Danser avec les mots - cela fait quoi ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Danser avec les mots  - cela fait quoi ?

Voilà pourquoi : comment nous entrons dans le pourquoi du pourquoi ? Surtout en dansant !…

Dirions-nous un « maintenant c’est bien fini », que nous serions les seuls à comprendre. Qu’est-ce qui est fini ? Comment l’expliquer : est-ce la mauvaise sensation qui passe, l’impression laissée par la phrase précédente, un sous-sous-ensemble du système que nous désirerions tant dépasser et surpasser, tout ceci et tant d’autres latences résident dans ce « maintenant c’est bien fini » ? Maintenant et pas avant ? Pas après ? Pile là c’est fini ? Fini quoi et quand où qu’est-ce pourquoi ? Oui cette interminable boucle semble appartenir au monde clos du… pourquoi !

..

Pourquoi pourquoi pourquoi. On ne sait pas pourquoi on ne sait pas le pourquoi des pourquoi. Pourquoi ? Voilà pourquoi ! Lorsque pourquoi cesse d’être une interrogation et devient une lumineuse explication, affirmative explication. Sauf qu’elle ne laisse d’autres choix que de recommencer les… pourquoi. Voila pourquoi. Pourquoi ? Voila pourquoi. Voila…pourquoi. Pourquoi ? Ad infinitum, ad nauseum

..

Présentation faite… Voila…pourquoi. Voici, le voilà…pourquoi – devons –nous entrer dans le « est-ce que notre civilisation n’est pas stoppée face au mur immense du Voila…pourquoi ? » Elle dit le pourquoi – sans jamais pouvoir expliquer le pourquoi du pourquoi !..

..

Le pourquoi du pourquoi ? Sa raison d’exister, les fondations de son existence ? Trop matérialiste façon d’interroger ce qui ne peut, après exténuation de ses analyses, que chuter dans le… pour quoi ? Pour quoi et pas pour qui – comme si un « quoi » une… chose pouvait guider le monde ? Comme si le fond de la question n’était qu’un objet ?

..

La question vient du ciel…telle la manne tombée du ciel. Le pourquoi – « lama » en hébreu, non cela ne s’invente pas pour « léhèm min hachamayim – pain du ciel – oui ce « lama » c’est le mot « pourquoi » en personne ? Et pourquoi pas ! La manne (de « qu’est-ce que c’est », soit… « manne » en hébreu)…un état de question permanent. Soit ce qui ne peut rester qu’en question. En boucle éternelle de questions. Qu’est-ce que c’est ? C’est la manne. Mais la manne c’est qu’est-ce que c’est – cela est la manne du qu’est-ce que c’est ; la réponse qui est de redemander de la question qu’est-ce que c’est. Mais la manne c’est qu’est-ce que c’est ! Qu’est-ce que la manne (pléonasme !) - c’est le qu’est-ce que… c’est. Mais la manne c’est qu’est-ce que c’est ! Qu’est-ce que la manne - c’est le qu’est-ce que… c’est. Mais la manne c’est qu’est-ce que c’est ! Qu’est-ce que la manne - c’est le qu’est-ce que… c’est. Et nous voici dans la bonne rythmique puisque si nous n’avons pas de réponse jouissons au moins du temps de dire la question.

..

QUOI ? Voici le pas content le sérieux déguisé en sérieux, qui ne l’est donc pas…sérieux. Mais qui veut faire croire qu’il est sérieux, prendre sérieusement trop d’espace, prendre toute la place et exagérer sérieusement oui …exagérer (ce qui n’est, alors, pas sérieux du tout !) son enflage. Oui trop c’est trop. Son « quoi » quuuoooiii … qui se voulait terrorisant, dissuasif, sidérant lui tombe à l’eau OH Ô …oh ô…oh…le concept qui irait avec serait la « quoibilité » de Ouaknin – dont la diction ne ressemble vraiment pas à de la musique. Euphonique, harmonique. Et n’est pas rythmique comme une question, ou un pourquoi mais si dissonant comme un quoi qui laisse coi. Coite quoi. Coït coi coït coite ? N’oublions pas que nous en sommes au pour quoi donc au quoi de pour ! et ce ne sera pas pour…rien que nous poursuivrons suivons ? Oui pour le pour de poursuivrons. Vous suivez ? L’homme et la femme donc la femme et l’homme seraient des quoi qui ne peuvent obtenir de réponse…Pourquoi pourquoi pourquoi. Nous ne savons pas pourquoi nous ne savons pas le pourquoi des pourquoi. Pourquoi ? Voilà pourquoi ! Le voilà pourquoi est la plus grande saveur de réponse possible…

..

N’empêche que pourquoi voilà, oui ce pourquoi là articule pour et quoi. Pour quoi. C’est de ce quoi là que nous disons que si le pourquoi (dans le sens de essence) de l’homme et des choses, ou des choses et de l’homme c’est, en hébreu « mahout », vient de la racine « mah ». Et mah c’est…quoi. Oui le mot quoi se dit « mah » en hébreu. Très bien savouré dans ce mah ma ma alors... un millón de años... mA ma’… qui prend son interrogation et son temps. Et qui – aussi – clarifie que l‘essence (mahout) c’est le mah (le quoi). Le pourquoi qui se mue, temporairement, en comment. Temporairement ? Puisque nul ne sait pourquoi un quoi se préfère à un comment. Comme quoi, hein…Comment ? Un quoi n’est pas coi. C’est comme un comment mais un comment qui dit quoi ! En fait, la question c’est une attente qui peut vivre sans la réponse. Mais c’est une quête qui suffit à sa propre queste ! Le quoi casse le pourquoi et c’est qui ce quoi là ? Ce qui ? Ce ma magma - ce ma brahma - ce ma si ma qu’on le dit maxima - ce ma sigma et tréma (trop même) – ce quoi ma de zeugma et de Gama. Juste le format de Fermat ! Ce ma trois mâts ! Quoi ? Car quoi de mieux ciblé qu’un flèche qui se plante dans son plein milieu de cible ?. En fait, il suffit de la tirer de son carquois le pourquoi ? Mais enfin pour qu’il nous atteigne. De le flécher…

..

Juste faudrait danser avec nous. Non pas danser avec les loups mais avec… nous !

..

...ces questions quoi...

ces questions sont-elles…

..

……………………………****************************

..

Moyennant quoi

Pronom interrogatif : quid ? Quoi ?

    • Quoi de plus heureux que ce qui vous arrive ?
    • De quoi est-il question ? À quoi pensez-vous ?
    • En quoi puis-je vous être utile ?
    • Sur quoi vous fondez-vous ?
    • (Absolument)Quoi ? — Que dites-vous ?

Pronom relatif : à sur pour de en …avec le quoi qui s’y colle !

quoi \kwa\

  1. Qui tient lieu de. Lequel, laquelle, tant au singulier qu’au pluriel, lorsqu’il est précédé d’une préposition ; il ne se dit que des choses.
    • Ce sont des choses à quoi vous ne prenez pas garde.
    • Il n’y a rien sur quoi l’on ait tant disputé.
    • La raison pour quoi.
  1. (Absolument) Quelle chose. Ce que.
    • Voilà de quoi je voulais vous parler.
    • Je devine à quoi vous pensez.
    • Il y a dans cette affaire je ne sais quoi qui me semble louche.
    • Dites-moi en quoi je puis vous servir.
    • Voici sur quoi je veux le questionner.

..

Interjection – ben quoi !

,

  1. Exprime l’étonnement, l’incompréhension, l’indignation, etc.
    • Quoi ! Vous avez fait cette imprudence !
    • Quoi ? Mais c’est impossible je l’avais laissé ici la dernière fois.
    • Quoi ! Vous osez me braver en face !
  2. Exprime à l’interlocuteur la mauvaise transmission du message, le fait qu’il demeure incompris, ou encore la volonté qu’il soit réitéré.
  3. — Thomas ! Peux-tu me monter la masse ?
    Quoi !!?
    — J’ai dit est-ce que tu peux me ramener la masse ?
    Quoi !!? Plus fort ! J’entends rien ! Amène-toi si tu veux me dire un tru
    c !
  4. Quoi ? Ça ne va pas ? Tu as l’air pensive.
    — Ouais… J’ai quelques ennuis en ce moment
    .
  5. Quoi ? Qu’est-ce que tu mates ? Tu veux ma photo ? Non ? Bah casse-toi alors !
  6. Quoi ? Pourquoi tu cris comme ça ? Ça ne va pas la tête !
  7. Au bout du compte viendra le temps de la mélancolie, du romantisme, de l’angoisse, de la frustration, du bovarysme de plus en plus confiné, de la dépréciation malheureuse, du délire pseudo-poétique, du féminisme vite enrôlé dans le biologisme, de l’érotisme rabaissé en pornographie, le cinéma, quoi. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, p. 281)
  8. Vivre, ça veut dire pouvoir dire “nique ta mère” à quelqu'un si tu n'es pas d'accord avec lui, […]. Moi, je peux pas vivre comme si j'étais personne, quoi! — (Emma Aubin-Boltanski, Politiques du corps, 2007, p.118)
  9. Exprime à l’attente d’une réponse, d’une réaction, l’explication d’une situation, d’une action.
  10. (Populaire) Tic de langage en fin de phrase pour faire appel à l’assentiment de l’interlocuteur.

de quoi que ce soit ?

..

Comme si la réalité pouvait s’éloigner de quoi que ce soit

…………………………..**************************************

N’importe quoi – il faut donc surveiller les importations, plus qu’il n’est fait - plus de ces importe quoi qui ne sait quoi – Quoi qu’il en soit. Donc le soi qui soit existe bien. Il est même mis hors de discussion, d’interrogation, de recherche même à la rencontre de quoi et que et tête à queue et tête à quoi cois. Quoi que ? Par ce que et pas ce quoi et on fait quoi parce que quoi ? ll parce que quoi annule le quoi puisque – dans le but de s’exprimer – il cache le quoi pour ne dire que !

…pour Quoi faire ? Conflits d’intérêts entre quoi et faire ? Qui dit ça sert à quoi (sert des intérêts d’esclavagiste quoi) et faire (du genre va te faire…_ c’est pas la même position sur le sujet).

Agir-mais-pour-faire-Quoi ?

danse avec les bouts

danse avec les cous

danse avec les doux

danse avec les fous

danse avec les goûts

danse avec les joues

danse avec les loups

danse avec nous

danse avec les roux

danse avec les soûls

danse avec les vous

danse avec you !

danse et zou…

…danse avec les loups

………………………..danse avec les mots !

Adverbe interrogatif

pourquoi \puʁ.kwa\ invariable

  1. Pour quelle raison ; dans quelle intention ; pour quelle cause ; pour quelle chose.
    • Pourquoi porter des chapeaux et des vêtements, quand la pigmentation de la peau est la meilleure défense contre le soleil des tropiques […]? — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Nous avons cherché à savoir pourquoi un peuple réputé rebelle vote à 64% pour Jacques Chirac. — (Erik Empatz, La Corse démasquée, dans Les dossiers du Canard enchaîné, n° 60, p.5, juillet 1996)
    • Pourquoi ne pas avoir aussi mentionné que le préfacier de l’édition française de Human Nature, Alexandre Dorozynski, est un chroniqueur scientifique formé en Russie soviétique et spécialiste de Lénine ? — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
    • Pourquoi mettre ton gros manteau ? Il ne fait pas si froid.
    • Vous étiez absent, voilà pourquoi l’on vous a oublié.
    • Je ne sais pourquoi vous n’avez pas réussi dans telle affaire.
    • J’ai une chose urgente à lui demander, c’est pourquoi j’irai le voir dès demain matin.
    • Je me demande pourquoi il est venu.
  2. (Absolument) Quelle est la raison. — Note : Se dit, par manière de commandement et de menace, pour faire entendre à quelqu’un qu’il ne peut se dispenser de faire la chose dont il s’agit.
  3. Il faut qu’il vienne, ou qu’il dise pourquoi.
Adverbe relatif
  1. (Vieilli) Pour lequel, pour laquelle.
    • La raison pourquoi je l’ai fait.
    • Tel est aussi le motif pourquoi l’Église, conduite par l’Esprit de Dieu, a institué cette fête particulière sous le titre de la Conception de Marie. — (Louis Bourdaloue, sermon sur la Conception de la Vierge, exorde, dans : Chefs-d'œuvre oratoires de Bourdaloue ; , s. d., page 12.)

….

Qui fuit les pourquoi ?

..

L’ignorance volontaire des prétendues élites qui ne sont que des anti-élites !

……………………...........****************************************

..

Des mauvais pourquoi –.... parce que la publicité c’est antisocial et antirépublicain, c’est l’intérêt vraiment privé qui insulte l’intérêt général, c’est le gros mensonge inutile qui empêche l’information objective vitale oui parce que …c’est inacceptable ! Une intrusion permanente des voleurs…

..

Pourquoi-il-faut-bloquer-les-bloqueurs-de-pub ?

..

Le navire pourquoi pas = pourquoi pas le navire ?

..

Pourquoi pas ? Pourquoi…pas ? Il n’y a pas à dire, c’est pas à pas que nous saurons. Et un pas de danse cela va tellement plus vite ! Et nous avons dansé, virevolté, volté, vibrionné, pirouetté, tourbillonné le….quoi. Jusqu’à le saturer. Nous en saturer. Et « l’expérience » de comprendre dansément – nous aura obtenu la densité absolue. L’expérience nous restera marquée en nous , tatouée dans la mémoire : nous avons réellement compris le « pourquoi » du pourquoi ! Et quoi…est-ce si étonnant ?

..

………………………........***************************************

D’ailleurs le langage a tout prévu avec son – il n’y a pas de quoi !

..

Mais s’il n’y a pas de… quoi - il n’y a plus de question, plus de possibilité matérielle de poser des questions, plus de matérialité qui pivote et article et articule le « quoi » de la question. Pas de quoi est –ce il n’y a pas… de quoi ?

..

………………Pas de….quoi ! C’est quoi ça ? et le cycle reprend…

..

………..Lorsque pas de quoi c’est… un grand merci qui rayonne.

..

..

………………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Danser avec les mots  - cela fait quoi ?
Danser avec les mots  - cela fait quoi ?
danse avec nous....

danse avec nous....

Danser avec les mots  - cela fait quoi ?
Danser avec les mots  - cela fait quoi ?
Danser avec les mots  - cela fait quoi ?
Danser avec les mots  - cela fait quoi ?
Danser avec les mots  - cela fait quoi ?
minute papillon : c'est "quoi" quoi ?

minute papillon : c'est "quoi" quoi ?

génération quoi quoi une génération ?

c'est quoi la non danse ? Presque rien...

Quoi ?

que c'est urgence - qu'il faut arrêter de faire croire que l'argent c'est sérieux, alors qu'il ne commet que connerie sur conneries - oui qu'il faut arrêter de dépasser quoi !

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article