Changer de but à la société ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Changer de but à la société ?

Nous voyons l’effondrement d’un pouvoir sans partages. L’écroulement d’une féodalité trop archaïque toujours moins nombreuse et toujours plus hors de la réalité (et comment pourrait-il être autrement ?). Ce pouvoir sans partage ne peut plus s’en sortir par lui-même. Les solutions dites « par le haut », top down, sont de véritables fiascos. Pire, se trouvent dans un blocage complet Un auto-blocus de la société. Changer la société par le bas, par contre, déploie une multitude de potentialités. La monstration desquelles ce texte va s’y atteler.

D’abord : le constat, l’audit, le diagnostic, l’exposition nue des faits et de leurs mécanismes.

Si, en 2010, c’était 388 milliardaires qui avaient autant que la moitié la plus pauvre de l’Humanité, le phénomène va être que le nombre d’humains dans cette moitié pauvre augmente sans cesse. Et celui des monopolisateurs accapareurs, lui, diminue agressivement. Voyons : 177 en 2011 (plus de la moitié moins), 159 en 2012. 92 en 2013, 80 en 2014, 62 en 2015, et 8 fois moins en 2016…soit 8 seulement. Donc la logique de diminution irrésistible donne, pour 2017 - O (zéro) milliardaire ont autant que l’énorme moitié de l’Humanité ? Quelle autre sortie possible par le bas ? Puisque ceci est tellement maladivement absurde que sa ressemblance avec la structure psychotique en devient flagrante. Or, cette structure ne trouve de solution que par l’intervention d’un tiers. Ici, qui va changer le but de la société. Ne vouer la population mondiale qu’à toujours moins d’humains n’est pas un but unificateur. Surtout que la fin ne peut qu’être irrationnelle. Après le texte d’hier, où nous voyons que la société peut multiplier des initiatives. Répandre en masse immense de petits projets partout, projets qui s’emboîtent dans de toujours plus grands. Oui ce texte nous montre des solutions vraiment inattendues.

http://www.imagiter.fr/2017/01/changer-la-societe-par-le-bas.html

…………………….******************************************

Ensuite, les solutions pour mettre fin à la structure psychotique d’un pouvoir sans partages. Qui ne peuvent que stopper son entêtement sans issue. Et entrer dans le partage des richesses. En place des richesses sans partages !

« Il y a 1.810 milliardaires dans le monde. Leur fortune cumulée se monte à 6.480.000.000.000 $.

Six mille quatre cent quatre-vingt milliards de dollars.

Si on internationalisait leur fortune en laissant a chacun d'entre eux 1 milliard... UN MILLIARD ! Ils resteraient donc milliardaires, mais cette opération offrirait à la communauté internationale la somme de 4.670.000.000.000 $.

Quatre mille six-cent-soixante-dix milliards de dollars.

En allouant cette somme aux États, contre un intérêt perpétuel de 1% par an (mais sans remboursement de capital), proportionnellement à leur population, pour financer leurs projets prioritaires de lutte contre la pauvreté, les seuls intérêts généreraient 46 milliards par an !

NEUF FOIS le budget annuel du Programme des Nations Unies pour le Développement (P.N.U.D.).

Et la somme initialement investie permettrait de financer 46 millions de projets à hauteur de 100.000 $ chacun.

46 MILLIONS DE PROJETS !!!

Pour un pays comme la France, cela représenterait 460.000 projets !

460.000 PROJETS !!!

Maintenant, imaginez que ces 460.000 projets soient axés exclusivement sur l'autonomie alimentaire, l'autonomie énergétique, l'éducation et le bien vivre ensemble.

Imaginez que ces projets soient gérés à seule fin de pérennité, dans une logique coopérative et selon une gouvernance démocratique,

IMAGINEZ...

Et cela revient à poser une question : Dans quelle société pourrions-nous vivre si les richesses accaparées par 1.810 individus étaient équitablement et efficacement réparties ?

Et en allant plus loin, dans quelle société pourrions-nous vivre si le patrimoine individuel était limité à 10 Millions de dollars et l'écart maximum de revenu limité à un rapport de 1 à 20. Les excédents étant systématiquement réinjectés dans des projets collectifs, solidaires et durables ?

Dernière question en forme de proposition : Dans quelle société vivrions-nous si la cupidité et la soif de pouvoir étaient déclarées crime contre l'humanité ? »

……………Frank Girardot

Ces-milliardaires-sont-plus-riches-que-la-moitié-la-plus-pauvre-du-monde

Ceci c’est, pratiquement, changer la société par le bas. Détricoter l’existant dément et le reconstruire avec toutes les connaissances des…bâtisseurs ! La solution est dans le poison, la mesure dans la démesure et la force dans la tranquillité (preuve évidente de désintéressement). Retours des biens communs et de l’intérêt général. Plantés, toutes ces dernières années, par des penseurs-pionniers. La théorie précède les changements de comportements. Pratiquement, en commençant, d’abord, par transformer les mentalités. Donc le fonctionnement concret des concepts !

..

……………………………*******************************************

L’auto- ghettoïsation des trop riches est bien en marche et n’a absolument aucune issue. Pas la moindre bribe de rationalité à continuer sur leur lancée. Plusieurs lectures de ce phénomène de concentration exagérée restent disponibles. Ce sont, là, conduites de fuyards et de lâches incapables d’assumer le monde qu’ils ont créé. Et grimaçant leur inhumanité toujours plus exhibée. Ce sont comportements d’irresponsables et d’inconscients qui ne savent plus penser et ressentir. Ayant perdu le sens des mesures et des proportions : oui cette pondération qui forge l’honnêteté et l‘équitabilité. Ou, juste de simples égarés dépassés par les mécanismes sociaux immenses. Etc. Quoi qu’il en soit, seule l’intervention de tiers (1/3) peut couper le nœud gordien. Le diagnostic ? Le lien du texte suivant nous démonte les mécanismes et enchaînements de mécanismes qui mènent à cette incohérente absurdité collective. Afin d’en finir une bonne fois. La médication ? La meilleure solution se trouve dans l’immédiate mise sous tutelle juridique et psychiatrique de tous ces authentifiés…incapables majeurs !

http://www.imagiter.fr/2017/01/lorsque-les-trop-riches-deviennent-un-danger-pour-eux-memes.html

Pourquoi, alors, changer la société par le bas ? Toujours un décalage dans le temps pour que le « morphisme », la forme de l’idée résonne dans le maximum de vécus. Dans des parcours de raisonnements différents et dans des nécessités d’agir ainsi. Et comment se sèment et parsèment toujours plus d’idées florissantes ? Comme ? Oui des boites à dons, des give boxes, des garde-mangers solidaires, des coopératives alimentaires d'invendus, etc.…avec, à l’horizon, de complètes « maison des dons », des magasins de civilisation qui abolissent le si malsain spectaculaire-marchand et une…nouvelle civilisation complète.

http://www.imagiter.fr/2017/01/changer-la-societe-par-le-bas.html

…………………….******************************************

En 1985, le PIB de la France atteignait 555 milliards de dollars.
En 2015, le PIB de la France explose en 5 fois plus : soit 2 839 milliards de dollars et notre pays est, en plus, le champion d'Europe des dividendes (34,2 milliards de dollars). Lecture ? Tout comme le nombre de milliardaires, les déficits budgétaires qui s’avèrent coïncider avec ce que les trop riches se monopolisent, si illégitimement – toutes les solutions concrètes sont étalées là sous notre nez. Nous ne pouvons vraiment pas nous tromper !

Et, lorsque s’ajoute le fait tonitruant que les expressions « trop » riches et « trop » pauvres soient vraiment entrées dans le langage courant. Comme traduisant au mieux une réalité collective complètement déraisonnable. Un alcoolisme outré. « Trop riches » juxtaposé à « trop pauvres » cerne bien la relation de causalité directe. Ces expressions soulignent fermement la perte de toute logique de l’économie (cette répartition la plus « rationnelle » des ressources et des biens, où est-elle ?). Une démesure oui…insensée – toute perte des perspectives, des proportions, des rapports, des fourchettes, oui des répartitions astucieuses.

Et c’est dans le but de préserver le futur de la société, de mettre en œuvre pacifiquement tout le front de solutions imbriquées l’une dans l’autre et qui vont assainir toutes les folies accumulées par le haut malsain de la société. Folies ? Trop d’argent sale, trop d’argent fou, trop de médias désaxés et pervers, trop d’économie-casino (cet euphémisme pour institutions gangstérisées), etc. L’histoire, toute l’Histoire nous rappelle que ces comportements sont ceux qui enclenchent la fin des civilisations, qui appuient sur le bouton de l’explosion terminale. Toute raison et sens pratique ont quitté ces sommets assommés. Seule sortie saine (celle qui retrouve la puissance salubre de l’intérêt général)…changer la société par le bas. Solutions de terrain, au ras des pâquerettes : les changements de pratiques précèdent les changements de mentalités. Puisque pas un humain ne peut « valoir » plus que 600 millions d’autres (rapports 8 « trop » milliardaires pour un plus de 3,4 milliards d’humains). Aucune tragédie antique n’a été aussi loin dans le…drame. Et les solutions catastrophiques. Toutes ces pièces proposent la cathartique idée de…sortir du cadre. Le « toujours plus du même » échoue – l’épiphanie du « dénouement » c’est un changement de paradigme.

Face aux « trop » milliardaires sans issue – qui ne peuvent qu’imploser le monde -

…………en 2017, l'heure du partage des richesses n'est-elle pas venue ?

 

...........................……(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Changer de but à la société ?
Changer de but à la société ?
ne les laisons plus pleurer ainsi - paratageons leurs surpoids de fardeaux...

ne les laisons plus pleurer ainsi - paratageons leurs surpoids de fardeaux...

où est la générosité des 8 milliardaires ?

où est la générosité des 8 milliardaires ?

les barqueurs sont dans la banques et même à la direction ?

les barqueurs sont dans la banques et même à la direction ?

oui mais s'il n'y a que zéro milliardaire (par effet d'inertie) ?

oui mais s'il n'y a que zéro milliardaire (par effet d'inertie) ?

Changer de but à la société ?
qui ose encore parler du poids des salaires, des charges du travail ?

qui ose encore parler du poids des salaires, des charges du travail ?

donc en 2017 zéro O ?

donc en 2017 zéro O ?

retrouver les bases ?

retrouver les bases ?

Perdre tous sens des mesures : mieux vaut 1 milliard de fois une société de prospérité qu'une antisociété de très peu de trop riches !

Perdre tous sens des mesures : mieux vaut 1 milliard de fois une société de prospérité qu'une antisociété de très peu de trop riches !

causalité directe

causalité directe

les 2 faces du même problème...

les 2 faces du même problème...

tactiques de changer la société par le bas...

tactiques de changer la société par le bas...

capitalisme nouveau ;: fuir toute la réalité et ses chiffres têtus !

capitalisme nouveau ;: fuir toute la réalité et ses chiffres têtus !

En 1985, PIB de la France : 555 milliards de Dollars En 2015, PIB de la France : 2 839 milliards de Dollars et notre pays est le champion d'Europe des Dividendes (34,2 milliards de Dollars) En 2017 l'heure du partage des richesses n'est-elle pas venue ?

vraiment ?

Publié dans Victoires**

Commenter cet article