Incertitudes de langage

Publié le par imagiter.over-blog.com

Incertitudes de langage

Si Pan c’est le tout, comment peut-il y avoir des pans du Pan, des pans du tout – soit de lui-même ? Le tout laissé en…pan. Un pan de soi-même qui conserverait, alors, son identité intégrale ? Un pan pantelant ? Comment un seul côté peut-être toute la surface, une partie le tout, un morceau le monceau, un bout toute la superficie, un morceau l’entier gâteau ? Toute l’étendue pourrait se voir représentée par un seul de ses pans ? Incertitudes de langage ?

Pan pan - tirer sur le pan, le panneau, le panonceau. Faire du panel toute la contenance. Du choix très limité toute la décision. Et de la panoplie toutes les armes. De la pantomime tous les mimes. Ou des moutons de Panurge tout ce qui urge. En fait, l’humour peut, à ce point, concrétiser sa récolte…n’empêche que les étymologies disent autres choses. Panoplies c’est toutes les armes et pantomimes tous les mimes – comme le Panthéon, tous les dieux. Panacée tous les remèdes mais pas panachés. Le pancalisme fait de la beauté la valeur suprême. Le grand tout. Et la panspermie ou le panpsychisme ? Le panthéisme ou le pancréas ? Le panégyrique ou, encore, le pancosmique et la panlogique ?

Panspermie la théorie qui fait venir la vie d’ailleurs.

Panpsychisme la théorie de toute matière est vivante.

Le panthéisme (Dieu est tout). « Le panthéisme est un naturalisme de la divinité de la Nature. Le naturalisme, au sens propre, peut être défini comme une doctrine athée qui ne reconnaît d'autres principes que les lois ou forces de la Nature. Le panthéisme s'identifie ainsi, sous ce rapport, à un naturalisme déiste déterministe en cela qu'il est lié au concept de nécessité. Il ne doit pas être confondu avec le panenthéisme nommé « acosmique » par Hegel (tout est en Dieu). » (source Wikipédia).

Le pancréas, le tout est chair ? Du grec pan et kreas chair « parce qu’il y a partout similitude de chair », nous l’enveloppe Ambroise Paré

Le panégyrique n’est pas l’auto-glorification, l’éloge qui ne loge qu’en soi, mais bien dans « l’assemblée de tout le peuple ». La démocratie bien concrète du Tout, selon le grec ageiren, rassembler. Ce qui concrétise le résultat de rassembler : assemblée, surgi de rassembler.

D’ailleurs, la pandémie (au sens de tout le dêmos, peuple) nous fait passer d’une endémie (un état latent) à une épidémie ouverte qui tend à dépasser toutes les frontières et tout englober.

D’où la panade ( être dans une situation difficile) construit sur le préfixe –ade qui exprime aune action collective (l’action du Pana panique qui met tout le monde dans la panade ?).

Ou même Pandore, la maladie du tout qui supprime tout sauf l’espoir de vivre la réversibilité de cet engrenage implacable ?

Le pancosmique, cette philosophique qui explicite que seul le monde existe.

Et l’ontologie panlogique ? Oui de la métaphysique. La Panlogique moderne le dit : il existe un unique tel qu’il englobe…tous les prédicats (s’ils sont non contradictoires). Comme ces prédicats perdent leur sens relatif, en l’absence de second être pour comparer, ils perdent leur sens idiosyncratique au profit d’une seule signification : il existe un unique tel que (vrai). Donc il existe un unique.

……………………….............***********************************

Pan pan – le tout pantomètre est très affirmatif, formel, catégorique même (il avale toutes les catégories). L’esprit humain a besoin de cet infini du tout qui ne rencontre aucune contradiction et ouvre – à la place - toutes les portes, déblaie tous les chemins, construit tous les ponts, unit tous les cœurs. Afin de faire naître l’Humanité, le tout de tous les humains. Évènement qui n’est toujours pas survenu. Alors incertitudes du langage ? Surtout pas…mais incertitudes de nos usages du langage. Il suffit de vivre entièrement le mot afin de le traiter sans inconstances ni ambigüités ! C’est que nous sommes plutôt en postures de pantographe (qui peut dessiner le tout). Oui cet appareil qui reproduit et agrandit, par appareillage articulé autour du crayon, un petit dessin en très augmenté. Avec les mesures, perspectives, amplitudes, proportions scrupuleusement respectées. Le tout petit en bien plus grand, tellement plus vaste !

Incertitudes de langage ? Celles qui permettent d’amoindrir les incertitudes comme avec une pantière, ce filet qui attrape les oiseaux en groupe. Comme « tout le paysage » du panorama paysagé. Et le panoptique, qui enveloppe l’ensemble dans le filet d’un seul et unique regard.

L’intimité avec toutes les facettes d’un mot, son concept et ce que cela implique sa situation particulière avec tous les autres mots (comment chaque mot transforme la langue ?) nous offre des trésors d’humours. Allié à des casse-têtes intrigants: par exemple ? Le pantalon qui se définit à partir des talons. Pan-talon. Peut-il « vouloir » dire sur les talons du Tout (étymologie du grec pantos, tout) ? Ou bien le tout talon, talonné, talonnade ou talaires talus ?... il voudrait le dire mais ne le dira pas…Tout comme pancarte (issu à partir de 1440 de…charte, « pancharta », acte politique qui commençait à se faire connaitre par les écriteaux, oui les pancartes (oui tout pour la charte). Genre ? Réclamer tes réclames. Fermons les réclamations, il n’y aura plus de…réclames !

Des irruptions telles le mot composé de pan, tout, et thêr, animal, tout l’animal dans la panthère ? Mêle…la panoufle de pantoufle = avec l’ancien français panufle pour haillon, le « tout en haillon » – « Il existait plusieurs modèles de sabots. Les plus portés restaient les « couverts », tout en bois, sans fioriture inutile. Le sabot de l’humble. Plus confortables et fort communs également, les « coussins » se complétaient d’une panoufle de cuir. — (Gérard Boutet, La Belle Ouvrage, 2003). » A l’image du morceau de viande qui recouvre les côtes ( les panoufles de l’agneau). Le mystère suspendu demeure dans le rapport entre pantoufles et panoufles : sil y en a un…de pan tout et phellon, liège : le « tout en liège ».

..

………………………*************************************************

Dans toute quête le but c’est le butin. Le butin se butine. Et tout le chemin est, pourtant, nécessaire afin de bien savoir butiner le butin du but. Nous avons accepté, à partir de ce pan pan pantin d’accomplir tout le chemin du parchemin – voici le trésor de la saveur du savoir. Sans limites.

Pan le tout, le tout panique aura laissé ses traces éclatées, disséminées, éparpillées, émiettées et dissipées (des pans de Pan) dans toute la réalité. Partout le tout est un pan. Ce qui rencontre d’autres raccourcis mentaux et sonores. Quels ? Les rouages roués (c’est parce qu’il y a des rouages que les duplicités, les fourberies et les roueries existeraient ? Le tout dupliqué, copié, imité provoque les duplicités ?)…ceci stagnant dans le côté sombre, désespérant et triste de nos vies. Avec la symétrie de ses aspects magnifiques, réconfortants ou joyeux : oui la promotion des promontoires ?

Qui s’est avancé dans les risques des découvertes pionnières, est devenu par la seule inertie sans issue des autres – une forme de promontoire, en avance ( donc signalé comme vouloir se placer, arbitrairement et sans raison, en avant par les assis conformistes qui ne connaissent absolument rien de la vie en mouvement – sinon ils percevraient bien que ce sont eux qui les poussent en avant, afin de se planquer derrière. Et que, à un moment ou un autre, les mots se retournent contre eux/elles !)…oui ces avancés reçoivent la promotion qui revient aux promontoires. Nous avons besoin de celles et ceux qui savent de toutes leurs fibres. Et non de qui fait comme si elle/il savaient !

Et dans le vaste mouvement collectif qui aura transformé le tout en presque rien, en pans pantois, en panne de panneaux – nous retrouvons l’Osiris qui se réunit, qui se reconstitue, qui retrouve sa vraie Constitution (celle qui lie politique à santé… ) et rassemble…Tout. Par le solide du solidaire !

 

…………Le désir devenu si lancinant du tout de l’union et de l’unité !

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>- ??? !!! ??? - <<<<<<<<<

Cas singulier du verbe panader (tout transformer en pain, en pan, en panification, panicule et panage…) ?

 

Indicatif présent : je me panade

il, elle, on se panade Pandas accomplis...

Pan panique...

Pan panique...

………...processussuivre)

……………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Incertitudes de langage
grandeur de la misère de l'homme ?

grandeur de la misère de l'homme ?

Incertitudes de langage
Incertitudes de langage

les catharsis à retrouver....

Sichuan, Chine - 22 septembre 2015 - Le panda Pan Pan fête ses 30 ans ! L’équivalent d’une centaine d’années pour les humains. Un âge qui fait de lui, le panda mâle le plus âgé au monde. Le plus vieux panda connu étant une femelle de 37 ans. En 20 ans, il a engendré un quart des pandas vivants en captivité dans le monde, soit 130 descendants. Selon le Fonds mondial pour la nature, la population de pandas s’élève à 1864 individus dans le monde en 2014. Panda un besoin du tout ?

Publié dans corps des langages

Commenter cet article