Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?

La beauté de la vie est une gratuité absolue, à arracher les larmes de bonheur. Et puis, ce qui est considéré comme « bonnes affaires » dérivent souvent comme un poison insidieux qui empêchera tout le déploiement tranquille de votre vie. Oui plus les choses sont médiocres, plus elles se paient cher. Ce sont du moins les conclusions d’un constat, dont le décalage avec le ronron ambiant nous a incité à nous en faire relais.

Ainsi, nombre de personnes reçurent la beauté absolue – et ils s’en firent de traînards pleurards, de déloyaux quémandeurs, des mendiants hypocrites, etc. – au lieu de juste installer en soi le dispositif de RÉCEPTION. Celui- là qui permet de revivre la scène sans cesse. Ils se sont mis, à la place, à pirouetter, pivoter, opportunister, tourbillonner, à se tourner la tête, perdant toute sincérité et authenticité en route.

Alors que, nous, c’est fait une bonne fois (nous avons appris à « recevoir » !) – ce pourquoi nous « savons » et vibrons chaque chose que nous disons. Jusqu’à la profondeur suprême.

Et, depuis ces actes insensés, ils/elles ont chassé cette beauté gratuite (à peine un dédaigneux merci ! Comment peut-on se dévaloriser à ce point !). Que leur reste-t-il ? Sinon l’insistance des gestes, des actes et des pensées INADAPTÉES. Ils ont rendu le monde sordide, ils ont tout détérioré (opposé d’améliorer !). Tout s’y montre médiocre (ambitions, conversations, attitudes, projets, cultures, œuvres et société !). Plus rien n’a de vrai goût, guère de qualités qui triomphent. Le champagne de l’esprit est partout éventé. Nous sommes dans l’ère sinistre des chiffres molles…

C’est même pourquoi, dans la désespérée régression capitaliste (système indéfendable si vous restez loyaux et équitables !) – les mots ne SERVENT QU’A TROMPER. Uniquement. Donc l’absurdité de scier la branche sur laquelle nous sommes assis, d’obstruer toutes les issues, de bloquer tous les robinets, de boucher nos oreilles et d’aveugler nos yeux, etc. – se dessine ainsi. Complètement filetée. Nous sommes au milieu des solutions et nous piétinons tout. Nous sommes au centre des trésors et nous nous conduisons comme si tout n’était que misère noire…

Et, surtout – couronnement de la bêtise – nous refusons les modèles de qui vit hors toute mesquinerie, sordidité ou médiocrité…

…………………..Entre nous – qui a la bad attitude ?

..

 

………………………%%%%%%%% -   II    - %%%%%%%%%%%%……..

Comme les politiciens et stars qui persistent dans les médias vendus sont devenus incapables de la moindre sincérité, nous savons que les solutions ne viendront plus que de…n’importe qui. De cet inconnu que nous croisons dans la rue. Oui. De tous ces jamais vus. Oui, de ces méconnus tant négligés. Etc. Bref, d’absolument tout ce qui ne passe jamais à la télé. Le tri est fait : qui est diffamé, unilatéralement, pour donner des infos peu sûres produit, en fait, les meilleures analyses. Qui est dit ne pas « penser bien » pense très droit et très haut. Qui pensent vraiment aux autres sont seuls dignes de diriger, etc. Bref, joue à fond contre eux, ce fait que ces ex-élites qui tombent se donnent, en plus, le droit de nommer tout. Et de poser le fer de leurs marques sur tout être humain. S’ils agissent ainsi, c’est parce qu’ils sont foutus, qu’ils ont tout à perdre, qu’ils gémissent dans les cordes sous les coups des chocs en retour. Nous pas.

Voyons-les si enfermés dans leurs passés à casseroles, avec tout le monde sur le dos. Écoutons-les ne pouvant parler que de toujours moins de choses - chaque fait, devenu explosif pour eux, les piégeant à ne plus rien en dire…Voyons nous formidablement libres. Écoutons-nous parler d’absolument tout, et de manière toujours neuve. Le tout sans limites alors qu’ils s’avouent limités de partout. Tout le futur nous appartient donc – vu qu’ils se montrent toujours plus compressés dans un couloir toujours plus rétréci. Et que nous savons bien – et à fond - que toutes leurs « offres » sont de la fausse monnaie. N’achetons plus jamais rien qui vienne d’eux ! Ils ne sont plus dans aucun cœur.

C’est que leur futur s’avoue toujours plus étroit, resserré, rigoureux, trop petit, trop justic’, trop implacable, trop draconien. Chaque jour, ils ont moins de libertés de manœuvres. Et nous tout l’inverse. Nos danses offrent d’immenses gestes à n’en plus finir. Les opportunités se multiplient, les solutions s’ouvrent comme des fleurs, les mots nous disent tout et même plus. Nous avons retrouvé la vraie valeur des choses et la respectons avec les yeux plus brillants que des diamants.

Nous sommes revenus du bon côté de la vie.

Et eux viennent de passer dans l’ombre insensible, sans odeur, sans goût, sans douceur, sans temps pour savourer, sans tact tactile, sans notes bleues qui nous déroulent nos nerfs jusqu’au fond de l’univers, etc.

Bref, tout ce qui est vivre l’exacte vie…gratuite (ce côté de l’existence qu’il ne fallait surtout pas oublier) …sinon ?

S’inscrit en grand sur vos noirceurs… : …GAME OVER

S’écrit un éclatant « vous vous êtes trompés de logiciel »…

…………qui ne prête pas à équivoque : « leur » monde n’a AUCUNE VALEUR !

 

………(à suivre)

……………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Bestialité du stupide capitalisme ? Détruisant tout ce qui a de la valeur infinie...pour y mettre un prix...mesquin !

Bestialité du stupide capitalisme ? Détruisant tout ce qui a de la valeur infinie...pour y mettre un prix...mesquin !

ils ont donc "tout" perdu...

ils ont donc "tout" perdu...

La valeur c’est ce qui est hors de prix. En général, ce qui s’est fait piégé dans un prix n’a pas de « grande » valeur…voyez la vie ou la nature, elles persistent à rester hors de prix…soit gratuites ! CQFD.

La valeur c’est ce qui est hors de prix. En général, ce qui s’est fait piégé dans un prix n’a pas de « grande » valeur…voyez la vie ou la nature, elles persistent à rester hors de prix…soit gratuites ! CQFD.

retour à la nature qui dit la nature du retour

retour à la nature qui dit la nature du retour

Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?
Les choses qui se paient ne sont que des choses médiocres ?

Ni romantisme ni finesse – l’objet de qualité échappera toujours aux nantis

Un romantisme sans la douleur de vivre - non mais où ils se croient ? Trop de coton ça perd complètement le ton…

En fait, le romantisme aura été le clair réalisme de leur époque- oui oui c’est cela est complètement lunatique qui voir un poète chez l’autre. Qui vous étiquette de poète semble donc plus qu’irréaliste. Le romantisme n’a jamais été un… roman (c’était zécrit dedans !) ! Tiquons donc ! pas les…romantiquons…

la valeur n'a pas de prix...le prix sera toujours une puérile dévaluation...

N’omettons de ne pas omettre aussi que le romantisme était aussi la joie de vivre acharnée, à pleines dents, un éclat de rire qui se poursuivrait lui-même. En fait, à partir du moment où les magasiniers de la tête (penser c’est juste mettre une étiquette mais surtout ne pas …ressentir, rien, olala ne rien ressentir, brrrrrrrrrrrrrrr, c’est quoi cette bestiole-là ?) – c’est que ce soulèvement ne s’est jamais soulevé ! Apparemment, ce n’est pas le cas : romantisme, toutes les étiquettes sont erronées. Un peu qu’ils se sont gourés de route les cocon-formistes, véritables appellation de conformistes que d’y accoler un co-conformistes, oui cocon-formistes ! Dans la berceuse du fait qu’ils/elles ne commencent jamais à viiiiiiiiiiivre…zattendent toujours l’opinion des zautres !

Sûrement pas bien vu – oui la mauvaise graine, le romantique…l’idée d’en faire une image de mode, glamour, propre sur lui, bien léché, bien à table, présentable partout, sortable, etc. parait vraiment démente. Jusqu’à ce que quelque chose démente cette démente incapacité à voir les choses en face !

et surtout les 3 valeurs à ne pas suivre du tout. Mais pas du tout. Assez de la fausse monnaie qui se mêle de l’argent sale…

quelle est la valeur vécue de la vie des esclavagistes ?

par contre - le regard garde et re-garde la valeur de toutes vies...

l'immensité illimitée de la beauté ne peut être que gratuite...et incultes ceux qui ne le savent pas...

L’oubli aussi de la beauté – oui sauf que la beauté n’est visible qu’à qui est habité par une beauté intérieure…parce que la beauté des laids se voir sans délai. Et que rien de pire qu’une enveloppe esthétique avec un cœur pourri à l’intérieur. Tout porte à croire qu’il est impossible de côtoyer le romantisme en …touriste. Vous l’êtes ou non. Et ce n’est ni gloire ou non : juste un choix judicieux ou non…

l'argent ne sera jamais au sommet de la montagne....

Commenter cet article