Le Grand Orchestre des animaux ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le Grand Orchestre des animaux ?

Un musicien et bioacousticien s’entend dire, par un amérindien, « qu’il ne connait rien à la musique ». Assez ahuri de ce qui parait comme une contrevérité, Bernie, de son prénom, le suit tout de même dans ce coin de nature qui va être la preuve de la « vraie musique ». Le choc sera intense – il en bifurquera sa vie. En gros, les animaux, dans la nature font tous de la…musique, toutes espèces confondues. Mais le plus extraordinairement beau c’est que chacun trouve une fréquence qui lui permet d’entrer dans une gigantesque…symphonie collective. Le résultat est très émouvant. Passés au spectrogramme, les enregistrements ressemblent à une…véritable partition avec tonalités, modalités, valeurs des notes, mesures, intervalles différents. Voici l’histoire…

… .

Les sons de la Nature ? Si nous prenons le temps d’écouter c’est de la musique ! Purgé de toute la technologie mais aussi de tout son apprentissage à l’école de musique – ce qui, paradoxalement, rend « sourd » à la musique de la Nature - un musicien bioacousticien a pu enregistrer et analyser – par un spectrogramme qui donne une illustration graphique des sons – cette musique de la Nature. Comme une partition complète avec les rythmes, les fréquences. Choc de sa vie ! Et donc nous, prétendus évolués, NE SAVONS RIEN dans tellement de domaines. Nous sommes en train de faire disparaitre des animaux des manières les plus inconscientes qui soient. Perdant ainsi « leur place » dans l’immense partition parfaite de la Nature. Chaque animal a une place sonique unique que son espèce peut seule remplir. Et pas une autre. Sans lui la symphonie (ou autre mot) s’appauvrit ! Et tout ce gâchis sans même tenter de participer – nous humains - d’entrer côte à côte avec les animaux, de trouver notre fréquence singulière. De vibrer du chant de la vie ! Créer un son COMMUN à toute la vie sur Terre. C’est nous qui l’empêchons, nous les absents ! Vraiment, s’il y a des entités qui méritent des engueulades hurlées ce sont le humains (ou, plutôt, les humains non- humains ?). Parce que ces mêmes lunatiques, ne vivant jamais vraiment la réalité, persécutent, aussi, les humains les proches du réel complet. Ceux qui lient une vraie sensibilité avec une intelligence participative ! Des brutes contre des évolués !

..

Tant d’incommensurables trésors (les énergies fossiles, la biodiversité, les beautés, les créativités) par exemple, détruites avant même que nous les ayons apprises et comprises. Ou expérimentées. Et tout cela pour… rien – parce que, carrément, notre style de vie général ne mérite aucune félicitation d’ensemble. Plutôt des flots de reproches. Et si, sur quelques points annexes, c’est mieux c’est toujours grâce à des anticonformistes. Si illégalement persécutés par les conformistes non-humains – ces échecs complets de vies.

….

D’ailleurs s’ils existent des mots pour les sons humains, oui la musique humaine – il n’en existe quasiment aucun pour les sons naturels. Et dans toutes les langues, pareil. D’où preuve flagrante de négligences inexcusables. De l’abandon par l’homme de ses…devoirs envers la nature…S’il s’en veut « maitre » de la nature (dans ce délire qui a conduit à la catastrophe capitaliste !) c’est bien pour « prendre soin de la création » et pas pour agir comme un gangster de bas étage…même pas logique avec lui-même, ce triste malade de l’argent sale, détruit frivolement ce dont il doit prendre soin. Il y de la prison qui se perd !

..

A l’opposé, ce qui sauve l’honneur et la paix de l’Humanité - devant cette carence hurlante de certaines prises de conscience (la nature doit être protégée – aussi - parce qu’elle crée d’incroyables…unissons musicaux !) – il s’est agi donc de la création d’un vocabulaire pour exprimer cette musique inconnue…depuis 1988, la « biophonie » (le son des êtres vivants) rassemble les sons émis par les êtres vivants (avec représentations graphiques et juxtaposition de la bande sonore et de la « partition » visuelle). Avec de nombreuses autres découvertes : dont de savoir par le son si l’environnement est sain. Et le degré de santé ou de maladie en en mesurant…l’intensité sonique. Ce vocabulaire nous implique car si nous comprenons – dans un désert le son cactus, le son du coyote et leur sens dans la partition, bref, tous les mystères – nous entrons dans la SONODIVERSITÉ. Mot que je viens d’inventer comme l’équivalent vital de la biodiversité. Ce qui augmente notre responsabilité. A cause de la grave folie capitaliste, nous sommes en train de détruire des trésors fabuleux (qu’aucun minable argent sale ne saurait créer) – et nous devons résister à la vulgarité des anti-élites du haut de la société (en fait son…bas !) – ces non-humains indignes !

..

Chaque lieu a son son comme les diverses voix humaines que nous entendons autour de nous. Prodigieux. Très typés - très différents soniquement les uns des autres. Et donc cette approche de la réalité, par les sons de la nature, parait tellement plus « complète » que tant d’autres. Oui CHAQUE animal a « sa place unique dans un grand orchestre » – et les brutes arriérées humaines se sont permises, pour leur inexcusables voracités (ce pourquoi le profit est une maladie à soigner d’urgence), de casser tout cet ordre…harmonieux. Car HARMONIQUE (oui…har-monique comme le monisme de l’ontologie de la vie, cet unisson de tous unis vers de l’univers, qui parle clairement d’un, d’unité et d’univers…alisme)…L’explication si aigue est prouvée par le graphisme qui dessine un orchestre presque au …complet. Pourquoi non complet ? 1) - Parce que le bouché à l’émeri de pseudo humain n’y pas pris encore part…. 2) - Et – pire – est en train de saccager ( brutes épaisses) les animaux qui constituent l’orchestre intégral. Est-ce vraiment excusable tellement, parfois, la bêtise intégrale est du côté de l’homme non de la bête ?

..

Les pièces jointes, photographies, graphiques et vidéos – nous permettent de découvrir ce monde…enchanté. Qui était près de nous et que nous avons piétiné. C’est que tous les animaux vocalisent dans un parfait accord ! Ce qui semblait un si bon début !

..

L'orchestration du monde http://www.legrandorchestredesanimaux.com/fr/the-orchestration-of-the-world

..

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%

..

Les paysages sonores ? Le son se propage comme des ronds dans l’eau – l’invention devient donc de constituer un cheminement paysager qui reconstitue toute l’oreille humaine afin d’apprendre à…écouter en grand !

..

Les paysages-sonores

..

« Inauguré en 1998, le Sentier du Son de Cavan est issu d’une démarche originale visant à marier l’univers sonore avec les paysages naturels du Trégor. Il a fallu déployer une grande ingéniosité pour développer, tout au long de ce sentier boisé, des dispositifs à la fois ludiques et pédagogiques pour donner du corps aux sons. Jérôme Hamelin, animateur du Centre nous explique tout cela. »

Cette entrée dans tout ce qui il y a d’enchanté dans la nature et qui fait 1) - que nous n’avons pas à « réenchanter le monde ». Quelle absurde prétention oiseuse : il est déjà enchanté. 2) – que réenchanter le monde c’est surtout d’arrêter de le détruire. Ce bon sens doit devenir intraitable. C’est « la loi implacable de la vie » avec qui pas de marché possible. « La prétendue « loi implacable des marchés » à la poubelle. La nature n’est pas un « spectacle inerte » pour inexcusables bobos – elle est le lieu de notre renaissance et de notre assainissement intérieur. Lorsque « la loi implacable de la vie » hurle arrêtez vos conneries ! Arrêtez de me détruire, mon abondance ne nécessite aucun capitalisme ! Facile à comprendre. Et donc qui sait prendre soin de la nature est mille fois (au moins) supérieur aux déments qui dégoisent qu’ils sont « maîtres » de la nature…oui en H.P. sans doute. La nature est définitivement pour les mains de qui en prend soin et qui veut se la monopoliser pour « son vil profit personnel » doit être fermement réprimé. Les capitalismes futurs sont donc juste voués à la prison !

La peinture du silence ?

« Chez Hopper, c'est l'impuissance à communiquer ; chez Friedrich, c'est un vertigineux paysage désert ; chez Munch, la souffrance d'un crieur muet... De quoi est fait le silence en peinture ?

Qu-est-ce-qui-fait-un-peintre-du-silence-

..

C'est une appellation d'origine incontrôlée : « peintre du ­silence ». Puisque aucun son, aucun bruit jamais ne sourd d'un tableau, elle fleure bon le pléonasme. Elle caractérise pourtant certains artistes. Il serait plus juste d'écrire qu'elle les différencie des autres, bien que nul ne sache exactement ce qu'est un tableau silencieux, car sur ce dernier point les avis divergent.

Si l'on en croit le film tourné en 1998 par le réalisateur italien Renato Mazzoli, Piero della Francesca serait le peintre du silence. Une exposition bruxelloise de 2001 le contredit, les peintres du silence sont belges : Spilliaert, Degouve de Nuncques, Khnopff, Pirenne, etc. Et, si l'on se fie au livre de l'historien belge Maurits Smeyers, le premier d'entre eux serait le Flamand Dirk Bouts (1415-1475). Qui croire ? L'historien allemand Norbert Wolf, qui qualifie ainsi Caspar David Friedrich (1774-1840) ? ou une ­exposition suisse de 1981, à Vevey, réunissant sous cette ­appellation des artistes modernes de différentes nationa­lités : Julius Bissier, Giorgio Morandi, Mark Rothko, Mark Tobey, Ben Nicholson et Italo Valenti ? »

…………………………%%%%%%%%%%%%%%

..

Où en étions-nous avec le silence ? « Mylène Pardoen rappelle qu'autrefois les Parisiens étaient patients avec ce qu'on appelle aujourd'hui la…pollution sonore. Elle reconstitue même ce brouhaha.

Caquètement des volailles, bourdonnement des mouches, grattoir de tanneur, fracas du ferblantier... Mylène Pardoen, archéologue des paysages sonores et musicologue, ressuscite les bruits du Paris d'antan. Elle est notamment à l'origine du projet Bretez (2015), reconstitution sonore du quartier du Grand Châtelet au XVIIIe siècle. Principale représentante des sound studies en France, la chercheuse nous livre sa perception du silence. »

..

Mais encore ? L’archéologie des sons va-t-elle nous sauver de trop de pollutions sonores anti-musicales ? Allons-nous revivre l’origine du son premier – de la pureté cristalline de ce son qui a pu s’amplifier sans rencontrer que peu de résistance ? C’est que toute l’Histoire, jusqu’à ce jour, est principalement visuelle – nous n’avons pas d’archives soniques. Si ce n’est des instruments de…musique (justement !) que des musiciens parviennent à faire revivre. Plus, ce début de bibliothèques de sons, de sonothèques thérapeutiques et savantes qui paraissent nous dire – « le futur de l’Humanité sera bien plus grand que son passé. Qu’elle ne va donc pas disparaître. A la condition de tourner le dos à tous ses trop graves délires financiers. Comme disait Adam Smith « l’argent n’est pas la richesse » - ce pourquoi « la main invisible des marchés » ne peut qu’être qu’une… escroquerie. Nulle autorégulation de ce qui n’est…pas la richesse. Allons allons rengainez ces graves déviations mentales !

..

Donc des archives soniques commencent ?

..

« Le sifflement de la locomotive à vapeur. Le picotement de la machine à coudre. La mélodie robotique du modem. Ces sons qui ont défini à leur manière leur époque sont aujourd'hui en voie de disparition. Saurez-vous les reconnaître ?

..

A chaque époque, ses sons. Les bruits participent à la construction imaginaire des périodes de l'Histoire en intégrant nos consciences collectives. Bruits du quotidien, sonorités du commun : ils sont les témoins insignifiants du temps qui passe. Ils se transforment pourtant en fabuleuse boîte à souvenirs lorsqu'ils reviennent nous chanter ces temps révolus.

..

-20-sons-que-les-générations-futures-ne-connaitront-pas,

(ce lien innove puisqu’il y insère – au lieu des vidéos habituelles – des enregistrements soniques pour nos mémoires – Waouah, une lueur de génie ?)...

..

Mylène Pardoen, cette archéologue des paysages sonores, oui nous explique que «malheureusement, beaucoup de sons, même modernes, ont été perdus à jamais. Qui, dans un siècle, se souviendra du grésillement du modem 56k des débuts d'Internet ? » Nous avons rassemblé vingt bruits du passé qui réveilleront vos mémoires. Tendez l'oreille pour retrouver ces madeleines de Proust auditives. »

..

……………………….............%%%%%%%%%%%%%%%%

La puissance de la découverte – que la Nature est apte (plus que nous) à créer les plus vastes symphonies incluant toutes les formes de vie – est telle qu’il nous devient si aisé de réunir une diversité de…suites. De conséquences très diversifiées à ce que cette musique universelle exclue toute forme de capitalisme. Le capitalisme est l’ennemi frontal de la musique – si la musique « médiatique » est embourbée avec d’inutiles stars c’est que – même la musique humaine – a toujours été destinée à se déployer dans la… Nature. « Se » produit n’a rien à voir avec avoir été produit. L’un c’est un événement Vivant – l’autre la mort plastique. Oui là où il y a business il n’y a aucun… show. Que de plastique. La vidéo a assassiné la vraie musique tellurique. Pas du tout de quoi être fier. Plutôt aller se cacher. Et la radio star est restée vivante. Pas cette musique de plastique pour zombies trop conformes ! et éteints ! Alors ?

Le « vrai » passé nous reviendra porté par le son ?

« Surplombé d'une verrière de 80 mètres carrés et pavé de sa mosaïque originale à motifs géométriques et floraux, le jardin d'hiver a retrouvé son lustre d'antan. Il est au cœur du musée Henner, ancien hôtel particulier du peintre Guillaume Dubufe (1853-1909), situé dans le quartier de la Plaine-Monceau et rouvert le 26 mai dernier.

..

Quand-un-jardin-d'hiver-apportait l'été ?

..

Derrière ces immenses verrières, se retrouvait alors toute l'élite intellectuelle du XIXe siècle : des artistes tels que Sarah Bernhardt, Alexandre Dumas ou Edouard Vuillard, mais aussi des hommes politiques et des demi-mondaines. [Pas du tout…] difficile d'imaginer une telle effervescence en empruntant aujourd'hui l'escalier en bois qui dessert les trois étages de cette demeure réaménagée de fond en comble pour accueillir les œuvres de Jean-Jacques Henner (1829-1905). »

..

Un lieu où l’on venait pour recueillir le silence , nous recueille, aujourd’hui cette musique du passé qui peut transformer nos vies…par les synesthésies. Dont celles (triomphantes) de la radio star. Trop stupidement piétinées. Par des moins de rien !

..

……………………… .%%%%%%%%%%%%%%%%%%

« Aux abords des champs, un tiers des passereaux ont disparu en vingt-cinq ans [ce qui veut bien dire que nous « perdons » un tiers de notre âme ou de notre grandeur humaine (au choix) ! Les prétendus « riches » sont toujours plus pauvres…de vie intérieure !]. La faute aux humains qui ont affamé la pie et la chouette […et de quel droit « naturel », SVP, exhibez vos diplômes de bêtises ou vos illégalités éclaboussées !]. On a tendu l’oreille avec l’ornithologue Grégoire Loïs.

..

On dirait un général, au lever du jour, qui scrute nerveusement le champ de bataille en quête de signes de vie. Grégoire Loïs a beau s’abîmer les yeux sur les vastes étendues de colza qui ondulent alentours, rien n’en sort pour voltiger dans les airs. Bon, ce n’est pas tout à fait une surprise : c’est précisément pour constater l’ampleur de la désolation que l’ornithologue de Vigie Nature, vaste programme d’observation de la biodiversité porté par le Muséum national d’histoire naturelle, nous entraîne sur ce terrain de l’agriculture triomphante, gorgé de chimie de mort, exempt d’herbes folles. Mais cela le mine quand même. « Je pensais voir au moins une ou deux alouettes des champs… »

..

Il est 6 heures du matin, ce jour de juin en Île-de-France. Toujours bordé de colza en rangs serrés côté droit, le chemin longe maintenant un massif boisé côté gauche. Grégoire a retrouvé le sourire. « Le chant qui monte et descend en cascade, c’est le pinson des arbres… Et ce gazouillis fin et un peu triste, le rouge-gorge… » Pas besoin de tendre l’oreille, c’est le « concert matinal » ! [ qui sait nous rajeunir tant le cœur]. »

..

……………………...............%%%%%%%%%%%%%%%%

..

OUI ?

..

susurrions- nous RENDRE les mots aux sons obtiendrait une communication sociale incroyable, in-ouïe et que je te module les voyelles - et que par tous ces sons je t'obtiens un résultat JAMAIS vécu encore. Oui ? Nous rimes de nos rimes – chaque mot qui « rejoint » son verbe devient un nouveau trésor. Oui un inépuisable filon. De l’or durable. De la vie intense. Et le crétin qui a osé que « les chercheurs de vérités allaient s’épuiser, que leur filon ne durerait pas » s’est donc entièrement trompé et à 1 milliard/ 100 trompé. Or il dirige la culture (il l’empêche d’exister plutôt !). Ce miteux de l’anti-élite du sommet va-t-il au moins réparer ?

..

On dirait qu’après tant de temps de…. Silences bruyants. Comme servant à aider de fulgurants esprits à être censurés pour une raison …d’omnisciences (pas les leurs – non celles menties qui les censure si incultement ?)…oui ces fulgurants viennent de se propulser encore plus « en avance ». Tellement plus haut, tellement plus immenses, tellement plus univers. Tellement plus giants et gun giants. Les « grands » esprits sont parmi nous !

..

https://www.jamendo.com/track/336787/je-m-appelle-liberte

..

Mais pour dire cela utilement il faut être encore plus en avance que qui l’on décrète en « avance » (afin de bien envelopper la problématique). Sinon nous ne pouvons que dire « je suis largué(e), il court trop devant, je ne comprends pas, mais sans doute avec des efforts, le… pourrais-je ! etc. »…. Là l’effort est supprimé en censurant…eh bien ces prétendus éteints du passé s’allument, désormais, pour ENGUEULER vertement les prétendus dirigeants. Sont-ils les mieux placés pour le faire ? Sans doute que oui/ non ! Vaudrait mieux qu’ils construisent le futur. Ils ont œuvré, tellement plus que la moyenne, à faire tomber les imposteurs…mission accomplie. Laissons-les vaquer à tellement mieux que les miteux trop riches !

Mais abrégeons les segments de compréhensions en les…citant. Notre plus ? Nous nous avons de vraies solutions de remplacements !

..

Et eux moins que rien: leurs héritages? Que des…problèmes causés par eux seuls !

..

……………..Nous - nous avons de vraies solutions de remplacements !

..

Prochain épisode « comment le langage nous « ramènera » la musique, la vraie, celle qui soulève, foi de radio star ! »

..

..

………………………............**********************************

...

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

le langage des animaux est donc la… musique – chacun son son mais sons unis dans la… même symphonie. Quel gâchis ! Les humains en général sont donc dingue et sourdingues !

le langage des animaux est donc la… musique – chacun son son mais sons unis dans la… même symphonie. Quel gâchis ! Les humains en général sont donc dingue et sourdingues !

Le Grand Orchestre des animaux ?
spectogramme du grand orchestre des animaux

spectogramme du grand orchestre des animaux

Le Grand Orchestre des animaux ?
Le Grand Orchestre des animaux ?
Le Grand Orchestre des animaux ?
Le Grand Orchestre des animaux ?
hého tout cela c'est du sooooooooooonnnnnnnnnn.

hého tout cela c'est du sooooooooooonnnnnnnnnn.

Construit et traité comme un xylophone, il met en évidence les rythmes de marche des enfants (et des adultes aussi !) tout en créant des mouvements subtiles et variés. Une grande diversité de jeux peut être organisée sur un tel mobilier (jeux de balles, de ballons, jeux avec des bâtons, des sabots, etc.)

Construit et traité comme un xylophone, il met en évidence les rythmes de marche des enfants (et des adultes aussi !) tout en créant des mouvements subtiles et variés. Une grande diversité de jeux peut être organisée sur un tel mobilier (jeux de balles, de ballons, jeux avec des bâtons, des sabots, etc.)

les chants des oiseaux font partie du silence… sinon c’est le vide, le néant, l’angoisse

les chants des oiseaux font partie du silence… sinon c’est le vide, le néant, l’angoisse

Caspar David Friedrich

Caspar David Friedrich

et la musique des végétaux ?

et la musique des végétaux ?

Le Grand Orchestre des Animaux, inspiré par l’œuvre de Bernie Krause, musicien et bioacousticien américain. L’exposition, qui réunit des artistes du monde entier, invite le public à s’immerger dans une méditation esthétique, à la fois sonore et visuelle, autour d’un monde animal de plus en plus menacé.

un cm² de silence

alfred tomatis l'oreille et la voix

Une découverte capitale qui commence ? Celle où les « systèmes de sons » (le langage) seraient une « auto-organisation »…Oui une structure, une superstructure tissée par rapport aux interactions locales – les humains qui se parlent entre eux. Afin de visualiser l’évolution - des robots peuvent simuler ces interactions entre individus…les accélérer, faire sauter des générations, brusquer les résultats. Bref, des systèmes inorganisés, au départ, à force e temps et de répétitions - créent un début d’ordre et la répétition crée donc les voyelles et phonèmes que nous connaissons aujourd’hui. Après des polissages successifs. Autre preuve ? Chaque groupe séparé de robots invente un système de sons… différents ! Donc une autre langue ? Mazette ! Les statistiques ont « trouvé » que ces robots « imitaient » ces parlers humains. Leurs évolutions. Dues aux constructions concrètes de la bouche et de l’oreille etc. (et les contraintes physiologiques qui vin avec).…plus - la curiosité, l’exploration de son corps, etc. qui sont sources d’inventions de langage…et les différences « géniales » entre individus. Et que le total peut bien avoir « inventé » le langage !

le son, la musique ne sont pas des… jeux. ASSEZ. C’est, peut-être, la vie ou la mort. Le grand soin : sans musique tellurique la société peut-elle mourir… anémiée de ce sens « essentiel » ?

Publié dans Victoires**

Commenter cet article

voyance gratuite en ligne 14/10/2016 13:39

Je viens tout juste de découvrir votre site, wow, il est vraiment bien et en français.