Elle pleut

Publié le par imagiter.over-blog.com

Elle pleut

« Elle » pleut. Et le langage avoue qu’il est très loin d’être fini, accompli, enclos, révolu. Que tant de découvertes restent à venir. Qu’il n’y a nul besoin de nous décourager et de nous auto-dissuader : il va encore tout subvertir. Ce qui échappe à 100 % aux prétendus maîtres de « ce » monde, c’est la vivacité du langage toujours en hyper créativité. Créativités, aussi, dirigées contre eux puisqu’ils trahissent tant le futur commun de l’Humanité. Réussir tout seul c’est ne pas réussir très longtemps. Leur échec collectif n’en paraît que plus immense.

Elle pleut. Un phénomène inattendu ? Quelque chose vient d’arriver, de se passer ? Ce n’est pourtant que la version féminisée du banal « il pleut » à laquelle nul-le ne prêtait plus attention. Tellement usés d’usages. Elle pleut ? Pour un verbe dit « impersonnel » c’est déjà une splendide réussite !

Immédiatement des centaines d’histoires s’embrayent. L’un se gare de peur de la recevoir sur la tête. Une autre tend le bras, paume en l’air, afin de recueillir la fraîcheur des grands changements. Un autre regarde partout, se demandant mais si elle pleut, la pluie de doit pas être toute à fait pareille. Ni tout à fait une autre, etc.

Tout le monde sait que la pluie m’a plu – ce qui dessine un phénomène carrément surnaturel. Où je me multiplie en milliards de gouttelettes ruisselées. Oui ruisselées ; elles doivent être ruisselées avant que d’être ruisselantes. Un peu de bon sens. Qu’il pleuve fleuve. Puisqu’elle aurait plu et pleuvrait encore… Toute femme ne peut qu’apporter des bousculades sur les dépoussiérés. Tenez imaginez le masculin bousculé des bousculades ruisselées. Partout dans le stade (intervalle et cycle) du stadium… pleuvant, cela prend du temps si pleuvante….

Qui voulait démoraliser le peuple toujours plus peuplé (puisque, selon toutes les apparences, seul le peuple reste peuplé, en vastes peuplades que rien ne peut même un peu plier !)…oui qui voulait faire égarer le moral et la morale du peuple en braillant que nous avons fait le tour des mots – n’est vraiment pas « dans » le réel. Pas dedans mais à côté et tellement à côté que ceci ressemble au bas-côté. A côté-là où des abstractions fossilisées veulent prendre la place des volcans jamais si vieux. Pluvieux, vous-mêmes !, les médias d’argent ne sont plus dans le coup, le langage est dans sa pleine jeunesse, nous n’avons encore rien vu. Sa version est subversion toi-même ! L’enthousiasme n’habite que chez les pauvres…Oui oui tous les jours nous découvrons sans présupposés, pris de court ou pris de long, que nous ne sommes qu’à l’orée des merveilles. Où voudriez que l’on se décourageât ? Tant de possibilités vocales n’ont jamais été émises ou calligraphiées. Le monde est neuf et la fin de « leur » monde ne l’affectera absolument pas.

Nous faisons à peine les premiers pas de la découverte (être de tous les pays et de toutes les époques à la fois – avoir toutes les langues en tête – goûter au vrai qui se décline sensible, sensitif, sensationnel, sensuel et ….si sensé (qui a tous les sens est donc sensé – pas un pli donc le…rePli des imposteurs !) – avoir un cœur enfin…universel ! -). Tout n’a pas encore été inventé, très loin de là – suffit d’attendre et de tendre tout tendre une inspiration plus ventée, inventée. C’est le cœur qui « sait », c’est ainsi et ainsi c’est. Les sentiments multiplient, accroissent tous les sens, les mettent en synergies – les émotions font mouvoir le tout. Aidées par le gigantesque métier à tisser des goûts et des couleurs. Celui qui existe pour que nous discutions de tout et encore de tout et de tout. Ceci rejoint son entière plénitude : qui danse dans. Puis dans danse. Et danse dans –

 

…………….verbe et nom qui nom-me dans les bras l’un de l’autre ! .

....…………………………********************************************

Elle pleut comme le retour des émerveillements. Sans émerveillements pas de futur, pas de transformations (si tout est déjà là, établi sur son établi, établi qui refuse infantilement d’œuvrer et de grand œuvrer oui ce déjà-là de la stupidité si enchaînée…il n’y a nulle transformation et la Forme pourrit sur pied, pour rien. Plus de Forme, plus rien qui inForme, sort de l’informe pour informer objectivement et sans tout salir de ses basses cupidités. Les mots ont acquis une force inédite pendant que les roquets des pouvoir se rendaient fous tous seuls dans leurs coins. Oui ? Tout Hubble story nous a toujours découvert un univers de transformations permanentes qui ose se transformer lui-même. Elle pleut et tout recommence.

Tout commence dans une très nouvelle civilisation. La sève du matin rosit la rosée toute blanche. Elle pleut et tout le 3ème millénaire vient de naître. Rien n’était acquis et les nantis ne sont qu’antis eux-mêmes. La roue des évolutions aura tourné malgré eux. Ils ne sont plus dans la course. La pluie est repassée par là.

http://www.imagiter.fr/2016/06/les-animaux-sous-la-pluie.html

…………………………………………….Pluies de pluies ?

Pluies de…

pl…

uie

un brin une brindille

brinqueballent

dans la pluie

un brin un bris

brillent vrillent trillent

dans les plis

un brin dilapide ou dilate

pilate ou pilote

les plis de la pluie

ballerine, ballon, ballet

un brin ou un bruit

se balade au baladin

se balance ou balbutie

se trop penche la balustrade

un brin ou un buis

non jamais ne plie

un brin une pluie où luit

baleine qui servira de baleine

à ton parapluie

toutes les remises en plis

un paradis pleut peu

un bruit de couloir

dilue diluvienne

pliée pluie

pluie pliée

diluvienne diluée

l’avis de la vie

……………….et le tien tu le tiens bien ?

…………………….........*********************************************

Les nouvelles certitudes vont nous rendre tellement plus forts. Qui a raison n’a nul besoin de rabaisser les autres, qui sait s’affirmer en paix ne renie ou ne dénie quiconque. Qui a compris élève tout le monde autour de lui/elle. Qui a besoin de diffamer ou de censurer a perdu dès le départ. Qui achète les médias pour ne faire que mentir (par exemple, se faire passer un(e) autre ) ne dure que le temps d’une vague prise de conscience. N’être que soi dérange infiniment plus que de faire semblant d’être un autre que nous ne sommes pas…

Ce pourquoi toutes les mutations ne surgissent que de celles/ceux qui ne sont qu’eux-mêmes. Mais tout le temps.

……Pas le temps de se déguiser – donc perdre sa guise !

……………………le troisième millénaire c’est…

 

http://www.imagiter.fr/article-la-premiere-lettre-1-2-119170960.html

..........................………C’est de A dont il s’agit…

 

…………………. (à suivre)

…………………………..**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Elle pleut
Elle pleut
Elle pleut
Elle pleut
Elle pleut
Elle pleut
dedans...

dedans...

ou dehors !

ou dehors !

Le plus souvent nous fuyons la pluie pour nous réfugier sous un abri. L’oeuvre Rain room, créée par le collectif rAndom international, propose d’expérimenter la pluie sans en subir ses inconvénients. Elle se compose d’une salle d’environ 100 m² dans laquelle tombe  une pluie intense. L’originalité de cette création est la possibilité de la traverser sans recevoir la moindre goutte. En effet, l’œuvre détecte la présence des visiteurs et arrête la tombée de la pluie au dessus d’eux. La pluie plu plus…

Le plus souvent nous fuyons la pluie pour nous réfugier sous un abri. L’oeuvre Rain room, créée par le collectif rAndom international, propose d’expérimenter la pluie sans en subir ses inconvénients. Elle se compose d’une salle d’environ 100 m² dans laquelle tombe une pluie intense. L’originalité de cette création est la possibilité de la traverser sans recevoir la moindre goutte. En effet, l’œuvre détecte la présence des visiteurs et arrête la tombée de la pluie au dessus d’eux. La pluie plu plus…

les otaries n'aiment pas les intempéries...

les otaries n'aiment pas les intempéries...

écureuil se secouant...

écureuil se secouant...

elle pleut mais elle exagère

elle pleut mais elle exagère

Elle pleut

pas toujours de bon goût mais aborde des sujets trop évités...

voyages en forêts des pluies

un gorille se protège de la pluie en se mettant les mains sur la tête

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article