Girl-boycottons : allier le girlcott au boycott ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Girl-boycottons : allier le girlcott au boycott ?

Avec tous ces langages d’origines incontrôlés qui nous privent, à chaque fois, de la bonne moitié de la solution, il est temps de faire masse. Plus de « ou »…« ou » de graves radins, de mesquins esprits, de cœurs en rétraction – choisissons le « et » … « et » qui s’ajoute sans rien nous retrancher. Qui s’affirme sans nier l’humain. Amplifions-nous des autres. Défendons surtout les plus faibles.

1,7-million-denfants-tués-chaque-année-à-cause-de-la-dégradation-de-l'environnement.

Pour cela nous allons voir où en sont les multinationales – et visiter ce qui peut leur être opposé ! A l’aide de vidéos, d’images, de dessins, photos et de textes. Ne négligeons rien – rappelons à chaque humain-e que plus aucun pouvoir ne pourra plus nous rendre inhumain-e-s. Le boycott a la cote le girlcott l’aura tout autant ! Découvrons la force de l’union si l’union fait la force. Girlboycottons tout ce qui doit l'être...

 

………………..*****************************************************

Girl-boycottons ? Et ce n’est qu’un début…un seul exemple (il y en a d’autres) juste afin d’illustrer….http://positivr.fr/levent-acar-i-boycott-tedx-lyon/

Une multinationale bafoue toutes les valeurs auxquelles nous croyons et les autorités laissent faire ? Peu importe : il ne tient qu’à nous de la faire plier. Et le peu plier le sera par les peuples. Pour cela, il existe une arme éthique, pacifique et particulièrement redoutable : le boycott allié au girlcott ! Démonstration avec Levent Acar, co fondateur de la plateforme i-boycott

« Nous vous en parlions dès la genèse du projet : fondé par deux français, le site i-boycott se présente comme une plateforme citoyenne et participative qui redonne du pouvoir et de la voix aux consom’acteurs. Après seulement quelques mois d’activité, il semblerait que les entreprises visées par les premières campagnes soient bien ennuyées par ces boycotts organisés. Elles souhaitent aujourd’hui dialoguer. Bienvenue dans l’ère du « boycott bienveillant ».

«Chaque fois que vous dépensez de l’argent, vous votez pour le type de monde que vous voulez ». C’est en partant de cette citation de l’écrivaine et experte en alimentation durable Anna Lappé que deux jeunes français, Levent et Bulent Acar, ont eu l’idée de créer i-boycott. Conscients que le consommateur est l’acteur clé de nos sociétés de consommations ultra-développées, les deux français ont décidé d’apporter leur coup de pouce à la mise en place d’actions citoyennes visant directement les entreprises génératrices d’externalités négatives. […en gros, ils nous font payer tous leurs frais mais se gardent les plus-values collectives, oui les valeurs ajoutées desquelles nous faisons partie. Ensuite, ils utilisent « notre » argent pour se payer des visages souriants tout en continuant à nous faire…les poches. Ce qui est la preuve que le profit-génération-spontanée-tombée-du ciel n’existe pas. C’est bien un coût, un coût reporté sur d’autres. Pendant que le grand délirant braille « son » profit pour « nos » coûts. Son prétendu profit nous coûte, ce n’est donc pas un profit. Ceci sont les externalités négatives (rejeter, frauduleusement, tous les problèmes sur les autres !). Plus d’impunité sur ces procédés d’avares !

Marre-de-l'impunité-des-multinationales-girlboycottez-les !

Leur but ? Permettre aux consommateurs de faire entendre leur voix et leurs revendications face à des entreprises multinationales que rien, ou presque, n’éclaboussait jusqu’alors — et ce malgré les scandales à répétition relayés dans la presse. Au cœur de la logique d’i-boycott, dont Levent ACAR exprime les grandes lignes lors d’une conférence TEDx qui s’est déroulée à Lyon début 2017, il y a la certitude que chacun peut travailler à l’émergence d’un monde meilleur et plus juste en étant conscients de la portée de ses actes d’achats. [plus d’achats, il n’y aura plus un chat » !].

Les montages fiscaux de Starbucks vous horripilent ? Vous ne voulez plus voir Coca-Cola piller l’or bleu de la planète pour la transformer en poison ? Alors il ne tient plus qu’à vous de prendre part à une campagne déjà existante, ou de lancer la vôtre. Si vous optez pour la deuxième option, il vous restera à décider du nombre de soutiens nécessaires pour passer à la seconde étape, et aller frapper à la porte de la prochaine entreprise dont l’impunité doit cesser.

>>>>>>>>> - Les firmes interpellées : En parlant ainsi de campagnes de « boycott bienveillant », les créateurs du site entendent permettre aux consommateurs de se saisir de thématiques au cœur des différentes crises actuelles. Environnement, droit des travailleurs, droits des femmes, expropriations, droit des animaux, ou encore sécurité alimentaire et finance sont des thèmes qui peuvent faire l’objet d’une campagne et justifient un appel au boycott [et girlcott]. Et la recherche de solutions ne s’arrête pas là : la plateforme permet aussi la mise en avant d’initiatives et d’alternatives positives. Il s’agit alors d’un « buycott ». [Boys don’t buy. Girls bye bye to buy buy !].

À ce jour, une petite dizaine de campagnes ont déjà été lancées, amassant à chaque fois plusieurs milliers de participants. Si le site n’en est qu’à ses débuts, les marques interpellées commencent d’ores et déjà à mesurer les possibles répercussions en termes de réputation, et à réagir en conséquence. » Augmentons les percussions des réPercussions !

……………………**************************************

http://www.thegirlcott.com/

A tout submerger, subvertir de créativités – tout peut changer. Une vague immense de volontés unies peut faire s’effondrer toutes les hypocrisies, toutes les corruptions, tous les pouvoirs non établis, tous les patrimoines illégaux, toutes les fraudes et les inacceptables avarices des trop riches…comme toutes les pratiques inadaptées au monde de demain. Le monde de demain l’emporte sur les « faux droits non acquis (fake rights). En France, les lobbies sont illégaux, anticonstitutionnels – il n’y a que dans les pays anglo-saxons que des lois scélérates leur donne le droit « d’acheter la politique »…oui d’acheter les lois. D’acheter la vie quotidienne et l’intimité de nous tous… Girlcotts ne va plus le permettre.

Les multinationales ont toutes des pieds d’argile – le Droit véridique est contre elles. La République interdit les privilèges et les oligarchies (nommées « les factieux » dans la Constitution) sont clairement nommées comme des ennemis de la République et du peuple souverain.

….Passons donc à l’acte : girl-boycottons ces prétendus dirigeants. Illégitimes.

 

L'entreprise-est-un-bien-commun-au-service-de-tous-les-humains ?

 

….……(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Girl-boycottons : allier le girlcott au boycott ?
Girl-boycottons : allier le girlcott au boycott ?
boy don‘t buy

boy don‘t buy

Girl-boycottons : allier le girlcott au boycott ?
Les girlcotts ont donc la cote – sans le savoir…la girlcottation !

Les girlcotts ont donc la cote – sans le savoir…la girlcottation !

bye bye à buy buy

bye bye à buy buy

un girlboycott qui fonctionne...

un girlboycott qui fonctionne...

« girlcotter » les guerres, les racismes, les injustices, les frontières imméritées, les lobbies illégaux, les trop riches qui immobilisent le fonctionnement complet de la société…

« girlcotter » les guerres, les racismes, les injustices, les frontières imméritées, les lobbies illégaux, les trop riches qui immobilisent le fonctionnement complet de la société…

Girl-boycottons : allier le girlcott au boycott ?
nous sommes toutes et tous des géant(e)s dormant(e)s du girl-boyCott

nous sommes toutes et tous des géant(e)s dormant(e)s du girl-boyCott

Marre de l’impunité des multinationales? Girlboycottez-les ! » – Vidéo TEDx

perversions partout sur le droit – non, les multinationales n’ont pas le droit…rappelons-leur

si elles s’immiscent, si frauduleusement, dans les élections devoirs des citoyens – nous pouvons symétriquement investiguer leurs louches pratiques

là où le girlcotting peut faire des étincelles

nous passons à l’acte – en France le chiffre d’affaires de la grande distribution dépasse le budget de la nation. Et, pourtant, elle s’obstine à ne payer ses amendes dont le montant total est proche de celui de l’évasion fiscale. Les plus riches sont les plus délinquants – les obliger à accepter la justice de leurs paiements comblerait tous les déficits et même au-delà…

Embaucher 10 000 réfugiés pour montrer que Donald Trump a tort ! Une idée qui peut paraître forte et généreuse. Mais en vérité il s'agit plutôt d'un modèle d'affaires que d'un geste philanthrope.

ce n’est évidemment pas assez du tout.

vu tout ce qu’elles font pour dévoyer les réglementations et les lois – les autres doivent respecter leurs règles « parce que » elles ne respectent rien ?

le pire c’est de ne pas payer tout en faisant payer les aitres avec une étonnante mesquinerie – là la désastreuse avarice des multinationales n’a plus de limites.

contre les racketts les girlcotts

une histoire du girlboycott...

Publié dans Croque tes crocos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article