Où est la Terre sur la Terre ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Où est la Terre sur la Terre ?

Où est la terre sur la Terre ? Seul l’inter-national, ce qu’il y a entre les nations, l’accueille dans la présence de la raison. Autrement, chaque pays l’écrase de sa déraisonnable suprématie. La Terre c’est tout de même terre à terre, avec les pieds sur terre, terrien et terriblement terrestre. Territoire et atterrir témoignent de la sur-présence de la Terre qui semble pourtant effacée de tous les traités internationaux. Nous ne traitons pas de la réalité globale, disent ces traités. Traités pour qui ne seront jamais traité le si tangible comme le très évident ! Comment faire attention à ce qui n’est reconnu nulle part ? Ou quasiment. Tant qu’il n’y a pas de droits universels de la terre ** nos vies restent en grand …péril.

***** « La demande déposée par la Bolivie de mettre la question des Droits de la Terre Mère (Rights of Mother Earth) à l'ordre du jour des Nations Unies a été adoptée le 22 décembre 2009. Elle a été confortée par la Conférence mondiale des peuples contre le changement climatique. Celle-ci axée sur le changement climatique autant que sur les Droits de la Terre-Mère a réuni entre 20 000 et 35 000 participants représentant cent quarante sept nationalités, sept gouvernements ainsi que la représentante de l’ONU. La Déclaration universelle des droits de la Terre-Mère qui en est issue spécifie que « la Terre-Mère est source de vie, de subsistance [qu’elle] nous prodigue tout ce dont nous avons besoin pour bien vivre. [La déclaration recommande] d’éviter que les activités humaines n’entraînent l’extinction d’espèces, la destruction d’écosystèmes ou la perturbation des cycles écologiques ». Elle a vocation à être adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies." (source Wikipédia)

Les droits de la Terre-Mère sont reconnus par deux Constitutions, celles de la Bolivie et de l’Équateur. Plus ? La Nature est bien un sujet de Droit opposable aux destructeurs irresponsables capitalistes : Lorsqu’en 2008, l’Equateur introduit dans sa Constitution la notion juridique de “droits de la nature” (art. 71*), son initiative semble aussi insignifiante à l’échelle du monde, qu’une goutte d’eau à celle d’un océan. Elle a pourtant inspirée une évolution notable des consciences et a ouvert, pour la protection de l’environnement, de nouveaux horizons juridiques. Il nous faut accélérer ces prises de conscience. Ce n’est pas assez, ce ne va pas assez vite…lorsque les prétendus dirigeants ne vivent plus que dans des irréalités et se montrent toujours plus hors sol. Hors vérités. Donc refus de reconnaître les vraies hiérarchies du réel. Telles la Terre est plus vraie que les pays plus artificiels, eux. Le langage englobe plus que tout autre acquis humain. La Raison est un instrument à utiliser avant toute décision. Tout prétendu décideur idéologique (soit sans ratio ni rationnel) ne peut plus décider. L’argent ne sait rien. il faut lui arracher tous les domaines où ses graves incompétences d’enfant fou peuvent nuire (sciences, informations, éducations, cultures, santé, alimentation). Qui ne fait pas tout pour instaurer les biens communs est dangereux pour le futur terrien ! Etc.

Comment faire ?

........………………**************************************************************

L’analogie d’interroger, inter-roge (du latin rogare, demande) entre toutes les demandes en dessine comme le…biomimétisme. Le langage c’est la vie et nous avons tout à apprendre de lui. L’imposture des linguistes séparés c’est fini…ils ont tout desséché et Gilles Deleuze les a bien nommé comme semeurs de catastrophes. Et donc ? Le langage n’a RIEN à voir avec les linguistiques mortellement abstraites et…insonorisées. L’analogie d’interroger, inter-roge, entre toutes les demandes en dessine comme le…biomimétisme.. Le langage réconcilié avec la vie. Comme inter-dit se faufile entre tout ce qui est dit. Inter-rompre, rompre par le milieu…avec la réciprocité de ce qui entre dans entre (entrer ) tout. Parmi le mi, â qui le lieu même se dit milieu. Comment, alors, retrouver les figures scientifiques de la biolangue ? Interludique. Inter-ludique ce jeu quasiment méconnu des génies (repoussés hors de la société par quasiment tout le monde qui obéit donc…aux ordres. Pas génial comme posture de soumis déguisés en n’importe quoi !). Oui ? C’est « parce que » il y a du jeu « entre » les mots que le langage fonctionne. Qui débilise « jeux de mots » n’a donc rien compris.

Comme si nous avions le droit de faire joujou avec les mots, de rester des enfants qui jouent à vie, de nous croire supérieurs et plus matures que le savoir plurimillénaire du langage, défiguré, dernièrement, par le non savoir des imposteurs linguistes). Non il n’y aucun jeu de mots mais du jeu « entre » les mots (inter-roge) et cette liberté généralisée « dans » le langage l’a rendu universel. La vérité des mots existe. Et l’on n’invente que des mensonges sur les langage. (mensonges qui n’ont rien à voir avec lui). Et que nous quittons tous à la vitesse V. Inter-ludique, fin de l’interlude. Sentir er ressentir tous les jeux entre les mots (qui font fonctionner l’immense ensemble) est bien nécessaire mais pas suffisant. Le SENS est bien sensible, sensitif, sensationnel, sensuel et …sensé (et surtout pas signifiant et signifié…avarié et pérempté). Manque la partie (il y en a d’autres, mais pas abordé ici – que le logos de logique)…logos. C’est-à dire ? Le logos est (à la fois) ratio, toutes quantités et quantités unifiées, mesure et « sens « des mesures, proportion et portions de toutes les proportions, le partir de répartir, les réparties judicieuses toutes réparties… judicieusement. Et, en plus, « sens » du jugement, dans le sens sensuel et sensé de jauger de juger, de parvenir à peser (penser c’est peser) chaque argument au milligramme prés. La géométrie est dans la métaphore gigantesque qu’est le langage modèle et source de tous les autres modèles. Voir toutes ces merveilles dans notre livre « Je ne parle plus à qui a raison » où (re)trouver la raison retrouve tous ses droits vivants.

Intermède média (médias volés à leurs fonctions par l’argent fou = genre le média remédia, guérit et répare. Maintenant, ils font l’inverse, la grosse honte !)… inter-mède de inter entre et…médium…Inter-cèder cède limpidement, Interférer se le fait par intérim, le voyage du sens qui se fonctionne toujours plus pluriel. Intérim de…pendant ce temps entre l’entre de inter…oui ? Interposer, se poser entre, intervenir, venir entre, etc.…tout glorifie l’inter, ce qui entre entre tout afin de dénouer tous les nœuds des mensonges. Interview (cela marche aussi dans les autres langues) c’est l’entrevue qui se fit clairement entre vues, des vues qui sont proches à se regarder. Afin d’être …transmises. Les arabes, dans leur grand passé culturel, clarifiaient, à la perfection, qu’un génie n’est jamais solitaire, qu’il fonde la communauté du comment et du comme. Puisque ? « Pour qu’un génie apparaisse il faut au moins être deux » Soit ? Soi et un, deux, mille qui reconnaissent cet ensemble supérieur à ses parties (le génie incapable d’être solitaire et disant donc tout ce que les enfermé-e-s dans l’aliénation (suffit pas d’en parler pour ne plus l’être) ne peuvent ou ne veulent pas dire dans leur individualisme du seulsans communauté du comme et du comment.

..

………………………………….***************************************

Tous les pays – sans la Terre cet entre de l’inter-national salvateur - tendent à être hors sol ? A augmenter l’irréalité ? Dans cette configuration illogique où les parties sont parties avec le tout - nous sommes en plein dans l’antifactuel. Où ils osent dérégulariser, déréguler la Raison. Et nous ne les voyons plus que déraisonner….Où un journal se permet de faire « sa » loi idéologique, lui l’anti-factuel qui rejette nombre de faits et ne respecte pas la hiérarchie du réel. Pour lui, la Terre n’existe pas, il n’y a que le Monde. Il exerce son inJustice hors de la Justice, ce qui ne se fait absolument pas. Se plaçant au-dessus des lois, il se montre contrevenir à nombres de lois, bien en-dessous d’elles. Le Monde a tort et il résume tous les travers des grands délirants qui s’autoproclament élites sans l’être du tout. En effet, toute vraie science admet d’être remise en cause par des arguments plus efficaces que les siens. Le Monde régresse en dogmatique…borné et suborné (qui ne reconnaît pas les faits). Il crée donc des preuves avant les faits, nous assommant de faux arguments comme les oligarchies, les régressives féodalités actuelles sont plus vraies que la Terre, par exemple - le Monde ne peut être une science. Juste une divagation irrationnelle. D’ailleurs prévérité ou post-vérité, toutes ces manœuvres fumeuses disqualifient qui les emploient et les relaient. Comme le disait Georges Braque « La réalité existe. On invente que le mensonge ». Facile de le vérifier ! Essayons donc de « prouver » un mensonge. La vérité a pour verbe vérifier. Le putschiste illégitime le Monde ne vérifie plus jamais. Que les bas intérêts de son groupuscule hors sol. Notre vision est ferme, la leur ne fait que sinuer dans le toujours plus fou. Nous défaisons cette époque où on voudrait nous faire croire que les mensonges sont tous prouvés. La Terre existe. On invente que les pays. Inventer c’est tricher, truquer, maquiller, fausser, abuser, foutre du décodex partout…et croire à ses propres vaticinations hors sol. Inventer peut venter large,

La beauté est-elle plus dans le futur-que-l'obsolète- profitisme ?

Ceci est la hiérarchie du réel que nul ne peut déréguler, dérégulariser. Les gamineries ahuries de la réalité n’existe pas se pulvérisent en trois phrases. Ainsi, en ce jour, il y a des lieux où il fait nuit, d’autre, à côté, où nous serions en hiver, mais à deux pas c’est l’été. Certains disent qu’il pleut, d’autres sont en maillot de bain à 200 mètres. D’autres, encore, sont partis en vacances sans préavis. Oui ? Ah oui ! des fous nommés capitalistes crient que de dépouiller illégalement les autres (fraudes partout comme système politique mais monopoles des fraudes et des spoliations – ce qui quitte, tout de même, tout sérieux !) c’est les…enrichir. Tant qu’à faire. Ah mais c’est qu’il y a pleins de réels, chacun à la carte, on achetait des indulgences, nous pouvons acheter des logiciels de réel…diversifié. Etc. Et autres vénéneuses mégalomanies. Les régressifs financiers croient qu’ils peuvent « acheter le réel ». Et le vendre même. De telles folies se bouffent elles-mêmes, s’implosent, se mettent fin à « leur » monde qui n’est inadmissible que parce qu’ils veulent l’imposer aux autres. Faire passer leur faux factuel pour la vérité universelle. Simple, une fois de plus, de démasquer ce « factuelgate ». La réalité ne ment pas, ne connaît même pas le mensonge, elle est une et unitaire (inclut, n’exclut jamais) sinon personne ne serait dans le même jour, la même heure, la même…Terre, etc. La réalité existe sinon nous n’existerions plus. Et il n’y a que la corruption des sommets qui pourchasse la réalité, la détestant à un point fort exagéré. Leur prétendu factuel c’est version factice, faussetés et compagnies. En effet, ces fausses élites se démasquent réellement très antifactuelles (ce pourquoi un de ses journaux dévoyés veut faire passer ses affirmations corrompues pour « les faits » - Grave prurit des non-dits qui annonce l’effondrement patents des fausses élites qui prennent la place des vraies élites). La réalité démasque les pouvoirs actuels parce ils se montrent tous ILLÉGITIMES ! Dès leur fonctionnement.

Ce pourquoi ils refusent de reconnaître les Droits de la Terre.

Qui-nous-donnes-des-nouvelles-?

Lorsque les "bonnes nouvelles" excluent toutes les vraies...bonnes nouvelles !

L’habitude cache tout à nos regards. Sans les créatifs serions-nous encore dans des âges très obscurs ? Dévoiler, révéler, quelque chose qui a toujours été là – c’est la force des créatifs. Les habitudes enterrent. La créativité fait naitre. Les habitudes mentent, créer c’est leur résister. Pour dire vrai. Les idées sont les leaders et les mêmes qui disaient pas de leaders, mais nous ne ferions rien sans leaders (aucune contradiction « intéressée », évidemment ! ) – se trouvent, là, obligés de se bouger. Les idées bougent dru et sont leaders. Clair ?

Dévoiler quelque chose qui a toujours été là, mais que l’habitude cachait à nos regards. Les récupérateurs sont des faussaires…

……………………….********************************************

L'art-d'exhumer-des-analogies-cachées-c'est-la-Recherche-et-Développement-de-pointe-?.... -euh  ...cela le devrait, en tout cas !

« Ceux-ci s’arrachent les travailleurs dits créatifs, soit les individus ouverts d’esprits, audacieux, curieux, mobiles, extravertis, ou encore stimulés par le changement.

[Après donc avoir persécuté les anticonformistes] « C’est oublier que la créativité n’est pas un don mystérieux réservé à une élite [surtout la fausse qui se croit au pouvoir aujourd’hui]. Elle suppose en effet un processus long et délibéré. Autrement dit, elle est la prérogative de ceux qui maîtrisent l’art d’exhumer des analogies cachées.

Le psychologue allemand Wolfgang Köhler explique à cet égard que les moments les plus heureux de l’histoire des connaissances surviennent lorsque des faits qui n’avaient été jusqu’alors que des données particulières [à cause des ébriétés conformistes] sont soudain mis en rapport avec d’autres faits apparemment éloignés, [ce que disait déjà Isaac Newton au sujet des génies… ] et apparaissent ainsi dans une nouvelle lumière. [Dire que cela fonctionne pareil pour les rapports humains. Et donc ? Sans génies débloqueurs, tout le monde se languit dans la perte des rapports humains. Voilà ce que c’est de n’aider que ses ennemis et de se conduire en faussaires avec ses vrais amis !]

Quand une machine à coudre suscite un éclair de génie : Louis et Auguste Lumière nous donnent un bel exemple de la genèse de l’eurêka!, soit le choc soudain de deux matrices sans relations antérieures. En 1894, les frères Lumière avaient dressé divers plans et construits plusieurs prototypes du cinématographe mais ils butaient sur un problème majeur : l’avancement du film. «Un soir, Louis revient tôt de l’usine Lumière, raconte Anne Vermès dans «Entreprendre comme les frères Lumière». Il est interpellé par des bruits sourds et entre dans la lingerie où une jeune fille donne des coups de pied rageurs dans une machine à coudre.»

Fasciné par le mouvement de la machine – un cadre porte-griffe où l’aiguille avec un mouvement saccadé entre dans le tissu et ressort très vite – Louis Lumière a un éclair de génie. «Regarde, s’exclame-t-il à l’attention de son frère. A la place du tissu, tu mets une pellicule perforée des deux côtés; ça s’arrête, ça repart, ça s’arrête, ça repart, le cylindre est poussé par saccades… aussi vite que tu veux.» Quelques mois plus tard, le cinématographe Lumière était né. D’une cadence de seize images par seconde, il utilisait une bande de celluloïd perforée de 35 mm.

Cet exemple illustre bien la psychologie de l’acte créateur, laquelle contient les aspects suivants, qui sont liés entre eux: le déplacement de l’attention vers un objet non remarqué auparavant (la machine à coudre), sans importance dans l’ancien contexte, mais important dans le nouveau. [donc faire attention…aux attentions. Attentionné et créatif brut, même élégance]

Quand la nature inspire l’innovation (biomimétisme): La nature, parce qu’elle permet de briser les structures de l’organisation mentale afin d’agencer une synthèse nouvelle [la Nature est donc libertaire, anarchiste dans le bon sens du terme – parce qu’il y a, aussi, un mauvais sens à ce terme], est, aussi, depuis toujours une muse inspiratrice pour l’homme. Dans «Slow Business», Pierre-Moniz Barreto rappelle l’exemple de l’ingénieur suisse Georges de Mestral, qui inventa le Velcro en observant de près comment les graines de bardane s’étaient agrippées à ses vêtements et à la fourrure de son chien, mais aussi celui de Gustave Eiffel. «Dans les années 1850, l’anatomiste Hermann Von Meyer étudia le fonctionnement du squelette humain et remarqua que la tête du fémur avait une structure inhabituelle, ce qui permettait au poids du corps d’être pris en charge de façon légèrement décentrée par les os et les jambes

Lorsque Gustave Eiffel démarra la construction de sa célèbre tour en 1887, il imita cette structure osseuse compliquée dans les arcades de sa base. «En utilisant une série d’accolades en fer forgé et goujons, il a réussi à reproduire l’ingéniosité de la nature. Le résultat est remarquable, particulièrement en termes de longévité: cette tour de 324 mètres, qu’il avait été question de démonter au bout de vingt ans, a résisté à tous les vents pendant plus de cent-vingt ans et est devenue une icône intemporelle de Paris.» Enfin, plus récemment, un industriel textile a développé un maillot de bain révolutionnaire qui, en imitant les crêtes présentes sur la peau des requins, réduit la traînée dans l’eau.

La-fluorescence-des-plantes-révélée-par-des-clichés-incroyables

Le premier eurêka!

Mais l’exemple le plus célèbre de la genèse de l’eurêka! reste celui d’Archimède. Lorsque Hiéron, tyran de Syracuse, demanda au célèbre savant de mesurer le poids de sa couronne que l’on disait d’or pur mais qu’il soupçonnait d’être mêlée à de l’argent, celui-ci se trouva confronté à un problème complexe: comment calculer le volume d’un ornement compliqué de figures et de filigrane sans l’endommager. «S’il avait pu fondre la couronne et mesurer l’or liquide à la pinte ou le marteler pour en faire un bon cube, il aurait immédiatement su si elle était d’or pur ou non, analyse Arthur Koestler dans «Le Cri d’Archimède». On peut imaginer les pensées d’Archimède tournant en rond dans le cadre de ses connaissances géométriques, trouvant bouchés tous les chemins menant au but et revenant au point de départ.»

La solution lui apparut cependant limpide, à l’heure du bain. Alors qu’il observait distraitement le spectacle familier du niveau de l’eau montant peu à peu dans le bassin lorsque il y pénétrait, il lui vint à l’esprit que le volume d’eau déplacé était égal au volume des parties immergées de son corps, lequel par conséquent pouvait se mesurer à la pinte. «Tout ceci paraît d’une simplicité enfantine après coup, poursuit Arthur Koestler. Mais dans le cas d’Archimède, il avait beau prendre un bain tous les jours, les expériences et les idées qu’il associait au bain étaient de pure routine : sensations de chaud et de froid, fatigue et repos. Jamais Archimède ni personne n’avait pensé [la routine tue et est l’ennemi frontal de l’Humanité] à relier l’occupation banale qui consiste à prendre un bain chaud à l’exercice intellectuel qui consiste à mesurer les solides.»

En définitive, et comme il ressort clairement des exemples précités, plus qu’un don foudroyant, la créativité est un processus favorisé par une attitude positive vis-à-vis des idées nouvelles et inattendues mais aussi et surtout par le fait de disperser son attention plutôt que de la concentrer sur un problème à résoudre.

L’attention flottante liée à la plus grande concentration, eurêka…

…………………………………….c’est cela l’étoffe du génie !

……………….Vivement qu’on soit, au moins, deux. Deux d’eux ?

 

………(à suivre)

……………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

un sens non sensoriel cela a-t-il encore un…sens. Ne reste qu’à déblayer l’inutile linguistique…

un sens non sensoriel cela a-t-il encore un…sens. Ne reste qu’à déblayer l’inutile linguistique…

Où est la Terre sur la Terre ?
pub et analogies

pub et analogies

la comPréhension y met évidemment la main à la pâte....

la comPréhension y met évidemment la main à la pâte....

que la post-vérité a donc l'air conne

que la post-vérité a donc l'air conne

Dire post-vérité c’est juste dégueuler sa couardise

Dire post-vérité c’est juste dégueuler sa couardise

ce pourquoi tous les pouvoirs actuels sombrent dans le grotesque. La vérité est grande et ne permet pas de voir les obstacles. Ces arriérés qui se croient le pouvoir s’auto-mentent. A part eux personne ne tombera.

ce pourquoi tous les pouvoirs actuels sombrent dans le grotesque. La vérité est grande et ne permet pas de voir les obstacles. Ces arriérés qui se croient le pouvoir s’auto-mentent. A part eux personne ne tombera.

briseurs de chaines = génies en actions...

briseurs de chaines = génies en actions...

logique qui loge tout...

logique qui loge tout...

et l'euphore ?

et l'euphore ?

cela va déjà mieux ?

cela va déjà mieux ?

Où est la Terre sur la Terre ?

L'historique ?....il est tout de même désastreux que ce ne soit pas l’occident qui ait reconnu le premier cette évidence rationnelle : défendre la Terre c’est « nous » défendre. La saccager c’est nous infliger des mutilations si inutiles. Et déraisonnables.

biomimétisme ou le vrai savoir du monde – loin de tous les artifices compassés et psychorigides…

co-Respondances ce qui ouvre le désir de répondre, de co-répondre

ah bas le show business, le show ne doit plus continuer. Son spectacle cache qu’il tue tout à l’échéance. Vive le slow business, avant arrêt total du profitisme…

c’est par créativité joyeuse et non passion triste du profitisme que les frères Lumière innovèrent à fond….

à condition que l’humain suive et ne contrecarre pas…donc pas de posthumanisme avant d’être devenu à 100 % humain - ce qui est loin d'être le cas.

donc avant d’être extraterrestre – il faut devenir à 100 % terrestre. Les prétendus dirigeants, si hors sol, feraient bien de s’en souvenir…

Publié dans corps des langages

Commenter cet article

wireless broadband 22/02/2017 04:28

Thanks for this exciting post. It is well written and has some great content. Do you have any others that I can go to about this subject?