Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?

Dans le sens que c’est tout le contraire d’un repli sur soi. Que c’est une complète ouverture aux autres. Alors pourquoi le mot autarcie ? Afin de prouver qu’une rupture complète avec la régression de la société de consommation est si possible. Que c’est tellement mieux de vivre sans. Et que tout le monde, oui tout le monde peut vivre sans. C’est autarcie par rapport aux modèles dominants qui se révèlent surtout  immatures et comme des cancres dans tous les domaines de la vie. Les véritables adultes doivent, alors, créer un monde entier hors d’eux et loin d’eux. Mission accomplie et très réussi. L’affranchi jardinier ! Il faisait, il y a 40 ans, de la permaculture sans le savoir. Sa vie est un trésor destiné à être partagé entre toutes les collectivités. Démarches trop peu courantes…Voyons donc de bien plus prés.

 « À plus de 70 ans, Yves Gillen fait preuve d’une jeunesse enviable et exemplaire. Jamais à court d’idées, il nous prouve que la société de consommation n’est surtout pas une fatalité et que de bonnes alternatives, joyeuses, créatives et partageuses sont nécessaires et possibles.

“ L’écologie n’est pas une mode, c’est une urgence (…) Dernier arrivé sur terre, l’homme pourrait être le premier à repartir. ”

……..“Jardinez bien, bon et bio et, ainsi, l’on s’aimera toute la vie.”

L'autarcie-qui-ouvre-la-voie

Ce magnifique reportage est le deuxième épisode d’une série documentaire intitulée Step Aside Stories qui aborde la question de l’autonomie dans les différents domaines de la vie. Pour soutenir le projet et les épisodes à venir, vous pouvez vous rendre ici.

Et, pour ceux qui voudraient aller plus loin, il est bon de savoir que Annick Gillen, l’épouse de Yves Gillen, a écrit Les Affranchis jardiniers, un rêve d’autarcie. »

Vivre en harmonie avec la nature et sans dépendre du travail des autres [[ ce qui aboutit, en plus, à la déchéance supplémentaire de saboter le Code collectif de ce travail pour défigurer encore plus ses propres cupidités envers autrui…donc pour « son mal », puisque ces faux patrons en sont juste les structures parasitaires…non mais des fois !)]], c’est possible. Il suffit de faire preuve d’imagination et d’enthousiasme, deux qualités dont semble largement pourvu le Français Yves Gillen. Depuis plus de quarante ans, ce Français vit en autarcie dans une roulotte extraordinaire posée en lisière de marais. Bienvenue dans son univers incroyable et terriblement inspirant.

Yves Gillen et Annick Bertrand partageaient le même rêve : vivre en parfaite autonomie, dans le respect de la nature et loin de la société de consommation. Du coup, ils se sont trouvé un petit coin de paradis à Herbignac, près de Saint-Nazaire, y ont posé leur roulotte, et y ont inventé leur propre mode de vie…[[ce que tout le monde peut faire que D’INVENTER des alternatives…les prétendus maîtres de ce monde sont des handicapés graves extrêmement dépendants de l’exploitation des autres…se tirer de leurs pattes (soit ne plus rien avoir d’eux dans nos têtes et nos cœurs) c’est juste les voir tomber dans leur…propre misère existentielle. Oui, ils ne savent vivre que comme des assistés trop abusifs. Coupons ces assistances et ils vont se démasquer comme la véritable lie d’entre nous !]]. Ce mode de vie d’autonomie ?

Leur jardin ? Une petite merveille de permaculture avant l’heure. Leur maison ? Un petit bijou d’autonomie bourrée d’astuces en tout genre et de bricolage de génie. Visite guidée joyeuse, étonnante et pleine de bon sens en compagnie de Yves Gillen, alias l’Affranchi jardinier, véritable Géo Trouvetou de l’écologie ! »

Deux vidéos nous aident à voir cette pleine réussite face au si flagrant échec consumériste (il ne sait que détruire la société et défaire tous les liens humains : bref, une œuvre de…voyou ). Une de Youtube, l’autre sur Dailymotion …

…………………………************************************

Vidéo-cours-express-de -jardinage

JARDINAGE SANS TRAVAILLER LE SOL / :

 >>>> - *** Cours de jardinage express avec Yves Gillen, l’affranchi jardinier

« Cultiver un jardin-potager en coopérant avec la nature, plutôt qu’en luttant contre elle, c’est possible, et même fortement conseillé. Au Jardin du Marais, Yves Gillen nous explique comment travailler le sol en douceur, respecter le silence des végétaux et associer les végétaux.

« Au jardin, comme dans la vie, tout est permis, à condition de ne pas gêner ses voisins.  […] Les légumes, c’est comme les gens, ça peut se contrarier ou se bonifier !" »

 

 

……………(à suivre)

…………………….....%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?
aucune machine – tout est à bras…

aucune machine – tout est à bras…

Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?
accueillis...ac-Cueillis....

accueillis...ac-Cueillis....

Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?
Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?
Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?
Autarcies pro-sociales : les affranchis jardiniers ?

Yves Gillen : le jardinage sans travail du sol.

Lorsque tout peutdevenir un objet de consommation, une marchandise – bref, un grave irrespect pour l’espèce humaine ? Urgences pédiatriques : "Le consumérisme peut faire...disjoncter le système" ? Pour une fois que la vérité est dite….

Tout détruire pour consommer toujours…plus : 2 formes de folies gravissimes qu’il nous faut stopper net. Consommer pour relancer l’économie ? Petit con, branleur ! Tu ne sais même pas ce que tu dis…C’est l’assassiner, en fait, que d’hyper consommer ainsi que de saccager le futur de nos enfants. Alors consommer abusivement s’avoue tel un crime contre l’Humanité ?

Sans respect de la nature les gains économiques ne sont plus possibles du tout. L’irresponsable « court terme » ce n’est que pour les lâches et les fainéants en costards-cravates…

« Le respect de la nature n’est pas une option » disait Nicolas Hulot. Espérons qu’il va toujours opter pour que les cancres capitalistes respectent à fond le nid de la vie. Seuls les trop riches ne savent pas vivre du tout ! En une demi journée, ils dépassent leur « bilan-carbone » d’un année entière…et leurs cœurs si sales ne veulent même pas l’admettre ! Ils représentent la honte de l’humanité…

Une information alternative basée sur la co-création et le service aux autres. En effet, il est impossible de RESPECTER quoi que ce soit si nous ne respectons pas – d’abord – la Nature. Tout le prouve abondamment Voyez les voyous capitalistes, la honte de l’Humanité.

Publié dans Victoires**

Commenter cet article