Faut juste oser

Publié le par imagiter.over-blog.com

Faut juste oser

S’il y a leader nous ne faisons rien – mais s’il y a un mouvement décentralisé sans impulsions nous ne faisons rien non plus. Parce qu’il n’y a pas de…leaders. Comme si nous étions des majestés perdues dans la solitude du pouvoir…de n’oser jamais. Reines et rois des mauvaises fois « et » des mauvaises volontés. La démocratie ne sera jamais assez bien pour nous – oui afin que nous l’utilisions concrètement. Tout de suite, ici et maintenant.

Oui, de nombreux exemples vont illustrer ce constat : nos dépendances mentales à l’inertie. A ne rien faire tout en en parlant sans arrêt …(que nous allons faire…). Dépendance qui n’a d’autres causes que nous-mêmes. Causes dont nous sommes clairement les piteux effets. Comment l’affirmer ? Il y a quelques années, lors d’une répression nationale des prostituées, il avait été diffusé de nouvelles idées d’actions. Entièrement décentralisées sans, leaders et d’initiative locale. Cela fonctionne ainsi ? Une initiative qui plaît est reproduite partout. Ou non Et le tout sans jamais de concertation. L’imagination pullule parce que 1) – penser vraiment c’est dans le but d’agir. 2) il n’y a qu’en s’y mettant que nous changerons les choses.

Le point de départ de ces actions d’initiatives locales ? Le racolage des prostituées sur la voie publique. Il y a quelques années. L’acte déclencheur : tous les abribus, et tous les panneaux publicitaires, etc. dans le but, peu recommandable, de vendre des voitures…d’individualistes irresponsables, affichent des femmes dénudées. Donc les publicitaires sont comme des proxénètes qui font du racolage sur la voie publique. Et, en plus, devant des enfants, ma pov’ dame. Oui très facile à prouver. Encore plus de montrer la solution… Actions de pétitions « contre le proxénétisme des publicitaires et devant des enfants… »… ou des pancartes brandies. Etc. Le délocalisé (pas de volonté centrale) se répand où des volontés le veulent bien. Les médias centralisés et dont les « ordres » sont suivis par la majorité, oui même celle qui conteste (conteste mais ne fait rien contestatairement…blabla mais pas action…jamais). Enfin, la perle trouvée. « Il n’y a d’autres leaders que les bonnes idées ! », avions nous affiché à cette occasion. Les idées sont leaders ! Une perle, l’organisation non organisation découverte. Finie la très mauvaise foi du si tu as un don tu n’as « pas le droit » d’initier une structure afin de pouvoir l’utiliser. Pas très malin. Oui, phrase ambigüe qui ligote, met en prison mentale, punit qui a des dons, mais oui oui crache des…ordres…oui avoue n’agir qu’afin que nul-le n’agisse. Le libertaire comme l’inaction cynique partout….oui pulvérisée cette trop mauvaise foi : la structure c’est l’idée locale qui plaît et, par choix individuels, se répand. Et donc…si tu as un don, patientes afin que la structure (décentralisée et les idées sont les leaders) puisse apparaître. Les « immobilistes » sournois sont toujours démasqués !

..

……………………….....*******************************************

Des exemples d’amorçages quotidiens du les idées sont leaders ? Cela pleut. En, un jour, nous en avons ramassé 5 (or une seule suffit et nous ne pouvons pas avoir la tête partout à la fois). Sur la Terre il y a donc, tous les jours des idées qui peuvent CHANGER LE MONDE. Et, pourtant, inutilisées par les inertes du no leader !

** - 1) – Ne jamais râler contre le système existant mais donner l’idée qui annule cette possibilité qui fait ronchonner comme des rois égarés dans leurs coins ? La publicité pollue les voyages. Les voyages pollués provoquent d’énormes…pollutions. Idée décentralisée ? Aller à la source, au commencement même de ces déviances antisociales ? Un site amorce la vérité : de grands voyageurs annulent, et en direct, tous les mensonges publicitaires sur les voyages. Diminuent donc fortement ces pollutions…Que reste-t-il à faire en décentralisé ? Uniquement diffuser ces antipoisons. Facile donc : pas de leaders pour empêcher de faire ce que d’aucuns ne feront pas (de toute façon) avec ou sans chef…Remarquons, tout de suite, qu’un bloc de prétendu(e)s contestataires va parler durant toutes les heures que leur part est gigantesque (… tu parles, quelques secondes voire minutes de liens) à comparer aux immenses heures de dépollueur des pubs mensongères. Et « qu’on ne peut leur demander cela »…à part que le centième de ce temps perdu à blablater aurait pu AGIR….Avec (en plus) comme but de protéger notre Terre sacrée. Dis moi ce que tu « fais » je te dirai où se trouve ton vrai…respect. Et donc ? A que cela ne tienne, la société du spectacle étant très mal vue- ils nous aurons créé (comme des voleurs) la société des spectateurs. Spectateurs locaux et locos qui font tout pour ne jamais rien faire. Et…afin d’empêcher, aussi, les autres de faire. Faut juste oser. Clair que, pour eux, poser c’est mieux qu’oser. Ils sont likés mais…nous ne les suivrons jamais. Et affirmons (à la place) qu’ils/qu’elles n’ont aucun droit d’afficher leurs prétendus rôles. Juste des saboteurs sournois qui n’aident que les pouvoirs. Facile à voir : ils/elles donnent des… ordres ( !), brandissent votre nom sans que nul ne pige pourquoi et dénigre tout à tout bout de champ. Mais sans jamais rien…proposer. Proposer oser. Immobilisme général garanti. Oui exactement comme… les pouvoirs en place. Leur source permanente !

Contrer-pollution-commerciale-: site-de-voyage-synbud-qui nous met-en lien-avec de-vrais-voyageurs/

..

…………………..........*************************************************

** 2) Toujours affirmer la réalité même (-et surtout) si cela ressemblait à des ouvrir des portes ouvertes. A l’évidence elles sont fermées. Seul le discours de qui – en douce - fait tout pour l’inertie complète va tenter de brailler que la porte est ouverte et qu’il n’y a nul besoin de l’ouvrir. Faux – ouvrons-là donc ! Ici, comment des enfants peuvent avoir le désir de protéger la nature s’ils n’ont aucun contact avec la nature ? Idée décentralisée ? Arrêter de critiquer le système pour ne rien…faire d’autre que de critiquer le système. A LA PLACE…favoriser tous les contacts de ces enfants avec la nature. Vidéos, affréter des cars, payer des billets de trains. Recevoir, répandre la décentralisation de tout…etc. L’imagination qui n’est plus sous dépendance d’inertie bondit tous azimuts.

Contact-nature-enfants-: sans contact-ils-ne-protègeront pas.

** 3) – Casser tous les codes. Tous. Sinon nous ne trouverons plus de phares avec trop de codes aveuglants. Phares ? Ces cœurs qui brillent dans la nuit noire. Il parait même que certain-e-s voyaient les yeux de Mother comme cela briller dans la nuit. Même à une longue distance. Un être très décentralisé donc. Ici, seuls les anticonformismes peuvent briser les codes. En vrai pas en blablas. Remarquons uniquement ces anticonformismes (idée décentralisée) et plus jamais de jamais les médias hypercentralisateurs qui mentent sur tout. Donc inutile de parler de ces médias (comme trop de faux contestataires le font). De les relayer sans cesse et au détriment de tout le reste… C’est juste de la trahison. A LA PLACE, faisons ce qu’ils ne font pas, ces saboteurs… acceptons ce les idées sont des leaders. Et pullulons localement des idées de changement. Par des changements d’idées. Facile…suffit d’oser. L’impuissance c’est de rester sur son cul à gaver l’ambiance d’amertumes antisociales. Plutôt que de se bouger –préférer le nous ne pouvons rien faire. Alors que TOUT prouve que nous pouvons tout faire. Menteurs pris en flagrant délire que ces immobilistes …à listes…

Tour-de-la biodiversité-en-plein-coeur-de-Paris-: casser-tous les codes !

** 4 ) – Aller voir les sites d’idées des libéraux, conservateurs, capitalistes, antisociaux, traîtres à tout. (Oui les ennemis – dont c’est un devoir de connaître ce qu’ils ressentent et pensent et pas par des on-dit par du direct par soi-même). En voici un. Cynisme aigre en vitrine. Il y a une économie collaborative ? Eux reconnaissent sa « valeur », son importance, son possible impact (décentraliser encore plus les idées)…et donc crache le venin « nous ne voulons pas que la gratuité nous aide. Nous ne voulons pas des solutions. Nous ne voulons pas agir ». Tiens donc comme nos faux contestataires du pas de leaders mais si…pas de leaders - ils dégoisent, toujours aussi glacés, nous ne pouvons rien faire s’il n’y a pas de…leaders. Notre royauté inerte doit tout submerger ». Pas d’entraides, de collaborativités, non juste taxer et parasiter, saboter et tricher. Et les prétendus contestataires les… suivent sur ce plan ( mais nous ne suivons…personne ! maintiennent-ils. Faux…). Conservant comme par le passé les idées complètement…centralisées, hiérarchisées. Cela fonctionne au seul…chiffre. Un texte ne sera pas reconnu pour son contenu précis mais son…apparence. De faux chiffres. Puisqu’une seule phrase obtient plus d’élans qu’un texte (trop fatigant de faire un effort d’arrêter d’$être spectateur qui parle sans cesse au lieu d‘un…acteur du changement de sa vie qui agit efficacement !).

Taxons-l'économie-collaborative-il-ne-faudrait-surtout-pas-qu'elle-nous-aide

-** 5) - Oui les mêmes « yeux » que les pouvoirs, les mêmes phrases, les mêmes réactions (nous sommes tous là pour, immobiles, voir se crasher les autres). Mêmes plans business, mêmes décryptages cyniques et inhumains : quitter la tête d’un dirigeant et entrer dans celle d’un faux contestataire. Aucune différence. Les deux sont…identiques. Invivables…au point que nous recevons des avis soulignant à quel point nombre de décentralisés trouvent et ressentent à quel point ces prétendus contestataires sont des photocopies des pouvoirs en place (parfois en pire). Mêmes comportements concrets qui empêchent la démocratie de se…décentraliser en actes. Ce sont des leaders abusifs du faut pas de leader oui mais faut « suivre » leur …divagations « leadeurées ». Puisque la fin de la démonstration c’est les idées sont les leaders. Et il faut décentraliser les idées. Ces imposteurs du no leaders les recentralisent sans cesse… – les idées qui font tant de mal…Ne relaient que les médias vendus et… centralisés. Et, en conséquence, sont comme des leaders qui se planquent derrière « empêchons les leaders », oui sauf eux !- Plus faux jetons que ces faux jetons-les…Autre anticonformisme « si utile » : au Chili les chamanes participent des soins hospitaliers. Pourquoi se priver d’une seule chance, en effet ?.

Au Chili-des-chamans-pratiquent-dans-les-hôpitaux

..

…………………….**********************************************************

Voilà que tout est CLAIR. Aucun motif rationnel n’existe pour tous ces commentaires de plomb. Leurs amertumes trop désagréables. Leurs impuissances toutes affichées – mais qui sont toutes erronées. Oui leurs inadaptations évidentes. Ils ne font jamais ce qu’ils disent qu’il faut… faire ! Rien ! Mais ils disent bien qu’il ne faut rien faire. Plus tortueux et tordus que les mensonges avec lesquels impossible de construire…quoi que ce soit !

La perle a été trouvée d’une organisation sans organisation, de la décentralisation la plus réussie, de les idées sont les leaders, du mouvement N.R.V….depuis tant d’années

 

…et donc ?...les faux contestataires n’ont plus d’excuses, même pas une…

 

....Et nous (libérés de ces imposteurs) pouvons TOUT OSER !

 

https://lesbrindherbes.org/2017/02/06/QIrena-Sendlerowa-une-héroine-du-xxe-siècle-tombée-dans-l'oubli

........cela dépend pour qui !

 

……(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

 

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

le regard (de) mort de qui n’osera plus jamais rien…même pas d’être sincère

le regard (de) mort de qui n’osera plus jamais rien…même pas d’être sincère

Faut juste oser
l’inertie c’est donc la capitalisation  rentière de l’absence de critique qui va s’égarer dans la critique de...l’absence !

l’inertie c’est donc la capitalisation rentière de l’absence de critique qui va s’égarer dans la critique de...l’absence !

Faut juste oser
Faut juste oser
Faut juste oser
Faut juste oser
la légèreté c’est de toujours se sentir sur…la route…

la légèreté c’est de toujours se sentir sur…la route…

Faut juste oser
Faut juste oser

Faut oser…De Simone Weil : « La pression sociale c’est le diable ». Et puis le diable c’est la répétition, la routine, la même chose et... l’inertie…

faut oser foutre au rancard la voiture…individuelle. Qui s’accroche a de plus en plus une triste figure. Comment tu oses cracher ta pollution dans mes narines. De quel droit ? De l’inertie cynique qui se déguise en libertaire. Ne rien faire-no leader serait libertaire. Pas pour nous : pratiquement c’est son reniement qui crache…des ordres ! C’est l’anti-liberté qui recentralise toujours tout…

si nous rêvons le monde c’est pour mieux le changer. Mais en agissant… Idées de changements = changements d’idées……

Il faut qu'on ose (Album "Paradise")

décentraliser c’est oser la confiance maximale (dans le futur, la parole des non parlants, l’évolution collective, les résultats de la fin des dictatures même la libertaire, etc.)…

Commenter cet article

Angelilie 10/02/2017 22:40

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. un enchantement et une découverte. au plaisir