Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?

Ce pourquoi ils commettent bourdes sur bourdes. Encore faut-il les relever. Et en tirer des observations de poids. La bonne posture c’est de les voir tels qu’ils sont – piteux et miteux – qui cela ? Les prétendus « dominants » et, surtout, de n’en…retirer que la sensation qu’ils sont notre fardeau à traîner. Aucune notion de supériorité par rapport à eux, aucun orgueil, non, que le sentiment que nous devons assumer toutes les responsabilités. Ils restent des enfants et des esprits superficiels à vie. A nous de dire, de dire diriger, de dire direct, direct la direction collective qui se dessine ainsi.

Déployons notre gigantesque moisson – lorsqu’ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?

** 1 ) - ** Juste déployer la question POUR QUI et nous apercevons, alors, nombres de fonctionnements institutionnels qui virent à…l’illégalité ? La République c’est simple cela reste …pas de privilèges. Or, les tricheurs au pouvoir n’arrivent plus à masquer le flot de leurs délinquances en ce domaine. Vérifions ! Austérité. Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ! Austérité – pour qui ? Pas pour tout le monde ? Alors cela ne peut être de l’austérité : soit elle est pour absolument tout le monde, une situation collective à résoudre ensemble. Avec des sacrifices également répartis. Et très…temporaires. Soit c’est tout autre chose que l’austérité ! Pas d’austérités si ce n’est que sur le dos des pauvres et des ex-classes moyennes. Et si les riches s’enrichissent si fortement sur le dos de ces sacrifiés unilatéraux à l’austérité, ces trop riches ne sont pas, à l’évidence, « dans » l’austérité. Mais bien à côté. Et ce ne sont pas ces pauvres qui sont dans l’illégalité (de refuser ces austérités si frauduleuses !) mais bien les sacrifices arbitraires et infondés qui leurs sont imposés. Austérité n’est pas le mot adéquat. Non, ils ne savent jamais de quoi ils parlent les prétendus dirigeants. Oui la société est institutionnellement organisée pour… voler les pauvres. Le « Pour qui ? » démasque absolument tout en ce domaine. En effet, si austérité c’est pour dire que des trop riches s’enrichissent trop grassement sur l’austérité des autres…il y a grave délinquance antisociale de leur part…1) - insultes aux lois républicaines, à frauder non seulement l’impôt, l’allègement des charges sans les contreparties, mais à frauder jusqu’aux mots…s’envelopper du mot austérité afin de voler les pauvres non ceci est tellement minable que nul ne va plus le supporter. Paradis fiscaux (l’argent volé aux impôts qui est « caché » parce qu’il n’est pas…légal. Sinon pourquoi le cacher ?). Oui paradis fiscaux. Pour qui ? Pour tous les pauvres ? Non, pas pour ceux qui vivent l’enfer fiscal de devoir surpayer les impôts à la place des trop riches – tels les ex-classes moyennes et les pauvres trop rançonnés. Faisons donc à ces riches, gavés de délinquances …vivre des enfers fiscaux, oui de l’unique fait qu’ils doivent juste…respecter la loi. Et pas plus. Plus d’austérités nulle part (résultats : les riches ne fraudent plus le fisc mais le paient à 100 % ! La minable « austérité » ce n’était que de telles bassesses : faire payer par les pauvres les impôts dus par les riches ? Cela y ressemble fortement !), plus jamais d’austérités…si elles rendent encore plus riches les trop riches : trop éclatante devient l’inadéquation des synonymes….nulles frugalités, sobriétés, modérations ou économies sensées de la part de ces trop enrichis ! Tout au contraire : la disaustérité ou la dé-austérité ?

La-société-institutionnellement-organisée-pour-voler-les-pauvres

 

………………......*******************************************************

*** 2) – ** Ce « pour qui ? » reste une mine d’or de Justice. Il y a aussi les fausses bonnes questions…Genre ? Un scrutin électoral plus JUSTE est-il possible ? D’un cynisme vraiment minable, au tout premier abord. Mais d’un aveu complet au second. Cette question d’hypocrites sournois …admet, en effet, que tout le scrutin actuel n’est…pas juste…puisqu’il pourrait être…plus juste. La justice ne peut être plus juste si elle est vraiment juste. Donc, n’est défendu que le scrutin électoral le plus… injuste possible ! En « démocratie représentative » de jamais respecter aucune représentativité ! Ces manières biaisées d’aborder tous les grandes valeurs collectives démasque, infailliblement, les… simulateurs professionnels. Et étale leurs mensonges au grand jour. Le scrutin électoral est profondément injuste de leur aveu même, et ils font tout pour renforcer son injustice. Sinon comment 16,55 % des votes « exprimés » (par rapport aux inscrits) peut recevoir 75 % des sièges de députés ? Il y a plus qu’une injustice flagrante, une insulte à la raison et au simple bon sens. Ils ne savent plus vraiment ce qu’ils disent ?

*** 3) – ** Parcourez rapidement « leurs » journaux (subventionnés par les impôts que les riches fuient trop abusivement) et vous verrez bien que chaque jour, ils deviennent un peu plus fous. Inadaptés au réel. Quel que soit le thème, ils n’exhibent que des décisions farfelues…Des démarches complètement inadaptées ? La nature c’est notre vie, la même que la nôtre pas du tout un « environnement », un décor lointain et…étranger. Nous sommes constitués de toute la nature pas d’un environnement abstrait, qui n’existerait que sur le papier ! Ils ne savent plus du tout ce qu’ils disent ! Nul « pacte » pour l’environnement, nous ne sommes pas des boys scouts, ni en train de jouer un jeu de piste indien…mais ces pactes sont bien démasqués à ne choisir, frauduleusement, que des gesticulations qui retardent sans cesse les prises de décisions…décisives. Ici…1) – décentralisations complètes de toutes les solutions (et donc fin du centralisme qui nomme « environnement » séparé ce qui est « nature » intime qui nous habite à 100 %) puisque absolument tout le monde doit participer aux solutions. Il n’y a plus d’environnement-décor-nature-morte mais bien une nature vivante que tout un chacun peut protéger…2) - imputer les véridiques coupables des destructions de la nature et les empêcher d’y porter atteinte…et donc (la raison retrouvant la juste parole) le nom change et devient« pacte mondial contre qui détruit la nature et sa biodiversité ». Sinon à quoi sert l’appellation neutralisée, pleines de mauvaises volontés d’un pacte « pour » l’environnement, oui à suspendre où cela donc ? En l’air, pour qu’il ne serve à rien ? Un papelard immobilisé qui ne peut être opposé à personne. Viser qui détruit la nature parait infiniment sensé à côté de ces gesticulations de pitres qui veulent se faire passer pour des…élites. Fausses élites qui ne savent jamais de quoi elles parlent…le « environ environnement » les accuse très puissamment d’approximations pas du tout sérieuses ! Savent-ils, au moins, de quoi ils parlent ?

Un-pacte-mondial-pour-l'environnement-remis-à-Emmanuel-Macron

…………………...........************************************************

*** 4) – Médias verts « indépendants » : De la résistance soumise à l'écologie de façade

Toute la vidéo (voir ci-dessous), et l’article joint en lien, prouvent à quel point ils ne comprennent pas un seul mot de ce qu’ils disent en écologie…..A propos des médias “indépendants/alternatifs/libres”, de l’écologie d’État et de l’insoumission docile

Médias-verts-indépendants-:-De-la-résistance-soumise-à-l'écologie-de-façade

……………………........************************************************

*** 5) – Les nouveaux concepts…A nouvelle époque (dans les seuls apparences – puisque les pratiques frauduleuses des prétendus dirigeants semblent bien perdurer) oui nouveaux concepts et nouvelles représentations ! Que nous avons introduit par le titre percutant « Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent » A première vue, la formulation peut paraître forte - mais elle n’aura reposé que sur des exemples concrets. Et ce n’est qu’un tut nouveau début…Comme cet évaporé « pacte mondial pour l’environnement » qui ne peut servir à rien du tout tant qu’il ne devient pas un « pacte mondial contre qui détruit la nature et sa biodiversité ». « L’environnement environ en gros, vaguement par là » n’existe pas du tout (il faut s’y faire !), la nature vit la même vie que nous et nous ne pouvons nous en croire…séparés. Même une seconde, elle ne nous …environne pas, elle est en nous !

Autres exemples… la soi-disant « obligation » de « l’austérité » mais pas…pour tout le monde. Les riches s’enrichissent fortement de cette austérité des autres (l’augmentant donc si stupidement) et nous ne voyons vraiment pas en quoi le futur des pays a « besoin » de cette austérité si illégitimement non partagée ni répartie. L’austérité pas pour tout le monde devient, ainsi, une grave atteinte à l’intérêt général. Et ressemble plus à une fraude spoliatrice en douce qu’à une décision réellement sérieuse. Tout comme, d’ailleurs, la grave maltraitance actuelle de la « représentativité » - oui qui représentent donc les minorités prétendument élues avec seulement 38,44 % des voix exprimées ? Etc. Ce pourquoi nous avons créé un nouveau concept : « Intérêt collectif contre réPrivé ». Afin de remettre tous les mots à l’endroit. Et de faire retrouver la santé mentale aux raisonnements et aux concepts. En voici l’argumentaire principal !

Conflits d’intérêts ? Oui, nombreux conflits d’intérêts subis par les 28,523 millions d’humains (abstentions et votes blancs) par rapport aux 7,826 millions de votes exprimés, par rapport aux inscrits, pour LREM. En précisant, au plus près, les conflits d’intérêts – ce sera que, seulement, 16,55 % des inscrits obtiennent 75% des députés !

Conflits d’intérêts ? Puisque nous sommes dans une « démocratie représentative » où la représentativité reste complètement centrale…et que toutes ces inversions de chiffres gomment absolument toute représentativité effective. Y a-t-il encore prise en compte respectueuse de la représentativité et qui représentent alors les « représentants » du peuple si le peuple était par trop absent ? S’il n’y a plus du tout de représentativité, y a-t-il, au moins, démocratie ? Ce mot n’est plus, lui-même, représenté nulle part !

Conflits d’intérêts ? L’intérêt général qui, par définition, reste celui du plus grand nombre, « représente » la majorité réelle et non la minorité effective. Et que, par conséquent, cet intérêt collectif ne correspond pas vraiment à ces 16,55 % de votes exprimés par rapport aux inscrits, ni par le fait insistant que pas plus d’un adulte sur 5 a exprimé être d’accord avec le « programme Macron ». Qui ne peut s’imposer, comme si de rien n’était, sans tenir compte de l’intérêt du plus grand nombre. Dit intérêt commun, intérêt collectif ou intérêt général.

..

Conflits d’intérêts ? La réPublique affiche, délibérément (après délibérés), qu’elle demeure et demeurera à 100 % publique la réPublique. La si bien nommée. Il ne peut être fait comme si le mot ne disait pas tout très clairement. Le public obtient toute la publicité naturelle, ce que le privé ne peut : est-il dit « privécité » au lieu de « publicité » ? Absolument pas ! Et donc ? La République ne peut absolument pas être privatisée.

………………Oui elle ne peut devenir une réPrivée.

………………...............Sans nuire trop fortement à l’intérêt général !

 

……(à suivre)

.........…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
es véritables talents se trouvent bien ailleurs

es véritables talents se trouvent bien ailleurs

Les bonnes personnes ne savent pas qu’elles sont bonnes

Les bonnes personnes ne savent pas qu’elles sont bonnes

Les bonnes personnes ne savent pas qu’elles sont bonnes

Les bonnes personnes ne savent pas qu’elles sont bonnes

Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
Comment peut être construite la vérité...

Comment peut être construite la vérité...

Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils disent ?
nouveau départ

nouveau départ

Médias verts « indépendants » : De la résistance soumise à l'écologie de façade

Nous avons entendu pareil ! Plus d’austérités illégales…puisque les trop riches s’enrichissent sur l’austérité des autres…donc l’augmente stupidement !

La seule austérité sensée et rationnelle c’est celle des trop riches, ces sur-assistés qui coûtent une fortune à la société. Pendant que les pauvres, eux, lui rapportent…

il n’y a aucune condition OBJECTIVE qui contraindrait à de l’austérité pas pour tout le monde…

Pire l’austérité c’est une preuve de stupidité : UNE SIMPLE ERREUR DE CALCUL serait à L'ORIGINE DES POLITIQUES D'AUSTÉRITÉ ?

taux d’adhérents et représentativité – DÉSINTOX

Éviter de tomber dans le piège que nous tend l'heuristique de représentativité.

fake news …fausse information…avec 16,55 % des inscrits ce n’est déjà pas du tout une majorité alors absolue, encore moins. Faut être devenu fou pour dire cela. Ou bien désinformateur…puisque, par rapport à la « démocratie représentative », ces 16,55 % ne représentent quasiment personne. Aussi la non fake news devient « Dans le cadre très étroit qui ne respecte plus les critères de représentativités, LREM obtient une majorité mais uniquement dans ce cadre illégitime ». Ceci sonne comme une vrai information. Qui rend cette « représentation » non représentative, et donc ne respectant pas l’état de Droit. Et allant contre l’intérêt général bien mieux « représenté « par les 28,523 millions d’humains s’exprimant autrement (abstentions et votes blancs) par rapport aux… 7,826 millions de votes exprimés, par rapport aux inscrits, pour LREM…soit 4 fois moins !

appropriations illégitimes des mots…ce qui permet de comprendre que ces entreprises minoritaires ne comprennent absolument pas l’intérêt général (qui doit prédominer et pas le leur !)…

Ils croient toujours nous devancer mais le concept d’intérêt collectif ne peut que leur être défavorable…"Le cercle de l'entreprise et de l'intérêt général" , une émission déloyale qui croit saboter les concepts…en effet la réPrivée est déjà un cumul de graves Conflits d’intérêts!

Conflits d'intérêts au sein de la Commission européenne : nous avons besoin d'une réponse forte ! Avec demande de justice sur les nombreux actes transgressifs

Nouveaux vaccins obligatoires : conflit d'intérêts ou nécessité ?

La formulation « Pour mettre (enfin) la finance au service de l’intérêt général » implique que, par habitude, la finance ne respecte jamais l’intérêt général. Et donc, par elle-même, elle est un chronique conflit d’intérêt. Seule solution ? Collectiviser l’argent de tous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article