Se mettre à la place des autres

Publié le par imagiter.over-blog.com

Se mettre à la place des autres

Soit cette grande qualité qui fut répandue et se rétrécit à devenir toujours plus rare : savoir se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre, à la place de l’autre. Ressentir dans les eaux où il/elle ressent. Cheminer dans ses voies de penser. Soupeser pareillement les arguments. Voir réellement le monde avec un autre regard. Trouver les merveilleuses synthèses du monde enfin à l’endroit. Où, par exemple, les écrivains « faisaient » l’édition et pas ces extra terrestres toujours en retard d’un anticonformiste (soit, au mieux entre 10 et 50 ans au pire). Les preuves abondent. Monde à l’envers donc qui place la société dans un grand danger. Comme d’empêcher l’écrivain vrai qui reste seul à pouvoir tout dire en n’imitant personne par ses gigantesques synthèses. Et ses monstrations toujours pratiquement sensuelles. A moins que ce ne soit sensuellement pratiques.

..

Sur quoi nous basons-nous ? Tant de faits de la vie quotidienne viennent nous appuyer. Le plus marquant de ces derniers jours. Un facteur qui est suspendu pour avoir aidé une de ses collègues en pleine AVC. Ce qui semble dans la hiérarchie des vraies valeurs humaines (que jamais l’argent sale ne pourra prétendre sans « valeur ») : cette hiérarchie et la société, elles se doivent d’être pointées, voire poursuivies pour…non assistance à personne en danger. Assistance à personne en danger qui supplante tout travail, hiérarchies et « choses qui soi-disant ne se font pas ». Etc. Ne pas secourir une personne en danger 1) – de mourir – 2) d’en garder de graves séquelles si elle n’est pas secourue à temps non cela « ne se fait pas du tout ». En tout, et chaque jour, le prétendu haut de la société manque fatalement de politesses et de savoirs vivre. De politesse du cœur clairement : la vulgarité de leurs pensées commence à nuire gravement à la société. Leur incapacité flagrante de se mettre à la place des autres devrait leur retirer des mains toute responsabilité collective comme toute participation aux décisions publiques. Oui il s’agit des anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites existantes de réparer leurs dégâts !) et se font frauduleusement appeler …élites !

..

Il nous faut placer à des postes structuraux ceux et celles qui savent se mettre à la place des autres ! Ces perles devenues rares !

https://www.jamendo.com/track/336762/bonjour

Une chanson pour leur dire Bonjour...

..

……………………..*********************************************************

..

Se mettre dans la peau de quelqu’un d'autre n’a rien d'évident…Pourtant c’est ce que nous propose l’exposition vivante « Nés quelque part ». 

..

Itinérante, elle fut…« Présentée à Paris lors de la Cop21, puis à Lyon, elle est en ce moment à la Condition Publique de Roubaix. Pendant un peu plus d’une heure, le spectateur devient acteur et incarne pour l'un, Clara, colombienne exilée dans la ville de Medellin, pour l'autre, Victor, installé au Cameroun ou encore Nalin, cambodgienne de 19 ans qui travaille dans une usine textile. Chaque personnage doit mener à bien un projet pour améliorer son quotidien et celui de ses voisins. Un projet qui vise à développer la vie locale tout en préservant l’environnement, challenge parfois difficile à réaliser quelque soit le continent.

Et-si-tu-étais-moi- ?

..

7 pays, 7 cultures et un but commun

Sept pays sont ici représentés avec des problématiques environnementales et sociales distinctes. Pour se mettre dans la peau de son personnage, le visiteur évolue dans un décor en lien avec son pays d’origine, découvre sa ville en images animées, bercé par des musiques traditionnelles. Une invitation au voyage qui nous force à réfléchir a deux des grands défis du XXIe siècle : la migration et le climat.

..

[En clair, lorsque nous sommes nous-mêmes les migrants, nous quittons toute vision simpliste d’une cruauté exagérée qui ne cherche qu’à débarrasser son regard de l’autre inconnu. Ce qui n’est pas une solution du tout. Mais un refus infantile des conditions mondiales de la vie actuelle. Dans ce cas, il vaut bien mieux changer la société qui provoque cela - que de s’en prendre à qui la subit de plein fouet. Savoir se mettre à leur place dessine l’aube d’une issue. Clair que les migrants le sont rarement de leur propre initiative. Ce qu’ils veulent est tout autre (en fait, migrer ne fait pas, en général, pas partie de leurs préférences). Mais les migrants sont ballottés par des évènements qui ne prennent plus en compte l’intérêt général. Et multiplient donc les dégâts collatéraux que deviennent les humains qui n’y sont vraiment pour rien. Individus humains tant blessés par les excès des intérêts privés qui devraient être fermement limités. Les preuves de nuisances à autrui sont trop flagrantes. Se mettre dans leur peau c’est ressentir leurs sentiments de multi-injustices qui s’ajoutent une à l’autre ( un exemple : alors qu’ils sont poussés avec un fusil dans le dos, ils doivent supporter des comportements qui « ignorent » le fusil dans le dos, voire le félicitent, et ne harcèlent que les victimes. Jamais les réels fauteurs de troubles En faisant semblant de les voir, les migrants que comme des délinquants, qu’ils/elles ne sont pas, les comportements qui se permettent ces dérives, le deviennent eux – fortement délinquants  Ne pas faire aux autres ce que nous pourrions un jour subir – et de notre faute, nul ne viendra nous secourir, lorsque la même chose nous arrivera !). Rappelons que l’état actuel du monde est entièrement de la responsabilité de grande délinquance internationale (elle, elle existe et aussi sous le nom de néo-libéralisme, le grand déchu !) et ne pas s’en prendre à elle enlève le droit de…juger et condamner sans procès les migrants !

..

Oui se mettre à leur place (dans la réalité de ce qu’ils vivent) c’est ressentir leurs émotions. Et jusqu’à leurs sensations. Ensuite, un monde inhumain à force de trop de simplismes, en devient impossible. Ce n’est pas nous ayant toujours raison à 100 % en empêchant, par exemple, la parole des autres. Et les autres ayant toujours tort à 100 % PUISQUE nous les empêchons de s’exprimer. Ce pourquoi une grave régression comme le F.N ne devrait pas exister du tout. Ils ne créent que des problèmes et n’apportent aucune solution globale. Les « migrants » qui nuisent tant à nos vie sont les financiers internationaux qui viennent dévaliser les pays. Ainsi que les trop riches non-résidents qui ne participent en rien à la collectivité sinon en fraudant sur tout. Et en se conduisant comme de super…assistés. En ricanant d’illégaux paradis fiscaux et de vols directs des subventions publiques. Ceux-là seuls pèsent d’un énorme poids sur nos revenus. Les immigrés eux ne coûtent rien au pays : vu qu’ils lui rapportent 12 milliards d’€ par an. Ne pas se tromper d’immigrés – ne pas se tromper de migrants ! Le F.N. ne sera pas pour le peuple mais protégera (contre lui !) les prédateurs internationaux – ceux dont il est dit « migrants partout, citoyens nulle part ! » Ne pas devenir F.N. mais  - à la place - apprendre à se mettre dans la peau de l’autre… cela est une solution globale et infiniment concrète. De celle donc qui aident à changer le monde en vrai. Au lieu de l’appesantir du poids supplémentaire de son absurde égoïsme qui aveugle sur tout !].

« Et loin d’en sortir découragés, l'exposition “Nés quelque part” est porteuse de solution et nous rappelle que si l’Homme est capable du pire,

…. il est aussi et surtout, capable du meilleur. »

..

………………………….........*****************************

..

Nous démettre donc de tous les prétendus dirigeants qui tentent de nous attirer vers leur pire. Sans que rien de concret ne puisse expliquer ni soutenir cette abjection…

..

Parce que tout le monde sent, qu’après tant d’années de démonstrations des anti- élites qui conduisent si mal le monde, nous avons atteint un état de complet écœurement envers ces inutiles antisociaux, que nous entrevoyons le soulagement collectif gigantesque qui va suivre leurs évictions de la civilisation – oui une énorme majorité veut quitter ces années de tant de régressions collectives (causées par les anti-élites au pouvoir) et aspirent tant à changer et..

..

….......marcher vers ce meilleur et celles et ceux qui incarnent ce meilleur !

L'intelligence-émotionnelle :-se-mettre-peau-de-l'autre

..

L’idée très claire est : la recherche de solutions globales et infiniment concrètes. De celle donc qui aident à changer le monde en vrai. Les imposteurs qui se prétendent dirigeants ne proposent que des sacs de nœuds, des embrouillaminis d’ombres, des pataquès si abstraits qu’il ne pourra rien en résulter de tangible – tandis que des solutions hyper concrètes sont toujours simples. Rectilignes et limpides – tellement élémentaires que tout le monde peut être invité à y participer. Il n’y aura pas de risques d’équivoques. Les superflus dirigeants ne veulent que d’un monde à problèmes (qu’ils vont faire paraître insolubles !) – ce pourquoi ils fuient toutes solutions concrètes. Auxquelles tout le monde peut participer. Ce qui construit un monde plus transparent (la transparence n’existe pas par nature – ce sont les milliards d’interactions humaines qui le rendent plus transparent ou…plus opaque). Une solution concrète qui ne risque pas de boucher le débat de fond ? L’idée des bouchons de bouteilles. Concrète et simple. Au lieu de jeter ses bouchons, les placer dans des sacs que des volontaires recueillent. Ce qui aboutit à des fauteuils pour des handicapés. D’autres procédés offrent des chiens pour les aveugles. Etc. Et tout est concret : un problème, une solution COLLECTVE. Toute la vie si peu sociale actuelle peut donc – entièrement – être revue et corrigée par des idées concrètes de cette eau là. Mette fin concrètement aux racismes et à leurs méfaits ? Pas théoriquement puisque scientifiquement, les racismes n’ont aucune base lorsqu’il est tellement impossible de détecter des races « séparées » et « distinctes »… que l’espèce humaine est UNE. Ni séparée ni distincte. Aucune différenciation notable en elle, tellement plus de ressemblances que de différences – tout comme le cheval et le moineau sont 2 espèces distinctes mais tous les chevaux (et leurs …races) participent de l’espèce cheval Tous les humains appartiennent à la seule espèce humaine. Statistiquement, il sera à jamais impossible de tracer des frontières nettes entre toutes les répartitions statistiques. Pas de frontières, pas de races. Nous sommes tous métis de l’espèce. Non, contrer les racismes plutôt par des idées…concrètes.  Comme…

Se mettre à la place des autres

Dans la peau de quelqu’un d’autre

Savoir se mettre dans la peau de l’autre, etc.

..

Ou autres – plus il y aura d’appellations (selon les sensibilités de chacun-e) plus il y aura d’idées…concrètes !

…………………………………..**********************

..

Ne se mettre à la place de l’autre juste qu’afin de le comprendre et de pouvoir, avec doigté, répondre à ce qui le concerne. Pas pour prendre la place de cette personne (….et de milliards de personnes pour les… imposteurs trop riches structuraux – qui ne peuvent donc corriger ces défaites systémiques de non redistribution des richesses…et ne s’incompétencent que de les… amplifier ! D’ailleurs que savent-ils faire à part trop s’enrichir absurdement ?). Non, ici, se mettre à la place des autres ce n’est pas pour prendre leurs places. Du tout. Plutôt pour leur faire de la place !

Pour nous, nous nous sentons très désintéressé(e)s par rapport à toute cette problématique  – lorsque notre but reste de vivre comme tout le monde…

………………..… et de n’être comme…personne.

 

……………............%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

 (à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

…..Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la …..situation

….. Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

nés ailleurs...ailleurs c'est donc quelque part !

nés ailleurs...ailleurs c'est donc quelque part !

comme  personne

comme personne

non, non nous ne nous répétons pas.

non, non nous ne nous répétons pas.

les liens sociaux nous gardent vraiment tout entier…

les liens sociaux nous gardent vraiment tout entier…

café du matin...

café du matin...

ou thés matinaux...

ou thés matinaux...

l’ombre du nombre

l’ombre du nombre

un automne pas autonome…

un automne pas autonome…

don't give up...ne laisse pas tomber...

don't give up...ne laisse pas tomber...

Se mettre à la place des autres
Comment rester quelqu’un dans toutes ces cases ?

Comment rester quelqu’un dans toutes ces cases ?

Se mettre à la place des autres
Se mettre à la place des autres

exercice pratique

qu'est qui nous transporte ?

nous transmuterait...

L'univers est en nous - être soi-même devient donc recevoir toutes les différences !

le monde vivant est UN...il peut donc laisser passer tous les moyens de communiquer !

Lire tous les non-dits que veut cacher le mensonge. C'est la/le menteur qui se ment à lui-même ; très rare qu'il "nous" mente.

les idées concrètes c'est pour tous les âges...

Commenter cet article