L’entêtement global à ne pas changer de style de vie ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’entêtement global à ne pas changer de style de vie ?

L’augmentation globale de température ne serait plus qu’une nouvelle contrainte technique. Sauf, que faute de diminuer les causes (la pollution de l’air, soit la première cause de mortalité en Occident depuis, au moins, 10 ans) ces températures vont persister à augmenter. Pas à diminuer et que le pansement technologique ne va pas servir énormément. C’est un peu comme soigner un parterre en prétendant assainir tout l’immeuble. Ce n’est pas mal en soi mais c’est un aveuglement vers l’inertie peu salutaire. Voyons de prés ce non-changement de point de vue !


………………………****************************************************

« A Amsterdam, considérée comme l’une des villes européennes qui aura [[fatalité antiscientifique puisque cette prédiction si « irrationnelle » peut toujours être évitée en changeant de mode de vie : ce complet auto-aveuglement sur ce point en dit long sur le manque de sérieux de la non-civilisation de l’argent fou !), qui « aurait »  le plus à souffrir du réchauffement climatique, est né un institut dédié à la recherche de solutions pour les problèmes métropolitains (Amsterdam Metropolitan Solutions, AMS), problèmes qui ne devraient pas manquer de s’aggraver avec l’urbanisation croissante de la planète [[Ils écrivent vraiment… cela…aussi adulte que de dire « Si vous continuez à faire tourner ce moteur dans ce garage fermé, vous risquez d’en être toujours plus indisposé ». Ou bien le médecin qui vous diagnostique « Ce manque d’hygiène de vie (l’air) est la cause de vos maux, donc pour vous guérir continuez à augmenter la cause de vos maux ». Pas très rationnel, n’est-ce pas ?]]. « Sur les dix-sept projets de recherches que nous menons actuellement à Amsterdam, près de la moitié sont liés directement ou indirectement au réchauffement climatique », indique Arjan Van Timmeren, directeur scientifique de l’AMS depuis sa création (en 2013), et professeur d’urbanisme à l’université technologique de Delft.

L’unité de l’AMS chargée de la « résilience urbaine au climat » dresse actuellement une carte des températures de la capitale néerlandaise. Elle met en exergue les îlots de chaleur urbains, zones où la température est plus élevée d’au moins 5 degrés par rapport aux zones rurales environnantes. L’objectif de l’AMS est de proposer aux acteurs de la cité un éventail de solutions pour rafraîchir ces îlots. [[ce qui ressemble fort à une course en avant insensée…puisque, à peine aurait-il été rafraîchi ces ilots, qu’il faudra encore plus les…sur-rafraîchir ! Le bon sens ne semble plus être prés de chez nous…]].

 

Villes-le-réchauffement-climatique-suscite-l'inventivité         (sauf celle, essentielle, de changer vraiment de style de vie !) !

Alerte aux averses torrentielles (pronostic vérifié ce 9 juillet même à Paris avec sa pluie tropicale jamais encore vue !]] : Une autre équipe met au point une application pour smartphones afin de proposer aux habitants d’Amsterdam, dont 55 % utilisent la bicyclette pour leurs déplacements [[mais qui devront subir l’entêtement pollueur des autres…]], les trajets pour respirer l’air le moins pollué, même s’ils ne sont pas les plus courts. Dans une ville située à 6 mètres sous le niveau de la mer, le projet baptisé Rain Sense vise par ailleurs à créer un dispositif d’alerte, rue par rue, via smartphones, aux averses torrentielles de plus en plus fréquentes et aux inondations subséquentes. [[ C’est comme d’user de trésors d’ingéniosités pour se faufiler entre les bombes, tombant irresponsablement du ciel – au lieu du plus évident et sensé…d’arrêter le flux de ces bombes…évitables. La technologie à ce point ressemble à un, acharnement très mal placé…]]. Cette application cumulera les données fournies par différents capteurs ainsi que les signalements et photos envoyés par les riverains.

 

Enfin, en collaboration avec la Fabrique de la Cité, think tank sur l’innovation urbaine basé à Paris, l’institut néerlandais imagine l’aménagement d’un parc de La Plaine Saint-Denis (93) avec des structures définitives ou temporaires, afin d’inciter à sa fréquentation. [[ ? bien bien…fréquentez fréquentez et les températures vont, automatiquement, baisser…]]

 

Tel était aussi le défi qu’avait à relever l’architecte suisse Philippe Rahm dans la conception de l’eco-parc Jade en voie de finition à Taïwan, ville polluée où le climat subtropical incite les citadins à préférer les espaces intérieurs climatisés. Avec des dispositifs plus végétaux que technologiques [[ceci est un aveu essentiel – le végétal « n’est pas » technologique et la technologie ne pourra jamais…prendre sa place. Or si c’est vrai, ici et maintenant, cela l’est pour toujours). Au lieu d’implanter difficilement du végétal dans ces grandes villes, pourquoi ne pas directement le protéger là où il est…toutes les vraies et grandes solutions ne peuvent qu’être…écologiques. Fuir cette évidence dans la technologie limitée dans ses solutions c’est entrainer la société dans un suicide évitable. Irresponsables dits « responsables » ! ]], des « micros climats » ont été créés en fonction des activités proposées dans le parc ( ?) [[ faute de retrouver le climat global d’avant les inexcusables beuveries de pollutions de l’air ?]] : un parcours familial « moins pollué », un parcours sportif « plus sec » et un parcours détente « plus frais ».

 

Une « architecture météorologique » ? Philippe Rahm, dont l’agence est basée à Paris, estime que « les architectes doivent s’emparer avec volupté et enthousiasme des nouvelles données climatiques plutôt que de les subir comme de nouvelles contraintes techniques ». Un pragmatisme [[sic]] qui l’a amené à concevoir une « architecture météorologique »pour des appartements économes en énergie, réalisés à Hambourg notamment. Exploitant le comportement physique de l’air qui monte quand il est chaud et descend quand il est froid, il a placé les salles de bain en hauteur, les salons un peu plus bas dans un « climat » tempéré, les cuisines plus bas encore, au frais, et les chambres au niveau inférieur dans « les nappes d’air les plus froides ».

Côté matériaux, à l’heure où les immeubles en verre se multiplient, le photovoltaïque pourrait [[ tiens, enfin du conditionnel dans ce texte de grande fatalité où tout est écrit à l’avance : ne surtout rien changer au style de vie aberrant qui créent tous ces problèmes évitables ; ceci n’étant plus de la raison mais plutôt du…fanatisme !]] de permettre de nouvelles avancées contre l’excès de soleil [[parce que, en plus , c’est le soleil qui fait…des excès et pas les humains…cette structure paranoïaque de la pensée (tout est de la faute des autres , même du soleil, pas de moi !), atteint de plein fouet les prétendus dirigeants occidentaux ]] : Vinci Construction et Sunpartner Technologies, spécialiste français de l’innovation solaire [[qui ne commet que des excès… d’anthropologisations !]], se sont alliés pour concevoir une fenêtre à double vitrage opacifiante par autorégulation et productrice d’énergie, à la manière d’un panneau solaire. « Cette fenêtre peut bloquer jusqu’à 90 % du rayonnement qui passe à travers elle. Avec en plus l’énergie qu’elle libère, elle pourra permettre des économies de 30 % aux bâtiments équipés », assure Jérôme Stubler, président de Vinci Construction.

Son entreprise, avec l’école d’ingénieurs AgroParisTech, peaufine un outil d’évaluation de la biodiversité en milieu urbain, afin d’identifier les zones susceptibles d’être végétalisées et de proposer ensuite les aménagements adéquats. Le rêve de Jérôme Stubler est de contribuer ainsi « à faire baisser d’un ou deux degrés » la température dans les villes. » [[pendant que la température globale risque d’augmenter de 2 ° ou 3 ° degrés à « l’extérieur » de cette bulle illusoire ?]].

……………………………***************************************

La croyance « religieuse » si peu rationnelle dans la technologie prométhéenne (qui peut résoudre tous les problèmes causés par la barbarie de l’anti-civilisation de l’argent fou - au lieu de les stopper net à la source !), s’effondre ici. En effet, aucunes de ses solutions, à cette technologie de pansement sur une jambe de bois, n’est GLOBALE. Aucunes. Ce sont des bricolages limités dans une augmentation du désordre global qu’elle « soutient » encore. Au lieu d’admettre un « nous ne pouvons mettre en œuvre que des solutions techniques locales et pas plus…la solution la plus « globale » étant de changer de civilisation, comme de direction (dire !) à la société et de but collectif à celle-ci. Bref, d’arracher énergiquement les racines complètes qui provoquent tout ce volcanisme terrestre des airs ! ».

D’ailleurs les « concepts-gadgets » sympathiques (tels «l’architecture météorologique » !)  ne se montrent vraiment pas à la hauteur de la problématique. Parce que les solutions sont en amont, bien hors de portée de la seule architecture. Plus dans les médias dominants qui devraient être tenus à un « devoir de cohérence » (lorsque des problèmes sont présentés refuser les solutions farfelues, fussent-elles de gouvernement. Ici ce texte pêche par …excès d’incohérences. Fake news sur les conséquences réelles d’un réchauffement global qui ne peut…qu’augmenter tant qu’il n’y aura pas renversement des priorités collectives. Dont acte !). Les médias dominants ont largement tort ! Preuves ?

Intemperies-le-métro-parisien-transformé-en-piscine-géante-après-des-pluies-diluviennes

(vidéo jointe) « C’est une blague » dit la voix. Non ceci ressemble aux torrentielles pluies… tropicales ! Et les médias « égarés » de piailler (comme à chaque fois…) « nouveau record »…comme si ceci « expliquait » quoi que ce soit ? Et comme si l’oubli que le mot « record » veut dire « se souvenir », en anglais, ajoutait à ce manque évident de sérieux face…aux faits flagrants ! (fake news mon œil, c’est de leur manque de sérieux face aux inFormations dont il s’agit !) Se rappeler to record, de quoi se rappeler ? Que l’accumulation groupée de tels records trace la ligne droite d’une catastrophe systémique pour les humains obtus qui ne veulent… 1) - pas changer un centimètre de leur style de vie si inapproprié qui cause, trop imprudemment, tous ces…records ! 2) - et pas changer sa mentalité toujours plus immature, donc toujours plus inapte à affronter…l’escalade des records (qui ne sont ni un spectacle pour attardés ni un amusement futile pour irresponsables !)…Et donc ? N’avoir comme parade aux catastrophes climatique que le si ridicules pansement « nous avons encore battu (sic) un record » - comme si le rédacteur vivait sur Sirius et que son point de vue inhumain et insensible ne peut affecter qui ne vit pas, en fait, sur Terre

Là est le nœud central : que ces médias malades arrêtent de délirer inefficacement sur les…records (comportement plus que régressifs et trop puérils) mais s’attachent à faire changer TOUTES LES PRIORITÉS collectives. C’est un fait de société, un vaste mouvement d’opinion.

Il y en a eu, historiquement, d’autres qui ont contraint les institutions à changer et à 180 ° de….

……………..………………….. dire et de direction !

 

....………(à suivre)

…………………….......**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

orages et inondations...

orages et inondations...

Plus la température monte et plus urbanistes, architectes, bâtisseurs et ingénieurs font preuve de créativité. Dans les outils pour détecter les îlots de chaleur, dans la conception de l’habitat ou dans la maîtrise de l’énergie. Quelques exemples, d’Amsterdam à Paris, en passant par Taïwan...mais tout ceci reste tellement...limité lorsque le problème est global, soit celui, précisément, de toute l'Humanité !

Plus la température monte et plus urbanistes, architectes, bâtisseurs et ingénieurs font preuve de créativité. Dans les outils pour détecter les îlots de chaleur, dans la conception de l’habitat ou dans la maîtrise de l’énergie. Quelques exemples, d’Amsterdam à Paris, en passant par Taïwan...mais tout ceci reste tellement...limité lorsque le problème est global, soit celui, précisément, de toute l'Humanité !

déluges vus d'hauteur humaine...

déluges vus d'hauteur humaine...

concrètement et au ras du trottoir ceci est un effet très direct du réchauffement global (global warming)

concrètement et au ras du trottoir ceci est un effet très direct du réchauffement global (global warming)

en plein mois de Juillet ?

en plein mois de Juillet ?

L’entêtement global à ne pas changer de style de vie ?

du concret

ces conséquences deviennent (pour les esprits malades) des chasses aux… records ! Pour la France, c’est 50 % de plus que la moyenne planétaire. Donc nous sommes plus concernés !

ce 10 juillet 2017

Le Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité (CSPNB) est chargé d’une fonction de veille, de conseil, d’alerte et de réflexion prospective sur l’ensemble des questions scientifiques concernant le patrimoine naturel terrestre et aquatique (eaux douces ou marines), qu’il s’agisse de paysages, d’écosystèmes, d’espèces ou de génomes. Le CSPNB émet des avis scientifiques destinés à éclairer les choix politiques, à la demande du ministre chargé de l’Écologie. Il peut également s’auto-saisir, par décision consensuelle de ses membres. Il peut, en tant que de besoin, se réunir en formation spécialisée et faire appel à des experts extérieurs

Des déluges d’eau créent des inondations : le contraire serait étonnant !

Effets directs ? Le réchauffement climatique a bel et bien un impact négatif sur la santé

Beaucoup de données bien concrètes

Lorsque des conséquences sont prises pour des causes ? Le monde à l’envers des prétendus dirigeants ?

il n’y a plus de petits gestes quand nous sommes plus de 7 milliards à les faire…il s'agit bien d'une Mutation Sociale !

Commenter cet article