S’isoler de son peuple ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

S’isoler de son peuple ?

Ne plus savoir extraire l’essentiel du superflu. Contraindre les politiques à toujours plus s’isoler de leur peuples pour de prétendus consensus complètement bidons ? Qui est derrière la destruction de la démocratie ? Nous sommes de terrains et savons donc évaluer au mieux les situations : qui agit ainsi ne sait vraiment pas…où il va. Qui s’est enflé de telles mégalomanies, n’a pas les moyens de ses actes. Emmitouflé toujours dans la protection paternelle de l’État, ce privatisé ne sait pas voler de ses propres ailes. Tout nu (soit le néolibéral vraiment sincère) il va s’égarer en 2 ou 3 jours. Et à vie. Très loin de la véritable civilisation. Séparé de son peuple.

Ne reste que son désordre irréfléchi (actuellement ce sont les sommets qui sèment les troubles et les désordres partout sur la planète). Et contre qui se révoltent les policiers ? Pas contre les manifestants mais bien contre les donneurs d’ordres irresponsables. Les politiques professionnels (et dont le mot « professionnels » les disqualifie définitivement)… Tout comme les marins disciplinés de Cronstadt, ces fins de policiers finaux ? Oui possiblement oui.

..

« Comment pouvons-nous nous retrouver isolés de nos peuples » ? En général, oui (heureusement pour notre survie - pas tout le monde n’est infantilisé(e) !), nous avons soi-disant  besoin « d’identité » (nous voulons être identifiables), besoin d’appartenir à des communautés (fussent-elles fictives), besoin d’être « dans » de prétendus consensus (et non dehors), besoin de nous regarder dans le miroir d’une…fiche anthropométrique, besoin de nous sentir protégés, en sécurité, sous l’aile d’une autorité sûre qui penserait, jaugerait et jugerait à notre place, etc. Et pour cela (oui, ces leurres !) nous sommes prêt-e-s à perdre beaucoup. Trop…Les discours politiques vont user de tout ceci (consciemment ou non) et « contre » nous (juste pour le sordide de nous dévaliser de nos votes – jamais à la loyale et à l’honnêteté). Mais nous pouvons tous les stopper net ces discours.  Connaître les procédés c’est s’en débarrasser. Cliquer sur tous les articles, mis en lien (suffit de cliquer sur le titre ou l’image et cela s’ouvre !), nous offre donc la connaissance impayable de toutes ces possibilités qui valent leur poids d’or.

..

L'amérique-ennemi-public-mondial-numéro-un-: une-interview-avec-le-dr-gary-brumback

…espérons que ceci peut encore changer…

..

http://www.imagiter.fr/2016/10/comment-nous-alimentons-nos-asservissements.html

…et ceci ne va plus continuer !

………………………………************************

Le-capitalisme-s'est-affranchi-du-souci-de-l'utilité : ce n'est plus qu'une métaphysique

Que se passe-t-il quand les faits ne comptent plus, quand les électeurs n’ont plus confiance dans les médias, et quand chacun croit en sa seule vérité ? Qu’il n’y a plus de vécu, pour certain-e-s, aucun « bien commun », rien à partager : que ces humains sont juste calfeutrés et perdus aux fonds de leurs grottes mentales ? Qu’il n’y a plus aucun rapport possible avec la…réalité ?

 

Les élections sont devenues, pitoyablement, un jeu médiatique. Plus un mot objectif, fiable, pondéré rationnel, adulte n’y est prononcé.  Psychiatriquement, c’est juste du délire pur et dur. De prétendus candidats qui ne servent plus QUE LES MÉDIAS vont « faire semblant » de jeter des promesses. Avec le rictus visible de  « ces promesses je ne les tiendrais jamais. » Faire de promesses pour n’en tenir aucune : tout ce temps social insulté, piétiné, maltraité, torturé, par ces indignes candidats. ‘(Comment osez-vous vous présenter à notre vue tout débordants d’hypocrisies ? Vous faites honte à la civilisation !) Et toute la mascarade médiatique : le fait qu’ils séquestrent les élections les rend extrêmement antirépublicains, ennemis directs de la société, ces médias ! La politique a été mise à la porte des élections, plus de politique, même pas un milligramme. Ce n’est plus que de l’indigne marketing. Et les électrices ou électeurs font joujou avec ces bandes dessinées – sans qu’il leur soit accordé, ne serait-ce qu’une seconde, de pouvoir se montrer adultes, responsables, réfléchis, en toute conscience, informés et débattant de tout. Non, ils sont drogués, anesthésiés, conduits tels des zombies à voter pour de…l’argent en boucle. Jamais pour de la politique. Des programmes. De réels choix de société. Les élections – falsifiées par les médias délinquants – sont la preuve juridique de l’infantilisation voulue de tous ces membres (pourtant) de la société. Ce qui aboutit bien à ce que TOUTES ces élections soient illégales. Ne respectent aucun alinéa du Code électoral. Bafoue la Constitution et évitent, lâchement, jusqu’à la plus infime loi républicaine.

..

Ne plus se sentir isolé-e de son peuple ? Ne plus permette que les Médias fassent du kidnapping d’élections. Se monopolisent, antitrustement, les votes. S’accaparent de nous mettre tous à part.  Ce sont les médias qui isolent les politiques de leurs peuples. Personne d’autre. Si ces politiques ne veulent plus être isolés de leur peuple – qu’ils prennent les décisions législatives d’écarter les médias de mener les élections à leur seule guise. Oui, il s’agit de désinstrumentaliser tous les électeurs. De les arracher des mains des ennemis sournois de ces électeurs : les médias qui ne courent que pour l’argent Roi (très antidémocratique que ce nom !). Et pour cela, ces médias doivent piétiner à fond toute la politique. Alors leur respect réel « pour » les élections ? Un peu comme si – afin de pacifier les fauves – nous leur mettions des clous partout ! Légalement, les médias n’ont pas le droit de S’IMMISCER dans les élections. Pour empêcher les « vrais » votes !

..

L’acte qui fera qu’un politique ne se sente plus isolé de son peuple ? Qu’il empêche que les médias se mettent entre lui et ce peuple. Il ne peut dire « son » peuple que s’il a mis dehors de la gestion des élections tous ces médias incapables de signer une « déclaration de non intérêt ». Ils ont bien trop d’intérêts, d’illégaux intérêts à ce qu’il n’y ait plus aucune politique, que les votes « puérilisés » ne soient plus que festif. Un jeu sur la couleur de ses cheveux…Ce qui les exclut de la possibilité même de gérer « un bout d’élection ». Rien, même pas un bout, rien. Ils peuvent seulement informer – soit faire apparaître le mot « opinion » lorsqu’il n’y a plus rien de neutre et d’objectif dans leurs irruptions. De telle façon que nul-le ne se tromper. « Eh ce n’est « que » leurs opinions, nous n’avons absolument pas à penser comme eux. Ils défendent leur beefsteak – ce pourquoi nous ne devons pas du tout croire ce qu’ils disent ». Nous redevenons – toutes et tous - les maîtres de l’infirmation et de l’information, ayant la maîtrise de nous informer nous–mêmes. A travers tous les écueils…désormais honnêtement balisés ! La politique se fera, désormais, SANS les médias – médias qui devront obéir aux ordonnances de 1944 (les meilleures que la France ait  jamais connues envers ses médias).

..

Ce n’est pas plus « compliqué » que cela : la vérité est, quasiment toujours, simple et droite- tous les mensonges sont tordus, tortueux, interminables et rendus, volontairement, compliqués.

Double mouvement : des électeurs contre les médias et vers les politiques. Des politiques contre les médias et vers les électeurs. Nous, nous pensons que c’est de la politique par tirages au sort – avec une transition de 1/ 3 d’élus selon le mode professionnels. Mais d’autres solutions demeurent envisageables – à condition que ce soit 100 % politique et plus aucun maternage superflu des médias. Le paradigme nouveau c’est plus de médias d’argent autorisés à se mêler d’élections. Cela ne les regarde pas, ils ne sont pas souverains, ils doivent obéir au politique et non l’inverse. Ils se sont montrés, toutes ces années, dans des malhonnêtetés exponentielles – d’ailleurs, ils l’ont toujours affirmé. « Pour eux plus de politique ! La politique doit être ridiculisée comme un spectacle complètement dérisoire ! ». Exactement, comme ils l’ont fait pour expulser (illégalement toujours) les vrais écrivains et penseurs de la parole publique. N’est-ce plus qu’étrange qu’aucun surdoué ne puisse participer à rien, qu’aucun génie de soit présent dans la parole publique ou qu’aucune grande intelligence ne puisse aider à présenter objectivement tous les faits ? Que ce n’est que de  médiocratie (les médias qui salissent tout et rabaissent tout dans leurs sordides paroles). Bien temps que les peuples se grattent de ce règne des médiocres (les médias ne semblent « laisser passer » que les…plus nuls !).

Tout est fait à leur unique avantage. Absolument indéfendable dans une société de Droit. Ainsi – et très illégalement joint à très illégitimement – imposent-ils leurs histrions médiatiques. Choisis (illégalement par eux seuls) parce qu’ils n’ont à partager, pas de raisonnements serrés à offrir, rien à donner sinon leurs abus de narcissismes Tout ce qui a été dit contre les médias d’argent est vrai – ce sont les pires ennemis de la société. Tout est fait à leur unique avantage- parce qu’ils sont les pires ennemis de la civilisation.

http://www.imagiter.fr/2014/05/nul-le-n-est-cense-ignorer-la-loi.html

………………………………************************

Ne plus s’isoler de son peuple ? Juste en réactivant les ordonnances de 1944 du très surpuissant C.N.R.Conseil National de la Résistance.

Affiche-de la Résistance

Programme-cnr-upr-

 

  • 3. Établir la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’État et des puissances d’argent
  • 6. Instaurer une véritable démocratie économique et sociale impliquant l’éviction des féodalités financières de la direction de l’économie.

..

Ordonnances de 1944 sur la liberté_de_la_presse

…« sanctuariser la presse vis-à-vis des puissances de l'argent et de l'influence de l'État, tout en assurant l'indépendance des journaux et leur transparence, afin que la presse devienne "une maison de verre". La Fédération nationale de la presse française (FNPF), adopte en novembre 1945 une "Déclaration des droits et des devoirs de la presse", qui affirme que "la presse n'est pas un instrument d'objet commercial mais un instrument de culture".

La presse a pour mission de "donner des informations exactes, défendre des idées, servir la cause du progrès humain", stipule cette déclaration. L'ordonnance interdit aussi le recours aux prête-noms. L'article 4 prévoit ainsi des sanctions contre "toute personne convaincue d'avoir prêté son nom au propriétaire, au copropriétaire ou au commanditaire d'une publication"…simple et clair ! Finies les artificialisations et les manipulations des indignes médias !

«  Reconnectons le traitement de la politique à la réalité vécue »

« Et c’est très  loin de leur actuel regard politicien sur la politique – qu’il s’agit de redonner toute sa place à l’expression citoyenne », affirme Public Sénat. Dommage que ceci risque de ne demeurer que dans les effets d’annonces, jamais suivis d’effets ! C’est mieux que rien : en tout cas, c’est la voie à suivre. En rejetant la déchéance collective de la politique spectacle. La politique N’EST PAS UN SPECTACLE. Il y a des sanctions à insultes à drapeau qui se perdent !


Reconnectons-le-traitement-de-la-politique-à-la-réalité-vécue

..

………………………..********************************

Ne plus être isolés de votre peuple ? Eh bien soyez AVEC lui. Parmi lui. Ne laissez plus les vitres intruses et inutiles des médias traîtres se glisser entre vous. Prouvez que n’êtes pas comme ces politiciens qui, ne tenant aucune de leur promesses, ne sont acculés à « dialoguer » avec leurs électrices/teurs qu’à coups de matraques de Crs. Et ceci très illégal, sur le fond. Entre 4 yeux, oui i-l-l-é-g-a-l. Prouvez donc que vous n’êtes pas les ENNEMIS STRUCTURELS de qui vous élit. Tournez le dos aux médias d’argent, refusez toutes leurs invitations puisqu’ils ne peuvent pas signer de « déclaration de non intérêt » - et donc ne peuvent entrer dans la parole…publique. Rendez la parole de nouveau…Publique, arrachez-là aux médias illégitimes. Tournez leur à 100 % le dos.

 

Ce qui offre un contact non séparé d’avec votre peuple. Non un face à face agressif et trop…intéressé. Mais un cercle pour résoudre ensemble tous les problèmes. Le cercle de la raison. Faites des réunions PUBLIQUES. Non des shows starisés – vous en haut, au loin, tous seuls ; isolés oui séparés de tous vos buts – convaincre des esprits et les cœurs avec du…vrai. Quittez la télé, quittez tous les spectacles, ne faites plus d’absurdes one man show – faites du partage ! Des problèmes ? Aucun, absolument aucun – les citoyen-ne-e-s ont assez prouvé, collectifs, mouvements, fronts de…, zad, etc. qu’ils peuvent produire des organisations qui soutiendront le politique CONTRE l’argent. Les réunions seront publiques et tellement plus suivies que vous pensez ! Arrêtez donc de vous isoler, de vous en plaindre en plus – agissez. Agissez tout de suite ! Internet est là pour cela !

..

Puisque si vous ne le faites pas – maintenant que vous savez que toutes les élections sont…Illégales – nous le ferons SANS vous. SANS VOUS nous ferons tout. Constituante, Nouvelle Constitution. Réorganisation intégrale de la société, mise hors la loi des pratiques des médias d’argent (dont séquestrer très illégalement les élections). Qu’est-ce qui vous arrivera alors ? Votre réputation déjà exécrable fera que vous n’existerez plus du tout : l’Histoire contient des exemples d’ex-dictateurs isolés de tout qui continuaient à dégoiser tous seuls…dans un pays qui vivait déjà depuis un certain  temps….

..

…..SANS EUX – ****  Autre aspect de s’isoler de son peuple ?

 

………………..(à suivre)

..

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et"L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS(qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

S’isoler de son peuple ?
S’isoler de son peuple ?
 Pourquoi des crises absurdement prolongées faute de penseurs ?

Pourquoi des crises absurdement prolongées faute de penseurs ?

a voté - contre lui-même

a voté - contre lui-même

 plus d’abstentions moins d’abstinences

plus d’abstentions moins d’abstinences

PRESSE ce ne sont plus des subventions ce sont des primes aux mensonges

PRESSE ce ne sont plus des subventions ce sont des primes aux mensonges

leur monde irrationnel gavé l'illogismes...

leur monde irrationnel gavé l'illogismes...

langue de bois salaires

langue de bois salaires

c’est qui les perdants réels ? Jamais nous !

c’est qui les perdants réels ? Jamais nous !

celle qui devrait dominer en réPublique

la jeunesse revendique une parole publique…pas privatisée (ce braquage de la citoyenneté)

camille case va voir derrière les médias délinquants

parce que c’est la lâcheté la plus facile – cela déresponsabilise complètement. Pour les médias c’est la stratégie de voler la politique aux citoyens comme c’est expliqué dans le texte !

MENTEURS – Le discrédit est complet uniquement sur le privé si parasitaire que le public doit traîner comme un fardeau. Comme il n’y pas de vraies politiques publiques, comment pourraient-elles être discréditées ?

Parole décalée…Un réel désordre lexical et intellectuel : information, communication, publicité, propagande. Peut-on essayer de voir clair dans cette partie carrée ? La parole publique y est perdante !

Contre histoire des internets !

Publié dans economie et politique

Commenter cet article