Et donc ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Et donc ?

Pas plus du quart de nos images et textes d’accordés aux prétendus dirigeants ? Et donc ? Les 3 /4 sauvegardés le sont pour parler de NOTRE futur commun. A nous, et complètement sans eux. Et donc ? La conclusion ne peut arriver avant toutes les discussions. Le « Et donc ? » appartient clairement à la malhonnêteté intellectuelle (sinon se montre symptôme d’une carence grave de l’écoute)…voyons le en action : à chaque fois que nous progressons dans l’explicitation, nous sommes coupés par Et donc ? Et donc ? Et donc ? (suintant de sentiments de trop de supériorités). Si inutiles ces Et donc - puisque le chemin est aussi important que le but. Et que, seuls, des esprits détraqués au fonctionnalisme dur (chasser tout humanité des objets – tout doit être mécanique même et surtout les cœurs) et au capitalisme fou (cette vulgarité extrémiste de la médiocrité qui affirme sans jamais débattre).

Ces Et donc ? veulent comme empêcher tout pensée critique, effacer toute possibilité de parole, voire faire oublier que les mots débats, discuter, etc. pouvaient exister. Et donc ? Oui, tels des rabatteurs de la parole collective – à privatiser illégalement. Avec leurs fouets trop voyants du Et donc ?. Fouets claquant pour faire accoucher la soi-disant conclusion. Prétendue conclusion qui sans tout le chemin reste inutilisable. Humainement s’entend. Le capitalisme doit, dans ce recadrage, être perçu telle la mendicité permanente. Vivant sur le travail des autres, la bonté des autres, la patience d’autrui, les idées de celles-ci, les inventivités d’autres par là. Vivant, limpidement, sur la compassion : oui le pire « verminant » le meilleur. L’immense parasite qu’est le capitalisme sans idées (ni donc d’idéaux …tout se tient c’est le nom du chemin et quoi en faire. Celui, aussi, de la conclusion – sans parcourir le « tout se tient » - ces comment et pourquoi – impossible de lire « l’autre langue inconnue de la conclusion ». Normal : ce qui est exprimé dans la conclusion n’avait jamais été formulé. Ce qui la fait apparaître, en partie, comme une langue étrangère !

………………..*********************************************************

Ce qui dérange dans ce et donc ? Ce qui ne devrait pas se trouver sur les réseaux sociaux. Quoi donc ? L’esprit de lucre ? Précipiter le rythme, couper les démonstrations, brusquer les choses – afin d’arriver plus vite aux conclusions. La seule partie de votre apport qui parait « utile ». Afin de se l’approprier sournoisement. Jeter tout pour ne récupérer que « vos » conclusions et les réutiliser sans vous, voire contre vous. Cela donc a l’odeur de l’impatience de la cupidité. Celle qui se donne le droit de vous arracher des mains vos biens !

En plus que de ressembler à une gesticulation malsaine : de rencontrer dans le Et donc ?, l’extrême surévaluation des capacités de l’émetteur. Capable de tout capter à partie d’une seule conclusion. Et une nette sous-évaluation de vous-même (vous ne servez à rien qu’à apporter, sur un plateau, la pompe à fric ou à compréhension rapide) – c’est que vous êtes tellement simpliste que vos raisonnements peuvent être zappés. Sans risque. Rappelons que nous parlons de textes gratuits et de bénévolats de votre propre temps. Le respect devrait plutôt être au rendez-vous ! Or, tout semble gangréné par la corruption du gain à tout prix. Plus le rythme est trépidant plus les spoliations et vols peuvent pleuvoir. La garantie de probité c’est d’aller lentement, de décomposer les phases, de ne rien laisser dans l’ombre. D’offrir des conclusions démontrées avant. Les raisonnements sont (donc) les véritables marques de respect. Ne vouloir que les conclusions parait alors, ainsi recadré, vraiment insensé !

C’est que nous sommes dans le domaine de la bêtise bestiale et de l’acéphalie des comportements capitalistiques. Se précipiter sur tout ce qui brille sans jamais s’occuper des conséquences. (voir donc et conséquences dans la chapitre suivant)…oui des suites et effets sur les autres. Cette inhumanité qui cherche toujours à se donner le bon rôle (l’économie serait immorale, non mais ça ne a pas ! - on ne fait pas des affaires avec des sentiments – justement si, mais avec des règles morales. Il faut dompter la bête fauve, l’empêcher de blesser la société. Bref, la réguler fermement. Les « sentiments moraux » sont là pour cela !)…oui cette inhumanité n’est plus admissible. Ces piteux truquages de la corruption doivent savoir que le verdict collectif c’est – désormais - la prison ferme. Et la vaste déconsidération sociale. Basée sur : qu’est-ce qui, en vous, vous paraît « mériter » que vous voliez impunément l’argent des autres, l’argent des biens public et privatisiez ces bénéfices non acquis légalement ? ». Votre mégalomanie si nuisible n‘est plus acceptable. Votre temps n’est pas précieux du tout…Vous n‘êtes sûrement pas une élite mais tout son contraire. La vulgarité de vos cœurs vous place dans la bassesse. Vous serez plutôt la lie de l’Humanité que qui se croit en haut de la société. Vos comportements vous placent tout en bas ! Tout le monde vous voit ainsi…

………………..*********************************************************

« Conjonctions « donc » - «La conjonction donc (considérée par certains grammairiens comme un véritable adverbe de liaison) permet d'indiquer une idée de conséquence entre les deux éléments (jamais davantage) de même nature, qu'elle coordonne. La conjonction car permet d'indiquer une idée de cause entre les deux éléments (jamais davantage) de même nature et même fonction, qu'elle coordonne. En conséquence, les conjonctions « donc » et « car » ne sont jamais répétées, et se placent simplement devant le second élément.

  • Il est facile de noter qu'en fait, la conjonction « car » est le contraire de la conjonction « donc ». En d'autres termes, si A est la cause, et B, la conséquence, on peut écrire, soit « A donc B », soit « B car A » :

La météo a annoncé du froid, donc, je prends mon pull-over.

Je prends mon pull-over, car la météo a annoncé du froid.

  • La conjonction « donc » est la seule de la série à être déplaçable :

Donc, Nathalie arrive chez sa grand-mère. / Nathalie, donc, arrive chez sa grand-mère. / Nathalie arrive donc chez sa grand-mère. / Nathalie arrive chez sa grand-mère, donc.

Les adverbes de liaison (parfois appelés connecteurs, ou encore, adverbes de phrases) sont des adverbes (souvent, des adverbes de relation logique) qui ne modifient plus exactement un verbe, mais toute une proposition, voire toute une phrase. Ils ont pour rôle d'introduire celles-ci au même titre qu'une conjonction de coordination (dans de tels emplois, ces adverbes deviennent donc des mots-outils). Cette catégorie se confond partiellement avec la catégorie précédente.

  • Ainsi, alors, aussi, certes, donc, en effet, ensuite, enfin, pourtant, puis, tantôt, par contre, etc.

Les adverbes de relation logique expriment l'opposition, la concession, la cause ou la conséquence. Ce sont des connecteurs logiques.

  • Aussi, cependant, donc, en revanche, encore, même, par ailleurs, par conséquent, par suite, pourtant, quand même, seulement, tout de même, toutefois, etc.

Synonymes de donc

(Wikipédia)… Donc a bien, et infiniment, de quoi argumenter. Et donc ? beaucoup moins : un début de cul-de-sac ?

………………..*********************************************************

La capitalistique corruption affective, morale et intellectuelle n’a pas d’issue. Autre que la fin de l’espèce humaine. S’engouffrer toujours dans l’impasse des apparences, des conventions, des artificialités, des truquages et des mensonges structurants (ils appellent cela « la commande du roman qui domine tous les autres écrits») est pire que la gangrène. L’égarement est seul au bout. Il faut casser d’urgence tous ces codes et les remplacer par d’autres. Le gang malsain des journalistes et médias a chassé, plus qu’illégalement, les vrais écrivains et penseurs de leur fonctions. Pensant si mégalomaniaquement qu’ils pourraient faire mieux qu’eux (ce qui, à l’évidence, n’a pas du tout été fait)… « l’écriture journalistique » c’est l’écriture qui ne sait pas penser. Mais pas du tout. Le Et donc ? c’est de la non-pensée journalistique (cet arbitraire absolu qui se donne les droits au monopole de poser les questions (cumulant le juge, le législateur, l’exécuteur, le prêtre et le dieu sur Terre – or, ils n’ont plus les moyens de leurs prétentions. Il faut vite les faire passer au tribunal de l’Histoire !).

…« l’écriture journalistique » qui fait dire que « c’est mal écrit » lorsque ce n’est pas écrit exactement comme cette miteuse pratique d’évitement du réel le commet (les médias n’écrivent pas pour nous informer, surtout pas, mais pour transmettre les ordres des prétendus dirigeants, apparemment incapables de le faire eux-mêmes. Tellement ils fuient tous les débats !)…Et donc ? …« l’écriture journalistique » c’est pour désapprendre à réfléchir, à induire et déduire, à bouger dans tout son corps agile, à dialectiser tous les faits, et à les enfiler dans le collier d’une compréhension globale. A brancher toute information dans le comment pratiquer les pratiques de la manière la plus…pratique ? «L’écriture journalistique » c’est afin de rendre insupportables tous les raisonnements (cette chaîne du puits de la vérité, pourtant, que ces raisonnements !). Raisonnements, pourtant, comme chemins semés de faits, de pivots argumentaires, afin que quiconque puisse vérifier chaque pas de votre démarche. Reformuler vos formules. Et intégrer votre voyage argumentaire dans sa propre vie. Vrais marques de respect que de (donc) nous confier les raisonnements Aussi - ne garder de cette marche et démarche de vie que les sèches conclusions c’est rendre impossible tous ces apports si bienfaiteurs. Les médias ne sont que fossoyeurs. Croque-morts, ils veulent nous faire glisser dans l’inertie, nous immobiliser dans nos êtres, rendre impossibles toutes actions, nous formoliser dans la passivité. Sûrement pas très amical que tout ceci… Si ennemis de nos vies ardentes. Mettons-les à la poubelle. Et désintoxiquons tout le monde de « l’écriture journalistique ».

Et donc ? Donc c’est la fin du gang des médias et des journalistes. Si traîtres à leur fonction ! Et occupant, illégitimement, un poste qui n’est pas le leur…

Et donc ? La société se passe, désormais, d’eux !

Sur internet ? Qui vous flagelle de son blessant Et donc ? a,…

………………….., peut-être envie de juste vous voler ! Exit !

..

……………………***********************************************

Quand-les-informateurs-désinforment/

Les médias ennemis sont dans les cordes ?

Décodeurs-désintoxiqueurs: - la-presse-des-menteurs/

...toujours plus.

Le-français-du-futur : la dictature par les comportements ?

tout le monde est placé à son poste de nuisance envers le respect dû aux humains ?

Quand-l'Afp-se-fait-corriger-par-sa-consoeur-suisse-après-avoir-diffusé-des-fake-news-sur-la-Russie

les flagrants délits se multiplient…flagrants veut dire qu’il y a délits véridiques !

La-grande-responsabilité-des-récitants-de-mantras- : et-comment-ils-mettent-sournoisement-la-liberte-de-la-presse-en-question/

Lorsque la liberté de la presse est empêchée par qui prétend la défendre – (soit les médias vendus, les médias illégalement subventionnés, les médias traîtres ou les médias mercenaires pour qui il n’y a de métier que de vendre les informations aux plus offrants et de laisser tomber tourte objectivité…la presse libre a, alors, comme le droit de mettre en prison (du discrédit moral public) qui le mérite…

Fausses-nouvelles-aux-Usa-faites-maison-et-pas-si-nouvelles-que-ça/

et tout ceci – juste pour tricher si minablement ? Et donc ?

 

………(à suivre)

……………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

et donc la séquence des conséquences en découle...

et donc la séquence des conséquences en découle...

Et donc ?
Et donc ?
Et donc ?
un chat ouille

un chat ouille

Et donc ?
Et donc ?
je  dense donc j’esprit – oui très dense citée

je dense donc j’esprit – oui très dense citée

Et donc ?

à force de semer des et donc péremptoires sont obtenues des réponses n’importe comment !

L'oligarchie financière aux commandes de l'information et « donc » de la démocratie – privatisation des biens publics qui sont des biens communs. Et donc ? Aucune démocratie$ dans les médias privatisés. Comme dans toute privatisation ?

Causalités (toutes les séquences des conséquences) ? L’enrichissement des uns se fait par l’appauvrissement des autres. Le flagrant délit en fait donc un délit flagrant !

Les personnes plus âgées semblent celles qui se mobilisent le plus en vue de "le" primaire ?

"i think there forecast i am-end amend"...Bien pensé : Très : le "donc" qui est there (là-bas) fore (à l'avant) "prévoit " (forecast) que je sois qui modifie, qui répare (amend). Donc i am end. La fin des problèmes : tous ces bienfaits parce que je pense dense !

et toi « donc » qui tu es – l’argument est absent, complètement - la phrase, non !

courir est donc secourir, se courir par soi-même ! Tout comme secourir apparaît, soudain, comme se courir, secourir !

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article