Comment la société devient sectaire ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment la société devient sectaire ?

Il peut arriver que des investigations sur d’autres thèmes, nous fassent découvrir des vérités sous-jacentes. Jamais formulées. Qui garde toujours l’esprit ouvert peut, alors, effectuer des rapprochements tout à fait probants. Et qui ne font que se justifier à chaque nouvel approfondissement du filon émancipateur. Ainsi - le fonctionnement de la société montre des tas de points de communs avec une secte.

..

La présentation d’un tel sujet se doit de se montrer prudente. Afin de pas désunir mais plutôt d’unir au maximum. Aussi, nous allons procéder ainsi. Faire des « observations qui tendent à »…plutôt que de préempter péremptoire l’intolérance. Produire des angles de vue toujours négligés, notamment, sur l’éducation. Enfin, user d’un comparatif serré avec les descriptifs les plus unanimes sur les sectes. Si la société n’aime pas les sectes – peut-être, c’est qu’elle voudrait être la plus puissante de toutes !

..

D’abord, les troublantes ressemblances avec le sectaire :

L’appropriation illégitime par une oligarchie de la « propriété monopolistique» de la société.

Il faut être in, dans le secret des dieux …sinon out – pas d’états intermédiaires. Schématisme sectaire.

L’information est au minimum en rétention. Au maximum sciemment cachée. D’ailleurs comme les sectes, il y a le si étrangement état frénétique autour du « complotisme ». Un extra terrestre décèlerait dans ce mot que ce n’est pas socialement accepté de faire des complots. Pas du tout c’est uniquement de les dénoncer et les démontrer démontés – qui se voir réprimé. De les commettre non : tout au contraire, dans les médias mercenaires ce serait plutôt l’éloge…Ne parlons pas des loufoqueries qui effectivement méritent d’être écartées : non, l’histoire du complotisme est une justice inversée. Les innocents seuls seraient poursuivis !. Ce monopole de la perversion du sens (la dissuasion trop insidieuse de ne plus rien dénoncer) est carrément sectaire !

Le monopole illégitime des médias avoue bien que la manipulation sectaire des esprits est à l’ordre du jour. Avec tous les ingrédients 1) - inventer de faux ennemis alors que les véritables ennemis des peuples ce sont leurs propres dirigeants. D’où des sentiments d’insécurités, médiatiquement fabriqués de toutes pièces par les médias mercenaires. La sécurité devient d’obéir aveuglément à de tels dirigeants-guides… 2) - pour le besoin d’identité il en va de même : la puérilité toxique du « nous et eux », joue à plein… 3) - quant au besoin d’estime ce sera le chantage déloyal de l’amour « conditionnel » - si vous abandonnez tout esprit critique, toute autonomie de conscience, toute initiative personnelle, la société va vous « aimer ». Sinon, et ce très illégalement, elle va vous persécuter… 4) - le besoin de s’accomplir. Ici ce sera dans un spectacle d’images qui éloignent toujours plus de la réalité. Il n’y a aucun accomplissement mais une soumission, un appauvrissement de vie intérieure, un suivisme drogué qui va empêcher l’exercice concret des autres besoins tout à fait légitimes. Le seul accomplissement ? Fantasmer dans les publicités. Quelle hauteur de vues !

..

Guère de doute, après ces analyses – sur ce que la société actuelle se rapproche plus des modèles sectaires que des autres !

..

Le système se démasque d’autant mieux -  face aux écrivains. L’écrivain dévoile ce qu’il perçoit du monde. Et lorsque cela ne plait pas à certains gardiens du système eh bien il est très illégitimement maltraité. Et pourquoi ces personnages se décrètent gardiens du système ? Où et leur apport irremplaçable ? Où ? A part que si nous ne regardons plus qui désigne ce doigt peu loyal, nous ne voyons plus que des personnages gavés de…sectarismes. Comportements abusifs de paternalistes, de suzerains, de gardiens de prison, de psychiatres non inscrits à l’ordre, etc. envers les écrivains. Alors que 1) ils ne comprennent rien à la fonction d’écrivains 2) ils restent incapables d’écouter tout le monde (ce qui forme l’écrivain) 3) il n’ont rien d’universel (ce qui forge le style) 4) jamais ils ne produiront de mots qui fassent de l’effet. Toute leur posture est donc imposture. C’est un putsch illégal. Les écrivains les supplantent dans ce qu’ils savent faire, leur « fonction » reste irremplaçable - ils n’ont donc absolument pas le droit d’utilisera leur scandaleux sectarisme contre eux. L’organisation sociale, ainsi « rabaissée par le haut », est bien structurée comme un sectarisme. Vulgaire et illégal.   

………………………….*******************************

.

La « pyramide des besoins » de Maslow avec, hiérarchiquement, de bas en haut :

Les besoins physiologiques

Le besoins de sécurité

Le besoins d’appartenance

Le besoins d’estime

Le besoins de s’accomplir

Que les sectes utiliseraient à fond. C’est du moins le consensus général. Nous venons de vérifier que la société de consommation utilise contre les consommateurs tous ces besoins. Inversés. Sectateurs spectateurs. Les droits de l’homme, toujours actuellement défigurés sont la reconnaissance des besoins physiologiques : inconditionnellement et dès la naissance, tout humain a le droit à de la nourriture, un toit, des soins. Et (afin de remplir ses « devoirs de citoyen » ») de la culture. La société actuelle est une nette régression sur ces droits si simples à comprendre. Et à expliquer. Ainsi son inexcusable sauvagerie du « pas de  solvabilités, pas de besoins » qui nous ramène à une pré-société de barbarie. Pas d’argent – pas de besoins « reconnus ». Vous n’avez nul argent, vous « n’avez pas le droit » d’avoir froid, faim, soif, de chaleur, de vêtements, d’un toit contre les intempéries, de soins immédiats, etc. La société actuelle ne reconnait donc pas les droits de l’homme. Juste ses prétendus droits à elle, complètement illégaux, à décréter des exclusions. Afin de dissuader tout le monde que vouloir quitter sa secte elle affiche dans tous les médias dits dominants, le mot « exclu », les exclus - qui se veut très décourageant. Tout comme les sectes menaçant de tout perdre si l’idée si saine de les quitter nous venait à l’esprit.

..

Un exemple de faute de raisonnement du sectaire ? Le répulsif anti-girafe :


« – Que fais-tu avec cet aérosol ?


– Eh ben, c’est un anti-girafe.


– Mais il n’y pas de girafe par ici.


– C’est bien la preuve que ça marche ! »

..

Remplacer « girafe » par fonctionnement démocratique de la société, démocratie du peuple, égalité et équité des droits, etc. nous nous y retrouvons !

……………………………..************************************

Comment la société a pu devenir sectaire ?

….

Comment les dérèglements politiques – oui la dérégulation politique, son hégémonie illégale envers la société, ce qui est franchement très antirépublicain – sectarise toute la société ?

..

Comment cela s’est passé ?

..

D’abord, savoir que la Constitution interdit implicitement la professionnalisation de la politique puisque « aucune partie de la société ne peut se monopoliser sa direction ». Nous ressentons, alors, la grave anomalie de ces politiques qui ne vivent plus que pour « leur » carrière. Qui se trouvent toujours (même à leur corps défendant) dans de graves « conflits d’intérêts ». En effet, ils tournent le dos à l’intérêt général, ne peuvent plus s’occuper d’unifier la société, de la forger dans des projets collectifs et unificateurs, de conforter la citoyenneté par un fonctionnement réellement démocratique de la société. De viser l’universalité, la prospérité collective, la fin de toutes les misères – parce que…boubadaboum, patatras, cracraccrac…ils se démontrent coincés dans un système non universel, provincial et local (celui des financiers prétendus « internationaux » alors qu’ils sont très anti-mondiaux) de la conjuration des imbéciles, ceux des intérêts privés, du vacarme des médiocres, des corporatismes archaïques ennemis de tout progrès…social,  etc. Si comprimés à ne plus s’occuper que d’eux-mêmes dans ce contexte de destruction de la société…par le haut…ils ne font plus de politique. Bref, tant que l’argent « achètera la politique » il n’y aura plus de politique. Que de la vulgarité antisociale de l’anti-civilisation du « profit » (cette aberration mentale que de reporter le « coût » collectif de ses prétendus « gains » sur les autres et de s’auto-leurrer que ce que soit un « pur » profit ! Donc  extraterrestre et métaphysiquement correct !).

..

Et c’est pourquoi votre fille reste muette. Et que les politiciens professionnels ont glissé vers le …sectarisme des intérêts trop privés !

..

Mais encore ? Nous en demandons de la démonstration !

..

Puisque nous parlions de Nobel, sachons au moins ce que c’est concrètement ?

 

Lorsque-le-prix-nobel-d'économie-n'est que l'instrument-de-propagande-du-néolibéralisme

 ..

[ dans cette optique le système cumule donc le pire de la prédation sans risques et la sauvagerie du fonctionnement hyper inégalitaire jamais sanctionné, lui non plus. ].

..

Mais..

..

La-droite-anglaise-tourne-le-dos-au-thatchérisme-pas-la-droite-française !

..

L’insupportable pression anglo-saxonne ne peut être, ici, alibi ou excuse de rien du tout. C’est de la force de que son plein gré que les désastreux prétendus dirigeants de tous bords font exprès d’emprunter les impasses. Vu que ce ne sont pas eux qui remboursent, notre futur commun, ils empruntent à tue tête !

..

L'identité-nationale-ou-l'invention-des-seuls francais

..

Lorsque tout est fabriqué artificiellement, manipulé inobjectivement…il n'y a qu'entité et pas vraie identité !

 

Comment-la-France-passa-de-l'ère-allemande-à-l'ère-américaine

..

Déplorable manie que de toujours être vassal, soumis, à la traine de quelqu’un d’autre !... Sur cette immaturité prolongée – il faudrait tout de même rendre des comptes !

..

……………………………***************************

..

« La dérive sectaire

Il s'agit d'un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l'ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société.

….

(source – gouvernementale).

A croire que cette note administrative parle, limpidement, des prétendus dirigeants et de « leurs » médias mercenaires. Pas des citoyens lambdas. Ce sont plutôt les comportements et les procédés utilisés par les personnages cités qui se gavent de sectarisme. Déjà bien loin de la dérive. Mais s’inscrivant dans « le fonctionnement  tacite » d’une société devenue antidémocratique

… .

Ne nous reste alors – l’habileté à saisir les phénomènes qui résument tous les autres – qu’à vérifier l’éducation qui n’est plus « nationale » mais pré-privatisée, pour découvrir que les ravages du sectarisme sont déjà très consistants. Il ne s’agit plus d’une éducation « universelle » vouée à développer, sous toutes ses facettes, l’humain. Des savoirs désintéressés liés avec l’apprentissage de la sociabilité et de l’égalité…mais d’une éducation locale partiale, d’intérêts non universels qui ne veulent que…dresser. Pas éduquer harmonieusement. Et, avec des dividendes trop avides, priver chaque humain de toutes les facultés qui lui permettent de lui résister. Une diatribe très décalée va nous faire entrer dans le vif du sujet.

..

Entre pire et pitre il n’y a qu’un t à ôter – non pas o mais t ! TT au courant ?

« Il est des enjeux en matière de civisme et d'éducation qui pourraient faire l'objet de décisions politiques simples, claires, rapides, mais courageuses. Quatre conditions excessives pour être supportables, surtout la dernière, par les pieds nickelés de la l'élection présidentielle. Qui se permettent même de manipuler la « carte électorale » et de concocter des lois « électorales » si peu conformes au droit de vote…Oui, grâce à la loi, une seule mouvance politique peut se réclamer, avec nuances, d'un racisme latent assez répandu dans l'ensemble de l'éventail des opinions.



Si les pleureuses se lamentent de la persistance d'idées rétrogrades d'un autre temps et récupèrent volontiers les manifestations éducatives et civiques qui s'y opposent, la majorité, pas plus que l'opposition, n'a daigné mettre en œuvre la politique d'éducation à long terme qui, seule, pourrait contrebalancer la persistance d'idées et d'attitudes remontant à la sinistre période d'endoctrinement des guerres coloniales. Pire, les cohabitants [de la fausse…alternance] sont tombés d'accord pour détruire le musée de l'Homme, musée de l'Éducation nationale, qui a pour mission d'informer les enseignants, les scolaires et le grand public sur les origines des humains [tous frères ou cousins génétiques…] et l'histoire de leur diversité biologique et culturelle, ainsi que le musée des Arts et Traditions populaires et celui des Arts africains et océaniens. Le tout pour installer, avec plus de trois cents millions d'euros d'argent public, au Quai Branly, un musée caprice présidentiel d'art exotique, dont l'Europe et les " grandes " civilisations d'Asie sont exclues. On ne mélange pas sauvages et civilisés dans le musée des marchands d'art prétendu " primitif " !



Il ne s'est évidemment trouvé que des énarques sans scrupule et des sous-produits de la science pour tenter de réaliser sur le long terme une entreprise aussi aberrante, aussi raciste dans son concept, et cautionner des détournements de fonds internationaux à hauteur de financement de campagne électorale. Pendant ce temps, des gamins déboussolés, oisifs et enrôlés continuent à semer la terreur et la haine, le président candidat [ils le restent tous pour notre grand malheur !] surfe sur l'insécurité et le premier ministre, comme Mitterrand, sur le Front national. Ne nous inquiétons pas, après TF1, la SNCF et EDF, on privatisera bientôt l'Éducation nationale. Les idéaux laïques républicains et humanitaires ne seront plus alors, eux aussi, que des marchandises dévaluées, comme la science fondamentale et l'écologie. Entre la culture Bouygues, la lecture Messier et les musées Pineau Valenciennes, le gouvernement prétendument de gauche aura-t-il préparé le lit de la droite et ses odeurs d'extrême droite ? »

..

(source : André Langaney).

..

Comment de telles régressions sectaires ont pu infiltrer toute la société ?

Un-monde-sans-scrupules-est le...-règne-des-médiocres

..

Les sectaires sont toujours des médiocres. En effet, strictement incapables d’entrer dans des débats de fond, inaptes aux grandes synthèses qui intègrent le compatible de chaque point de vue (d’abord, il faut connaître « tous » les points de vues existants -  ce que le médiocre ne peut !), inadapté à prendre des décisions pour le bien de toutes et tous - il ne leur reste qu’à exclure, frauduleusement, les points de vue différents du leur, à censurer (ici, par l’argent sale) toutes les argumentations convaincantes, à oser la suprême insulte à toutes les intelligences du « on ne publie pas les génies » (de quel droit sinon celui de la plus qu’illégale médiocrité ?), etc. Bref – à contraindre tour le monde à patauger dans leurs marécages spongieux ! C’est exactement cela avoir été, être et rester… sectaires. Et ce tout le temps.

…………………………%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

L’ensemble de ces données réunies permet justement de s’arracher à toute médiocrité, d’élever son esprit et de sortir son cœur le plus évidemment le plus à l’extérieur de soi. De se sentir responsable de tout et de tout le monde (ce qui disqualifie évidemment tout sectarisme)..

…et de…

>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ANNEXES - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

..

Il y a tant de textes dissimulés, inutilisés, éparpillés, disséminés, rendus incohérents – que le seul fait de les rassembler contraint à s’interroger  ainsi : mais pourquoi la majorité fuit tous les sujets cœur de cible ? Ceux qui dénouent toutes les problématiques ? Et nous entrainent enfin vers les solutions. Pourquoi trop d’entre forcent les autres à s’engluer dans des futilités clairement inefficaces ? Aussi – dès que nous cherchons avec un but – nous ne pouvons que ramener une ample moisson. Ici, tant de textes qui ouvrent et font tellement mieux comprendre. Pour qui voudrait approfondir le sujet. Et poursuivre la transmission des fondamentaux.

..

Comprendre-l'esprit-sectaire-pour-mieux-s'en-libérer/

..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Secte

..

Secte insecte Késalo ?

..

Dérives comment sectaires ?

..

Champ pénal – la notion de dérive sectaire…

..

Les conformismes de la soumission

..

De la manipulation mentale à la soumission librement acceptée : les secrets des conformismes ?

..

Manipulation mentale sectaire

..

Ce qui n’est jamais dit sur les manipulations mentales

..

Sectes-et-sectarisme-des trotskistes

..

Comment des trotskistes voient le sectarisme…des autres ?

Y a-t-il- des soumisions qui soient librement acceptées ?

..

Ce que les libertaires ont à dire sur les « soumissions librement consenties » ?

..

Négation du droit = sectarisme

..

L’attitude sectaire représente la négation du Droit !

..

………………………**********************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

la sortie...

la sortie...

Faux – hors de la secte des 1 % nous vivons tellement plus largement. Le salut devient l’acte même de dire salut…salut à leurs impostures sectaires. Et salut salutaire, bien le bonjour à la vie à 100 %

Faux – hors de la secte des 1 % nous vivons tellement plus largement. Le salut devient l’acte même de dire salut…salut à leurs impostures sectaires. Et salut salutaire, bien le bonjour à la vie à 100 %

 « Si nous avions un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle. » (Noam Chomsky)

« Si nous avions un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle. » (Noam Chomsky)

Comment la société devient sectaire ?
ambiance sectaire- résultats

ambiance sectaire- résultats

intolérances aux intolérances...

intolérances aux intolérances...

la tolérance ne signifie pas de tolérer l’intolérance, oui l'intolérable...

la tolérance ne signifie pas de tolérer l’intolérance, oui l'intolérable...

à l'intérieur d'une s...e

à l'intérieur d'une s...e

et lui c’est toute la vie…

les écosystèmes du net

pensée unique = les mots d'une secte ?

exercice pratique : un mot calendaire pour citer un jour d’une façon neutre (ce mot apparait dans tous les éphémérides, médias, journaux, etc.) ne peut pas être trituré comme possédant une arrière pensée sectaire. Sinon faut enlever ce mot du calendrier. Et pourtant l’usage de ce mot courant est reproché dans le vide…Voir comment l’oubli de qui est réellement sectaire (la société en dérive) et qui ne l’est pas (l’esprit critique, la raison, la liberté d’esprit, l’objectivité, le désintéressement, la sociabilité, etc.) – fait raconter plutôt n’importe quoi…vérifier dans la vidéo

le coût du non fonctionnement de la démocratie. Les politiques professionnels sont des corporatistes, des ergoteurs archaïques et, en cela, sectaires.

La preuve ? …ce qu’ils disent entre eux sur leurs sectarismes respectifs.

Vidéo inclassable qui peut être interprétée de multiples façons désastreuse… jabamiah = qui vit aux dépens du travail des autres…il y a, en fait, un parcours distancié de tout ce qui peut devenir sectaire. Cela dépasse toutes les limites et formes littéraires connues. C’est donc une expérience à essayer : soit on y entre. Soit on attrape une brindille dans ce flot ininterrompue d’information, en vrac. Ni pensée, ni structure, ni fil directeur ne nous aide. Prendre un brindille à ce qui lui est un million de fois plus ample (lorsque chaque image juxtapose 25 informations) égare donc tout le monde. Ce pourquoi – avec ces précautions d’usage telles illustrer ce n’est pas du tout « être d’accord avec», attention, attention, cette vidéo peut être source de quiproquos pas les nôtres, les siens, etc. - nous pensons que cette vidéo aide à débusquer le « mais où est donc le vrai sectarisme ? » Une seule recherche d’identité ?

encerclement de la pensée . Le fait qu’il y ait une « pensée unique » et l’obligation non argumentée d’admettre qu’il n’y a rien d’autre que cette pensée. Qui ne se discute pas, mais à laquelle on obéit sans penser etc. Carrément la sensation urticante de lire un « manuel de sectarisme ». Oui ou non ? Tout défenseur de la pensée unique, dans ce contexte, fait l’éloge honteux du sectaire. Mais, en plus, il admet que l’éducation c’est un marché. Que la supériorité fanatique de ce marché permet de s’approprier, légalement, du cerveau d’enfants. Inutile de le respecter :- si appropriation des marchés = appropriation du cerveau des enfants. Tour ce qui existe dans l’enfant est complètement contraint, étouffé, éteint, comprimé, brimé, afin de n’être que dans l’apprentissage de la société des consommateurs. Que feras tu quand tu seras grand ? Seule répons « autorisée » : consommateur. Et consommateur qui ne discute pas et obéit sans cesse. Si la pensée unique n’est pas le modèle le plus complet de la pensée sectaire et du sectarisme c’est quoi alors ?

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article