont pas du tout à la bonne place…ce qui attise le pire et empêche le meilleur !!!

..

Tant que la majorité n'aura pas affronté la réalité – inutile d'insister, tout peut virer, en un flash de seconde, au désastre collectif…Faudra bien, d'une façon ou d'une autre, que vous entriez dans les grands esprits actuels

..

…....Les seuls qui possèdent la clé globale qui ouvre les vraies solutions…

..

..

……………………%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

>>>>>>>>>>>>>>>>> - ANNEXES -<<<<<<<<<<<<

Y-a-t-il-un-inconscient-collectif--la-controverse-le-bon-Jung-et-l'apport-des-neurosciences ?

..

L'inconscient collectif comme mystère

..

Nous et l'inconscient collectif

...

.......................Comment se détacher de l’inconscient collectif ?

..

Le moi si heureux des autres qu'il en jubile

..

.............................Savoir détecter les vraies preuves...

..

………………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La représentation imagée de l’inconscient collectif

La représentation imagée de l’inconscient collectif

collectives SOLUTIONS sans dis-solutions…
nous - un point dans l'immensité entrelacée de l'inconscient collectif ?

nous - un point dans l'immensité entrelacée de l'inconscient collectif ?

les découvreurs (si utiles à tous - et, en général, si injustement maltraités !) sont ceux qui ont le… courage de percer les fausses images collectives – derrière se trouve la réalité des fonctionnements globaux. Qui a tort ou raison dans ces comportements ?

les découvreurs (si utiles à tous - et, en général, si injustement maltraités !) sont ceux qui ont le… courage de percer les fausses images collectives – derrière se trouve la réalité des fonctionnements globaux. Qui a tort ou raison dans ces comportements ?

collectives SOLUTIONS sans dis-solutions…
avoir une tête si pleine d'avenir ? Simple - Parce qu'elle refuse tous les conformismes mêmes ceux des amis...

avoir une tête si pleine d'avenir ? Simple - Parce qu'elle refuse tous les conformismes mêmes ceux des amis...

collectives SOLUTIONS sans dis-solutions…
comment communiquer avec l’inconscient collectif ? Tous ces héros qui savaient nager sous la ligne de flottaison des foules ?

comment communiquer avec l’inconscient collectif ? Tous ces héros qui savaient nager sous la ligne de flottaison des foules ?

l'indivis- Dualisme doit être dépassé : un fardeau que l'indivi(se)- dualité !

l'indivis- Dualisme doit être dépassé : un fardeau que l'indivi(se)- dualité !

L’intelligence sensible et la vraie culture commencent lorsque l’on fait fermer sa gueule à la…télé !

Anomies ! anomalies ? Lorsque la culture générale est présentée comme un jeu, une vaste rigolade, une pantalonnade etc. – c’est que ce choix est voulu par la propagande qui veut rabaisser et « désactiver » tous les êtres humains. En fait ? la culture générale c’est génial, vraiment sérieux, un atout pour chacun-e. et la certitude de pouvoir changer le monde réellement. Sinon le spécialiste, une fois « utilisé » par les forces plus qu’illégales de l’argent, sera sommé de retourner à sa niche. Allez ta becquée est terminée, va coucher. La culture générale, en général, empêche toute manipulation et toute utilisation de votre personne. Vous êtes suffisamment bien répartis pour trouver toujours toutes les…réparties !

son GG ? Très bonne idée !

la différence entre absolu et relatif…c’est le « relatif à… » qui, socialement, fait tant gagner. Comme dans la vidéo…

ne plus se laisser impresionner...

par exemple...

Tant que nous n’expérimentons pas nous-mêmes nous ne savons « rien » des illusions. Ras le bol des conformistes desséchés !

La noosphère, l'espace du mental, de la culture et des symboles, qui transcende et inclut la biosphère, fonctionne en découpant la réalité suivant des lignes et des territoires. Elle construit sa morale et son droit sur ces principes. La théosphère, la sphère de la conscience cosmique, non locale, étendue, qui "passe" par nous, transcende et inclut la noosphère. Comment vivons-nous notre réalité physique suivant que nous opérons depuis la noosphère ou la théosphère ?

La noosphère de tous les esprits aboutit à ce que la solution puisse venir de n’importe qui – dans le sens de non inclus dans les rigides hiérarchies sociales. Ces positions raides sont donc des obstacles clairs à toute…solutions. L’organisation sociale des amérindiens le savait puisque leurs « institutions » comportaient de larges procédures pour que les chefs ne puissent « forcer à penser » et soient possiblement engueulables partout – sans qu’ils puissent réprimer ensuite – etc. donc une structure très adaptée aux solutions collectives ! La solution peut venir de N’IMPORTE QUI. Et donc ? Ne pas porter attention à tout le monde c’est $être un con…et un sacré con ! La solution peut venir de N’IMPORTE QUI. Et donc ? Ne pas porter attention à tout le monde c’est $être un con…et un sacré con !

Le Grand Récit social nous attend ! La solution peut venir de N’IMPORTE QUI. Et donc ? Ne pas porter attention à tout le monde c’est $être un con…et un sacré con !

et de l'humain (femme+homme).

Commenter cet article

voyance gratuite 12/10/2016 14:00

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

imagiter.fr 13/10/2016 15:58

Bonjour, je vous réponds globalement pour tous les encouragements de ce jour. Très agréable de lire des appréciations concernant le travail fourni. Merci beaucoup et à bientôt...