Si c’est inavalable est-ce valable ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Si c’est inavalable est-ce valable ?

Aval et avaler. Ce n’est pas amont et amonter. Aval a, inlassablement, faim qui veut toujours tout avaliser. Tout rendre valable, acceptable, cautionné. Tout avaler l’aval des choses. Se donner, en somme, comme un aval qui donne son…aval. Retirant son aval, il ne lui resterait plus, alors, que les monts. Et merveilles.

Sommes-nous vraiment prêts à valider n’importe quoi ? Soit, comme jamais nous ne l’aurions fait si nous en étions pleinement conscients ou si on avait voulu nous y contraindre, trop maladroitement. Donc - nous « obéissons » toujours lorsque l’on nous caresse dans le sens du poil. Nous flatte et amadoue de l’inflammable amadou des engeôleurs. L’amont nous y escalade de toutes ses séductions. Séductions qui nous réduisent au moins que nous-mêmes, au moindre de nous. Tout l’avalable n’est pas valable pour si peu. Le futur de l’aval ne sera jamais avalisé, foi d’éboïse. Par tout ce qui fait que tu lises, en rien tu n’avalises. Tu n’endosses et ne confirmes plus !

L’aval validé (vallée avalée) demeure, lui, si peu connu. De tout son avenir, l’estuaire tel une immense bouche qui avale tout l’océan ou se fait avaler par lui…L’aval est toujours du côté de l’estuaire. Est tuaire sur ton aire, es-tu là, l’eusses tu été ou que tu le fusses même ? L’embouchure en bouche ouverte, le delta en plein deltacisme qui trébuche tant et dans dans et tant sur le d et sur le t. Et, de delta, n’en reste que l’inreconnaissable …ela (sans d et t) !

Courbe de votes

Amont et aval ? Aval et amont ? « Ces deux mots sont attestés en ancien français vers 1080 dans la Chanson de Roland. A mont et a val, selon la prime écriture de ces locutions, signifient respectivement "en haut, vers les haut(eur)s ou vers le mont" et "en bas, vers le val ou la vallée". Dans le cas d'aval, il existait une variante avau, qui subsiste dans l'expression rabelaisienne "à vau l'eau". Wikipédia.

………………………………….******************************************

L’avaleur de la valeur ? L’aval a-t-il tant de valeur et la valeur aurait si besoin de son aval ?

« On hésite souvent entre valide et valable. Cela s’explique par le fait que les deux mots sont très proches sémantiquement dans un de leurs emplois, celui de « qui remplit les conditions pour être accepté par une autorité, judiciaire ou autre », généralement en parlant d’un document officiel ou d’un titre de transport. Cependant, même si, dans ce sens, les dictionnaires les donnent souvent comme synonymes, les deux termes ne sont pas tout à fait interchangeables. Valide met davantage l’accent sur la force que la loi reconnaît à un document, alors que valable ajoute généralement l’idée que cette validité s’inscrit dans des limites de temps ou d’espace. Plus particulièrement, en parlant de documents temporaires, on dit aussi en cours de validité et, au contraire, périmé. »

Ce qui peut donner lieu à de la poésie…involontaire.

- Les voyageurs doivent être munis d’un passeport valide.

mais…- Ce billet n’est valable que sur certains trajets.

- On lui a délivré un visa de touriste valable trois mois.

mais…- Le contrat de location n’est pas valide s’il n’est pas signé par les parties contractantes.

Enfin, l’emploi de valable au sens de « qui a une valeur, digne d’estime », en parlant d’une chose ou d’une personne, a été critiqué par certains grammairiens en raison de l’influence probable de l’anglais valuable. Cet emploi est maintenant passé dans l’usage courant; plusieurs dictionnaires le consignent sans restriction. Toutefois, certains continuent d’y voir un anglicisme condamnable, d’autres se contentent d’en dénoncer l’emploi trop fréquent et proposent des synonymes comme estimable, de valeur, de qualité, de talent, bon, talentueux, efficace, doué, remarquable ou intéressant pour rendre la même idée. »

Québec explique le français dans ton bec

..

……………………………..******************************

L’avaleur de la valeur ? Comment faire écran afin de brouiller et embrouiller tous les accès directs (et plus que légaux) des humains à la nature ? Et transformer les dons de la nature gratuite en maux, en douleurs, en souffrances superflues et en peines imméritées ? Les gains illégitimes du capitalisme ne se paient qu’en …mal ? Il n’est que malheurs partout. Pas très séduisant comme système ? Comment s’immisce-t-il dans ce qui n’a absolument pas besoin de lui ?

Comment donc ? La partie plus élevée du cours d'eau, par rapport à l’observateur, sera appelée l'amont, la partie moins élevée sera appelée l'aval. Il suffit de se tourner et de se placer dans le sens de l'écoulement du cours des choses (de l'amont vers l'aval) pour définir la rive droite et la rive gauche de toutes choses. Même des cours d'eau. Et donc ? (s’immiscent les tricheurs des commentaires qui, sans rien exposer d’une structure de raisonnement, vous place cette déloyauté malodorante à tous les bouts du champ – et donc, adoncques !...ô, pas grand chose, ils veulent juste glisser, frauduleusement, la structure mentale du capitalisme sur internet. Uniquement par les biais les plus sournois, s’entend !)…Comment alors leurs sordidités ?

l'Êtretat pris sur le vif !

Le marché amont désignera tout ce qui se situe et se déroule avant l’activité de production des entreprises (de toutes sortes, pas qu’économiques). Le marché amont indique donc, en général, tout le marché constitué de l’offre de biens et services des fournisseurs. Pas de fournitures, pas de fourniments. Pas de dons gratuits de la Nature, pas de soi-disant « marchés » où les demandes qui ne peuvent se concrétiser ni même se formuler ne rencontrent jamais l’offre puisque, seule, l’offre impose son coffre offre. Tandis que ? Le marché aval va désigner le marché se situant après l’activité de production des entreprises - entre prises. Il sera donc, ce marché aval, constitué des consommateurs finals et des distributeurs. L’escroquerie nauséabonde ? De faire croire que cela ne coule pas de source, que le courant ne joint pas amont et aval, que ce n’est la même unité, que tout ce que décrit le capitalisme n’est pas une scandaleuse délinquance. Le capitalisme n’est qu’une fraude, la plus gigantesque fraude qui puisse exister…aucun respect, aucune admiration ou aucun enthousiasme ne peuvent lui « revenir », il n’est qu’inintelligences et bassesses des cœurs. Aucune séduction n’émane de lui et ne le peut nimber. C’est que tout y est falsifié, escamoté, saboté. Impossible de ne rien confier à ces esprits déviés et dérégulés (donc plus connectés avec la vie de la nature – mais bien déRèglés partout et en tout, oui ni réglos, ni réguliers, ni régularisés et ni…réglementaires). Ses normes (au capitalisme) ne sont que des lubies loufoques et, jamais, il ne fera croire qu’il sert l’intérêt de tous, l’intérêt général. Ce que fait si excellemment la Nature : elle qui donne également à tout le monde, sans se préoccuper de rien d’autre que de son inconditionnalité.

Et – mine de rien - si la Nature reste si égalitaire, l’égalité obtient le plus haut patronage de tous les temps. A cela le cancre intellectuel, qu’est le miteux capitalisme (vivre comme le honteux parasite des autres), n’a plus rien à dire. Son règne est bien clos. L’égalité s’avale et s’avalable. Les inégalités ne s’avalent pas

…………………….. et ne sont donc pas valables !

..

…………………….****************************

Avalable c’est, par extension, ce qui a de la valeur. Et mérite d’être avalé. Qui possède toute l’estime d’être très estimé. Ce qui co-crée la participation d’avaler … les valeurs économiques. Cette perception des choses devenant très importante à mesure que nous prenons plus conscience que nous devons nous débarrasser de l’économie. L’économie qui décrit un monde qui n’existe absolument pas – afin de nous embrouiller complètement par rapport aux perspectives de changer le monde. Économiquement, ceci (changer le monde) restera impossible puisque le monde économique décrit n’existe, tout simplement, pas. Tout ce qu’il reste utile de dire c’est que la fiction complète de la théorie économique (que nul ne peut reconnaître dans les faits !) c’est qu’elle ne sert qu’à l’extension du domaine de la barbarie capitaliste. Cet ennemi frontal de toute civilisation représente la plus grande régression morale, mentale et affective de toute l’Humanité. Avec ce sac putride de corruptions partout, impossible de trouver des dénouements tant que nous demeurons dans le cadre pervers et perverti de sa description du monde. Il s’agit de sortir complètement du cadre. A 100 %, pas moins. Pas plus compliqué que cela. Le capitalisme ne correspond surtout pas à la réalité : mais à une vision dévoyée, tarée et corrompue de celle-ci. Quitter cette putréfaction des factions permet, effectivement, de retrouver toute la bonne santé. Notamment, la santé mentale

Donc tant que nous persisterons à avaler tout le valable. L’avalable. Nous le servirons et nous desservirons. Trouver les supports physiologiques, les points d’ancrage corporels, les crampons physiques de l’effondrement mental capitaliste – permet de les annuler, les décrocher, les désenchaîner, les décoller. Un à un. Et donc de parvenir à n’avoir plus aucune attache avec cette entité la plus PARASITAIRE que l’Humanité ait rencontré. Ce qui veut dire ? Que tout va tellement mieux sans le capitalisme. Ce n’est « que » un écran très illégal qui se met (sans aucun droit) entre la gratuité infinie de la nature et les humains. C’est donc un parasite qui n’offre rien (réduit aux seuls services qui transforment le gratuit infini en de la valeur d’usage humaine – il y a eu escroqueries de millions et millions de valeurs qu’il doit rembourser.). Remettre la nature en état grâce à ses soi-disant bénéfices, qui ne sont que la maladie honteuse des prétendus profits. Profits qui sont bien…des coûts, oui des coûts reportés sur les autres. Et remboursements (plus les dommages moraux et autres réparations minimum) aux humains de s’être permis ce très nuisible crime contre l’Humanité…VENDRE DU GRATUIT. Gratuit qui appartient à absolument tout le monde. Non à un. Voler les dons de la nature, s’en prétendre les maquereaux, se faire croire les auteurs des merveilles de la vie, propriétaires de l’évolution complète, etc. – non, rien de ceci n’est tolérable.

Ceci est unavalable. Donc n’est plus valable. N’a l’aval de plus rien…

l’univers tout entier condamne le vil parasite capitaliste !

….

………(à suivre)

……………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Si c’est inavalable est-ce valable ?
Si c’est inavalable est-ce valable ?
Si c’est inavalable est-ce valable ?
avaler le voleur....

avaler le voleur....

Si c’est inavalable est-ce valable ?
nous vous le disions bien...

nous vous le disions bien...

Si c’est inavalable est-ce valable ?
Si c’est inavalable est-ce valable ?
Si c’est inavalable est-ce valable ?
et avalable c’est jusque quand ?

et avalable c’est jusque quand ?

qui est valide ? seulement le val des idées validées ?

qui est valide ? seulement le val des idées validées ?

ne plus avaler n'importe qui - avaler c'est la...valeur !

ne plus avaler n'importe qui - avaler c'est la...valeur !

avaler et valer c'est la même valeur...

Sapologie ? L’art de la sapidité ? Le goût du palais ? Avoir le goût d’avoir du goût ? Autres…. ? ….

vous êtes entiers

Fêtes c'est que l'on fait ? que l'on construit et bâtit pour... ? Ils en donc que faire des vraies fêtes-êtres...ben voilà, nous saurons tout !

L'économie rend la destinée humaine débile. Audrey Vernon CSOJ (comme Boris Vian)….//… En amont, les profiteurs se disent non responsables. En aval aussi. Aussi, afin de faire lourde pénitence, ils concoctent de faire toujours pire. Oui afin de…rendre toujours plus service, ils se dévouent généreusement. A appauvrir toujours plus… lâchement les populations et à s’enrichir, pour rien, dans une vulgarité toujours plus insurpassable. Et nous ? Nous n’avons rien à dire puisque nous sommes… coupables, dans ce système qui prétend que tout le monde en veut toujours plus. Ce n’est pas vrai du tout ; mais comme ils le disent (ivres morts de leurs égoïsmes) ce ne peut être que… vrai. Voici le niveau de déchéance où se vautrent ces profiteurs si fiers d’eux. Incompréhensiblement : tout ce qu’ils font n’est que hideux et se… « hi d’eux » ! Toujours plus coupables « et » responsables - là trônent les diffamations dont ils voudraient contaminer tout le monde. Ce qui creuse bien l’immense fossé qui les rend, enfin, si visibles. Impossible d’avaliser ou de donner un aval à ces profiteurs illégitimes toujours coupables « et » responsables. Qui tentent, si grotesquement, de nous fourguer leur culpabilité. D’ailleurs, tous les participants à la vidéo (sauf A.V.), par leur putride cynisme unavalisable, prouvent à quel point il est possible de ramper…Se moquant sordidement d’Audrey, ils font plus que défendre le système. Ils s’en avarient. Tellement compromis, qu’ils ne pourront plus jamais rien… promettre. Ce serait compromette. Nous ne sommes pas « dans » le système - donc nous pouvons désigner les coupables « et » responsables. Qu’ils ne soient pas punis n’allège pas du tout cette culpabilité fière d’elle-même. Elle la porte, au contraire, à des sommets jamais atteints. Tout connaisseur de magie devrait le savoir (dans ce cas être coupable et ne pas le payer devient, un peu plus tard, le pire des châtiments. La magie agit !)...Et donc ? Les unavalables – pas question d’avaler tant de bassesses ! Ils vont devoir, pour la première fois de leur vie, …assumer. Comme à Sumer !

complétude – qui joint et rejoint l’aval à l’amont. L’amplification rejoint sa source !

Publié dans Victoires**

Commenter cet article

voyance en ligne gratuit 27/12/2016 16:25

Je vous félicite pour ces merveilleux partages. Continuez ainsi !
Amicalement