Sinon j'aurai fait tout ça pour rien

Publié le par imagiter.over-blog.com

Sinon j'aurai fait tout ça pour rien

Qu’est-ce qui serait donc concerné par ce « Sinon j'aurai fait tout ça pour rien » ? Ici, principalement l’éducation (par toute la société complice) et l’école, plus particulièrement. Mais, au fur et à mesure que se textile le texte, nous découvrons qu’il s’agit de toute la société et son organisation actuelle. Pourquoi, alors, ce j'aurai fait tout ça pour rien ? Comme un des moteurs psychologique fondamentaux de notre époque ?

Voilà donc donné en une hideuse expression (le titre de l'article) un des outils principaux d'aliénation et d'emprisonnement des êtres par les institutions scolaires. Mais, aussi, l’illégale main mise médiatique sur les esprits….

« La scolarisation est non seulement une capitalisation (oui il y a un lien direct avec le capitalisme), mais c'est une capitalisation qui repose sur des franchissements de seuils et des droits d'accès.

http://www.descolarisation.org/

Et globalement, on peut dire que c'est le temps qui passe, autant que les diplômes, qui conduit à franchir les seuils. Pour franchir une classe, il faut patienter une année scolaire ; pour franchir le bac, il faut attendre d'atteindre l'âge de 17-18 ans. Ils sont sans arrêt des millions à attendre... au lieu de vivre. Ils attendent de vivre et ils ne savent pas que s'ils continuent dans cette voie, ils ne vivront jamais : ils attendront toute leur vie. Combien sont-ils à dire « si je m'arrête de travailler à 55 ans, je vais avoir une retraite minable, et j'aurai fait tout ça pour rien, il vaut mieux que je continue, après ça ira.» (N'est-ce donc pas le même schéma qui dure depuis l'école?) […l’éducation, dénaturée par l’argent, étant justement cet apprentissage de subir l’exploitation illégale comme une…structure éternelle et normale du réel !]

Ce concept de seuil, d'étape, de niveau, (et donc de capitalisation), est énormément utilisé par les jeux-vidéos depuis le début de cette industrie. Les fabricants de jeux-vidéos savent combien la psychologie humaine aime avoir la sensation de réussir à franchir des étapes, avec cette sensation que, avant le seuil : on peut encore TOUT perdre, et après le seuil, l'étape est définitivement « gagnée » (acquise), pour toujours ! ... (Alors que les dieux se demandent depuis l'aube des temps ce que l'homme a gagné quand il dit justement avoir gagné....) Ça doit sûrement avoir à voir avec l'adrénaline ou des choses comme ça.

Dans les institutions scolaires (et puis après dans le "monde du travail"), on met au point des parcours qui reposent sur la même recherche. Des parcours pour que chaque individu pris séparément puisse dire à tout moment : « Je continue car sinon j'aurai fait tout ça pour RIEN.» ou bien encore « Je continue car l'étape d'après est tellement énorme par rapport à celle que je viens de franchir ! Si jamais je réussis à la franchir, je serais tellement heureux ! »

C'est là où un machin comme le baccalauréat exerce une puissance hallucinante sur les êtres, puisque le commencement du jeu a été enregistré dans les consciences vers l'âge de 3 ans. Ainsi (seuil du Brevet des collèges mis à part), pour un élève de classe de seconde, âge qui correspond non seulement à des envies de rébellion mais aussi à la fin de l'obligation de scolarité (16 ans), s'il envisage d'arrêter, il aura la sensation très douloureuse d'arrêter un jeu qu'il a commencé à l'âge de 3 ans dont il a franchi des étapes intermédiaires (les classes) mais dont il n'a pas encore franchi le seuil suprême ! (avec, on le rappelle, toute sa famille et toute la société qui lui en parlaient dès l'âge de 1 an, voire même quand il était encore dans le ventre de sa mère).

Mais comment donc ne pas voir que cette situation dans laquelle on nous place et qui nous conduit à penser : « Je continue car sinon j'aurai fait tout ça pour rien.» n'est pas saine du tout (litote) et se trouve diamétralement opposée à l'amour ? Comment ne pas admettre qu'il s'agit d'une des violences psychologiques les plus subtiles et les plus perverses qui soient ? Comment ne pas finir par comprendre que nous amener à penser de cette manière, ça n'est jamais dans

…. notre intérêt, mais dans l'intérêt d'autres personnes et dans celui d'un

………………… système oppressif et violent (de "violence organisée"). »

..

…………………..***************************************************************

Proposé par Sylvain Rochex pour Déscolarisation.org

« Tout mouvement de libération de l’homme ne saurait plus passer maintenant que par une déscolarisation.» Ivan Illich

« L’oppression des enfants est première, et fondamentale. Elle est le moule de toutes les autres. » Christiane Rochefort

Quand on dit, avec morgue ou avec un ton de scandale : "le Capitalisme", c'est bien en intégrant le problème de la primauté de l'argent dans les relations humaines (depuis des millénaires).

…………………….Ce mode d'échange a peu à peu tout détruit. » !

Nous devons sortir mentalement et affectivement (le « pratiquement » se met, spontanément, en place après – mettre la charrue avant les bœufs c’est, en l’occurrence, ne pas commencer à déterrer, en nous, ces greffes intruses de l’argent qui auront défiguré toute la société.)

Ce qui ouvre bien à la voie à une régénération générale …Telles ?

Écoles apprenant les partages en tous domaines. Partages des savoirs et des méthodes d’apprentissages. Apprentissages en commun. Fins de classements des élèves. Notations privées (non diffusées administrativement) juste à titre de boussole personnelle. Programmes élaborés collectivement avec les vrais élèves (ceux que l’on …élève. Toujours plus haut élève. Pas rabaisse). Fin des différenciations sociales basées sur le seul argent - puisque l’enrichissement a une limite définitive (le revenu maxima). Les distinctions par l’argent se voient, en conséquence, toujours plus atténuées. Carrément. Chacun-e est valorisé pour ce que sa personnalité unique peut apporter à la richesse collective. Tout le monde est enrichi des autres, multiplié de toutes leurs créativités. Et des extensions des domaines des gratuités !

Puisque les biens communs existent comme base institutionnelle, tout le monde peut améliorer les savoirs et techniques communs. Cela commence dès l’école – l’émulation pour augmenter les biens communs. L’apprentissage de l’intérêt général commence dès le plus jeune âge…l’intérêt général est de protéger chaque individualité (l’humain unique, à chaque fois, est une chance supplémentaire (à chaque fois) pour l’Humanité entière). Et nous parvenons à un individualisme absolument non égoïste. L’individualisme c’est, alors, la connaissance de ses dons particuliers, ce qui nous rend si utile à la collectivité. Et l’entêtement à faire reconnaître ces dons particuliers. Particulièrement avantageux pour tous – à notre avis. Rien d’autre. Plus de perversions narcissiques, de carapaces caractérielles, de désirs de tromper et de truquer, de jalousies et d’envies, de névroses et de psychoses, de solitudes non désirées, de cœurs desséchés d’égoïsmes non solidaires…puisque plus de préJugés qui jugent à l’avance et sans rien savoir. PréJugé qui ne veut pas, en plus, être jugé pour cela. Dans l’apprentissage des résolutions de conflits, tout problème naissant est assumé tous ensembles !

Etc. Et ceci n’est qu’un premier jet. Tout peut et doit être transformé dans cette société égarée et en pleine autodestruction !

Nous n’aurons rien fait de tout cela pour rien puisque…

.......……………….……le grand changement est au bout de nos cœurs !

 

….........…(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
L’école heureuse se répand partout sur Terre

L’école heureuse se répand partout sur Terre

Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
enseigner à « l’école heureuse » : tous les dispositifs spatiaux ont changé ! Tiens donc

enseigner à « l’école heureuse » : tous les dispositifs spatiaux ont changé ! Tiens donc

mettre nos enfants à l’abri – en faisant que l’argent ne soit plus le nerf d’aucune guerre. Détrônons définitivement l’argent mauvais roi !

mettre nos enfants à l’abri – en faisant que l’argent ne soit plus le nerf d’aucune guerre. Détrônons définitivement l’argent mauvais roi !

Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
Sinon j'aurai fait tout ça pour rien
Sinon j'aurai fait tout ça pour rien

C'est en Finlande que les élèves ont les meilleurs résultats d'Europe !

l’école est donc une cour d’injustice très illégale : elle augmente toutes les inégalités et fait tout pour les rendre plus cruelles ?

…tout cela parce que les prétendus dirigeants imitent le seul système qu’il ne faut pas imiter : celui de la barbarie régressive sur Terre ! C’est l’argent qui fait la loi et nous voyons à quel point son incompétence est totale pour faire des lois…humaines !

Publié dans Victoires**

Commenter cet article