Quand la France nourrit Paris ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Quand la France nourrit Paris ?

Quand la France nourrit Paris ? Ce n’est donc jamais Paris qui nourrit la France ! Alimentation globale : la région parisienne est tout juste autosuffisante oui en… salade ! Cette ville-région n’assume pas vraiment les abus de centralismes qu’elle s’octroie : elle impose, souvent avec outrances, au pays, mais ne se montre pas inévitablement exemplaire. Et démontre, même, un rapport à la réalité particulièrement contreproductif. En général, il faut observer, apprendre, se poser des questions, comparer, accepter les contraintes envers le réel. Paris refuse de faire tout ceci. Et deux grandes catégories de solutions se dessinent, alors : de grandes villes prennent l’initiative, de leur propre chef, sans plus attendre la position adulte du centralisme (qui, peut-être, ne viendra jamais) d’avancer vers le futur durable…des communes sont devenues « sans pesticides ». Et d’autres villes visent l’autosuffisance alimentaire – la seule attitude qui convienne à la survie de la Terre. La promotion de la permaculture se fait, alors, surtout en régions, etc. Et Paris passéiste et corporatif stationne loin de tous ces courants si rénovateurs ?.

https://villepermaculturelle.wordpress.com/comment/1-nourrir-paris/

Une ville permaculturelle ?

http://www.consoglobe.com/nourrir-les-villes-lexemple-de-paris-cg#DHrzQBhFSSsqSfpq.99

Seulement 3 % des aliments consommés à Paris sont produits en Île-de-France. Est-ce vraiment raisonnable ? A suivre par tout le monde, le monde entier ? Paris ex-ville universelle ?

Nous affichons donc un comparatif très défavorable à la ville-région de Paris, la très mauvaise élève. Oui l’arriérée, à la traîne. Qui n’a même pas fait les premiers pas vers un comportement sain de « se relocaliser », de devenir « locavore », etc. Sûr qu‘à force d’imposer des prescriptions abusives au reste du pays – ce n’est pas le chemin pour se remettre, salutairement, en question. Ainsi l’inamissible insulte que cette ville se permet, chaque jour, au pays : de cracher « province » à ce qui n’est… pas elle Comme si la France était un pays étranger qu’elle perçoit, parfois, de son très haut donjon, évidemment très supérieur. Et dans une si illégitime indifférence. Cette partition illégale d’avec le pays, partition qui s’insurge contre « la République est une et indivisible » (à l’évidence l’indépendantisme parisien crée 2 pays, lui et…les autres) ne peut plus durer. Ce fait désastreux prouve que Paris doit changer TOUTES ses mauvaises habitudes, à commencer par sa posture face à l’alimentation. La bonne nouvelle ? Dès que cette ville séparatiste sournoise, admettra, publiquement, sa grave erreur de qualifier d’un mot « aspatial » la réalité d’un pays. En effet, avec « province » nous ne savons rien d’utile, si c’est au Sud, au Nord, etc. C’est un mot a-informatif. Qui n’apprend rien. Juste une superflue puérilité qui ne sert qu’à…humilier et à faire souffrir autrui. Et sans avocat de la défense, en surplus. Oui abandonner ce grave blocage mental de cette ville-région la ramènera à la santé mentale…Oui dès que Paris ne dira plus province, nous saurons, qu’après tant d’années de congélation, Paris a changé de mentalité ! Un marqueur miraculeux. Tout se retourne toujours contre les mauvais…émetteurs !

...

Quand la France nourrit Paris ?

……………..

« Les 12 millions d’habitants de la zone la plus urbanisée de France engloutissent chaque année plus de 900 000 tonnes de fruits et légumes. Les champs qui entourent la capitale, eux, n’en produisent pas même un sixième. (…) Si un jour les réservoirs d’essence étaient vides, les routes désertées, les aéroports bloqués, bref, si la nourriture ne venait plus à lui, le Parigot en serait- il réduit au sandwich laitue ? » Là où cette ville-région, si peu progressiste, possède une seule autonomie alimentaire (la salade)…nous voyons bien à quel point elle doit s’engager dans des transformations majeures !

Paris ? Un exemple à ne surtout pas suivre ! Avec ses gigantesques moyens, sa logistique payée par tout le pays, il ne serait juste autosuffisant qu’en…salades. Et encore. Sinon, pour tout le reste de la nourriture…hyper dépendant (sans aucune autonomie)…. l’imprévoyant et le lunatique du plafond ! L’enfant dans les jupes de sa maman (la vraie France).

La-région-parisienne-est-tout-juste-autosuffisante-en-salade

..

……………………….***********************************************

Que faut-il entendre ? Que Paris est une ville très retardée, complètement congelée dan ses mauvaises habitudes. Qu’il est anti-modèle et qu’il doit, de ce fait, suivre des modèles issus du…reste du pays. Ou d’autres pays. Son retard sociétal n’est plus admissible. Il s’agit de lui secouer les puces ! Nous ne pourrons l’attendre plus longtemps – ses comportements si passéistes empêchent le « vrai » pays de progresser !

« Le plus dur, il s’entend, réside dans le changement de comportement des consommateurs [et surtout des prescripteurs illégitimes de la consommation…irresponsable]. Prenons Paris cette fois-ci : alors que 70 % de l’approvisionnement parisien vient d’un grand quart nord-ouest de la France, le bassin de la Seine n’assure qu’à peine plus de la moitié des besoins de la capitale et exporte 80 % de sa production végétale. A terme, l’idéal serait de « relocaliser l’approvisionnement global de Paris, tout en convertissant les terres à une agriculture biologique et en continuant d’exporter des céréales » explique un expert cité dans l’article. Il faudrait alors que le consommateur accepte de réduire la consommation de protéines animales et réalise à quel point de type de choix s’inscrit dans une réflexion sur la gouvernance alimentaire mondiale. […c’est donc à la décentralisation complète des esprits que nous nous attelons : Paris est trop en retard dans cette démarche. Donnons lui des objectifs …à son niveau, à sa portée : relocaliser toute son agriculture, mettre fin à l’agriculture intensive et tout rendre bio, par la permaculture qui réussit si bien à…revitaliser les sols. Bref, à faire une transformation à …180 °].

En France, le nombre d’AMAP et les solutions existantes n’ont pas encore atteint une échelle « de masse » […à cause des abus maladifs de centralisme – pas des volontés individuelles ] ; les choses avancent lentement, mais elles avancent tout de même. Malgré la crise, la bio continue à gagner du terrain en France. De beaux projets apparaissent tous les jours, comme Incredible Edible – les incroyables comestibles, dont a parlé Sophie Caillat sur Rue89 et qui est très actif sur Facebook : le principe consiste à créer un potager et à partager gratuitement la nourriture. L’idée est née en Angleterre, dans la ville de Todmorden, pour montrer la richesse produite par ce nouveau mode de vie totalement transparent, éthique, solidaire et co-responsable.

Des sites comme achetons-local.com en Aquitaine ou maplanetealimentaire.fr en Bretagne visent à faciliter la recherche et l’achat de produits fabriqués localement. Pour aller « de la terre au panier sans se faire carotter !“, un site comme ecopousse.com met en relation producteurs locaux et consommateurs en recherche de produits fermiers cultivés près de chez eux. Et il en existe plein d’autres encore pour favoriser la relocalisation de l’alimentation, telle La Ruche qui dit Oui ! qui compte plus de 200 « ruches » de citoyens opérationnelles maintenant, autant de consommateurs qui arrivent à manger bien, localement et pas cher tout en s’organisant pour faciliter le travail des producteurs. » […bref, il est temps que les médias se détournent de l’abus d’utilisation et de monopole illégal de la ville-région de Paris qui n’a rien de rien à proposer au pays. Afin que tout le monde puisse accéder aux trouvailles roboratives de l’ex-province (la si mal nommée) devenue le réel moteur du pays entier. Dans l’alimentation et la culture c’est vraiment déjà tellement évident !

..

……………………………..******************************

http://www.imagiter.fr/2016/10/lorsque-des-villes-organisent-l-autosuffisance-alimentaire.html

Rennes sera autosuffisant alimentairement en 2020. Et Paris jamais ? Il doit se traîner jusqu’à 662 km, en moyenne, pour CHAQUE aliment. Ce qui va contre a …transition énergétique. Il coûte au pays une fortune pour ses importations absolument frivoles et déconnectées du réel ! Puisqu’il y a assez de produits locaux et de cycles saisonniers à respecter afin d’arrêter la destruction de la vie terrestre. Aucune optimisation des ressources, en conséquence, par la ville-région, aucune allocation rationnelle des richesses - que du gaspillage scandaleux et structuré féodalement. Il/elle se gère si mal, comment pourrait-il/elle gérer la France ? Son capitalisme mental (vivre sur le dos des autres, leur déléguer tout le travail mais garder illégalement les dividendes et plus-values, tuer la culture pour imposer ses médiocres potiches, etc.) s’est étalé ici. Paris est-il un fardeau à placer sous tutelle, comme un incapable majeur ? D’autres doivent gérer les intérêts supérieurs du pays entier. En transition sociétale, Durant cette période, Paris serait placé sous Tutelle ?

Ce qui serait mis à la place ?...tellement, tellement de bonnes idées, comme… « de transformer la manière de produire et de consommer. Il s’agirait de grignoter de la surface cultivable partout où c’est possible : un tiers des forêts pourrait produire des fruits à coque, et le maraîchage devrait occuper 40 % des 52 jardins, la moitié des squares et 60 % des toits. Mais il faudrait également réduire le gaspillage alimentaire, de 30 % aujourd’hui à 20 % demain.etc »… Cela sonne vraiment moderne,

………………………….réfléchi, adulte et…plein d’avenir !

 

…………………………******************************************

Ne plus consommer bêtement

on ne consomme plus : pas très dur à comprendre, en fait.

……(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

 

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

comment nourrir les villes ? en changeant déjà de...mentalités. Donc de comportements !

comment nourrir les villes ? en changeant déjà de...mentalités. Donc de comportements !

Quand la France nourrit Paris ?
penser vraiment global...

penser vraiment global...

utiliser chaque recoin de ville, pour planter !

utiliser chaque recoin de ville, pour planter !

Locavores !

Locavores !

nouveaux savoirs - les abeilles survivent mieux en ville, mais gare au frelon asiatique !

nouveaux savoirs - les abeilles survivent mieux en ville, mais gare au frelon asiatique !

Quand la France nourrit Paris ?

Club des ingénieurs Agro-économistes

intra-muros...

sous-titres en français disponibles

jonctions permaculture et apiculture ?

Modèles venus d'ailleurs : agro-pastoral - et autres approches. Métissons nos idées !

Commenter cet article

voyance serieuse par mail 27/12/2016 16:32

Bravo pour ce superbe travail !!!

Ford Excursion 22/12/2016 11:35

Those that enjoy creating a centre focus may wish to light up a certain display or feature in the room in order to create a vocal point.

long range driveway alarm systems 21/12/2016 04:31

Thanks for this exciting post. It is well written and has some great content. Do you have any others that I can go to about this subject?

imagiter.fr 21/12/2016 15:35

Hello, thanks a lot 4 your valuation...good text indeed - 4 more, there are many around 4 000 texts ! The best way is to enter into the rubric "solutions à votre portée" (near solutions that u can catch) and try to discover what you want...