L’école au vert ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’école au vert ?

Mettre la nature au centre de l’enseignement ? Qu’est-ce à dire – oui c’est bien d’un enseignement structuré par la nature dont il s’agit. D’abord, à travers l’initiative d’une école. Et, aussi, par l’installation dans 10 000 écoles et collèges de potagers, poulaillers, mares ou espaces verts – oui de « coins nature » dans le but d’éduquer les élèves à l’environnement. Ajouter à ceci – l’autorisation donnée par la mairie de Paris de « végétaliser comme vous le voulez ».

..

A se demander si – avec des villes qui visent « l’autonomie alimentaire » à l’aide de la permaculture ou un pays qui a l’ambition inattendue de devenir à 100 % bio – il n’y a pas un mouvement général de concrétisation collective des prises de consciences écologiques individuelles ? Est-ce, alors, pour rattraper le temps perdu que cette mise massive au vert ?

……………………………….**********************

..

L’école primaire c’est Caminando (en marchant) – l’école de la Nature et des Savoirs – située au cœur du pays Diois – soit au  Château de Saint-Ferréol, sur la commune de Menglon. 26410 dans la Drôme

« Au programme scolaire pour cette jeune promotion, les mêmes savoirs que ceux requis par l’Education Nationale, mais par le biais d’une méthode tout à fait différente. La théorie est abordée le matin, et la « pratique », c’est à dire l’action et le jeu, représente la majeure partie des activités de l’après-midi. Jardinage, exploration, fabrication de pain, ménage, découverte des arbres et des insectes, figurent parmi les activités quotidiennes des enfants. Ici on fuit les bancs et les punitions, l’ennui et l’assagissement, on court, on crie, on parle de ses émotions et on comprend le sens des mots « communauté » et « respect ».

..

Cette-école-a-compris-la-place-nécessaire-de-la-nature-au-centre-de-l'enseignement

..

Pour tout l’enseignement, le credo est simple : rendre concret ce qui est appris. "Dans le système classique, les enfants enchaînent les matières sans logique : géographie, physique, musique, français. L’enseignement est complètement segmenté, ils n’ont pas de vision globale et le sens disparaît." C’est en travaillant en tant que professeure en collège et lycée que Muriel Fifils a eu l’envie d’un autre modèle éducatif. "Dès l’école primaire, les petits sont immobiles, assis toute la journée. J’ai voulu sortir de ça."

..

L’initiative connaît un véritable succès puisque l’école a une liste d’attente de 80 élèves pour la rentrée prochaine… Ce processus pédagogique inspiré du courant Montessori, remet en question toutes les méthodes imposées par l’Education nationale dans les écoles classiques, responsables de l’échec mais aussi du mal-être de beaucoup d’enfants. La joie d’apprendre, la confiance en soi et le développement personnel sont « enseignés » au même titre que les maths et l’écriture. Dans une société en éveil et en évolution, l’émergence d’écoles comme Caminando permet d’éclairer le chemin des futurs adultes citoyens du monde.

..

Et les résultats sont probants. Mis en confiance, les élèves sont motivés, en redemandent même. "Ils arrivent en courant le matin. Certains demandent parfois à dormir sur place. Nous l’avons fait une fois pour le départ des CM2 au collège, l’année dernière." Et poussés par cet élan, les élèves bouclent sans aucun problème les programmes officiels, et vont même au-delà. Contre toute attente, l’école devient un plaisir, le désir d’apprendre est bien là. C’est bien plus encore pour Muriel Fifils qui parle de "réussir à vivre ensemble à 20 toute la journée".

 ..

De fait, l’école Caminando a un fonctionnement horizontal : les premiers parents d’élèves ont contribué à la fondation de l’école, qui vit grâce aux donations, et à des frais mensuels de 100 euros par mois. Les parents contribuent également aux repas, grâce à un système de don/contre-don : en échange d’un repas cuisiné pour les 19 élèves, le parent cuisinier est invité à manger à l'école durant...19 journées. »

..

Cette éducation qui s’inspire de la santé, du bon sens et du respect dû à l’enfant prend ses sources dans ce qu’avait prévu Jean  Jacques Rousseau dans l’Emile – ou De l’éducation…il aura fallu du temps. Mais nous y arrivons.

..

Dans-la-Drôme-cette-école-participative-forme-les-jeunes-générations-à-l'écologie concrète

..

Et il y a urgence. Jamais la coupure entre le enfants et la nature n’a été aussi grand .Aussi, l’idée d’une école « des savoirs par le contact avec la nature »  pourrait (et devrait) faire des émules, à l’heure où un enfant sur trois ne sait pas distinguer un poireau d’une courgette, une figue d’un artichaut (selon une étude réalisée par l’Association santé environnement France sur 910 élèves de 8 à 12 ans). Et où la majorité des enfants citadins n’ont jamais été à la campagne. D’où l’autre idée de faire venir la campagne à eux. En créant des « coins nature » dans les villes.

..

Tout le monde parle d’écologie – il tardait donc que l’éducation au durable à l’école se mette à l’heure. C’est timidement commencé.

..

………………………….*********************************

En France, 10 000 écoles vont bénéficier de « coins nature ». Comment ?

..

« Mercredi 12 octobre 2016, Ségolène Royal a annoncé que 5 millions d’euros allaient être consacrés à la mise en place de potagers, poulaillers, mares ou espaces verts dans 10 000 écoles et collèges pour éduquer les élèves à l’environnement. « J’ai budgété 500 euros pour 10 000 collèges ou écoles sur le fonds de transition énergétique », a déclaré la ministre de l’Environnement à l'AFP à l'issue d'une visite dans un collège du XXe arrondissement de Paris en compagnie de son homologue de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem.

..

France-10-000-écoles-bénéficieront-de-"coins-nature" - Comment ?

 ..

Ces aides doivent permettre « l’achat des premières plantes, du compost, etc. (…), le but étant l’éducation des enfants » à l’environnement, a indiqué Mme Royal. Les établissements ayant créé un coin nature seront mis « en réseau avec le Muséum d’Histoire naturelle pour qu’ils intègrent le réseau des sciences participatives » qui met les citoyens à contribution pour collecter des données issues de l’observation. Les deux ministres avaient annoncé l’année dernière la création de coins nature, dans le cadre de mesures pour l’éducation au développement durable. »

..

C’est un petit début, d’ailleurs prévu dans la « transition énergétique ». Chaque établissement pourra y déployer sa bonne volonté. Mais c’est un premier pas vers le respect dû à la nature, le nid incontournable de la vie. Et il et temps puisque la nature a trop subi les dégâts stupides dus à la claire inintelligence humaine.et que tout le monde est d’accord pour admettre que « cela commence dès l’éducation ». C’est un début qui doit s’amplifier. Puisque même si nous trouvons cette initiative peu ambitieuse – nous n’avons pas le droit de gâcher l’enthousiasme des enfants. Gardons-le pour nous !

..

……………………….........*********************************

..

Ce pourquoi, vexée, la mairie de Paris vient d’autoriser de « végétaliser comme vous le voulez » dans la capitale ? Oui, assez nouveau cette participation souhaitée des citoyens et citoyennes à la vie publique. Un début dans la bon sens, aussi, que ce « végétaliser le lieu qui vous plait le plus comme vous le voulez » dans la capitale. Si maintenant les pouvoirs se font émulations dans le but de protéger la nature – nous n’allons pas faire grise mine ! Sans doute qu’il leur faut rattraper le temps perdu ?

..

« En voilà de bonnes nouvelles ! Passée inaperçu cet été, cette loi adoptée par les élus du conseil de Paris le 1er juillet dernier, permet au parisien d’acquérir un permis pour végétaliser le lieu qui vous plait le plus ! Une très belle alternative pour reverdir nos villes issues du 100 % béton…

..

Paris-lance-le permis-de végétaliser-comme vous voulez !

..

Paris fait partie des capitales les moins « vertes », où on ne trouve relativement que peu d’espaces et pour ainsi dire pas de véritable poumon verts, comme il y en a à Londres ou encore à Central Park. La mairie de Paris frappe fort cette fois avec sa proposition 100 % écolo. On aperçoit en toile de fond de véritables propositions plutôt audacieuses pour la capitale française. L’objectif d’ici 2020, est de reverdir Paris sur plus de 100 hectares. Toutes les solutions alternatives sont dans les propositions. Toits, murs et façades pourront et seront végétalisés, dont un tiers sera consacré à l’agriculture urbaine. Voilà des propositions que l’on attendait depuis longtemps. Seulement, cette proposition est passée sous un quasi silence médiatique.

..
Ces permis seront délivrés par la Ville de Paris, sous un délai d’un mois. Cette autorisation d’occupation du domaine public à titre gratuit portera sur une durée de 3 ans renouvelable tacitement. Elle doit faciliter les démarches des Parisiens, pour les inciter à devenir les « jardiniers de l’espace public parisien » et à végétaliser la capitale sous diverses formes : arbres fruitiers, murs, jardinières mobiles, keyholes, pieds d’arbre, potelets ou autres. La Ville de Paris leur fournira un kit de plantation comprenant de la terre végétale ainsi que des graines.

..

En retour, les « citoyens-jardiniers » signeront une Charte de végétalisation, qui les engagera à utiliser des plantes locales et mellifères favorisant la biodiversité de Paris, à ne pas recourir à des pesticides et à veiller à l’esthétique et à l’entretien de leurs plantes et supports. Avec ce permis, nous permettons aux Parisiens de participer au changement de modèle urbain pour un Paris plus végétal, à l’embellissement et à l’amélioration du cadre de vie, au pied de leur domicile ou de leur travail. Au-delà de favoriser la nature et la biodiversité en ville, ce permis contribuera aussi à créer du lien social en renforçant les échanges avec les autres, notamment ses voisins », a souligné Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris.

..

Avec la mise en place de jardinières le long des façades, de plantations de fleurs au pied des arbres et même d’installations de mobiliers urbains tels que des clôtures végétalisées, la mairie demande désormais aux Parisiens de faire preuve d’imagination ! « On leur propose un certain nombre de pistes, mais on attend surtout leurs idées », explique Pénélope Komitès. »

..

Une inversion salutaire des pratiques habituellement autoritaristes, puisque sans participation active des populations aucune politique ne peut, profondément, se mettre en place

…………………………..********************************

..

Voici 3 exemples de changements probants des HABITUDES COLLECTIVES. Effectivement, sauf l’école Caminando, que c’est encore insuffisant. Mais nous ne pouvons pas jouer aux méprisants blasés. La société est allée trop loin dans la destruction de la nature. Dans ce contexte, ces 3 exemples vont vraiment dans le bon sens. C’est à nous d’en amplifier les impacts possibles. Par exemple, en faisant participer des parents-connaisseurs aux « coins nature ». Puisque, pour une fois, les populations sont appelées à participer tangiblement (pas que dans les discours …), à donner leurs idées et à se montrer parfaitement originales ! Aussi, plutôt que de ronchonner inefficacement,…

..

…….......….il sera bien tellement plus utile d’élargir toutes ces brèches !

….

..

…………………………….****************************

>>>>>>>>>>>>>>>>>>> -,ANNEXES - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

 

Qu'est-ce-que-l'éducation-au-développement-durable ?

Semaine-du-climat-12-octobre-2016-: Déplacement.des.ministres.

..

C’est lors de ce déplacement pour la « semaine du climat » que l’annonce pour les 10 000 écoles et collèges a été faite.

Cinq-millions-d'euros-pour-des-coins-nature-dans-les-écoles

Cet article est le seul à citer que l’annonce des « coins nature » aurait été faite à la sortie du Conseil des ministres : nous n’en avons pas trouvé trace même dans le compte rendu de l’Elysée.

..

 ………………………………%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

…..Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la …..situation

….. Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

s'y mettre dès le plus jeune âge

s'y mettre dès le plus jeune âge

un peu serré – comme le respect à la nature lorsqu’il découle des dites hautes sphères !

un peu serré – comme le respect à la nature lorsqu’il découle des dites hautes sphères !

cela donnera ceci les "coins nature" ?

cela donnera ceci les "coins nature" ?

C’est à Paris où tout le monde peut, depuis le 1er Juillet 2016, « végétaliser » comme il veut

C’est à Paris où tout le monde peut, depuis le 1er Juillet 2016, « végétaliser » comme il veut

Oui même carrément cela – végétaliser comme… on veut…

Oui même carrément cela – végétaliser comme… on veut…

revenons à l'école de la nature...un cours !

revenons à l'école de la nature...un cours !

la théorie en phase avec la vie.

la théorie en phase avec la vie.

Des modèles sont nécessaires au départ !

Des modèles sont nécessaires au départ !

L’école au vert ?
Rien n'est omis..

Rien n'est omis..

Dire qu'ils courent le matin pour arriver à leur école qu'ils aiment...

Dire qu'ils courent le matin pour arriver à leur école qu'ils aiment...

et ça se voit...

et ça se voit...

À Caminando, la rentrée des classes a plus de saveur que dans les écoles conventionnelles. Située en pleine nature, dans le Diois (Drôme), les cours ont vraiment lieu dans la nature.

le De l'éducation - l'Emile de Jean Jacques Rousseau - des extraits bien venus !

Cela fait partie de l’article 8-10 du traité sur « l’obligation à l’éducation au développement durable ». Apparemment avec quelques effets…

Le Muséum d'Histoire naturelle en fonctionnement réel. Bernard Ronot à remis le 29 août à Serge Bahuchet directeur du laboratoire Eco-Anthropologie et Ethnobiologie au Muséum national d'histoire naturelle à Paris et à Simon Juraver, documentaliste et archiviste une collection de céréales de pays issue de la plateforme de Fromenteau en Côte d'Or

À l'occasion de la fête de la science qui a lieu dans toute la France jusqu'au 16 octobre, France 3 consacre son rendez-vous du vendredi sur le Muséum d'Histoire naturelle, situé en plein cœur de Paris dans le Jardin des plantes

Végéraliser Paris - non ce n'est pas de la poésie écrite...juste concrétisée.

Vertical Eco System une technologie belge placée par Monde & Jardin société de création de jardins et zones végétalisées. Pérennité assurée par les ex-mauvaises herbes. Et les murs vont…éclore !

Ce projet d'agriculture urbaine en hydroponie, géré par Agnès Joly (Aquaprimeur), fait partie de la trentaine de projets sélectionnés par la mairie de Paris pour végétaliser la ville. Elle a fait le choix de l'hydroponie car les systèmes hors-sol sont adaptés à la culture en ville : ils sont modulables et légers. Ils permettent une production maraichère... même là où il n’y a pas de terre disponible.

Une idée pratique pour ramener les insectes – et donc, leurs prédateurs, les oiseaux – en ville.

Les espaces verts sont les poumons des villes – mais restent toujours attaqués par les appétits fonciers. Il existe, alors, la solution de végétaliser le maximum d’espaces citadins. Dont les façades et toitures.

Commenter cet article