Pourquoi insistons-nous encore pour être manipulés ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Pourquoi insistons-nous encore pour être manipulés ?

Alors qu’il suffit juste de le décider pour stopper toute entrée de propagande en nous ? Oui, tout système, surtout lorsqu’il se déguise bien trop comme l’aberration libérale qui ne pratique que la liberté abusive pour ses membres et la restriction massive de libertés pour les autres,- oui tout système avoue trop vite que « ses choix » sont vraiment trop restreints dans un moule si préétabli. Ce qui semble exactement le contraire de la définition de la liberté. Oui, de tels systèmes ne peuvent commettre que des erreurs. L’idéal reste de ne pas errer dans ces erreurs…de ne pas insister pour être encore plus manipulé-e-s. De ne pas relayer, appuyer, amplifier le système, en fait. Les collabos ne savent même pas qu’ils collaborent. Leur très grave erreur ? D’avoir fait semblant dans la présentation d’eux-mêmes et, en conséquence, de n’avoir pas compris qu’il suffit de QUITTER le système pour vivre pleinement. Ce n’est qu’une bulle (un système mental) et pas l’universalité, ce piteux et miteux pouvoir. Hors de lui, nous le voyons paisiblement tel qu’il est… profané, flétri et…ridicule ! La bonne syntaxe était bien : être et rester HORS du système et pas…antisystème (autre façon perverse et peu ragoutante d’être prosystème)…

Pourquoi insistons-nous tant pour être manipulés ? Et pourtant nous persistons. Comment ? En acceptant sans sourciller des comportements illogiques et bien irrationnels. En relayant les paroles qui accompagnent ces « décomportements » mêmes. Telles ? Le « comment vous appelez-vous ? » Ce qui est hallucinant d’inexactitudes. Face à cette déviance, nous avons pris l’habitude de répondre ceci « Je ne m’appelle pas. Je ne vais tout de même pas m’appeler moi-même. Je me connais déjà et je m’ai sans cesse sous la main, je ne vais donc pas m’auto-appeler. Non, je ne m’appelle pas du tout. Voyez ça avec les autres. Ce sont eux qui… m’appellent .Voyez comment ils m’appellent, eux. Je ne peux pas vous renseigner là-dessus ! ». Ceci est une attitude saine et conforme à la vraie raison. Qui est très raisonnable, pleine de sagesse et de sérieux. Donc recommandable. Or, d’aucuns vont piailler en se trompant encore, lourdement, de mots …vous seriez anticonformistes. Alors que ce sont eux qui ne se conforment pas du tout ni à la raison, ni aux règles logiques. Ni à la possibilité de se tromper et de se corriger alors. Non, l’ordre désordonné qu’ils incarnent ne peut se tromper. Quoi qu’il fasse et dise il faudrait plier. Non mais des fois, vous vous êtes regardés à balancer sans cesse des absurdités ? Pas question de plier ni de peu plier ! Un seul peut avoir raison et tous torts. Ceci est le secret de l’individualité singulière, si défigurée en « individualisme » cupide et stupide par le scandaleux libéralisme. Pourquoi trimballe-t-il le loufoque « comment « tu » « t’ » appelles ? » ? Pour faire de tout selfie un selfish. Oui pour enfermer le Je grand comme l’univers dans une bulle fermée et…fanatique de son enfermement. Pire ? Pour renverser toutes les responsabilités sociales et collectives sur l’individualisme rendu solitaire (donc pas solidaire). La faille ? D’accepter des verbiages illogiques ; le comment « t »’appelles-tu, qui dénoncent, pourtant, ce système pour irrespects envers l’humain, tentatives de le rendre 100 % égoïste (donc inhumain), irresponsable, inconscient et…manipulateur corrompu et illégal des autres, etc. Et – au lieu de dénoncer ce système insensé – cet aveuglement par l’égoïsme le relaie si exagérément…le prolonge (l’hydre qui repousse sans cesse si elle n’est pas touchée en plein centre). Et donc ? Le perpétue tout ce qui est fou comme les laxismes envers l’expression comment tu « t’ » appelles ? » - alors que c’est une opportunité si réjouissante de faire exploser la…déraison globale de ce système de corruption absolue, le dit libéralisme – Ceci ne peut s’excuser : qui prolonge le capitalisme rompt tout (en fait), oui ouï par ce qui co-Rompt !.

Quels-libres-arbitres-face-à-la-pression-sociale ?

……………………..............**********************************************

Le libre arbitre c’est de refuser en quoi que ce soit d’y participer. A chaque fois qu’un seul humain se met hors de lui, hors de sa minuscule orbe, le système perd plus que nous pouvons l’imaginer. Pour nous, nous y voyons un flagrant délit de la pression collective, l’intrusion abusive des autres dans la liberté (garante, pourtant, du prétendu marché). Voilà, ils se trompent lourdement sur le comment « t’ » appelles-tu ? », marque de la déresponsabilisation de la pression sociale. Après avoir abusé de son nombre, celle-ci se corrompt encore d’accuser à fond qui vient de subir ses assauts, et ne peut surtout pas être accusé de les avoir provoqués. Et donc ? Ensuite, ils vous imposent leur erreur, vous devez entrer dedans, faire comme si c’était normal…vous soumettre et vous démettre. Vous démettre de vos esprits sains et de vos idées claires (à noter que tout raisonnement neuf expliqué par un style novateur sera classé, par ces conformistes déviants, dans le « ne s’exprime pas clairement »…plutôt calomniateur !) - ce qui n’est pas très loyal non plus. Oui la pression sociale tente de distordre les pensées saines et d’imposer des règles plus que farfelues. Elle n’y parviendra jamais !

Le fait (qu’éviteront tous les médias fous dits dominants) c’est que vous pouvez résister, que nous pouvons résister et nous venons de le faire « au désordre » libéral qui ose se prétendre ordre. Dépouiller les pauvres afin d’enrichir illégalement les riches, c’est plus que désordre ceci. Mais d’accepter ces spoliations comme « naturelles » - alors que c’est cruellement artificiel, artificieux et non conforme au bon sens, par exemple – non, cela ne doit pas se faire. Être un conformiste est donc bien un délit. Incapable de pratiquer le bon sens. C’est dans les actes basiques de la vie quotidienne que la grande résistance peut se passer ! Celle qui commence par ne pas accepter

La valorisation assez exotique du « il est le seul qui ose balancer les choses » serait donc un nid à nigauds ? La traduction exacte est « qui fait semblant » (de balancer) comme dans la vidéo qui va être décrite ci-dessous. Nous n’admirons pas du tout. C’est une resucée des cours cathédraux sans aucune innovation conceptuelle. Oui ne présentant qu’un seul versant du réel : celui de l’exagération de l’éloge (déguisé) des pouvoirs qui vacillent lourd. Sans ne rien présenter EN FACE. Qu’une inertie et une impuissance qui n’ont, évidemment pas le droit à une ligne. Et s’il balance (faux- il dissuade lourd seulement et très cyniquement) c’est uniquement les esprits critiques. Raté. Les vrais en sortent renforcés. Les autres ? Démasqués de si absurdes conformismes bêlants…

……………………….....................***************************************

Jacques Attali : porte-parole du marché, parrain de Macron, nous parle. Que dit-il ? Que les politiques sont impuissants…et que ne dit-il pas ? Que NOUS pouvons agir en force par nos COMPORTEMENTS. Afin de les remplacer haut la main et de faire ce que ces politiques ne font plus (simple bon sens)…Ses hypothèses qui semblent tout de même farfelues (puisque de les énoncer c’est y…renoncer)…? Que le marché serait partout...Faux, il n’est absolument pas dans nos têtes et encore moins dans nos cœurs. Et ces territoires sont tellement plus immenses que les apparences. Même le boycott serait vain ? La preuve que cet acte de défaitisme, qui disqualifie qui l’emploie, est faux lui aussi. Leurs peurs (si grandissantes) c’est que nous fassions glisser « toutes » leurs paroles hors des conversations et des échanges humains – et que disions les nôtres à la place. Et donc ? Pour nous, c’est une preuve significative qu’ils sont bien prés de « leur » fin…Sinon ? Les partenariats public-privé (PPP) se chargent de nourrir le marché avec l’argent du contribuable – seule parole sensée de son charabia pour les bœufs à chars. Qui est un aveu clair et net que le marché vole l’argent public. Ce qui peut lui faire perdre tous les procès…Oui, plus rapide que des procès, il suffit de recollectiviser l’ensemble des privatisations, d’exclure les lobbies de toute discussion publique (moralisation de la vie …publique – en barrant l’accès à « ce » privé…corrupteur. Le fait que le privé amène la corruption, les corruptions, comme il le décrit dans ses discours devient une publicité OFFENSIVE contre ce soi disant pouvoir du marché. Pour nous il n’y pas de pouvoir du marché. Que des agitations frénétiques et désordonnées qui perdent partout du terrain). Prouvez-nous donc l’inverse…

Propagande : sortez-le-pop-corn ! S'ils nous manipulent-c'est-qu'ils-ont-déjà-perdu...

….Comme ici par exemple…

…………………………….................**************************************

https://www.jamendo.com/album/47578/music-in-equality

Je suis venu te dire bonjour - Je suis venu te dire bonjour

Es-tu libéré de tes chaînes ?

Je suis venu te dire bonjour

Je suis juste venu te dire bonjour

Comment ça va ? Comment ça va ? Comment ça va ?

Je suis venu te dire bonjour

Bonjour bon bon bon jour bonjour

Jourbon. Seule problématique : comment échapper à la pression des autres ? Ces autres qui croient savoir et que vous découvrez sachant si peu…relayant, sans esprit critique, les fausses informations (sans analyses ni synthèses qui les démasquent pour ce qu’elles sont). Donc ? Donc relayant le poison conformiste…et tentant de vous forcer à devenir comme eux…des conformistes qui ne savent pas l’être ? Oui c’est très possible de leur échapper. Cela fait mal au cœur uniquement. Et votre tête emplie d’amour compensera, ne craignez donc pas la transition. Par exemple, traverser le consumérisme – c’est ce qu’il y a de plus facile (donc les conformismes adorent mais en y enlevant tout ce qu’il y a « d’actif » et d’activé !)

« Comment échapper aujourd’hui, par exemple, à la pression consumériste ou à l’influence des divers stéréotypes de l’homme ou de la femme qui ont « réussi » ? Comment ne pas se laisser « contaminer » par la mise au pinacle incessante de l’ego-narcissique, du succès médiatique ou de l’argent ? C’est bien l’indépendance d’esprit, la liberté de penser et de vivre en adéquation avec ses désirs – et non ceux imposés par la société – qui est aujourd’hui malmenée. [[et alors – ces actes puérils prouvent juste que l’indépendance d’esprit a plus de VALEUR que tout l’argent du monde…sinon, pourquoi tant l’attaquer ? Non mais du…pouvoir…cela ? De qui se moque-t-on ?]].

Cette problématique est exacerbée chez les adolescents [[même dès l’âge de 9 ans où le cerceau devient…influençable !]], âge où le besoin d’appartenance à la tribu est prépondérant, et qui sont donc particulièrement sensibles aux influences du groupe. Nombre d’entre eux se soumettent ainsi aux normes de leur entourage pour échapper à l’exclusion, voire dans certaines circonstances dramatiques à la persécution. [[ l’exclusion peut , parfois, sembler paradisiaque par rapport à l’inclusion si corrompue et blasphémée…]].

Mais les adultes ne sont pas plus immunisés vis-à-vis [[faux – uniquement s’ils sont…complices et collabos de leurs propres dévalorisations !]] de l’assujettissement par le groupe car le besoin d’appartenance et de liens à la communauté des hommes, identifié par Abraham Maslow, reste à tout âge l’un des besoins fondamentaux de l’être humain.

Quels-libres-arbitres-face-à-la-pression-sociale

La question de l’autonomie de l’individu vis-à-vis de l’autorité et des pressions de la société n’est certes pas nouvelle, comme le témoigne la pièce antique de Sophocle où l’héroïne, Antigone, est confrontée à un choix existentiel entre l’obéissance au roi Créon, incarnant les lois de la cité, et la voie de sa conscience. L’enjeu soulevé est à chaque fois celle de l’existence – voire de la survie – du sujet au sein du groupe (familial, professionnel, social). Cela sous-entend une pensée et une conscience personnelle : l’individu a la capacité de juger et de choisir par lui-même et n’est pas consigné dans des schémas de reproduction. [[..donc à chaque fois que nous est présentée une situation…sans issue – les issues pullulent sous nos yeux. C’est le système qui est sourd et aveugle, lourdingue et égaré…pas nous !]].

(…) Quel lien avec notre propos ? Dans sa forme pathologique, le narcissisme est une forme de soumission, à laquelle l’omniprésence de l’image et de la représentation dans notre environnement proche donne un terreau propice. [[…solutions ? devenez imagiter, agiter les images c’est s’en…libérer et les utiliser pour la…libération des autres…]]. L’individu est assujetti à une recherche vaine de valorisation aux yeux des autres. Il cherche à tout prix à créer et entretenir une image factice de lui-même [[2 fois baisé donc]], souvent très déconnectée de sa véritable identité, au point d’en perdre toute conscience personnelle. C’est la partie perverse, entendue au sens où l’individu n’éprouve pas de culpabilité dans l’expression de son agressivité, ce qui peut l’amener à nuire, persécuter ou détruire autrui pour parvenir à ses fins. Il y a en ce sens une absence de pensée véritable dans cette pathologie. La conscience de l’autre est amputée ou tout au moins provisoirement occultée. L’individu est désincarné, coupé de ses ressentis humains fondamentaux. Il « est agi » plutôt qu’il n’agit lui-même.

(…) Un siècle a passé et la théorie freudienne est tout autant décriée, parfois bafouée, aujourd’hui. Pour quelles raisons ? D’une part parce que la psychanalyse n’est pas bien comprise. Les nombreux clichés et autres images d’Épinal largement véhiculés par le cinéma y contribuent car ils ne donnent en effet de la théorie freudienne et de sa pratique qu’un aperçu assez éloigné de la réalité.

D’autre part, elle sort du schéma habituel de la consommation. On ne franchit pas le seuil du cabinet pour s’approprier quelque chose mais bien plutôt pour reconquérir l’être, qui ne s’achète pas. La psychanalyse sort donc du cadre imposé aujourd’hui, de la petite boîte du consumérisme dans laquelle le monde « moderne » voudrait tout vouloir caser. Enfin et surtout, parce qu’elle permet l’émergence éclatante du sujet dans une société de plus en plus « normalisante » et écrasante pour l’individu. En un mot, la psychanalyse gêne parce qu’elle s’oppose à la pensée unique, à l’uniformisation, parce qu’elle consacre l’être et non l’avoir. » [[ ou l’art de toujours se tromper de cible qui égare qui ose employer des…déloyautés (déloyauté – ce qui fait perdre le sens de la loi (loy), elle loyale par définition]]…

…………………………*.......************************************************

La-pression-sociale-commence-à-9-ans

oui à 9 ans, peut commencer l'inexcusable manipulation des esprits (cette déchéance, donc échec, uniquement "que" pour qui l'emploie!)...9 ans…soyons leurs modèles disponibles au cas où ils auraient besoin de vrais adultes. Probes probants sincères désintéressés authentiques ardents et intraitables (ils sentiront combien il reste absolument impossible de transformer l’humain en marchandise…surtout si cet humain se comporte comme si ce concept ne pouvait pas exister. Bingo : tu laisses entrer le concept en toi, tu te le greffes. Et ? Et tu as fait ta part de collabo…plus facile, alors (grâce à ton acte si inconscient – laisser entrer « leur » propagande en toi) de continuer le sale boulot.

Par contre…Toc toc…(…)…re toc toc, nulle réponse, nul ne répond à ces tentations, injonctions loufoques, essais de vous culpabiliser…plouf, patatrac , boumbadaboum…la marchandisation ne peut plus se…concrétiser. Tu n’as pas fait ta part de collabo. Et le système est stoppé…net. Sans nos vies intérieures ils sont donc…foutus !

Et, après cela, tu vas encore radoter, contre toute évidence,

……………

……………………… que les anticonformistes ne sauvent pas le monde ?

 

 

...................……(à suivre)

.............………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

tais-toi et fais comme nous…sauf qu’ils ne...se taisent jamais pour harceler illégitimement les autres humains…

tais-toi et fais comme nous…sauf qu’ils ne...se taisent jamais pour harceler illégitimement les autres humains…

Pourquoi insistons-nous encore pour être manipulés ?
pourquoi cette conjugaison est imprononçable ? Pas à cause du son mais du sens. Chaque ligne est en circuit fermé : sauf nous vous ils, et avec un contexte précis (l’un l’autre, par exemple). Voir le texte joint pour élucidations…

pourquoi cette conjugaison est imprononçable ? Pas à cause du son mais du sens. Chaque ligne est en circuit fermé : sauf nous vous ils, et avec un contexte précis (l’un l’autre, par exemple). Voir le texte joint pour élucidations…

Salut luça ? Plus ils en parlent d'aliénations et plus ils sont aliénés ?

Salut luça ? Plus ils en parlent d'aliénations et plus ils sont aliénés ?

Pourquoi insistons-nous encore pour être manipulés ?
pressions sociales en fait très… antisociales.

pressions sociales en fait très… antisociales.

ce qui ressemble fortement à un suicide social…avec « non assistance à personne en danger » de la part de la pression sociale

ce qui ressemble fortement à un suicide social…avec « non assistance à personne en danger » de la part de la pression sociale

tout ceci coûte infiniment plus que les prétendus profits qui se devraient de rembourser ces coûts externes...de leurs aveuglements…

tout ceci coûte infiniment plus que les prétendus profits qui se devraient de rembourser ces coûts externes...de leurs aveuglements…

Pourquoi insistons-nous encore pour être manipulés ?
le conformisme reste une très grave anormalité...dont la fièvre s'exprime par les préJugés qui jugent à l'avance dont sans...juger !.

le conformisme reste une très grave anormalité...dont la fièvre s'exprime par les préJugés qui jugent à l'avance dont sans...juger !.

Pourquoi insistons-nous encore pour être manipulés ?
le conformisme est la maillon faible qu'utilise le mal absolu...Rien n'est irréversible !.

le conformisme est la maillon faible qu'utilise le mal absolu...Rien n'est irréversible !.

Anticonformisme ? Une grande créativité alliée à une grande attention aux autres…et un perspicacité inégalable envers les « jeux de pouvoirs »…

Il vole un verre par inadvertance et supplie sa mère de ne pas appeler la police

toutes les publicités sont trompeuses…les preuves sont ici…

Jean-Philippe Denis, Xerfi Canal Un éloge de l'anticonformisme ? Parce qu’il n’y plus que lui de normal !

Mr Attali : porte-parole du marché, parrain de Mr Macron, nous parle. Que dit-il, en fait ? Que les politiques sont impuissants…et que ne dit-il pas ? Que NOUS pouvons agir en force par nos COMPORTEMENTS. Afin de les remplacer haut la main et de faire ce que ces politiques ne font plus…Ses hypothèses qui semblent tout de même farfelues (puisque de les énoncer c’est y…renoncer)…? Que le marché serait partout...Faux, il n’est absolument pas dans nos têtes et encore moins dans nos cœurs. Et ces territoires sont tellement plus immenses que les apparences. Même le boycott serait vain ? La preuve que cet acte de défaitisme, qui disqualifie qui l’emploie, est faux lui aussi. Leurs peurs c’est que nous fassions glisser « toutes » leurs paroles hors des conversations et des échanges humains – et que disions les nôtres à la place. Et donc ? Pour nous, c’est une preuve significative qu’ils sont bien prés de « leur » fin…Les partenariats public-privé (PPP) se chargent de le nourrir avec l’argent du contribuable – seule parole sensée de son charabia pour les bœufs à chars ? Oui suffit de remutualiser l’ensemble des privatisations, d’exclure les lobbies de toute discussion publique (moralisation de la vie …publique – en en excluant « ce » privé…corrupteur. Le fait que le privé amène la corruption, les corruptions, comme il le décrit dans ses discours devient une publicité OFFENSIVE contre ce soi disant pouvoir du marché. Pour nous il n’y pas de pouvoir du marché. Que des agitations frénétiques et désordonnées qui perdent partout du terrain). Prouvez-nous donc l’inverse…

A bon entendeur bonjour… Flute que viennent faire ces mixtapes ici ?

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michel belloni 09/06/2017 11:11

Ca lut de lu ça...plus il parle de conformiste et plus l'est-il ? Jour bon de bon jour à tutti. A

imagiter.over-blog.com 10/06/2017 07:54

luça voir le mail habituel...A

michel belloni 09/06/2017 21:05

salut de lu ça, non pas pris pour moi même si ambiguïté, et ai retenu bien autre au texte surtout lorsque j'ai pu remettre en actif la lecture des vidéos - des bugs incessants - vision-nage impossible. Pascal, le cadet, a nettoyé le pc - plusieurs virus intentionnels qui ont effacé une grande part de l'actif (heureusement copié autre part). La question ici posté était surtout pour voir si réaction ou si problème autre tel celui dont tu me fais part, n'ayant pas de nouvelle de toi par mail orange comme nous le faisons d'hab et ayant par ailleurs la livraison du texte via les commentaires...donc questionnement pas très original. Heureux que cela soit résolu.. A tutti grain de sel *<;o)

imagiter.fr 09/06/2017 20:13

Luça, étrange que tu prennes cela pour toi. Et que tu n’aies rien retenu d’autre dans le texte. Triste. En fait c’est le « concept » aliénation qui valait à une époque de grande sous-information. Plus maintenant. Mais à la place oui c’est pire ? Surinformés jamais nous ne l’avons été…mais perversions partout, difficile d’utiliser les informations pour s’unir s’organiser agir dans les solutions collectives. Cela se nomme « instrumentalisation ». Donc rassure-toi 1) tu n’es pas concerné par ce bonjourMarx (rapport à la chanson jointe) 2) tu ne parais pas bien comprendre l’instrumentalisation (ce n’est pas un conformisme c + profond) qui fait souffrir tout le monde. Par exemple, pour moi, pas question que les réseaux sociaux piétinent les rapports humains -jamais, je ne rentre dans aucune de leur lubie, jamais. Autre ? J’ai vécu un Bug énorme heureusement la sécu appareil renforcée a tenue mais effacés tous les liens. Ai bien réagi (le technico amigo dit, comme moi, que c’est une attaque et que ça vient pas de l’appareil-… « instrumentalisé » aussi de charger à fond les personnes, de les dévaloriser toujours, donc des « tu ne t’y connais pas en informatique », depuis le temps… c + possible de le dire pour moi. Donc twitter par ex m’a juste demandé mon mobile et envoyé un code que j’ai reproduit et impec de nouveau …mais fb coincé dans le mail.fr de départ (alors que j’avais donné le nouveau.es) ne veut rien entendre (ni écouter ?). Tout essayé donc ai mis une autre page inversée en Guingant gilbert afin de récupérer au moins le truc. Et pouvoir envoyer un mail en situation. Donc envoyé messages 7 et 8 pour dire que maintenant qu’ils m’ont identifié… qu’ils remettent la page gilbert guingant. Instrumentalisés ? C’est trouver « normal » que je doive tout refaire alors qu’un simple clic peut débloquer la page qui existe déjà (même ordi pour les 2)… Et donc ? La majorité dit c « normal », les « petits ( ?) c fait pour en baver.etc. Or là dois tout refaire j’attends pour voir. Et encore instrumentalisés ? Je ne comprends pas pourquoi la majorité quitte ainsi l’humain…si quelqu’un souffre ou vit une injustice je le ressens comme si on le faisait à moi, si quelqu’un découvre un truc dans un domaine que je connais, suis aussi heureux que si c’était moi. Pas de frontières, pas de propriété obsessionnelle, pas de séparations nulle part (la pensée vraiment… unitaire). Et donc « zéro instrumentalisation » (impossible de me faire me retourner contre les autres et leur imposer des loufoqueries de machines (je demeure dans les attentions sans efforts envers autrui.)). J’ai repensé à ça : jamais j’ai blessé quelqu’un avec intention. Bien sûr j’ai pu froisser des narcissismes puisque je me suis débarrassé de tout ego très jeune. Donc je fais pas gaffe à ces chochoteries – mais dans la sensibilité vraie jamais... Et donc ton phrasé « plus il parle de conformiste et plus l'est-il ? » dans quelle catégorie le classer ? Ton de dissuasion ? Obligation de toujours me justifier – chose que je ne demande jamais ? Autoritarisme ? Narcissisme ? Pulsion de prendre obligatoirement en faute ? Examinateur d’entrée ? Autres ? Bref, j’ai remarqué que sur ta page il reste peu possible de dire le fond d’un débat (or la démocratie c’est le dissensus accepté pas le consensus par censures). Pour moi c pas gênant de m’autocensurer mais ça pourrait faire avancer…Donc… le mot sur « aliénation » (pas conformisme) c’est pour faire OUVRIR LES ATTENTIONS sur les dangers potentiellement graves de…l’instrumentalisation (non plus la tête comme l’aliénation mais tout le corps articulé par le …narcissisme et donc, aussi, par les…blessures ou griffures narcissiques. Moi pas possible je n’ai rien qui puisse être blessé par cette machinale machination où c’est le plus simpliste, le plus insensible et le plus stupide qui semble commander).

Et donc ? Qu’y puis-je, je continue à inventer les vrais concepts et suis vraiment copié. Des exemples…un seul alors ? une chanteuse Camille se dit « infiniment triste parce que les gauches ne s’unissent pas ». Je le suis bien plus qu’elle puisque je le disais en prenant le modèle des amérindiens où, pour un temps et avec un but précis, ils « acceptaient » de suivre le(s) leader(s) révocable(s). Et que donc c’est de pas aimer beaucoup les autres que ne pas tout faire pour s’unir, se renforcer, s’organiser, collectiviser les solutions, etc. (préférer son narcissisme « séparé » à cette nécessité vitale m’est impossible et est devenu inaudible…pendant ce temps le capitalisme continue…c vraiment pas malin). Voilà des raisons que les conformismes ne pourront jamais comprendre…luça A (versus plus universel NRV)…

nathalie horellou 09/06/2017 19:18

celui qui l'est ne se pose pas ce genre de question michel il l'est ~ aujourd'hui le norme est de paraître original ~ pour celui qui voit avec le coeur toute aube est différente et un bon jour a chaque fois une saveur propre à l'instant ~ le sens l'instinct l'instant le coeur l'amour sans la peur le chaos la structure le geste le flux le mouvement tout s'agence et se recoupe et est lié sans nul besoin de case