Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?

Si nous nous taisons, eh bien ! naturellement, avec autrui nous taisons-nous identiquement. Ce sont d’authenticité et de simplicité dont nous parlons. Nous allons approcher à fond de cette toute nouvelle façon de voir. L’après-réciprocité guindée ! Mais, aussi, de tout ce qui peut demeurer de cette identité-égalité de traitement – dans notre monde où beaucoup trop semblent se nuire à eux-mêmes à travers leurs comportements envers les autres !.

Traiter autrui comme son égal, n’est, bizarrement, pas encore une idée qui se voit appliquée naturellement, par l’ensemble d’entre nous. Bien trop d’humains ne s’arrêtent ( flicards d’eux-mêmes !) qu’à l’aspect physique et matériel des choses. Et vont même trouver tout à fait compréhensible et normal qu’une partie des autres humains doive être placée à un rang inférieur. Seulement, le matériel ne prédomine pas longtemps sur l’esprit. Nous sommes tous, aussi, des êtres spirituels dotés (dans ce domaine) des mêmes élans et moyens. L’égalité est absolue : et il est des pauvres qui ont des vies intérieures de princes  - rarement l’inverse ! Nous sommes tous égaux à la racine.  Naissons pareillement nus. Au point que, scientifiquement, il peut être dit que « tout le monde a le trou du cul à la même hauteur ». Dans le sens que – matériellement – à quelques centimètres près ceci est toujours vérifié. Et que nul n’a été vu avec 2 kilomètres de taille plus grande que la nôtre. Ni se trouvant dans une situation spatiale de permanente altitude très au-dessus de la commune vie en société.

..

C’est donc de cette aisance, qui ne s’invente pas, dont il s’agit. Si tout le monde est à égalité de traitement et sans y trouver rien de singulier : il naturel de rester nature ! Sans aucun discours, grimaces faciales ou autres jeux de corps mal à l’aise. C’est tellement intériorisé qu’il n’y est prêté nulle attention. Et que, si nous rencontrons un ministre ou un prétendu SDF il n’y a pas, d’un côté, de marques notables de servilités. Et de l’autre, une morgue qui ne saurait jamais s’expliciter dans la vraie sincérité. Vous usez d’une égalité de traitement. Les deux pareils ! Le problème ? Justement que cela puisse faire problème. Et que les hurluberlus humains ne peuvent s’empêcher de signaler « Que tu es nature !». Comme si tous les autres humains n’étaient que des bêtes de foire. Mises sur terre que pour servir de cibles à des commentaires aussi omniscients.

..

Notons que – pour qui est resté simple –donc simplement gigantesque à l’intérieur – tout est simple. Cette légèreté aérienne devant l’égalité (nul n’a à entériner des inégalités qu’il n’a jamais contribué à créer !) et ce « tu es trop nature » sont de flagrantes preuves que les inégalités ne sont pas…naturelles. Mais bien des fabrications tordues dues à des comportements carrément inadaptés. Traiter les autres comme soi-même ? Oui ce n’est pas compliqué. Comme l’on dit « c’est simple comme bonjour ». Cette phrase toute banale crie justement que ce n’est plus…simple que de dire bonjour. Tous ces bourgeois empaquetés dans leurs maladresses existentielles, tous ces hébétés se trompant bêtement de comportements, toutes ces postures empruntées et jamais remboursées, etc. – non, nul-le ne pourra nous convaincre des vertus des inégalités et des supériorités. A l’œil nu, il n’y en a absolument aucun bienfait. Que des assauts de difficultés et d’embarras ! Oui, un seul regard dans la rue fait détecter que la majorité de ces postures physiques envers autrui ne sont pas…normales. Ne fonctionnent pas régulièrement comme une expression de la nature. Mais représentent bien des attitudes très artificielles. De robots, de mannequins, de puppets manipulées par d’autres ! Pas convaincant du tout que de se soumettre à ces échecs sur pattes !

..

Se comporter avec les autres comme avec soi-même – diminue à quasiment zéro les risques de se tromper sur/pour les autres. D’endosser la mauvaise attitude, mon p’tit gars. Se connaissant nous-mêmes (disons sans entrer dans le connais-toi toi-même de l’être), nous connaissant dans les mouvements de nos corps - elle/il sauront, immanquablement, trouver les justes comportements. Comme l’on dit les justes mots. Mais comment faire – au départ – lorsque nous voyons les êtres tituber, trébucher, se faire des crocs en jambes, se sentir très contraints dans leurs corps ? Bingo, de connaître l’état intérieur de qui se déplace si facilement dans l’égalité de traitement des autres c’est apprendre à être pareil. Le moindre geste coule tout seul, la danse du cœur qui se reflète dans ces gestes déliés prouve qu’il n’y a aucun frottement intérieur, aucun refus hérissé par des refoulements psychologiques. Ces pré Jugés qui jugent avant de vivre ! Nous allons découvrir ces vies intérieures qui simplifient tellement tout. Mais d’abord l’après, le post. Oui le post d’une société qui ne sait pas… vivre en société. Mais a bien détraqué chacun de ses membres !

..

…………………..******************************************

..

« À votre avis, que se passerait-il si nous nous efforcions de traiter ceux qui nous entourent avec :

justice,
loyauté,
sportivité,
équité,
honnêteté,
gentillesse,
considération,
compassion,
self-control,
indulgence,
clémence,
bienveillance,
confiance,
respect,
politesse,
dignité,
admiration,
amitié,
amour,

et que nous le fassions avec intégrité ?

Ça ne se fera peut-être pas du jour au lendemain, mais ne pensez-vous pas que bon nombre de gens finiraient par nous traiter de la même façon ?

..

Mis à part des défaillances passagères (une nouvelle qui nous fait perdre la tête, le cambrioleur que nous devons cogner sur la tête, le toqué qui fait du 40 à l’heure sur la voie de gauche alors que nous sommes en retard au travail), il est évident que nous réaliserions des progrès énormes dans le domaine des relations humaines. Et notre potentiel de survie s’en trouverait considérablement amélioré. Sans oublier, bien sûr, que nous mènerions une vie beaucoup plus heureuse. [tout ceci pouvant être réalisé tout de suite et sans attendre !]

..

Vous pouvez influencer la conduite des gens qui vous entourent. Si vous ne possédez pas encore ces vertus, il existe une façon beaucoup plus facile d’opérer : prenez une vertu chaque jour et appliquez-vous à la mettre en pratique. Au bout de quelque temps, vous les posséderez toutes. »

 ..

Où demeure, alors, LE problème ? Si la société le voulait – elle le pourrait immédiatement et sans d’immenses difficultés – juste des ajustementsréaliser l’égalité de traitement des autres. Nous parlons, en ce premier temps, de comportements corporels, posturaux et langagiers. Pas de la matérialité détraquée due au remplacement insensé de la valeur d’usage par la folie furieuse de la valeur d’échange. Bien plus difficile à…guérir. Non – d’abord – juste cela ! Et que non la société ne le veut pas. Elle boude. Elle se comporte comme une enfant. Elle fuit absurdement toutes ses responsabilités. Dont la première, à la société, est d’être…sociable. Tout de même. L’enfance de l’art. Elle doit savoir faire cela tellement plus facilement que nous. Non elle boude. Elle se montre grognonne. Elle joue au bébé cadum. Les adultes responsables que nous sommes ne peuvent que la réprimander…Elle ne remplit aucun de ses devoirs. Nous tous !

..

……………………………*****************************************

..

Qui n’a que le mot « pédagogie » à la bouche – en général, manque complètement d’éducation. Voyons comment les prétendus dirigeants bafouillent sans cesse, piteusement, avec ce « si nous ne faisons pas leur 4 volontés détraquées c’est parce que nous n’avons pas compris » – trop bien même, compris ! – et qu’un « peu « d’explications » nous mènera dans le sillon des obéissances détraquées ». C’est de l’anti-pédagogie que ceci. Qui prouve à quel point ils/elles n’ont RIEN COMPRIS aux êtres humains.

..

Oui ces pédagogues stories ne comprennent rien. Voyons, au moins de quoi nous…partons. Les miettes d’un développement personnel qui garde, à l’intérieur, le cœur si lourd à causes des inégalités…antinaturelles : Sois nature, mon bonhomme. Non, pour le moment, nous n’avons que la pesanteur non vivable comme :

« L’éthique de réciprocité désigne le principe positif selon lequel les transactions de biens ou de services doivent correspondre à l’échange de valeurs à peu près équivalentes.

·  Ne fais pas à ton voisin ce que tu prendrais mal de lui » – Pittacos de Mytilène3 (-640/-568) et « Évite de faire ce que tu blâmerais les autres de faire » – Thalès4 (-624/-546)

·  Taoïsme : « Regarde le gain de ton voisin comme ton propre gain, et la perte de ton voisin comme ta propre perte » T'ai Shang Kan Ying P'ien.

[et - au grand maximum]

 Au lieu de mettre autrui à notre place en lui prêtant nos sentiments, il s'agit bien pour nous de nous mettre à sa place en appliquant la règle de réciprocité. » ( Wikipédia).

..

Très balourd lourdingue que ceci. Pas beaucoup de légèretés, encore moins de grâces. Qui s’est obligé à vivre tous les sentiments a bien aligné chacune de ses fibres, le moindre de ses tendons, la plus petit neurone, dans le même ÉLAN unifié. Là, c’est encore nos corps non réconciliés ni pacifiés ! Le développement personnel c’est, alors, juste un sous-développement.

.

Le Smic ne peut être une survie : dans ce cas là les maîtres sont pires qu'indignes !

la survie par le Smic ?

La surection est dans l'esprit et l'ins-surection ?

affaires de surections...

..

La consommation n'est qu'une beuverie qui dévalorise qui s'y soumet ?

conso comme beuverie

………………………*****************************************

 

Et réciproque ? « Qui touche, revient ou appartient à chacun des éléments pris en compte dans l'ensemble considéré, respectif

…emprunt au latin reciprocus  adj. « qui revient au point de départ » [donc ne tourne qu’en rond !, fait le cercle de lui seul !]

qui a lieu entre deux personnes; deux objets agissant l'un sur l'autre – la pareille qui appareille..symétrie  L’inverse.

  • La réciproque est vraie.

Ce qui représente un immense QUIPROQUO !

  • qui(d ) pro quo :
  • · "qui(d)" pronom qui signifie "quelque chose" (quid)  ou "quelqu'un "(qui)
  • · "pro" préposition qui signifie "pour"
  • · "quo " autre forme que prend le pronom précédent lorsqu'il suit une préposition (ablatif) qui signifie "quelque chose "
  • D'après son étymologie, ce mot signifie donc < prendre> quelque chose pour quelque chose ou quelqu'un pour quelqu'un.

..

Quid récit « pro quo » pour quelqu’un, quelque chose d’autre. Pas très ajustée la balistique. Tout rate, rien n’atteint son but !

..

Récit récidivant - récidive récit récité mais qui l’a, le premier, cité, citation ? – oui mise en avant, le personnage principal récite, conte et raconte, rapporte et mentionne -  lire à haute voix que réciter - récitation de citation, quotation de ce qui n’est pas…présent ici et maintenant. Tout rate, rien n’atteint son but ?

>>>>>>  - Faire sortir de…pousser…que le latin « citare ». Tout ne rate pas, quelque chose atteint vraiment son but ! But qui est toujours dé-but !

…………………..….***************************************************

Après l’audit plutôt misérable de l’existant et autre sous-développement personnel – comment devenir dans soi afin que de tels comportements d’égalités de traitements de tout le monde coule de source ?

 

C’est que, justement, il reste possible de dépasser cette identité superflue. Nous n’avons pas besoin de nom, de prénom, d’activité figée, d’adresse autre que vaguement indicative, etc. nous sommes toute l’Humanité, nous sommes des accueils, nos activités sont multiples et tous les pays du monde sont nos pays. Ceci ne sont jamais des abstractions dans lesquelles s’emprisonne qui refuse de penser à fond. Rester simple c’est penser un bon coup et ressentir – en toute connaissance de cause - après. Sinon vous vous empêtrez d’abstractions en vous croyant…simples. Les intellectuels sont ceux qui refusent de penser à fond. Donc la majorité de nos contemporains sont des intellectuels !

..

Comment le prouver ? En le vivant aux yeux de tous…Oui, lorsque je parviens être seul, je ne la fais pas au monologue intérieur. Toul le Freud du surmoi et du tribunal de votre personne contre vous, connais pas. Toute la conscience malheureuse – inconnue. Toutes les auto-tortures des individualistes bornés, jamais reçues en moi. Jamais de culpabilités : donc pas de prises tangibles pour les propagandes et les aliénations. Tout…bref, tout ce que le bourgeois par son anti-éducation nous aura souillé en nous – pour moi du passé très lointain. Qui n’existe plus du tout que comme une photo fanée. Mieux. Il faut être fou (à mon avis) pour oser (sans preuves) que nous ne pouvons pas quitter ce système. Un  peu que nous le pouvons (et c’est cela la nocivité des conformistes : nier, renier et dénier la réalité…ici- d’avoir quitté à 100 % le système pour son.. idéologie eh oui folle du « on ne peut pas quitter le système ». Comment le savez-vous ? Vos êtes gardiens ? Ah, parce que en plus c’est vous qui faites appliquer le règlement ? Vous voyez bien que les conformismes sont toujours plus ridicules et…ridiculisables !

..

Traiter les autres comme soi-même ?

Donc je ne me parle pas à moi-même. Il y a tellement mieux. Oui tellement. Mais, comme c’est gratuit, le système acariâtre, vieux jeu, flétri, minable le… cache piteusement. Il ne s’agit pas de se parler (en fait tous les bienfaits, cités plus haut, ont déjà eu lieu et nous n’avons plus à « faire le point »). Non  c’est se concentrer sur la multiplication des émotions. Faire agir son corps afin qu’il les distille, le raffine, les mélange et les amène à nos vies. Évidemment, c’est mieux d’avoir commencé dès l’enfance. Ensuite de ces flux qui seraient comme la conscience du sang qui circule en nous mais la conscience de flux, d’ondes, de sources, d’écoulements décantés, etc. Pareil pour les sentiments : tenter de vivre dans la même journée tous les sentiments positifs. Les « passions tristes » (colère, envie, jalousie, pulsion de nuire, vengeance, etc.) ne doivent pas être des sentiments …puisque les sensations qui les suivent sont aigres, urticantes, nauséeuses, etc. Ne pas avoir à penser « pour soi » peut s’offrir le meilleur en tout. D’ailleurs, les mots patientaient et nous offrent toujours ce : toutes les sensations sont sensationnelles. Si nous « savons » les vivre ! Seul l’épicurisme permet de le vivre  pas la grossièreté putride des hédonismes tous pro-capitalistes. Donc ne connaissant RIEN aux plaisirs sains.

..

Et oui la majorité des humains SE PUNISSENT eux-mêmes. Nous trouverons pourquoi une autre fois. Ici, c’est « comment se dépêtrer de ces conneries ? ». Là-dessus, je suis conscient que de vivre l’expérience complète est seule à la hauteur des enjeux actuels. Mais nul ne peut vivre l’expérience à la place de qui la nie renie et dénie. Et donc de vous offrir gratuitement, avec toutes les garanties de ce que ceci fonctionne à 100 %, semble être le maximum pour les conformismes si égarés, qui semblent n’aimer que les ordres (de pensées), les slogans courts comme des adjonctions, l’absence de raisonnements et de logiques (logiques offertes par la santé mentale libérée de la mauvaise éducation bourgeoise, ces voyous avérés)…oui respecter la démocratie rend la tâche plus difficile contre les blockhaus conformistes qui « n’écoutent que l’oppression et la violence « hiérarchique » » !.

..

N’empêche que c’est véridique de ne plus se parler à soi-même parce que nous avons trouvé…mieux. Oui, à la place, de se mitonner l’alchimie des 5 sens. Chaque moment propice (attendre dans une file) peut être tremplin de tout ( se tenir sur la pointe des pieds, déclencher une danse sur place, faire de additions de tête et pas par abstractions mais parce que cet effort nous fait « voir des formes géométriques attrayantes etc.).

..

Moi c’est de vivre que des mélodies chantent dans moi à tue-tête. Tous les jours. Tout le corps ruisselé de ce flux…universel. Mais ceci ne commet aucun bruit vers l’extérieur. Mais me place dans un vaisseau paisible, un magic swearling ship qui m’épaule autant que je l’épaule…Oui cette présence persistante, tactile, odorante goûteuse, visuelle douce…sentir fleurir des chants à foisons mais sans nécessité de les matérialiser à chaque fois… clair que ceci va tellement plus haut –mais en récupérant, sans l’avoir su, tous les bienfaits de se parler à soi-même (faute de l’avoir pratiqué) – que de rester dans la parole seulement… dite…

Communication-latérale-communication-réciproque/

……………………….*************************************

..

Pourquoi vous dire « tu es si nature ! » comme si c’était un problème .Alors que c’est une solution qui ouvre toutes les portes. Dans sa propre vie oui, chacun peut vivre l’égalité de traitement des autres. Et donc en retirer un savoir assez grand pour bien vérifier que celui des prétendus dirigeants ne tient pas la route. Il n’y a une Histoire que des rois - et une révolte (qui a fait que mondialement, durant des décennies, les français ont été les meilleurs historiens !), celle de « l’histoire des mentalités ». De tout le monde (y inclus les rois mais mis sur le même rang historial) et cette histoire nous apprend… 10 000 fois plus que ces rois acéphales. Pour internet de même ? Internet qui est devenu la succursale gratuite, soumission volontaire, des prétendus  puissants, il en va de même. Il n’y est plus parlé de personne d’autre. C’est de la super hiérarchie intériorisée sans heurts ! Oui, pire que de se tromper carrément de méthode. Nous y perdons donc ces 10 000 fois plus de savoirs de tout le monde. Nous, nous n’opérons pas du tout ainsi (flouter partout visages et comportements des prétendus dirigeants, les anonymiser ne peut que tout remettre en perspective !).

..

Ici, vous venez de profiter à fond de l’immense filon que représente Se comporter avec les autres comme avec soi-même. S’y déplacer avec l’aisance de l’authenticité.

..

……......Et y avez découverts tant d’autres bienfaits trop méconnus !

... 

……………………………Et donc ? ...........(à suivre)

...

(à suivre)…………………***************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
ce pourquoi la chaine de communication est prochaine

ce pourquoi la chaine de communication est prochaine

Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
aucune réciprocité jamais - Usa baisse d’un ton

aucune réciprocité jamais - Usa baisse d’un ton

Se comporter avec les autres comme avec soi-même ?
charpente réciproque

charpente réciproque

le collaboratif dans le social – devenir plus sociable donc sans les machines. Directement et les mains nues

Le droit d’être soi-même n’existe toujours pas. C’est certain que cet oubli extravagant ne peut venir que de ce que tout ce qui est « espace public » ne sert plus qu’aux droits exorbitants de l’argent et des choses. Comme à tout bêtement privatiser…ce qui ne pourra, justement, jamais permettre le droit d’être soi-même

Réussir que matériellement c’est oublier que nous restons juste à la remorque de nous-mêmes. Si loin derrière nos possibilités réelles.

Sinon des négociations où il n’y a aucune… négociation – « Il n'y a pas de réciprocité de la part des Américains dans les négociations". Ni lors de la préparation, du déroulement, et des résultats…ils tirent toutes les couvertures à eux – internationalement, ils ne pourront maintenir cette malhonnêteté structurelle éternellement ! Ils sont déjà des perdants ! Récit (qui)proque. Libre échange qui est donc toujours forcé jamais libre. Unilatéral

changer de regard :- donner ce n’est pas « pour » recevoir mais…pour un changement intérieur !

Commenter cet article

voyance gratuite par mail rapide 17/11/2016 16:56

je passe en coup de vent pour te souhaité une bonne fin de journée gros bisous