Son espace personnel non utilisé ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Son espace personnel non utilisé ?

Dans les réseaux sociaux, tout le monde y a son espace personnel, sa page perso, qui peuvent être utilisés à fond – sauf certaines règles restrictives. Or que voyons-nous ? Un certain nombre offrent des services gratuits pour qui ils s’affichent combattre…contre. Pourtant pour tant ? Leur passant leurs photos, leurs visages – au lieu de les flouter, les mettre sous flou. De répercuter  leurs paroles de a à z – au lieu de les remettre en contexte, devant les faits qui contredisent ces mégalomanies pointues. Ce qui, sans insultes, sans hausser le ton, offre de disqualifier de tels discours et tels comportements – pour la meilleure joie de vos entourages et en faisant apprendre et comprendre le maximum aux autres. Très bon ! Pourquoi, alors, tant de ces bénévolats mal placés ? Oui, pourquoi, dans les pages persos, n’est-il parlé QUE des imposteurs médiatiques et des prétendus dirigeants – si inutilement trop diffusés déjà ? Abandonnant, par ces excès incohérents mêmes, les talents méconnus, les pensées libératrices, les bons écrivains, bref  tous ceux qui mériterait d’être un peu relayés, parfois beaucoup plus épaulés ? Et tellement plus diffusés ? Si chacun-e n’aident pas, selon ses propres moyens, sûr que ces inattentifs contribuent trop à la censure générale !

..

**   Pourquoi le faire ¿?¿

..

Aucun pouvoir n'a autant dicté nos conduites que les médias

Ces médias disent qui détester, qui croire, de qui avoir peur – oui cela va jusque là (ce qui devrait inciter à la nette révolte !) quoi penser et ne pas penser, etc. (l’irrespect de la vie privée, ici piétinée, se porte à son combe). Ne nous laissons plus réduire en esclavage, utilisons notre page perso pour remplacer toutes ces exagérées dérogations à la démocratie…par tout autre chose ! Et, surtout, oui surtout, ne relayons plus jamais ces médias si insultants envers nos voisins et voisines.

 

Pourquoi nous diviser ? Cela ne nous multipliera pas.

Nos divisions aboutissent à ceci – et qui nous divisent sinon les médias payés pour nous diviser ? Alors, inutile d’en rajouter. De se mettre sur un banc vermoulu, si vieux avant l’âge, et de dégoiser qu’ils seraient si forts (faux !), que nous ne pouvons rien y faire. Cette stupidité aigre n’est vraie que si…nous ne faisons rien ! Même sur l’espace personnel pourtant tant à notre portée.

 

-Et-si-lon-anonymisait-les-responsables-comme-les-terroristes/: en les "floutant" ?

……………………..******************************************

veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour l'impact...

veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour l'impact...

**.. Impacts si méconnus d’une petite page personnelle  ¿?¿

Qui copierait qui ?

Nous nous demandons où ils vont COPIER (comme sans-gêne) tout cela ?

..

Comparer le très récent « être de gauche, c’est considérer que le pouvoir politique doit être parfois supérieur au pouvoir économique » et ce que nous affichons à chaque fin de texte depuis avril 2012 « Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie ». N’y a-t-il pas une nette ressemblance ? Et le propos n’est-il pas dérisoirement édulcoré ? A quoi sert de délirer « être de gauche, c’est considérer que le pouvoir politique doit être parfois supérieur au pouvoir économique » ? Vraiment à quoi ceci ne dessert pas ? Le « parfois » fait que c’est… jamais. Le politique toujours illégalement inférieur face à la finance – non, cela la Constitution ne peut l’admettre. Même la réalité, d’ailleurs ? Pas qu’un peu. Sans la politique la finance n’est rien qui a besoin d’un…voile de légalité ! Son statut de « migrante concrète » (non résidente mais pillant les peuples nationaux, dans leurs dos) la contraint à cela. Son profil est si bas qu’il reste vraiment étonnante toute cette vassalité des professionnels de la politique. Disons des professionnels SANS la politique. Que pour son unique intérêt d’être professionnels. Des non représentatifs ? Des anti-élus ? Même pas…parfois

…………………………………..– toujours !.

..

…………………………****************************************

**   Comment faire alors ¿?¿

..

La-place-des-réseaux-sociaux-dans-l'information-journalistique ?

Internet ? C’est l’espace dit « non contraint ». Il est possible d’en disposer, de le disposer tout librement et de nous disposer afin de le pratiquer tout le temps ! Disposer décrit disponible. Il existe tellement de moyens, de solutions, de recettes et de méthodes afin de rendre dispos un espace perso – qu’il n’y a aucune excuse à imiter les désastreux médias mercenaires. A les importer ici. A, encore y faire suppurer leurs propagandes. De nous faire matraquer de l’intérieur. Pourquoi pas refuge, nid, protection, abri ? Une T.A.Z. (Temporary Autonomous Zone), ou Zone Autonome Temporaire ? Oui pourquoi sous-utiliser les pages persos ? Seuls tout ce qui vous parait ami va en pâtir. Alors, comment bous vous allonger un alibi ?

....

Capter les-réseaux-sociaux.

Infos sur les réseaux, infos sur les pages persos, infos…infos - infos..

..

Rédiger-le-post-parfait-pour-les-réseaux-sociaux

« Chaque réseau social est différent : son format, sa finalité, ses communautés, ses qualités et… ses défauts. Vous ne publiez pas forcément la même chose sur Facebook et sur Twitter par exemple. De même, vous avez différentes raisons d’être présent sur plusieurs réseaux sociaux.

Ainsi, on vient généralement sur Facebook pour l’interaction ou les publications divertissantes [ mais ne vous laissez pas obnubiler, innovez à fond !] alors que Twitter est d’avantage utilisé pour avoir des informations en temps réel ou développer son réseau professionnel [ mais ne vous laissez pas obnubiler, innovez à donf !]. Pour Pinterest, c’est vraiment la dimension image qui est prépondérante.

Si l’on cherche l’efficacité, ce que l’on publie ne peut donc pas être systématiquement identique [ si cela est c’est parce que vous l’aurez voulu et, si vous n’imitez surtout pas les médias dominants, vous pourriez même avoir raison !] sur l’ensemble des réseaux sociaux.

 

Sachant que de votre côté, vous n’avez qu’un seul objectif : l’engagement ! [bien dit].

Ce que vous voulez, c’est pouvoir provoquer des réactions et des échanges avec votre communauté et ce, quel que soit le réseau où ceux-ci peuvent être réalisés.

Quand vous publiez, vous devez vous poser les bonnes questions (donc ne surtout pas imiter les prétendus dirigeants] :

J’écris quoi ?

Je publie quel type de contenu ?

Je publie quand ?

Je publie sur quel réseau social ? [etc.]. »

..

Topchrono.biz/ réseaux

..

Son espace personnel non utilisé ?

….¿?¿…¿?¿….¿?¿…¿?¿….¿?¿…..¿?¿…..¿?¿….¿?¿…¿?¿…¿?¿

Ne jamais se résigner - quelle que soit « l’apparence » de la puissance qui nous est présentée en face de nous : s’ils ont besoin de tant de tintamarres n’est-ce pas parce qu’ils sont faibles en fait ? De la gonflette déloyale en fait. A armes égales, ils ne tiennent surtout pas la route.

Exagérer le péril permet de s’auto-justifier, de se déguiser en bon rôle, de donner de la grandeur à ses propres lâchetés et mesquineries. De faire de son incohérente inertie une marque de sagesse. Alors que tout cela et ceci ne sont que bêtises qui conduisent aux corruptions dégoulinant par le haut. Se rompre de se corrompre.

« Aujourd’hui, c’est l’empire des multinationales qui implose sous nos yeux, et la plupart continuent à se lamenter plutôt que de mettre en place une société où la solidarité et le bien commun seraient restaurés. Il s’agit de rompre avec un système qui nous détruit et de bâtir des collectivités et un environnement où il nous sera donné de commencer à vivre. » Pourquoi pas tout de suite ? Dans tout ce qui se trouve à votre portée.

Ne pas utiliser à fond son espace disponible c’est…

………………………………………………bien trahir le meilleur de soi !

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - DES CONTENUS ? - <<<<<<<<<<<<<<<

..

De très bons articles ? Oui comme…

Tout-va-mal-non-tout-va-de-mieux-en-mieux/# !

De la grande littérature ?

« Dictons nos dictons. Du genre que dicte la dictature ? Qu’est-ce que la dictature dicte ? Soyons les arbitres de l’arbitraire ? Et dictons nos dictons. Comme l’exemple dicté et édicté par qui la dictature ? Dès son origine, la dictature a tout à voir avec les mots. Ce sont les mots qu’elle dicte et ce sont les mots qui l’édictent. Ce que tout un chacun semble trop ignorer. Nous pas. Dictons donc nos dictons. Jetons nos jetons. Procédons sans procédés. Jetons d’une manière expresse les expressions toutes faites. Faisons la pétition des répétitions. Fuyons la latitude des platitudes. A bannir le banal. Clichés et stéréotypes. Ne plus licher les clicher. Toutes catégories trop catégoriques. Ponçons les poncifs. Jugeons les préjugés. Usons les usages jusqu’à la corde. Puis tirons nous de nos tirades. Arrachons le maximum des maximes. Le principal des principes. Leur prince. Que l’on devise un peu sur nos devises. Décalons les décalogues. Faisons le procès des processus. Mais conduisons nos conduites. Réglons nos règles. Scrupuleusement, toujours de vive voix. Verbal . Comme le proverbe du verbe. Feuilletons les feuilletons. Et déroulons le récital du récit. Le couplet des couples. Mettre des sonnettes aux sonnets. Que nos contes vous contaminent. Raconte conte ! Rendons nos fables affables. Recueillons nos recueils. Et nous rimes de nos rimes. A sentir nos sentences. Bradage des adages. Goûte aux mets des guillemets. Désormais tu signes tes signes. Brique ta rubrique. Taille les détails. Rase la phrase. Contenu continu. Que soient exposés au danger tes exposés. A revoir les revues qui n’ont pas été revues. Remarque tes remarques et rapplique avec tes répliques !

........................................................Qu’enfin l’on formule la formule !

(extrait de « Nul n’est nul », P. 27 sur freethewords.org) »

Ne  changez pas de prétexte pour changer de texte !

..

.............(à suivre)

……………………………***************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Son espace personnel non utilisé ?
Son espace personnel non utilisé ?
être à la page...

être à la page...

Son espace personnel non utilisé ?
Tableau des opportunités en 4 phases ?

Tableau des opportunités en 4 phases ?

choix

choix

influences (tout y reste relatif)

influences (tout y reste relatif)

icônes

icônes

Son espace personnel non utilisé ?
Ne vous faites pas de cheveux

Ne vous faites pas de cheveux

Vous pouvez mettre aussi ce genre de clarifications – cela peut aider les autres…

Vous pouvez mettre aussi ce genre de clarifications – cela peut aider les autres…

"Chez nous, un jeune ne peut pratiquement pas s'exprimer » - Parce que, ailleurs, les possibilités sont meilleures ? Plus les mouvements sont pacifiques plus ils déstabiliseraient les institutions (donc les moins pacifiques ne déstabilisent rien !). Mais – miracle absolu – « à quoi ça sert de manifester vu les intérêts économiques en jeu » ? Mais, il y a une minute nous étions d’accord que ces mouvements sont pacifiques et , tout de suite, vous nous présentez la violence extrêmes des intérêts en jeu qui ne semblent surtout pas…pacifiques (la formulation implique même qu’ils auraient tous les droits, que leurs violences illégales seraient sans limites) ? Alors 2 poids 2 mesures ? Chez vous, 2 mots 4 mensonges ? Vous ne semblez que mentir : c’est l’économie illégale la violence et personne d’autre. Et qui déstabilise qui ? Pourquoi ne mettez-vous pas fin aux désordres créés par les violences des intérêts économiques en jeu…tellement violents qu’ils empêchent même…de manifester (ou alors cela ne sert à rien de manifester contre eux ? Pourquoi ? Parce qu’ils sont les plus extrêmes des violents, les plus violent des plus violents ? Et pourquoi ne pas les arrêter lorsque ces violences se sont…manifestées ?)… Non et non, le droit de s'exprimer ne nécessite la permission de qui que ce soit. Parce que s’il en était le cas « à qui les « vus » intérêts économiques en jeu ont demandé l’autorisation d’être des intérêts économiques si abusifs, si déstabilisateurs des institutions, si antisociaux, si barbares, si…insupportables ? Ce qui serait « en jeu » pour nous ne peut que l’être aussi pour eux ! Pourquoi ne répondez-vous jamais lorsque nous voyons leurs violences abusives en actions à ces prétendus intérêts économiques ? Tous illégaux devant l’intérêt général !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article