Je suis un enfant

Publié le par imagiter.over-blog.com

Je suis un enfant

« Je suis un enfant » oui c’est la seule affichette « adulte » et qui emporte toutes les convictions à la fois. Depuis la sarabande des égos en folie qui ont plu avec les Charlies…puis tous les… «  Je suis …Je suis »… et je suis, nous avions l’impression d’être en train de cahoter sur le toboggan des délires. Là, nous sommes mouchés, douchés, le bec cloué, l’argument introuvé – puisque le seul « Je suis un enfant » aura tout balayé par son évidence souveraine. Découvrons, dans ce texte, toutes les conséquences sociales de cette force tranquille. De l’enfant qui doit rappeler aux faux adultes toujours plus attardés…qu’il reste un enfant. Et que les faux adultes trahissent tous leurs devoirs « obligatoires » envers lui !

..

JE SUIS UN ENFANT

... .

Panneau d'Ummah Charity (une ONG qui aide les pays qui vivent des situations catastrophiques, notamment la Syrie).


Les enfants sont les premières victimes des guerres occidentales, qu'ils prétendent mener pour des prétextes humanitaires ! Ce ne peut être pour d’autres motifs, osent-ils.

…..................………………………..****************************

..

 « Une quinzaine d’enfants syriens sont morts de froid en une semaine. La faim et le froid s’ajoutent à une guerre interminable. Les conditions de vie se dégradent de jour en jour. Le monde entier s’est levé pour Charlie Hebdo : 4 millions de personnes ont manifesté à Paris, pour « la liberté », pour dire « Je Suis Charlie ».

Le peuple syrien s’est soulevé lui aussi pour la liberté il y a quatre ans. Le monde entier lui a tourné le dos.

..

« Je marche seul », « Je meurs de froid », « J’existe », « Je suis démuni », « J’ai aussi un nom », « Je suis opprimé » … Des enfants syriens ont voulu adresser au monde ces quelques messages. Un monde qui les ignore. Ne les ignorez pas ! « 

Vidéo-Jesuisunevie-le-puissant-message-des-enfants-syriens-au-monde

..

Temps de rappeler, ici, à quel point les adultes ont des obligations envers  les enfants. Oui tout adulte a des devoirs « obligatoires» envers les enfants. Dont celui de ne pas mettre leurs vies en danger. Il y a des emprisonnements qui donc n’ont pas eu lieu ! Voire - à interdire juridiquement toutes guerres. Définitivement.

..

« Devoirs et droits des parents

Les parents se doivent d’abord de protéger leur enfant : ils assurent sa sécurité […et comment assurer sa « sécurité » si d’autre adultes très déraisonnables se permettent de faire des guerres sans jamais la moindre raison sérieuse ? Pour cela, « la loi énonce que ces personnages s’opposent sciemment à l’obligation du devoir de protection des parents envers leurs enfants, et doivent cesser immédiatement de tels agissements ! »], sa santé, sa moralité et son éducation (voir La Convention des droits de l’enfant). Les parents ont l’obligation d’héberger leur enfant (ils ne peuvent donc pas mettre à la porte leur enfant mineur) et celle de subvenir à ses besoins même après 18 ans si l’enfant poursuit ses études (ce qui signifie le nourrir et l’habiller, mais pas forcément lui fournir de l’argent de poche). Les parents ont aussi l’obligation d’envoyer leur enfant à l’école, et même s’ils conservent le droit de choisir l’établissement, ils doivent s’efforcer d’associer l’enfant aux décisions qui le concernent, [le loi explicite, ainsi, que l’enfant a le droit de s’opposer à la poursuite e toute guerre qui lui nuit !] dans la mesure cependant où son âge et sa maturité le permettent. Ces devoirs impliquent alors des droits : les parents ont un droit de garde et de surveillance, donc un mineur doit habiter chez ses parents et se mettre d’accord avec eux concernant ses éventuelles sorties. Leur devoir d’éducation leur donne aussi un droit de punition, mais dans certaines limites.

Droits des enfants

L’autorité parentale est d’abord là pour protéger l’enfant, par exemple de la responsabilité de certains actes [ la guerre est définie, alors, comme un acte irresponsable dont certains doivent être tenus pour responsables !],  comme dans un contrat (comme dans un contrat de travail par exemple). L’enfant a le droit de demander des moyens, notamment financiers, pour vivre, être nourri et entretenu. Il a aussi le droit de donner son avis sur son éducation. »

..

Devoirs-et-obligations-des-parents-envers les-enfants

 ..

……………………........……..****************************

..

Au fond je suis un enfant. Enfant je suis un fond... Quelle reste la place minorée des enfants dans les discours adultes ?

Les adultes disent-"je-suis-un-enfant-de-la-guerre"-mais-pas-les-enfants ?

..

Pourquoi, nous, aurions-nous le droit valorisant d’être Enfants de la guerre – de l’étaler – d’en faire des œuvres –  d’être félicités et réconfortés pour cela - et ceux de 2016 aucun droit ? Que de se cacher et se taire ? De se taire sur toutes les illégales exactions contre la vie de ces prétendus adultes ? Pourquoi un adulte peut étaler qu’il a été…un enfant de la guerre et aucun enfant ne pourrait affirmer qu’il ne veut pas du tout être un enfant de la guerre. Mais affirmer juste, comme justice et très justement, un « Je suis un enfant ». Ecoutez pour une fois. N’allez pas encore rêvasser comme de prétendus adultes. Je ne veux pas être enfant d’aucunes guerres. Trop immatures pour moi !

..

Victoire-de-deux-fillettes-qui-ont-réussi-à-faire-interdire-les-sacs-plastiques-et-sauver-Bali

..

Victoires des enfants, oui il peut arriver qu’ils transforment la société qui ne…fait que des bêtises -  ils ridiculisent nos peurs de changer. Bali  et les sacs en plastique ? « Ils sont mille milliards à être distribués par an, sont utilisés seulement 20 minutes en moyenne, et ont une durée de vie de plusieurs centaines d’années, quasiment indestructibles. Ils polluent l’eau ou sont brûlés dans des tas d’ordures, libérant des dioxines dans l’atmosphère. A Bali, en une heure, on peut récolter 690 cm3 de déchets, soit l’équivalent d’un immeuble de 14 étages

..

« S’appuyant sur ce constat très inquiétant et voyant que les pouvoirs publics n’agissaient pas, Isabel et Melati issues de la Green School (une école alternative à Bali qui prône le respect de soi-même et de la nature), sont devenues des activistes aussi tenaces qu’efficaces. Au commencement de leur projet pour assainir l’île et stopper la distribution de sac plastique, elles ont dû entamer une grève de la faim… La première bataille, attirer le regard des pouvoirs publics, était gagnée. Dans la foulée, l’association “Bye Bye Plastic Bags” a été créée. Depuis, le gouverneur de Bali s’est engagé à stopper progressivement l’utilisation de sacs plastiques, jusqu’à son interdiction totale en 2018.

La méthode ? « Isabel et Melati ne sont pas des adeptes de la parlote habituelle des institutions, des promesses dans le vide et des paperasses sans écho ni but » (...) Oui, elles attaquent, vont voir directement les humains, ne les laissent pas se planquer derrière leur sinistres hypocrisies, les impliquent et le obligent à…agir. A se bouger en toute simplicité…Pourquoi il y aune autre manière de faire la politique de la vie ?... « Après les écoles, les sœurs s’attaquent aux enseignes, aux magasins, aux hôtels, tous les commerces acteurs du tourisme massif de Bali. Car ce sont eux aussi les responsables de l’invasion du plastique […comment le « droit » ( !) de faire de l’argent n’inclut pas toutes les responsabilités qui vont avec ? Ne pas nuire à la vie ni aux humains ? Allons-donc, vous avez mail entendu ! Faut donc vous rafraichir les oreilles !]. Ainsi, ceux qui souhaitent s’allier à la cause Bye Bye Plastic Bags peuvent coller une vignette à l’entrée de leur commerce “Zone sans sac plastique”. Les commerçants veulent tous leur vignette, et la prise de conscience est virale, car si l’île n’est plus terre d’accueil, de quoi vivra-t-elle ? »…Ensuite ? Eh bien, les enfants doivent aller diffuse leur expérience dans le monde. Tenter d’expliquer pourquoi les prétendus adultes le sont si peu. Il y a du boulot. Sûr, que vous avez déjà observé un enfant ? Allons donc ! C’est toujours cœur en avant, cœur d’abord. Tout entier et on ne joue pas aux jeux des faux adultes !

 ..

Et les chansons ?

..

Dick Annegarn – Enfant de la guerre…paroles.

....

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enfant_de_guerre

..

…pas de guerre, plus de guerres, plus jamais ce mot jamais -  juste le je suis un enfant. La paix c’est avant tout pour les enfants…ils le méritent bien. Si nous pas.

..

Kiev-la-guerre-qui-ne-veut-pas-entendre-les-enfants

« À partir de maintenant, mon fils de 4 ans me posera chaque soir, avant de s’endormir, cette question : « Et comment vont les victimes? » Ou bien « Il n’y a plus de victimes ? On les laisse enfin tranquille ? ». Il revient si rapidement du jardin d’enfants, que ce n’est pas moi, mais lui qui me traîne par la main : « Il faut aller à Maïdan, aider. » Je réponds que tout va bien. Mais ce n’est pas convaincant. Il est tout petit, et ne demande pas qui est contre qui, pourquoi et à quoi bon. Mais je vois qu’il a saisi le fond et comprend le plus important »…Aucun argument faux-jeton ne tient  la route devant la précision des mots d’un enfant…Ils les tuent donc ils ne les aiment pas ? Et les pourquoi incisifs. Et les faut aider – faut changer immédiatement la situation. Faut ne pas accepter. A aucun moment n’est accepté même d’un millimètre, ce qui blesse leur cœur – jamais…Si les enfants ne sont pas les consciences les plus proches de la paix par leur raisonnements impitoyables et qui vont toujours jusqu’au bout, qui alors ?

Les enfants de tous les pays devraient rendre tous les pays enfants. Enfants attendant que puisse, enfin, exister et vivre la mère Humanité jointe à la Terre Mère !

..

…………………………......****************************

..

………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

 (à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

…..Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la …..situation

….. Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Je suis un enfant
Je suis un enfant
quoi de plus normal

quoi de plus normal

Par rapport au grand voyage de la vie, nous sommes tous des immigrés. Certain-e-s ne le sont que de leur propre connerie

Par rapport au grand voyage de la vie, nous sommes tous des immigrés. Certain-e-s ne le sont que de leur propre connerie

Je suis un enfant
pas de je suis Haïti…panne générale et non grève ? La sélectivité des compassions et indignations leur fait perdre toute légitimité.

pas de je suis Haïti…panne générale et non grève ? La sélectivité des compassions et indignations leur fait perdre toute légitimité.

mon école est le monde entier !

mon école est le monde entier !

pas la peine de faire semblant de regarder ailleurs – ils/elles sont bien là mais vous détournez les yeux. Pourquoi ? L’insoutenable présence des vrais poètes !

pas la peine de faire semblant de regarder ailleurs – ils/elles sont bien là mais vous détournez les yeux. Pourquoi ? L’insoutenable présence des vrais poètes !

Il y a une sécurité sociale pour les enfants - qui a le droit de leur enlever ?

Je suis un enfant c’est la parole véritable…des super-héros.

il y a clairement moyen de faire tout autrement…Lorsque la loi ne les écrase, elle commence à devenir universelle. Pas avant !lusORSQUE LA LOI

en plus qu’ils sont des enfants de la pollution…de toutes les pollutions. Il y aurait des limites tout de même

Notons que « les droits, devoirs et obligations des parents et des enfants » sont présentés ici (et la plupart du temps, d’ailleurs) comme… les devoirs des enfants…et des parents. Après. Hiérarchiquement, les devoirs des enfants sont donc plus importants que leurs droits. Et les devoirs des parents moindres que ceux de leurs enfants.

je ne suis qu’un enfant…or – à eux de tout résoudre, de tout supporter …surtout le fait qui leur est flanqué au visage qu’ils ont toujours tort ! C’est bien toutes les guerres contre eux qu’il faut interdire…

Je suis un dilemme d'enfant...

Publié dans Devenir riches

Commenter cet article