En quelques minutes créer un potager de permaculture ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

En quelques minutes créer un potager de permaculture ?

Oui, il s’agit de penser mettre de la matière organique qui va, rapidement, FABRIQUER, par elle-même, – inutile de rajouter quoi que ce soi (et surtout pas du produit chimique) – du sol vivant. De la terre fertile qui va s’engraisser paisiblement. Décidément, la permaculture reste un étonnement permanent. Qui y a-t-il de récent qui nous fasse autant d’impact émotionnel et d’impact intellectuel à chaque fois ? Contrairement au non-entendement de l’agriculture intensive, gavée de chimie, et qui vide de vie la terre, l’air et l’eau – nous, nous parlons du bon côté du principe de Pareto***. Non plus 80 % d’efforts pour 20 % de résultats diminuant toujours (épuisements des sols). Mais bien 20 % seulement d’efforts pour 80 % de résultats. Comme le disait le XVIII ème siècle de « l’économie de la Nature », la véritable richesse (celle qui prospère sans appauvrir personne !) c’est bien la terre…fertile.

*** « Le principe de Pareto, aussi appelé loi de Pareto, principe des 80-20 ou encore loi des 80-20, est un phénomène empirique constaté dans certains domaines : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes, etc. On considère souvent que les phénomènes pour lesquels ce principe est vérifié suivent une forme particulière de distribution de Pareto. » (Wikipédia).

……………………..................*******************************************

Et notre 20 % d’efforts ? Juste savoir organiser la meilleure nourriture organique pour les sols :

** 1) mettre des vieux arbres sur le sol. Oui même des vieux papiers et des cartons, tout ce qui vient de l’arbre et de sa pâte à papier …pas très difficile : assembler la manne et la disposer tranquillement.

** 2) par-dessus, pailler. L’effort d’aller juste acheter ou de recevoir la paille la plus simple suffit. Les vieux arbres du dessous vont faire mijoter l’humidité. Et le paillage va imiter la litière des forêts. Bref, sans se fatiguer (juste parce que la permaculture est un miracle qui contre la stupide société de consommation), nous allons donner toutes les motivations aux micros organismes. Comme avec nos enfants, dans leurs lits, nous les couvrons bien pour l’hiver. En été ? Suffit de 10 % d’arrosage (par rapport à l’agriculture têtue de ne pas vouloir comprendre qu’il suffit D’IMITER la nature pour que cela fonctionne : ici, les sols des forêts qui tiennent bien au chaud sa population si vivante.)

** 3 ) - Ne surtout pas COMPACTER les sols, les laisser respirer librement. Nous n’aimerions pas avoir la poitrine compressée en permanence, les sols non plus. Les vieux arbres sous forme de papiers sont juste posés, la paille ensuite…il n’y a rien à enfoncer. Surtout pas les idées folles d’une société non écologique !

*** 4 – Vraiment, rien enfoncer ? Mais, alors, sans rien écraser. Juste, avec la main creuser un peu la paille, avec un couteau percer le carton ou le papier, y glisser le compost, puis y planter la plante (comme le nom l’indique) par-dessus. La vie organique fera le reste. Sans nous. Puisque nous ne lui mettons plus aucun OBSTACLE pour le réaliser, elle le fera tellement mieux qu’à coups de fouets chimiques. L’homme de 20 % se doit de rester infiniment discret. Le moins il intervient, le mieux c’est. Seuls, au départ ses 20 % d’efforts sont bien visibles. Après ? Injustices si justes…80 % de récoltes arrive sans quasiment rien faire.

Juste à penser à la Terre comme à un être vivant

………………………….……………..Et elle nous le rend, alors, bien !

…………………………….......***************************************

Le-potager-instantané-de-Geoff-Lawton

« Des déchets papier, du fumier, du carton, des vieux livres, du compost, du paillage et un bon couteau pour créer les trous où planter vos légumes… voici les outils et ingrédients dont vous allez avoir besoin pour reconstruire cet environnement propice aux cultures et au développement des vers, bactéries et autres champignons qui vont venir enrichir la terre.

« C’est vraiment super facile. Et on va fabriquer 1 centimètre, 2 centimètres, 3, 4, 5 centimètres de terre en un an en même temps que des légumes. Un potager n’est durable que s’il produit plus de terre fertile qu’il n’en utilise pour produire des légumes. »

D’après Geoff Lawton, cette technique permet de générer un terreau fertile pour les plantes plus rapidement que ce qu’elles le consomment en contrôlant l’humidité et en favorisant l’émergence des micro-organismes dans le sol. Dans cette vidéo, Geoff Lawton démontre et explique une méthode très accessible, performante et rapide pour favoriser le développement de la vie dans le sol.

Geoff Lawton est l’un des plus grands spécialistes de la permaculture à ce jour. Depuis 1995, il enseigne, partage, conseille et développe des systèmes partout à travers le monde. Nous vous avions déjà parlé de cet australien qui faisait verdir le désert de Jordanie, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir une vidéo où il explique, en quelques minutes comment développer un potager instantané sans bêchage, avec des besoins en eau limités, qui fabrique lui-même une terre fertile… avec de simples déchets de tous les jours ! » Vidéo à offrir en cadeau à tous ceux que nous aimons, en somme…

……………………...........**************************************************

Réflexion-:-deux-héritages-100-000-euros-ou-un-jardin-forêt

« Perdus vous êtes si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne », disait Rousseau. Le conte, présenté ici, se déroule cependant dans le paradigme du patriarcat, de la propriété et de la successionDonc deux héritages : 100 000 Euros ou un jardin-forêt ? » A choisir…Sûr, que les superficiels esprits bourgeois se précipitent sur les 100 000 €. 100 000 € qui ne peuvent se développer qu’en appauvrissant les autres (et dans leur aliénation, ils appellent cette catastrophe sociale…le profit- ce coût reporté sur autrui…) et pas le vrai trésor du jardin forêt qui nous enrichit sans appauvrir personne. Soit la différence essentielle entre la prospérité pour tous et la richesse que pour…quelques uns ! Richesses que pour quelques uns qui coûte, en plus, une vraie fortune à la société !

Et-si-le-Moyen-Age-avait-ré-inventé-la-nature ?

« Pour qui s’intéresse à la société médiévale, la question écologique peut sembler secondaire au regard du rapport à Dieu, des formes de domination ou de l’organisation politique. Les sciences paléoenvironnementales, l’archéologie moderne et les textes de l’époque suggèrent pourtant que leurs rapports à la nature sont bien l’une des grandes questions que se posent les hommes du Moyen Âge.

Remettant en cause le cliché d’une période de stagnation, livrée aux calamités naturelles, l’auteur montre que ces rapports n’ont cessé d’évoluer. L’évêque mérovingien, le serf d’un domaine carolingien, l’hôte d’un village neuf du XIIe siècle, le théologien du XIIIe siècle, ou le maître de forge du XVe siècle ne partagent ni la même vision ni les mêmes attentes vis-à-vis de la nature.

Après l’an mille cependant, la croissance démographique, l’amélioration des moyens techniques et la redécouverte de la science grecque ont peu à peu fait basculer l’Occident dans un nouveau paradigme. La maîtrise du monde sensible devient un but collectif légitime et réalisable. La nature est alors fortement mise à contribution. Ainsi, si l’ouvrage couvre le millénaire médiéval, le cœur de l’enquête reste le grand développement des XIe, XIIe et XIIIe siècles, moment crucial de l’« invention de la nature », gardienne de la Création et de ses lois, et d’une prise de conscience écologique qui n’en a pas encore le nom. »

Acquis communs que la prétendue Renaissance et l’avidité désordonnée des bourgeois si incultes va mettre en pièce et nous conduire vers cet aujourd’hui qui peut tourner à la catastrophe. Sauf si nous continuons à redevenir…terre à terre. Et tournons le dos au mode de vie bourgeois complètement fourvoyé dans ses nuages déraisonnables !

……………………………...........**********************************

La-biodiversité-par-l'agroforesterie

« On dit que les forêts sont indispensables à la survie de la biodiversité et, donc, de l’espèce humaine. Mais connaît-on la quantité exacte de forêts nécessaire à cette survie ?

Les humains ont en effet besoin de forêts pour survivre, c’est vrai. Mais ce besoin est davantage lié à notre façon de consommer qu’au nombre d’humains qu’il y a sur Terre. On pourrait être 10 000 humains sur terre, si ces 10 000 humains consommaient à outrance et brulaient tout le pétrole, on aurait des problèmes. À l’inverse, on pourrait être 9 milliards (ce sera le cas en 2050) avec une gestion raisonnée de nos forêts actuelles, nous pourrions vivre bien mieux qu’aujourd’hui.

Il faut aussi savoir que les forêts régulent le climat mondial. Quand nous faisons par exemple des percées dans les forêts boréales ou en Amazonie, cela modifie le parcours des grandes masses d’air et ça change le climat de tous les continents ce qui, n’est pas sans conséquences pour nous, les humains. »

Donc ? Mieux vaut infiniment plus la prospérité pour tous que…

…..…..........................……….la richesse racornie pour le très petit nombre !

 

 

….........................…(à suivre)

............…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

le minimum

le minimum

en faisant mieux...

en faisant mieux...

néophytes....

néophytes....

Créer un jardin en permaculture –

Créer un jardin en permaculture –

bois ou papiers (qui viennent du bois), au choix...

bois ou papiers (qui viennent du bois), au choix...

après le paillage...

après le paillage...

Larves saproxylophage du compost - Asso la J.A.R.R.R.E

Larves saproxylophage du compost - Asso la J.A.R.R.R.E

vers de compost

vers de compost

observer avant d'agir...

observer avant d'agir...

de l'auto-production d'engrais liquides...

de l'auto-production d'engrais liquides...

En quelques minutes créer un potager de permaculture ?
En quelques minutes créer un potager de permaculture ?

le naturel compost des gallinacées et le jardin qui vient après leur si méconnue fécondation des sols…

Les possibilités urbaines de la permaculture - ne pas oublier les villes – sinon, elles n’oublieront de nous pourrir la vie !

ne pas oublier, non plus, les vers de compost qui ne sont pas des vers de terre… Geoff Lawton trouve même l’idée (fabriquer une « tour de vers »)…formidable (en français dans le texte)

20 % d'efforts pour 80 % de résultats...

que de chemin parcouru en si peu d’années…

reverdir le désert du frivole défaitisme occidental et de sa perte dramatique du sens des réalités – aussi…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Buy Wine Online 28/07/2017 06:48

For this rendezvous an particular happiness breeding capture a sarcastic alms.