Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?

Ce qui frappe intensément c’est que, quasiment toutes les recherches n’aboutissent qu’à « comment s’enrichir tout seul ». Donc sans les autres, voire contre eux. Toute autre opinion n’arrive pas à la conscience. Cet univers si étriqué, si rétréci, rencontre, alors, ces jeunes qui n’aiment plus l’ambition matérielle, celle qui échoue dans ces non-vies immatérielles derrière un ordinateur. Ce pourquoi ils abandonnent des tâches qui rapportent plus d’argent, pour des vies pleines de sens et de…sentiments. Et ils sont plus…confiants dans (leur) l’avenir et heureux de leur situation matérielle modeste présente. Ce qui contraste avec les cupides toujours plus tristes et contredit, frontalement, toutes les prétendues analyses de ceux-ci. Lorsque tout repose sur l’objectif de vendre et d’amasser davantage sans jamais penser à la finalité ou aux conséquences de telles gesticulations – c’est comme si on nous volait nos vies, précisent certain-e-s ! Nous montreraient-ils l’exemple, sans s’en rendre compte ? Oui rien de bien « concret » à se conduire en machine…insensée qui fait sans comprendre. Ils choisissent le sens et l’ardeur !

Il est vrai que de beaucoup écouter ouvre à une vie intense. Et à une grande compréhension de la société. Chaque pensée crée des sentiments et plus nous vivons de sentiments et plus nos compréhensions de la vie s’amplifient. Nos expériences de la vie ont bien cette taille et nos conclusions synthétisées sont : la majorité veut, en réalité, d’une vie matériellement plus modeste mais parmi une société très prospère, celle qui enrichit tout le monde des socialités, des solidarités, des partages des cultures, du sens de la fête, etc. Qu’est-ce à dire richesse et prospérité ne sont pas la même chose ? Exactement, la richesse abusivement tyrannique empêche la prospérité collective. La richesse n’est pas la prospérité mais son contraire. Historiquement, lorsque la Bourse est absente du fonctionnement « normal » de la collectivité, la société affiche la véritable prospérité pour tous. Ce qui se dévoilé être tellement mieux que la richesse que pour quelques uns…il suffit de le vérifier sur les liens suivants.

http://www.imagiter.fr/article-gains-collectifs-partout-98355566.html

Lorsque c’est la prospérité de tous qui importe, les projets collectifs pullulent – ce qui maintient la prospérité qui est aussi…un sentiment très fort !

http://www.imagiter.fr/article-lorsque-la-bourse-est-absente-de-la-societe-c-est-la-prosperite-pour-tous-92751526.html

Aussi inorthodoxe que cela puisse paraître – ce sont les périodes où la Bourse est très absente de société qui sont les périodes les plus prospères pour tous. Et celles où elle est très présente, les plus appauvrissantes pour la majorité. Seule une infime minorité en tire son épingle.

Voyons, les U.S.A. – le pouvoir d'achat réel y a baissé de 97 % depuis 1980…Si ce n'est un massif appauvrissement ? Que vous faut-il donc ? Afin d'obtenir la réalité de cet effondrement de la prospérité qui reste le contraire de la richesse, ne pas s'occuper des taux nominaux, mais se préoccuper de ce qu'un dollar (ou un euro) "peut acheter" en 1970 et en 2017…Dans les années 1970, pour un franc français soit un peu plus de 0,15 centimes d'euros, vous pouviez avoir une baguette de pain, un café ou un petit paquet de cigarettes…Incroyable, n'est ce pas ? En 2000, avant le passage à l'euro, vous pouviez, encore, obtenir quelques menus articles pour 1 franc. Soit 0,15 centimes. Le café ou le pain étaient en équivalence, plutôt, vers 0,40 centimes…Désormais c'est, au moins, 4 fois plus pour toute chose…Or c'est cela la vraie prospérité : tout ce que vous pouvez obtenir avec peu d'argent !!! En 2017, pour 0,15 centimes d'euros, vous n'avez plus rien du tout…vous n'avez donc plus un réel "pouvoir" – d'achat !!!.

http://www.imagiter.fr/article-nous-avons-perdu-la-prosperite-77539853.html

Prospérité un vrai MIRACLE collectif donc ? Ce qui nous amène à nous demander '"c'est quoi prospère" ? Prospère se montre, d'abord, par une grande joie, un bonheur de vivre, un bonheur de se montrer joyeux de vivre, en plus (« y’a pas de honte à ça ! »). Ce qui signe, limpidement, que vous voulez PARTAGER cette prospérité. La richesse comptable ne se partage pas. Reste à pourrir dans les caves malsaines de qui ne connaît rien aux affaires. La prospérité s'étale, se célèbre, se fête, se partage, veut faire entrer tout le monde dans son giron. Vous voyez la sacrée différence ? Que nous avons perdu l'essentiel et n'avons, entre nos mains, que la fausse monnaie. Vous ne le croyez pas encore ?

Prospère, du latin "prosperus", favorable, n'est, en tout cas, pas favorable au capitalisme. Puisque c'est d'être heureux, de se pouvoir se féliciter de sa félicité, de vivre dans le bien être et l'être bien du tout "florissant" (vous vous rappelez tout de même de qui portaient les fleurs ?) dont il s'agit. Être prospères c'est donc NE PAS ÊTRE CAPITALISTE (ne pas accumuler sans but au détriment des autres !). Cette fausse richesse qui rend tout le monde si triste, qui étale partout son flagrant échec de vie…c'est le début d'élucidation du "si nous sommes, dans l’abstrait, plus riches nous sommes, concrètement, moins prospères"…un des meilleurs scoops depuis longtemps (et donc dont aucun média dominant ne parlera – où ont-ils donc la tête si lunatique, inapte aux « faits » ?) …

Qui ne s'est jamais fait arnaquer par cette société bidon, qui aurait comme tout faux, qui aurait toujours tout fait mal ? Oui qui a su GARDER LA PROSPÉRITÉ ?

………………....……**********************************************

Visitons l’inverse de cette prospérité, cycle vertueux, pour le cercle pervers si irrationnel et où tout le monde est perdant (les trop riches se desséchant dans leurs aliénations insupportables !). S’enrichir, oui la prétendue richesse c’est toujours sans les autres. Lorsque la prospérité c’est « avec » eux !

http://www.imagiter.fr/article-s-enrichir-sans-les-autres-108607441.html

S’ennrichir sans les autres c'est bien semer, partout, des îles désertes, désertées, en déserts. C'est bien de l'anti-société, un refus barbare de toute civilisation. C'est bien des rapports humains et sociaux armés. Rien de civil- isé que du militarisé ahumain partout. Quelle peut être la différence entre l'apparence extérieure d'un camp militaire et d'une propriété de trop riches. Mêmes murs de 10 mètres de haut, tout barbelés, tout électrifiés, Mêmes barreaux partout partout et mêmes gardes armés. Ce sont comme des camps retranchés ! Retranchés de la vie, de la raison, du bon sens, de l'humanité, de la légitimité et…de la réalité qui se partage ?

S'enrichir sans les autres c'est bien se mettre en guerre contre eux. Unilatéralement. Donc jouer le très mauvais rôle d'agresseur, de terroriste social, de nihiliste ahumain, d'insurgé face au réel, de barricadier de l'égoïsme, d'antisocial démasqué, de mégalomane compulsif ?

Le profit est, dans la globalisation (la réalité entière) d'une mondialisation rationnelle, un coût parmi les autres. Un coût pas un gain. Vouloir faire passer un "profit" comme un triomphe personnel c'est tenter de faire oublier combien votre prétendu profit coûte aux autres. Et il n'est pas un mot d'un malade capitaliste (s'enrichir sans les autres !) qui ne soit symptôme d'une grave déréalisation, d'une dangereuse incapacité à comprendre la réalité globale. Les causes et les effets. Les conséquences de ses mégalomanies. La parcellarisation de sa conscience avec, en verso, l'hyper enflement, le super gonflement, la sur-dilatation, l'over-boursouflure, la distension déréglée du soi ("tout pour moi et rien pour les autres " osait Adam Smith, le prétendu inventeur du capitalisme. Allez donc le lire, vous verrez bien qu'il a toujours été ennemi déterminé de l'aveuglement par l'argent "qui n'est pas la richesse [ pour lui] puisque la vraie richesse d'un pays ce sont ses talents".) Et côté recto ? Insensibilisation maladive à autrui. Les autres n'existent pas pour eux-mêmes tout juste comme ternes serviteurs de ces majestés enflées. Sa solitude mentale est extrême: il n'est même plus seul, mais le seul. Ce qui permet, enfin, de comprendre la cruauté sans limite d'un capitaliste qui n'est pas de perversion mais d'indifférence, de désintéressement, de désaffection, d'apathie humaine, d'amputation de tout sentiment, d'asocialité handicapante, d'incapacité flagrante à compter jusqu'à 2…ce pourquoi il insiste si mal à propos sur "sans état d'âme" (sans pathos = sans sympathie, sym-pathos, oui « avec » pathos) oui sans sympathie (et ils le prouvent tant – « sans pathos » est un aveu qui ne leur veut pas du bien.. Ou même l’aveu du grave délit : "on ne mélange pas les sentiments et les affaires" – c'est justement l'objet central de ses terreurs secrètes…et pourquoi ?

Simple – si on ne mélange pas les sentiments et les affaires c'est parce que les affaires sont sûres de perdre !!! L'épouvante absolue qu'on puisse l'entraîner sur ce terrain explique si bien nombre de ses attitudes détraquées ou de son vocabulaire si approximatif…de bafouilleur égaré.

…………….......%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Il semble bien que nous connaissons à fond le sujet – et la plupart pas vraiment. Ainsi, notre si maigre récolte sur le net prouve à quel point la majorité ne pense pas…aux autres. Ce qui montre comme une perte sèche, comme tourner le dos à la prospérité qui ne peut être que…collective !

« Inversons la perspective, qu’est ce qui fait qu’une personne reconnaît l’autorité d’une autre personne ?

On reconnaît une autorité parce qu’on a la conviction qu’elle vous apporte quelque chose. Le mot autorité vient du latin augere qui veut dire augmenter. Avoir de l’autorité sur les autres implique de leur apporter quelque chose, de les enrichir, un terme à ne pas prendre au sens matériel.

Ce point a d’importantes implications, notamment sur la capacité à être suivi. Un chef qui sait augmenter ses équipes, les développer, sera plus facilement suivi qu’un autre qui va être dans le contrôle tatillon et…austère. Pour exercer son pouvoir, le second devra s’appuyer sur l’obéissance. Le premier n’en a pas besoin, il a l’autorité suffisante. Avoir de l’autorité c’est savoir créer de l’adhésion autour de soi. Or, les entreprises ont besoin d’équipes qui adhèrent. C’est pour cela que la question de l’autorité nous a intéressé. » [[Toujours plus d’humains quittant cette société, s’abstenant, refusant ces délires malades – clair que c’est nous qui possédons cette autorité tranquille, qui ne veut pas faire la guerre, prouver par la force ce qui n’est plus une preuve – mais élargir son aire de paix profonde, chaude comme une prospérité ]].

http://www.usinenouvelle.com/article/le-manager-qui-a-de-l-autorite-c-est-celui-qui-enrichit-les-autres-explique-nicolas-masson.N253308

Lorsque corruptions et perversités étouffent toute vie…sociale – cela donne de tels poisons :

"Pourquoi enrichir les autres lorsque vous pouvez (sic) vous enrichir personnellement?"

Poisons aux quels résistent des formules encore incomplètes telles : Façons dont nous pouvons nous entraider pour enrichir nos expériences le long de notre parcours.

Comment développer son intelligence sociale ? « Être attentif aux autres :

Penser à soi-même c’est une très bonne chose, mais en situation sociale il faut agir avec discernement, et non avec égoïsme. Soyez attentifs aux autres, cherchez à comprendre pourquoi ils agissent de telle ou telle manière avant de vous faire une opinion, ayez de l’empathie.

L’empathie est une qualité incontournable pour développer son intelligence sociale. »

Un peu bref, et manquant tant de substance, de concret, d’apport personnel, bref- de sentiment… « Nous sommes les seuls qui puissions utiliser nos talents.

Ne nous gênons surtout pas, utilisons-les, au mieux, pour servir notre prochain.

Échangeons nos magies, ne gardons rien, jalousement, pour nous [[ le capitalisme régressif n’est qu’une piteuse jalousie ? Ce n’est « que » ça ? Des trop riches qui « envient » le bonheur des pauvres ? Apparemment, il n’y pas d’autre réponse possible… ]]. Offrons librement toute chose.

Enrichir les autres, c'est nous enrichir en même temps...

Les choses qui ne se monnaient pas sont souvent les meilleures. »

Et toujours la rengaine qui revient, quel que soit le discours… dans ce « système » (il y en a d’autres mais empêchés, bloqués) s'enrichir c’est toujours aux dépens des autres. Un échec assourdissant donc et pour qui le subit et pour qui ne tente pas s’en désempêtrer. S’enrichir sans les autres c’est le comble de…l’antisocialité ! Un échec total donc…

Nul ne doit s'enrichir aux dépens des autres. No one ought to enrich himself at the expense of others.

Et, pour cela…http://www.imagiter.fr/article-projets-vraiment-collectifs-92495093.html

http://www.imagiter.fr/article-les-maisons-du-don-partout-comme-portes-qui-ouvrent-la-nouvelle-civilisation-74451200.html

Ainsi un grand esprit délaissé a pu trouver ces indicatifs scientifiques qui prouvent que "si nous sommes plus riches nous sommes moins prospères" – en chiffres, il ne reste plus que de (fausses ?) richesses comptables, mais, dans les corps et les cœurs, beaucoup beaucoup moins de prospérités !

……………………%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

Et donc ? Pourquoi avez- vous tant de mal à envisager des possibilités tellement gigantesques de FAIRE GAGNER DE l'argent au plus grand nombre ?

Ensembles quoi ? Des cœurs trop petits ?

  1. par des procès menés en collectifs sur des imputations, d'abord, individuelles puis toujours plus collectives, ensuite. Les diffamations du système peuvent leur coûter une fortune. Fortune à remettre dans les mains de la prospérité pour tous.
  2. sur ce que tout ce que nous ont appris les crises systémiques financières 2008- 2010 et les moyens de carrément élargir ces gains trop individualistes à des groupes très importants de personnes
  3. la prise en compte de la vraie économie globale (exemple le P.I.B. mondial double, en gros, tous les 15 ans – "nous" n'avons jamais été aussi "riches" qu'en 2017 mais, jamais, non plus, plus "pauvres", tout est détourné par une minorité sans cesse plus rétrécie. C'est de la "centralisation financière très hiérarchisée", qu'afin de leurrer les gogos, ils ont nommé "mondialisation" (une claire tactique anti- monde !!!) ou pouvoir horizontal …alors qu’ils sont tous couchés…Cette centralisation verticale n’a aucune nécessité historique – ce pourquoi elle va disparaitre.
  4. détourner "leurs" techniques et (tous les arts sont "martiaux"!) les inverser contre eux…mais – la stratégie ne se dit pas, à vous de trouver le chemin vers les infos (que d’autres, dont nous, ont diffusées - en vue de partages) afin de participer à l'enrichissement vraiment COLLECTIF !!! Etc.

Le léger flou des intitulés ne s'explique que par la radicale nouveauté du concept : plus nous serons nombreux à entrer en lui, plus il deviendra facile d'expliciter le contenu !!!

Donc, "nous" savons, précisément, comment faire pour enrichir tout le monde. Soit pas s’enrichir tout seul à part, séparé, dans son coin égaré - mais ensembles, unis et unitaires. Pourquoi ces évidences (c’est tous ensembles que nous pouvons le mieux enrichir chacun-e) ne sont pas mieux vécue (surtout dans les sentiments) ? Mais, c’est bien à cause d’une grande partie d'entre nous QUI SAVENT TOUT SANS JAMAIS RIEN EXPÉRIMENTER, le premier coriace barrage ce sont tous ces déshonorés avides de la richesse des autres. Que vous avez fait devenir stars ou que vous avez laissé, si imprudemment, prendre les places qui ne leur sont pas destinées. Dès que nous parlons sérieusement, leurs visages de déchus viennent en intrus. En rien ça ne les concerne. En conséquence, faut dire de telle façon qu'ils soient, infailliblement, contournés. Facile, lorsque la base reste de pourvoir à ce que chacun et chacun soient aussi attentifs aux autres qu'à soi-même. Puisque ce sont les autres qui vont vous faire "arriver" votre part du pactole. Pas vous tout seul.

Le peu développé des explications ne tient qu'à cela. Mais, dès que vous aurez franchi le pas – vous comprendrez très vite et le tout.

Afin "d'amorcer" il suffit de quelques esprits anti-conformistes, décalés et irréductibles. Qui s'y connaissent en droit (les juristes ont "inventé" et "produit" 1789), des inclassables en informatique (toujours pour toujours déborder pas pour s'enfermer dans un cadre), plus des êtres "complets" (possédant les 8 façons d'être intelligent-e, donc, automatiquement, pas "perçu-e" par le scolaire (1 seule des 8 formes de l'être intelligent pour chacun-e décrètent ces avares du cœur !), etc.

Si ça vous dit – l'aventure absolue n'est plus QUE par chez nous, chez vous !!! Soit la vie de tous les jours ce royaume imprenable...

 

………………………***********************************************

>>>>>>>>>>>>>>>>> - SANS OUBLIER - <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

http://www.imagiter.fr/article-pourquoi-l-immense-joie-c-est-pour-les-pauvres-111612428.html

faut visiter pour s’en rendre compte…

http://www.imagiter.fr/article-on-ne-melange-pas-les-sentiments-et-les-affaires-118517895.html

…face aux sentiments les affaires ne peuvent que perdre…

http://www.imagiter.fr/2015/09/la-richesse-et-la-peur-d-y-tomber-progressent.html

le sombre noyau toujours plus répulsif s’affiche

http://www.imagiter.fr/article-toutes-largesses-rendent-le-paysage-plus-large-111704743.html

ce pourquoi le libéralisme n’est qu’une trahison, une toxique auto-trahison : où sont ses libérales libéralités ?

http://www.imagiter.fr/article-les-marches-nous-font-regresser-en-tout-104782070.html

les abondantes preuves nous entourent…

http://www.imagiter.fr/2015/03/desapprendre-le-profit.html

l’illusion du profit étant une maladie de la pensée – en guérir

http://www.imagiter.fr/2015/03/comment-l-etre-ensemble-se-termine-en-avoir-tout-seul.html

depuis presque 40 ans nous sommes dans l’échec…sans sentiments.

http://www.imagiter.fr/2017/03/abolir-le-droit-a-la-fortune-en-plafonnant-le-patrimoine-individuel.html

une des solutions si simples à comprendre

http://www.imagiter.fr/2014/05/59-de-la-dette-publique-proviennent-des-cadeaux-fiscaux-et-des-taux-d-interet-excessifs.html

un des constats que les médias mercenaires REFUSENT d’analyser…trop ennemis des «faits» pour cela

http://www.imagiter.fr/article-abolir-toute-pauvrete-non-cela-ne-coute-pas-cher-du-tout-115508596.html

……………autres faits que fuient ces médias « troubles faits » !

 

 

……………(à suivre)

……..……………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

l’abondance favorable

l’abondance favorable

Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?
Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?
Have constantly enriched each other through

Have constantly enriched each other through

Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?
Solo (être riche tout seul sans les autres) ou orchestre (prospérité pour tous) – lorsqu’un bon solo découle de l’orchestre entier…

Solo (être riche tout seul sans les autres) ou orchestre (prospérité pour tous) – lorsqu’un bon solo découle de l’orchestre entier…

…tous des feuilles pour un même arbre

…tous des feuilles pour un même arbre

Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?
Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?
Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?
Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?
Pourquoi pas la prospérité...ensembles, et non la richesse séparée ?

Comment s'enrichir ? Il ne s'agit pas de gagner de l'argent sans rien faire, mais on peut s'enrichir en utilisant l'argent des autres. Dans cette vidéo vous verrez comment s'enrichir en utilisant l'effet de levier de l'immobilier locatif

Vivre sans l’impasse du prétendu profit ?

Solutions ? Quittons donc ces brouillons très incomplets…il s(agit de tirer toutes les conclusions, ce qu’il ne font pas…

Aucune de ces émotions qui guérissent n’appartiennent à être riche tout seul sans les autres : oui leur voler la prospérité…

la richesse sans les autres...

Commenter cet article