L’Histoire confisquée : des excès de nationalismes qui deviennent handicaps ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’Histoire confisquée : des excès de nationalismes qui deviennent handicaps ?

Des excès de nationalismes ? Comment de pures constructions artificielles nous laissent en héritage commun une histoire qui n'a jamais eu lieu dans les faits…Allons-nous continuer à persévérer sur de tels fantasmes lymphatiques ? Ou allons-nous, enfin, embrasser le réel qui a tellement plus d’ardeurs ? Les nationalismes tendant à effacer les traces de l’Histoire réelle, Nous, nous optons pour le tout réel qui inclut tout et n'exclut rien. La matrice des évolutions futures…

Mettons, d’abord, le focus sur l'Europe actuelle ! Au lieu de se passionner pour les peuples, de multiplier les ponts entre eux, de favoriser un voyage ici, un stage là, un échange ailleurs, une contrepartie plus loin, etc. – oui au lieu de se passionner pour cette richesse vraie qui n'est pas d'argent nous régresserions ? L'argent n'est que le double décimètre ou le poids du kilogramme de la richesse – juste sa mesure subalterne pas du tout sa réalité…sa réalité ce sont les ÉCHANGES. Oui le libre échange même – que l'indigne dictature financière interdit partout…oui oui même en Europe. Adam Smith osait que la vraie richesse d'un pays (et afin de la connaître concrètement, "il faut ôter tout l'argent en circulation puisqu'il ne sera jamais la richesse juste sa mesure", et que, le comptant, nous l’additionnerions deux fois, complétait-il !) oui oui la vraie richesse d'un pays ce sont les talents. Y en a–t-il un seul chez les régressifs financiers sans les peuples ? Donc la vraie Europe commence dans son Histoire réelle, non ? Longtemps, la France ne s’est pas différenciée de ce fonds européen ! Longtemps, elle n’a pas été nationaliste du tout !

Revenons à ce V siècle, sur les débris de l'Empire romain, où, en quelques décennies, de très nombreux royaumes animés par ces peuples, comme surgis du néant, que les romains méprisaient si ouvertement avant – ont fait la vraie Europe… "Les Ostrogoths tiennent ce qui est aujourd'hui l'Italie ; les Burgondes campent sur les rives de la Saône ; les Alamans sont à Bâle et Strasbourg ; les Wisigoths, depuis Toulouse, leur capitale, règne sur la moitié de la Gaule et de l'Espagne (p. 41 - François Reynaert - "Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises", l'Histoire de France sans les clichés, novembre 2010)." Notons que les Italiens actuels ne descendraient plus exactement des romains mais des Ostrogoths. Est-ce complètement sûr ? Que les noms disent non à tout !!!

Ensuite, avant l'absolutisme royal (monarchie = règne d'un seul de mon à moi oui mon–archie !), impossible de dire que la fibre nationale ait même commencée de vibrer. Nous le sentons dans les guerres passées, lorsqu'il y a une armée victorieuse et le sentiment qu'elle nous défend, nous protège et que sa victoire nous appartient aussi, ne se trouve que dans les…romans. Non, rien de tout cela avant 1789. Les divers rois, qui se trouvaient plus ou moins noyés dans les marées de leurs vassaux plus puissants qu'eux – en Europe - appartenaient plus ou moins aux mêmes grandes familles élargies. Ils se disputaient les lieux géographiques comme des jouets. Sans s'occuper des peuples. Et sans que ceux-ci se sentent plus sujets d’un plutôt que de l’autre ; non plus de ces jeux de chaises musicales. Un jour Germain, l'autre Franc, et le suivant…comment s'y retrouver…Toutes les armées n'étaient que catastrophes dévastatrices pour les peuples. Toutes les pillaient identiquement. Strictement aucune appartenance de possible. Aucun point ne pouvait les rattacher, ces peuples, à une quelconque idée de nation "concrète"…la construction idéologique, telle que nous la vivons encore pleinement en 2017, ne daterait que du XIX siècle ? Et, surtout, de la trop décrié III ème République pour la France. Avant rien ne ressemblait vraiment à ce que nous nommons, aujourd'hui, un pays national…

Ce qui pleut le plus, dans les comptes-rendus de l’histoire, ce seront donc les anachronismes, les impossibilités factuelles et les fictions reconstruites longtemps après et qui écartent, entièrement, toute réalité des périodes historiques précédentes. Il redevient donc extrêmement passionnant de déterrer tous les trésors du réel de sous ces couches de poussières mensongères !!!

………………………….************************************************

Ainsi – nous avons complètement oublié que l'Europe de 2017 reste toute issue de toutes ces grandes invasions de peuples restés obscurs, de ce maelström de mouvements migratoires permanents des ethnies de l'ombre pendant des siècles autour du cinquième de notre ère. Et de toutes les successions énormes de conséquences même pas pointées. C'est arrivé aussi, par exemple, à la région Bretagne…reprenons-en tout le déroulement…oui, vers le début du 5 ème siècle de cette ère, les légions romaines quittent cette province romanisée, Brittania, cette grande île de l'autre côté de la Manche où vivent les Bretons, c'est-à-dire les Celtes…non, pas les Gaulois. D'où des envahisseurs guerriers germaniques, les Jutes, les Angles et les Saxons, venu du nord de l'Allemagne et du Danemark déferlent, de plus en plus, sur Brittania ( selon l'appellation romaine). La pression des migrations augmente sur les autochtones. Rien de nouveau.

Les Celtes se trouvent, ainsi, acculés vers l'ouest de l'île… "Bientôt, il ne leur reste comme solution que de prendre la mer pour chercher refuge sur cette terre cousine avec laquelle ils échangeaient depuis longtemps : l'Armorique. Vous avez compris le transfert [de migrants]. La grande île devient la terre des Angles – l'Angleterre - quand l'Armorique devient la petite Bretagne – la Bretagne actuelle – et si, contrairement au reste de la Gaule, on n'y a jamais perdu l'usage d'une langue celte (le breton) c'est donc par ce coup de billard aux Anglais qu'on le doit (p. 38 - François Reynaert - "Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises", l'Histoire de France sans les clichés)"…d'ailleurs leur humour a bien subsisté puisque les Celtes globalisent, encore, l'Irlande, l'Ecosse et le Pays de Galles en Grande…Bretagne…[plus la Galicie espagnole)…reste que les bretons comme immigrés (quel peuple ne le fut ?) faisant la chasse à d'autres émigrés cela sonne tellement surréaliste ? Aucun pays ne fut éternellement hier son aujourd'hui …partout c'est une représentation reconstruite qui n'a jamais vraiment eu lieu… le vrai hier historique n'a, très souvent, ainsi, que bien peu à voir avec aujourd'hui ! Et c’est encore pire avec ces populismes de droite, voire d’extrême droite, qui, tous, professent le refus acharné de l’Histoire. Et veulent imposer leurs versions absolument artificielles ! Ce qui, à terme, sera très dommageable pour les pays !

Lorsque ce réel manque terriblement dans toutes les constructions politiques et leurs mensonges de tous bords ? Ce sont les partis politiques actuels. Ce que nous avions décidé d'affronter dans le livre " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir". Que vous pouvez télécharger gratuitement sur le site internet http://www.freethewords.org/, au titre " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ", sur l’onglet 4.

..

………………………………****************************************

 

"Ouvrez les manuels d'histoire de nos voisins et vous verrez. Ailleurs, on ne dit pas "gaulois", souvent on dit celte, mais quelle importance, on a vu que c'était pareil. Les ancêtres des Autrichiens ce sont des celtes bientôt romanisés. Les ancêtres des Espagnols aussi. Et les Anglais – je n'insiste pas, vous connaissez la chanson (p. 27 – François Reynaert – Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, l'Histoire de France sans les clichés).»


Ne pas conserver le sens des mesures prive de toute profondeur de vues, vous escamotent les perspectives et les gradations. Les clairs-obscurs vous échappent sur le tableau d'ensemble. Charlemagne, si peu représentatif de la France par sa germanité a, pourtant, en creux lui, lors du partage tripartite de son Empire, contribué à ce qui va devenir les embryons de ce qui fera les nations d'Europe, la France, l'Autriche, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, etc…alors que lui seul a bifurqué, empruntant son titre prestigieux (le saint empire romain germanique – et non français) d'empereur à Rome. Ce qui n'appartiendra plus du tout à l'histoire de France. Sauf Napoléon lorsqu'il entrouvre son dissonant "Je ne succède pas à Louis XVI, je succède à Charlemagne"…


« Dans nos mentalités françaises, qui ont du mal à raisonner hors de la référence nationale, on n’arrive jamais à le caser (p. 321 – François Reynaert – Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises).» Il s'agit de…Charles Quint dont nul ne sait où trouver sa case mate…Notre entendement se voit (stupeur des stupeurs !) privé, escamoté, frustré d’une très grande partie du réel. Un vrai handicap. Une ablation, une amputation, une perte d'une grande partie de l'acuité visuelle, de la sphère de vigilances, de l'espace d'attentions, etc – le tout s'enfermant dans l'obscur internat national. Au lieu de l'immense lumière de tout l'international qui pourrait tant augmenter l'intelligence trop locale de chaque pays. Enfin unis et associés…Se fourvoyer dans le "sens" de l'histoire (tout pour moi et rien pour les autres!) prépare des lendemains amers…surtout si vous vous autoproclamez '"intelligents" sans efforts…ainsi une "mondialisation" sans les peuples quelle pitrerie ! Quelle sordide vision du monde en plus. Battre un capitaliste dans le piteux miteux, impossible, mon compatriote mondial : c'est bien par des assauts de répulsions que les capitalistes vont sûrement "revenir à leur place", non ? Au lieu de tout faire pour qu'ils échangent entre eux, les peuples, tout reste fait pour qu'ils se séparent, se ferment l'un à l'autre, s'ignorent, se rejettent, s'anathèmisent.


Dans ce cas, l'Histoire (la vraie!) demeure la meilleure thérapie…lorsque les nationalismes CUMULENT TOUS LES HANDICAPS ! Il s’agit d’entrebâiller les libérations !


Ainsi, l'Europe n'a surtout pas été "chrétienne" de toute éternité. Au V ème siècle c'était toujours l'arianisme qui triomphait. Et s'il n'avait pas été convaincu d'hérésie le catholicisme ne se serait, peut- être, pas vraiment fait connaître…donc le protestantisme, etc, donc, etc. …autre angle mort dans la vision des choses droites – sans la Turquie pas de christianisme du tout. Pendant les tous premiers siècles, tous les grands conciles s'y sont tenus : Ephèse, Nicée Chalcédoine se retrouvent dans tous les documents d'époque. De plus, Augustin le berbère et Athanase d'Alexandrie, par exemple, font bien de ce christianisme une religion pleinement orientale. Pas européenne…Aussi, que de malsains intérêts économiques, qui n'osent se montrer au grand jour, empêchent que la Turquie n'entre dans le marché européen – voici qui semble bien peu judicieux si l'on admet qu'une partie actuelle du visage de l'Europe a été façonnée par la …Turquie !!!


Se tromper, ainsi, systématiquement (les nationalismes obtus rendent sourds et aveugles, diminués de partout !), de registres, d'appellations, de répertoires, de formulations, d'inventaires, de concepts, etc. – nous fait perdre tout le cap et nous nous retrouvons à Tombouctou en prétendant nous diriger vers le pôle Nord…ainsi, le trop dérisoire peut carrément arriver. Les plus grands se voient, alors, submergés de ridicules…"Je lis dans une histoire du peuple américain cette justification de la conquête des terres indiennes par les Blancs : tous les peuples, nous explique en substance l'auteur, ont dû conquérir leur territoire au détriment d'autres peuples qui y demeuraient précédemment. Ainsi, note-t-il à titre d'exemple, les peuples germaniques ont-ils conquis l'Europe au temps des Grandes invasions.
Quelle erreur ! Les Goths, les Vandales, les Francs ont autant pillé et brûlé que les colons du Nouveau Monde, mais ils n'ont jamais cherché ensuite à éliminer les peuples dominés et à anéantir leur culture. Ils n'ont eu de cesse que de l'assimiler, ça change tout. Si les Blancs avaient agi envers les Indiens comme les Barbares avec le monde romain, le président des Etats-Unis siégerait aujourd'hui dans un tipi, fumerait le calumet de la paix, prierait le grand manitou et, notons-le par parenthèse, le monde n'en serait pas plus malheureux (p.37 – ibidem). Bien au contraire ! Les vrais Barbares étant ces étasuniens et non les barbares historiques. Quels handicaps lourds que les aveuglements par des nationalismes…inventés de toutes pièces.!

La pire des impasses par le nationalisme, actuellement, n'est-elle pas celle des États –Unis ?

 

………………………Le plus lourdement handicapant ?


Sans un contexte où le concept de « L’Histoire du monde » fait plus scandale que le contenu du livre « La grande histoire du monde – 5 continents, 5000 ans », où il est déliré sur le colonialisme réel et peu glorieux, où des livres comme « Décadence » oublient toute l’Histoire en chemin, où les populismes d’extrême-droite préfèrent l’histrionisme à l’Histoire concrète – il doit rester utile de faire…

 

………………………….. cingler tous ces rappels au réel



 

 

................…(à suivre)

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

lorsque les fictions cachent trop le réel...

lorsque les fictions cachent trop le réel...

naissance de l’Europe ?

naissance de l’Europe ?

invasions et migrations

invasions et migrations

lorsque la France n'était qu'européenne...

lorsque la France n'était qu'européenne...

visages de l'Europe après les barbares...

visages de l'Europe après les barbares...

division de l'empire de Charlemagne le si peu français

division de l'empire de Charlemagne le si peu français

Rappelons que le mot « Gaule » vient des romains occupants. Un peu commle si après 1945 nous conservions toutes les appellations allemandes sur le pays. Le mot « Gaule » n’a pas lieu d’être…

Rappelons que le mot « Gaule » vient des romains occupants. Un peu commle si après 1945 nous conservions toutes les appellations allemandes sur le pays. Le mot « Gaule » n’a pas lieu d’être…

Histoire confisquée : malgré les nombreux sites découverts de la grandeur celte son passé n'est toujours pas celui du pays...

Histoire confisquée : malgré les nombreux sites découverts de la grandeur celte son passé n'est toujours pas celui du pays...

Histoire confisquée....XI ème siècle et toujours pas de nation française…

Histoire confisquée....XI ème siècle et toujours pas de nation française…

arianisme dominant remplacé que par hasard par la Rome papale ?

arianisme dominant remplacé que par hasard par la Rome papale ?

L’Histoire confisquée : des excès de nationalismes qui deviennent handicaps ?
L’Histoire confisquée : des excès de nationalismes qui deviennent handicaps ?
Charlemagne empereur non français, n’a jamais voulu être couronné par le pape. Celui-ci lui a posé la couronne, sans son avis…pendant que Charlemagne priait. N’oublions que l’Histoire aura été très réécrite par la papauté et qu’il reste très difficile de tout passer au crible…

Charlemagne empereur non français, n’a jamais voulu être couronné par le pape. Celui-ci lui a posé la couronne, sans son avis…pendant que Charlemagne priait. N’oublions que l’Histoire aura été très réécrite par la papauté et qu’il reste très difficile de tout passer au crible…

nationalismes : juste un doigt qui accuse et ne s’introspecte jamais ?

nationalismes : juste un doigt qui accuse et ne s’introspecte jamais ?

L’Histoire confisquée : des excès de nationalismes qui deviennent handicaps ?
L’Histoire confisquée : des excès de nationalismes qui deviennent handicaps ?

Ce pourquoi les politiques et les médias d'argent écartent les historiens. CQFD.

Qui devrions-nous écouter , les grands délirants hyper médiatisés ou les véridiques porteurs de l'intelligence du pays ?

Pourquoi cette vidéo ? richesse de l’iconographie – et l’anglais employé n’est pas trop difficile

en aucun cas, la propagande c’est l’Histoire. Aucune référence à ces mensonges ne peut argumenter quoi que ce soit de sérieux !

Le minimum à savoir sur le « vrai » colonialisme.

L’Histoire c’est aussi APPRENDRE. Ici, des élections passées mises à nu par nos aveuglements mêmes. Et ce sans jugements. Comment nous avions gobé tout cela et nous sommes prêt-e-s à gober encore pire ? C’est de notre faute si nous laissons la bêtise, les mensonges laxistes et les manques d’efforts collectifs détruire le futur. Nos modèles actuels sont à foutre à la poubelle. Nous avons besoins d’humains EXIGEANTS. Qui ne nous demande aucun effort personnel ne peut qu’être un escroc.

Par l'auteur de « La grande histoire du monde – 5000 ans; 5 continents»

Livre très anhistorique, ce qui fait perdre toute valeur à nombres d’arguments. Un monde rêvé n’a pas de mécanismes internes.

pour les férus d’Histoire

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article