Tout se tient !

Publié le par imagiter.over-blog.com

Tout se tient !

Ce texte est écrit pour qui préoccupe tant de sa place sur Terre. Ce qu’il/elle peut bien faire là et ce à quoi elle/il peut donc servir d’utile. Puisque ceux qui commettent la plus grande erreur sont ceux qui croient que leur acte est top petit et n’a aucune importance. Ce qui conduit, trop souvent, à ne…rien faire. Le poids des inerties et des omissions d’actions freine infiniment plus que nous croyons les émancipations collectives. En cela, chaque action individuelle reste primordiale. (Si vous ne le faites pas pour vous – faites-le pour les autres !)…Or, ne rien faire c’est se rendre toujours complices du…pire. Puisque, dans la structure de milliards d’interactions (des actions) quotidiennes, son acte contient un réel impact. S’il y a interaction c’est bien que l’action précède. En cela l’acte individuel demeure irremplaçable. Sans acte personnel (ce « donner de soi pour recevoir » – non pas donner du matériel, de la matière, mais des pulsions internes à soi-même, les donner…vraiment !). Oui sans actes personnels, la société est congelée. Bloquée. Insoluble apparemment. Comme elle l’est effectivement depuis 30 ans. Mais seulement en…surface !

Tous nous en apercevons ceci : qu’une action personnelle peut être si nuisible lorsque cet agissement est négatif : la secousse de son impact vécu nous remue alors. Et il n’en irait pas de même pour des actions positives ? Tout demeure symétrique dans la réalité – et une action positive a autant d’effet qu’un comportement nocif. Seulement, elle se dévoile noyée dans le dénigrement perpétuel de la propagande. Celui du vous n’êtes rien, vous ne pouvez rien faire, quoi que vous fassiez tout sera récupéré. Ce qui est évidemment archi faux. Ce sont des découragements, des défaitismes télécommandés, des sidérations de nos êtres qui nous empêchent de déplier nos justes tailles. Clair que ce système privilégie le mal, les problèmes, les échecs, les embrouillaminis, etc. En effet, le système est structuré pour faire plus de profits avec les calamités Ce qui ne va pas bien lui va bien... Avec lui ce sont les malheurs, quels qu’ils soient, qui rapportent le plus !

..

……....………………….*****************************************

Pourtant, l’antipoison est là : ce système a des moyens gigantesques (le produit de tous les impôts et taxes – de personnels soit publics soit privés à n’en plus finir – tout l’argent gratuit ;, etc.). et, pourtant, ses résultats sont minuscules, oui confidentiels, quasiment invisibles. Pendant qu’il se survalorise par sa propagande du « moi, système, je suis indestructible. Omniscient. Infaillible. Plus fort que tout le monde. Imbattable. Je récupère tout (oui comme un fouilleur de fonds de poubelles qui se traîne– et pas comme qui surpasse qui il « récupère », etc.). Bref, là ce système piteux et miteux prouve qu’il n’a pas les…moyens de ses prétentions. Qui étaient de surpasser les ardeurs individuelles. Il reste toujours en dessous à ramper. Son bilan ? Minable - juste enrichir abusivement quelque riches et abandonner les peuples. N’importe qui, avec tous ces moyens, pourrait faire mille fois mieux. Ce pourquoi il n’y pas de DANGER à user de politiques élus par tirages au sort. Ils pourront effectivement faire, réellement, beaucoup mieux que la somme des politiciens carriéristes, des banquiers éteints et des médias complètement largués - a jamais pu le faire. Les corruptions cela enlise et rend tout inerte : le moindre acte pèse cent fois plus qu’en réalité.

Le tout reste supérieur à chacune de ses parties. Et un peuple qui « veut » de la politique par tirage au sort va demeurer partie prenante de toute la suite. Ces nouveaux politiques ( si révocables) auront – en plus – toute la masse des ex-électeurs/trices pour les aider à prendre les décisions qui…changent tout. Et après cela, ce système vous aurait autant défiguré que vous ne vous figurez plus pouvoir le faire ? A partir du moment où vous l’avez « décidé » en vous – le système (dû à tous ces abandons cumulés du meilleur de nous-mêmes) est…foutu !

Expérimentez le tout et vous ressentirez ces arguments. Tout est lié : il suffit d’une seule personne pour polluer énormément. Transformons, comme en photo, ce négatif en positif. Si une personne pollue, une autre personne peut aussi annuler la pollution. Les découragements ne sont pas plus lourds que les encouragements. Soyez tout. Soit laissez entrer tout les fleuves, cieux et prairies – devant ce défilement immense votre « moi étroit » disparait. Continuez. Tout comme les débuts de dépression peuvent être contrés avec succès par des techniques si simples : lorsque les idées noires semblent vous prendre pour un encrier, regardez les nuages défiler (en cas de beau temps, penser aux plages de soleil, entre les ombres)…c’est imparable : la tête ne peut avoir 2 concentrations en même tems. Ces nuages défilant effacent les idées noires. En…oubliant de les avoir.

Soyez donc tout. Ne participez plus jamais au monde à l’envers. Genre qui n’a pas expérimenté lui-même en saurait plus que qui a expérimenté. Commet des phrases impératives, joue à l’intempestif insupportable. Multipliez les expériences de réceptions du réel. Pour cela comparez vos accueils intérieurs à de grandes réceptions luxueuses, brillantes de toutes leurs images. Vous verrez – la vôtre va leur être dix fois supérieure !

Tout est lié et relié PARCE QUE vous êtes l’expérience. En cas d’indifférence et de volonté de dédaigner, oui ‘d’ignorer (ignorance qui commet de si graves dégâts),… ouvrez vous. Ne critiquez le système que froidement ! Gardez la chaleur toute pour vous et à qui vous voulez la donner.

..

......……………………………*******************************

Si tout se tient la mémoire y joue un rôle majeur et retient tout. La mémoire active ce ne sont pas des souvenirs mais des expériences à revivre. Et revivre comme des rechargeuses d’énergie pure !

Qui en est si jaloux que la Nature fasse bien les choses et « donne » aux cœurs purs ces biens si précieux – pas aux autres ? Quels autres ? Oui ? tels des rabatteurs de la parole collective. Avec leurs fouets trop voyants du Et donc ? des découragements si incités, inoculés, rendus poisons. De ces Et donc ? qui nous coupent la pensée, la parole et l’herbe sous les pieds…Fouets claquant pour faire accoucher la soi-disant conclusion. Prétendue conclusion qui, sans tout le chemin qui la précède, reste inutilisable. Le capitalisme, oui c’est la mendicité permanente. Vivant sur le travail des autres, la bonté des autres, la patience d’autrui, les idées de celles-ci, les inventivités d’autres par là. Vivant, limpidement, sur la compassion : oui le pire « verminant » le meilleur. Grattons-nous de gratuit et ce parasitaire va tomber…à la seconde !

L’immense parasite qu’est le capitalisme sans idées (ni donc d’idéaux … « tout se tient » c’est le nom du chemin et quoi en faire). Le chemin c’est celui de la conclusion – sans parcourir le « tout se tient » - comment et pourquoi – impossible de lire « l’autre langue inconnue de la conclusion ». Normal : ce qui est exprimé dans la conclusion n’avait jamais été formulé. Ce qui la fait apparaître, en partie, comme une langue étrangère ! Et avoir des réflexions éclairantes genre « c’est mal écrit » - or, c’est très bien écrit, mais nous amène une flopée de concepts vraiment neufs. Donc à déchiffrer, à lire et relire, à d’armer de patience, à faire quitter le mur diffamé de « l’illisible », par nos prises de conscience en cascades, et le faire parvenir à un « mais oui, c’est bien sûr ! » de l’eurêka qui illumine. Il aura suffit de relier un « pas compris » à un « mais pour comprendre il faut faire un effort de compréhension »…pour rendre effectif cet effort. Et donc obtenir la compréhension vraie ! Aussi simple que cela, un bonjour tranquille !

..

Biens-mal-acquis-: le-tribunal-se-prononce-sur-un-report-de-procès-

il y a donc des biens bien acquis ? Mais pourquoi ne nous le disait-on pas ? Les pouvoirs sont clairement du côté des…mal acquis :

Trier-manger-bio-prendre-son-vélo-ce-n'est-pas-comme-ça-qu'on-sauvera-la-planète !

…sauf qu’en ne le faisant pas cela enfonce encore plus la planète. Où est le sens des mesures chez ces gavés de mauvaises fois et de mauvaises volontés ? Et qui tentent d’empêcher que plus soit fait ? Les multinationales ? Les médias vendus ? Les politiques corrompus ? Non, évidemment, uniquement celles et ceux qui en font déjà le plus ? Tout serait de leur faite ? Puisque ne rien faire du tout c’est faire au mieux ! C’est COLLECTIVEMENT, que l’organisation sociale doit changer ?

Absolument. Et on pourrait se planter la tête dans le sable aussi profond qu'on voudra : AUCUN sujet n'est plus important que celui-là. Quitter tout de suite le système. Tour se tient. Nous ne « tenons » donc plus à lui. Nous tenons les preuves de ses forfaitures entre nos mains !

Et ce n'est pas non en donnant aux pauvres qu'on détruira le capitalisme, au contraire…Évident ! Et pourtant, collectivement, on fait quoi, lorsque tous les leaders élus ou en capacité de l'être, entretiennent et alimentent le même système. Et lorsque x…de la population, endoctrinée, reste à milles lieux de simplement commencer à comprendre. Je me sens assez désarmé ! Mes petites actions et mes petits engagements ont un impact plus que limité !

Oui, les miens aussi. Mais les choses vont changer...l’ont déjà fait. Il faut juste le temps pour que le sens profond de ces infos parvienne à nos compréhensions ! Les soi-disant petits impacts se dévoilent en avoir un résultat tellement plus grand !

Comme sur la photo , à partir du négatif montrer le positif

 

Ne pas se tromper de négatif

 

Le-Danemark-a-tourné-à-100-%-d'énergie-renouvelable-à-la-veille-de-noël

 

nouvelles absolument fantastiques…jamais relayées - tout se tient ! Nous ne pouvons dire que cet immense succès soulève de joies les prétendus dirigeants. Pour eux, c’est donc un …échec…que le tout énergie non nucléaire ? L’attention prêtée à leurs peuples se montre donc…complètement inexistante !

 

………………………….*************************************

L’émancipation est complète ? En marche en tout cas. Et dans ce contexte, certain-e-s y sont déjà parvenus. L’obstacle principal ? C’est bien ce qui manque le plus à l’époque : pratiquer les pratiques. Expérimenter en direct par soi-même. S’il y a déjà des modes d’emplois, les utiliser en les « reformulant » pour soi-même. Sinon, inventer. L’avantage des expériences ? C’est que ce ne sont pas des souvenirs, nous pouvons les revivre physiquement à chaque fois. Inusables. La fidélité de la transmission vient de ce que nous devions suivre les suites de mécanismes afin qu’ils s’enclenchent. Pour les autres, l’exactitude du vécu est étonnante : cela commence par une émotion qui bouleverse. Ensuite, il sera marché dans les pas de l’expérience qui fait tant progresser nos vies intérieures. C’est un aspect essentiel des émancipations ! Et pour soi ? Touchant aux limites de l’acte individuel (nous ne pouvons pas forcer les autres à changer de mentalité) – nous plaçons tout de même comme des phares, ces expériences. S’il y a de nombreuses manières de s’émanciper, il y a tant de temps gagné à savoir la « direction » ! La direction reste, tout de même, un « c’est par là ! » tellement utile. Quoi qu’il arrive nous ne perdons donc jamais notre temps. Nous imprimons en nous les savoirs- faire. Nous rendant toujours plus accueillant au…nouveau, à l’inattendu, à l‘imprévu, à l’insoupçonné. Tout en garantissant que la fiabilité de l’expérience, qui nous aura marqué au fer rouge, reste inoubliable. Et ne fonctionne pas du tout comme un souvenir figé : nous pouvons le revivre autant de fois que nous en avons besoin…

…..........puisque l’émancipation c’est d’apprendre les bons savoirs-faire !

 

……(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Tout se tient !
les liens naturels....

les liens naturels....

les racines du changement sont si profondes - celles de son refus, non !

les racines du changement sont si profondes - celles de son refus, non !

Tout se tient !
Tout se tient !
Tout se tient !
Tout se tient !
Tout se tient !
Tout se tient !

Ce court métrage présente le poids du nombre; la perspective populaire, diversifiée et résolument contre le projet de port méthanier Rabaska qu'on a voulu établir à Lévis. Malgré une campagne de marketing agressive et trois paliers de gouvernements favorables, les promoteurs n'ont pu détourner l'attention des risques écologiques, humanitaires et politiques que cette industrie de combustible fossile charrie.

musiques....

tout est lié – le capitalisme bestial tente de tout délier,.. Si nous le laissons faire c’est la fin assurée !

si dans la nature tout est lié – il est IMPOSSIBLE que pour les êtres humains il n’en soit pas e même. Néolibéralisme ? Le réel assassin de tous les liens. Ennemis absolu des liens humains et des liens sociaux ! Direct, en prison...

Tout est lié » explore les différents mondes qui se côtoient sur terre. Des mondes qui souvent s'ignorent et parfois s'effleurent. L'homme, la mer, les oiseaux, les méduses, les arbres, l'air : les éléments d'un tout, liés entre eux comme les anneaux d'une même chaine, dépendants les uns des autres, solidaires sans le savoir...

Commenter cet article