…évocable vocable…

Publié le par imagiter.over-blog.com

…évocable vocable…

L’évocabulaire. Ce qu’il évoque plus qu’il n’affirme. Jusqu’à ce dé-finir qui ne peut jamais finir (de déterminer) un sens définitif. Toujours à l’infinitif infini. Et n’impose, de la sorte, jamais une définition finale. Une définition avec finitions. C’est que le langage tout entier ne doit pas être seulement voué à ne parler que de nous. A se restreindre à ne parler que de ce que, nous, nous lui disons « être la réalité ». Le langage est tellement plus vaste que cela et ses fonctions excèdent tant ce à quoi nous voudrions…l’asservir…Et, non il n’est pas d’accord du tout avec toutes ces restrictions et limitations mesquines. Ses rapetissements et nettes incompréhensions à son égard…Son univers est tout l’univers, il englobe tout même le globe d’où nous prétendons lui imposer un sens rationné. Notre sens. Pas le sens désintéressé ! Rien qu’à effleurer ce thème, quasiment jamais abordé nulle part, la fleur de peau se redresse de tous ses poils. Nous allons, de ce fait, écourter, sans prouver plus avant – juste en évoquant la suite….

épi solaire épistolaire

épistolier...

………………………..****************************************

L’évocabulaire - épi solaire épistolaire ?

A pour ouvrir la bouche et ce que bouche la bouche A

en être bouche bée de voir, à ce grelot, qu’A a déjà cet acte le plus simple :

avoir. Savoir étant tout aussi bien, s’avoir. Ce qu’A a.

Et de savoir que s’avoir reste encore à voir,

A se les a toutes prises les pro-visions des visions.

Et se les a A, pas à pas, prises les apprises orientations des câbles du vocable. Dans TOUTES les directions. Dans TOUS les temps. Et juste à temps, mais à cent mille lieues : le point même de départ. Le littéral littoral

 

Première lettre du dictionnaire (à qui l'envoie-t-il la missive ? Et qui serait donc le (la) destinataire ? Et que faisaient-ils avant de s’envoyer des lettres (a, b, c, d, e, f, g), Les lettres de l’alphabet juste du courrier qui court ? Est-ce donc simple ?

Que, d’ainsi, voir naître A à la langue, pour qu’il se décoche du coche de sa destination même, n’est, à tout atout, que d’en savoir, à la lettre, le lieu au lieu de refuser à tout dictionnaire l’aire de sa diction même…

http://ladictiondudictionnaire.org/

Le pivot voilé

A, n’étant point issu d’une lettre le précédant, selon la figure de l’univers même, irradie donc toutes ses lumineuses trajectoires Dans (c’est-à-dire Danse) tout l’alphabet. A tire sur tous les câbles qui tressent physiquement le vocable ; il pétrit et brasse l’espace espacé de toute la langue, lorsque le temps, depuis longtemps, est bien plus, un temps, un rythme, une cadence, qu’une vague et creuse substance à dénotation magique. A semble créer, ainsi, à lui seul, seul à lui, toute la langue, il est le gouvernail même du navire.

Par conséquent, de mettre lettre à lettre dans A éprouve que la première lettre (celle du non à priori), la plus ouverte, le son palatial le plus énergétique, est bien cette voyelle -entravée ou libre, avec un vélaire libre ou atone après une consonne palatale qui offre le plus de possibilités à la langue.

A est l’exact pivot qui exhume le sens des mots (je veux dire que l’image se tient claire : A surgit et la langue s’y love déjà toute entière) ; et j’ai humé tous les mots, goûté à leurs charmes, dégustés, parlé la bouche vraiment pleine, caressés tous leurs sucs internes, écouté aux écoutilles de ce vaisseau de lumière.

Prépositionné

A géant ouvre déjà la dimension de toute la langue. Une pré-position ? Corporelle, la langue, elle bouge, elle se mouvemente, elle change de positions. Lieux, emplacements ou postures physiques : elle se déplace et déplace tant de choses (là, nous abordons le sens profond des métaphores, porter ailleurs, au-delà…) Et prend, même, de l’avance – en se positionnant, déjà, en pré-position Et le si méconnu Jean Pierre Brisset dans « La grammaire logique» nous concise…

«La préposition lie les compléments entre eux et au régime du verbe. On la reconnaît à ce qu’elle permet toujours l’inversion, c’est à dire qu’elle peut se présenter après son propre complément ou régime.

On appelle complément ou régime de la préposition, le nom ou pronom qui se trouve sous sa dépendance directe, il vient de la ville = il amène soi de la ville

-je lis la lettre à ma mère. Ma mère à qui je lis la lettre".

C’est près, auprès de la position, la pré-position. Pour la faire connaître ? La préposition qui a alterné, ainsi, toutes ses POSITIONS, dans les relations les plus diverses et générales qui soit, entre tous les membres d’une phrase, accompagne alors, le sens des verbes, adverbes, adjectifs, autres prépositions, élocutions que vous atteindrez la saveur de la conception…

(Diversités)

Depuis le lieu même d’une action, ou la position d’un être ou objet dans l’espace et dans le temps jusqu’à l’aboutissement, la destination même et le résultat de l’acte - A sonne comme le gong de la diversité, comme le kaléidoscope de toutes les créations. Le centre et la périphérie, en même temps. Illuminant la direction puis le terme précis d’un mouvement, toutes les trajectoires déroulées et nos corps enroulés à ces lianes de sève, jusqu’au lieu d’où provient, est extrait quelque chose ; les détails les plus subtils ne sont même pas oubliés, les moindres possibilités exposées comme l’espace compris entre deux points déterminés, le laps de temps entre deux moments considérés…etc.

(Causalités)

Mais aussi la cause, quant à la vue de la langue la foule recule, le moyen, j’écris à la main, ou l’instrument et son usage vraiment reconnu, c’est bien sûr du papier à lettre que je hume. Où exhume la première lettre, jusqu’à la manière, l’allure, le comportement même, parler à voix haute ou à jeun c’est du pareil au même pour moi. Toutes ces caractérisations et attributions étant égrenées en A, axe à rotation et dotation. Voici donc que se glissent entre ce vaste espace déployé, et non plus ployé, rythmé par le temps précis du temps, les oppositions, résister à la richesse, l’union, s’allier à plusieurs pour cela, les tendances tendues, sa représentation touche à sa fin, l’aptitude à telle action et sa claquante position, après la préposition, le vouloir à la folie, l’évaluation, l’approximation, le prix des choses et des êtres, tous les livres à dix euros, la participation à une tâche ou la communauté de situations, ils sont déjà des dizaine de milliers à vivre sur mes écrits, ou la possession elle même, les exemplaires exemples à plaire (et autres propos moins fertiles que vous savez déjà).

Destin avec destination

Le A privatif grec (variation an devant une voyelle) surgit le plus privé dans l’Universel, la position subjective y prend sa place validée mais se prive de tout le reste. Soit en le niant (exclusion) soit en se niant (aliénation). A préfixe issu du latin ad désigne la DESTINATION. La destinée, le but du début, la direction vers - avec le pouvoir de le dire (variation ac, af, al, ap, ar, as, at). L’idée de mouvement de tendre à, va avec la qualité charnue du mot, incluant l’objection la pensée d’action (transitif indirect), exemplairement. A commence et montre, tout de suite, toute la destination, le dessein poursuivi ! A demeurera bien la position de langue qui explique ET implique le mode de répartition et succession, par rapport à l’espace et au temps des actions et des êtres. Aussi, l’étrangeté surgit bien plus de ce que le premier mot bondisse comme celui qui ordonne, construit la souplesse transparente de toute la langue. L’Aire de tout le dictionnaire : surface unie qui, seule, pouvait permettre la FORCE DU SENS. C’est alors une affaire visuelle que ce sens qui est son, il ne fallait pas s’y tromper : juste lever le lièvre dans vos yeux…

Voici de quoi nous contraindre à savoir (pour s’avoir soi-même) que toute la langue, désormais la langue entière, tourne autour de racines radicales (et pour cause !) voilées, cachées, et que les préfixes et suffixes - pré-fixé, près, auprès du fixe comme suf-fixe, fixer sous, dessous - sont là afin de dévoiler les mouvements, les trajectoires et les modes de répartitions et résonances de l’action de la racine même dans tout l’espace et le temps sensibles. Sensibles aux êtres des lettres eux-mêmes que les mots soient « concrets » ou « abstraits ». Les préfixes et suffixes découvrent, révèlent, en un mot apocalypsent. En clair, ils sont le tribut d’attribution (manières, temps du temps, espacements de l’espace, repos ou mouvements, lieux d’extraction des choses, toutes les modalités et possibilités des actions… etc.) qui par réverbérations du verbe même, par reflets du préfixe ou suffixe DANS la racine même, est l’action de l’action, celle qui contribue à placer le mot en sa zone de plus grande activité Dans (danse) la langue toute entière. Et, fait plus extraordinaire encore, relie ce mot à sa constellation propre qui, par ricochets ou réverbérations infinies, n’est souvent pas celle que l’on veut bien croire, les liens exacts et honnêtes entre les mots n’ayant jamais daigné être illuminés. Pourquoi donc ?

Un son vibré, mêlé au travail de la respiration, touche, sélectivement, un endroit précis du corps et aide, ainsi, à son sens. A qui ouvre la bouche par le fond du palais, fait forme de stabilité. A qui joint. A qui sert, alors, de tremplin vers autre chose, semble définir les règles une fois pour toute, et les règles valables pour tous. A, la bonne origine. A qui introduit la téléologie. A le savant. Le s’avant très réfléchi qui ressemble tant au Big Bang : avant le Big Bang qui avait-il ? avant l’univers qui avait-il ? et avant A qui avait-il ? S’avant le savant. Mais avant c’était avoir. Le savoir s’avoir soi-même. La synthèse devient : le savant du savoir, de la saveur sapience. S’avoir soi-même : il faut maintenant Être savant, l’être totalement - c’est à dire physiquement. A implique ou explique l’univers. Il dé-voile tout. Le réel n’était voilé que de ne pas aimer les mots. Tout ceci n’oublie guère qu’une pré-position qu’un pré-fixe, qu’un auxiliaire de secours absolument indispensable (essayez de compter les a depuis l’aube du texte), ayant voyagé, elle, la voyelle - ce qui, d’âge où d’elle, illumine vraiment que toute voyelle voit et voyage toute la langue. Et obtient, en conséquence, que nous voyions et convoyions le Verbe avoir qui, de toujours voir, à A à jamais. La première lettre de l’alphabet étant très exactement celle qui A un des deux seuls verbes - souches de la langue. Ceux des DEUX humanités. Pas mal pour un début ! Et pour donc ce que présage la fin…

..

………………………….*************************************

L’évocabulaire – ou l’invocabulaire ?

Lire, par exemple, est le meilleur contrepoison aux manipulations par les images. Mais toutes les créativités (du tag à la cuisine) agissent dans la même direction. Contre quoi devons-nous nous défendre ? La destruction de l'espace psychique est un des pires dangers actuels. Une des conséquences est la difficulté à lire, à écrire, deux aptitudes très dépendantes de l'espace psychique. Que vivons-nous ? Un début de perte de nos libertés intérieures normalement imprenables : oui, elles commencent, deux minutes, une page, et elles ne savent pas ce qu'elles ont lu. Qu’arrive-t-il ? L'espace psychique ne s'y recueillent plus, il n'est plus assez serein et solide pour assimiler tout cela et le restituer. En étions-nous bien conscients ?

Cela signifie, également, qu'il n'y a plus d'"autre", il n'y a plus de lien, lien d'amour et lien social, pour assurer cet espace psychique. Plus d’échos ! C’est comme si nous étions seuls au monde, sur les îles désertées des abus toxiques de narcissismes. Toujours est-il que notre civilisation est en train de « se » fissurer en raison de cette destruction de l'espace psychique ! A ceci s’ajoute que nous venons de découvrir que la malbouffe et l’excès de gadgets sucrés ont des effets similaires à ceux des drogues dures : empêcher les corps de se défendre. La réunion de ces infos nous ouvre la conscience à 100 % : de ce que les créativités heureuses sont les meilleurs actes de résistances à ces envahissements si nocifs. Les créativités ne dépendent pas des études ; un analphabète peut très bien semer une créativité très sociable tandis qu’un surdiplômé restera tari et stérile. En plus, la créativité existentielle n’a pas besoin de technologies et ne coûte pas un centime Entre autres. Le texte, en lien, nous offre, ainsi, quelques clés qui ouvrent les portes de ces…prisons existentielles (qui n’existent que dans nos têtes).

http://www.imagiter.fr/2016/12/comment-la-creativite-augmente-la-vie.html

………………………….*************************************

Épistolier : pourquoi l’évocable vocable ?

N’oublions jamais que la principale fonction de la philosophie a été et reste toujours, la langue. Si elle l’a oublié, nous devons réparer les dégâts et reprendre le fil où il avait été abandonné ! Nous ne prenons pas sa place – nous le faisons à sa place…

Notons, déjà, qu’il n’y a pas eu de nouvelles réflexions fondamentales en philosophie depuis trop longtemps (et nous voyons l’état du monde à cause de cette…carence !). Est-ce à cause de la non-pensée politique, anciennement une extension fertile de la philosophie ? En effet, la légitimité de la politique comme organisatrice sociale est si mince qu’elle (en) a peur des historiens, des sociologues comme de toutes les sciences humaines et sociales et des…philosophes. Enfin, lorsqu’il y en a qui réfléchissent à fond encore !

Face à ces manques dangereux – nous proposons, ici, de la grande philosophie :

L’évocabulaire ? Lorsque le vocable devient évocable. L’évocabulaire – matériellement c’est la voix, la vox, le vocal du vocable. Le fait que ce soit nous qui émettions du langage sonore. Que la langue n’est pas une entité de marbre, un signifié insignifiant qui ne servirait qu’à la décoration. Le langage est son et la voix est son médium. Le vocable est le surgissement de la voix. Et ( le clou plus enfoncé encore) c’est la diction qui fait le dictionnaire…la diction comme le bon usage de la voix !

Le fait qu’il reste impossible (fort heureusement !) de figer les mots dans l’abstrait, dans le retrait qui l’extrait de la vie la plus quotidienne, fait délirer gravement les prétendus dirigeants. Surtout ceux qui ne comprennent rien aux mots. Dirigeants c’est Dire et dire c’est la Direction, dire-ction, directe la direction. Le sens est orienté puisque s’il dit l’inverse de lui-même, il ne sait plus où il va. Et il n’est plus sens…directionnel ! De plus, le sens (le coup du « signifié-signifiant » trop puéril ne fonctionne pas !) oui le sens est ancré dans le très concret. Puisque le sens reste sensible, sensitif, sensationnel, sensuel et…sensé. Sensé est le sens. Ne reste plus qu’à joindre son et sens, sens et son. Sans préséance, sans hiérarchie, sans préférences, les deux sont parties imbriquées du même tout. Mais pas séparés, surtout pas – des sangs mêlés plutôt, des frères de sang, des fils des fils du texte textile.

Vox, voix se révèle l’évocabulaire. Mais, aussi, son pouvoir d’évoquer. Du latin evocare, vocare, appeler. Appeler dans le sens de faire venir à soi, de faire se déplacer (phénomènes et humains, réalités et compréhensions), oui de faire entrer dans la présence sensuelle de la voix. Voix qui évoque qui écovable qui évocabulaire. Suggestive en diable. La voix qui évoque provoque des associations d’idées, de sentiments, de sensations et d’émotions. Etc. Aussi recommandées que des associations lois 1901… D’intuitions et d’inspirations multipliées. Bref, tisse du tissu social se tissant sous nos yeux. Qui parvient même à l’auto-élucidation permanente de la société par elle-même. De la société qui sait se guérir. Et non se rendre archi malade. Et comment ? Grâce à la connaissance précieuse et précise de la vraie hiérarchie du réel. Et celle-ci dit, à très haute voix (L’évocabulaire, la diction du dictionnaire, etc.) que la fonction de l’évocable vocable est la principale fonction du langage. L’essentielle. Exactement telle la science dure, la science théorique est nettement supérieure à ses applications techniques, à la science appliquée. Vouloir éliminer ces phases fondatrices c’est assassiner en direct la civilisation. Ce sont les dirigeants INCULTES nos pires ennemis ! Puisque, aucun vrai dirigeant ne peut dire (dirigeant, diri-ger !) ceci (que les mots c’est « que » pour faire de l’argent sale !) sans être un imposteur, un flagrant menteur sur ses propres compétences. Le langage fait bien le tri. Il expulse les imposteurs, ceux qui ne savent pas poster leurs « lettres » dans le bon abécédaire ! Un dirigeant c’est pour DIRE, tout dire, pas pour délirer dans l’argent fou. Une vision, une méthode et l’assiette des deux ( soit celle qui inclut tout le monde – donc, qui n’est pas unitaire du fond du cœur n’est qu’un …anti-dirigeant, cannot lead if he don’t read lead).

Donc – la fonction évocabulaire du vocabulaire est le fondement de l’utilisation sensée et intelligente du langage. Elle précède tout. Évoquer avant que de décider. C’est ainsi. Évoquer comme appeler, appeler comme rappeler, faire penser à, ramener vers. Remémorer, susciter, éveiller. Éveil et voix, mémoire et évocation. La voix qui rend tout présent et, ensuite, qui tire, tangiblement, la présence vers soi. Oui ? Grâce aux sons, à la vox, et à son vocable câblé. Vocable irrévocable du latin vocalis, doué de la voix. La vocalisation du vocable le rend très actif, activé même. La lex, loi, du lexique encadre l’emploi des mots. Il y en a de biens meilleurs. Non pour obéir mais, après amples vérifications, d’en être seulement très convaincus : le savoir a une saveur intrucable et inimitable. Pas de copies de l’originalité. L’originalité (proche de l’origine) c’est de toujours avoir commencé par évoquer – déplacer tout l’immense univers des possibles avant que d’y planter la minuscule tente de son projet !

Encore – la puissance maximale se trouve dans évoquer, l’évocabulaire – puisque sa suggestion évocable rend présent, de si saisissante façon. Fait venir, déplacer jusqu’à soi. Dix mille fois le Fort Da de Freud. Et ce pouvoir aura des milliards de milliards de fois été vérifié. Appels et effets, l’evocare du vocare, l’évocable qui se sème dans toute la langue et son vocable. Diffusion infinie…La suggestion est la plus haute forme de gestion, celle de régulations de la nature elle-même. Les métacadres partout. Le nouveau paradigme. Pour l’humain – ces régulations sont dans l’évocabulaire…et ainsi nous possédons tout le champ de l’évocabulation ! La voix du corps fait le vocable mais le rend aussi évocable. Ce qui permet – ensuite – de tout rendre concret, tangible, aidé à fond par le son !

 

Puisque la méthode surgit comme…la diction du dictionnaire

……………..Où nous vivons que les mots savent toujours bien avant nous !

 

……………(à suivre)

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Épis solaires épistolaires

Épis solaires épistolaires

L'épistolier

L'épistolier

vocalises du vocable

vocalises du vocable

…évocable vocable…
l'évocabulaire en pleine évocation...

l'évocabulaire en pleine évocation...

Lorsque nous omettons de faire attention aux préfixes, nous égarons clairement le sens des mots. Exemple ?.... ad-ministre…en direction du ministre.

Lorsque nous omettons de faire attention aux préfixes, nous égarons clairement le sens des mots. Exemple ?.... ad-ministre…en direction du ministre.

…évocable vocable…
positions possibles des prépositionnées !

positions possibles des prépositionnées !

les lettres de l'être...humain.

les lettres de l'être...humain.

…évocable vocable…
épistolaires pour les solaires épis...

épistolaires pour les solaires épis...

an- Atomique

Privé de l’Alpha et du Bêta – soit privé du commencement et de sa maison d’accueil

La Vérité en Grec se dit « Aléthéia » : mot composé du a- privatif et du nom propre « Léthé », ce fleuve mythique où l'âme humaine, après avoir contemplé les « idées vraies » et avant de revenir sur terre, doit se baigner dans ses « eaux oublieuses ». Il faut donc entendre que la Vérité, c'est ce que serait (saurait) une âme qui, revenue parmi les hommes, se souviendrait encore de ce « monde des idées », là où elle a pu contempler la vraie essence de chaque chose ; essences qui sont plus réelles que le monde sensible -- c'est le sens du « Réalisme » platonicien et de sa volonté de « purifier le langage » La vérité est donc, de ce point de vue, « non-retrait » des choses et elle s'oppose, en cela, au secret. Ainsi, Aléthéia est revenue pour vous faire réfléchir à partir de faits, de vidéos, d'images qui doivent inciter à débattre et faire émerger des idées librement.

...suffit de les prépositionner !

Le fabricant des mots nouveaux

évocable vocable

les lettres de ...l'alphabet !

comme si nous avions tout à...réapprendre !

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

2hryx4r2zk 05/12/2019 15:04

To end the ritual, you can blow out the candle at 4:44 AM if the candle goes out before that time you're on your own.