Les enfants de la beauté ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Les enfants de la beauté ?

Parvenant à créer un air tout parcouru de paix, avec des couleurs comme gavées de lumières, chaque enfant est comme saisi dans l’écrin de sa plus grande authenticité. Aucune pose ni pause : il est saisi sur le vif de sa vraie vie. Ce qui offre une photographie dense qui nous raconte, à la fois, l’histoire secrète des enfants, leurs émotions transcendantes et la transformation de la nature que ceci provoque. Il y a un regard qui nous saisit tout cela. Et un regard qui nous le transmet dans sa plus grande beauté. Par exemple, les paysages, relativement communs, se voient transmutés. Tout participe de la même joie qui emporte tout. De la même puissance qui nous change le monde. De la même paix qui se montre plus que sûre qu’il faille changer de vie. La réalité est tellement plus belle que ce que la société marchande nous dit. En fait, cette société, ainsi dominée, ne sait que peu de choses sur l’essentiel ! Il nous faut, donc, dénouer l’ample contradiction entre ses prétentions exagérées et ses apports si succincts, entre ses dires et ses œuvres !.    

………………………........****************************************

Rien de plus efficace que de foncer dans le cœur torride du problème. Là où Antonin Artaud disait que le bourgeois est maladivement jaloux de l’artiste. Et que c’est donc cette jalousie même qui le décrit le plus entièrement. A y réfléchir intensément, nous percevons bien l’anomalie centrale du bourgeois. Il veut toujours la place de l’autre, s’emparer illégitimement de ce qu’il a, souiller le bonheur d’autrui, tout s’approprier et demeurer propriétaire de tout. En fait, pris sur le fait, ce bourgeois ne respecte absolument rien, c’est un permanent blasphémateur, un véritable voyou antisocial. Tandis que, par contraste, l’artiste serait qui veut partager, donner du bonheur aux autres, agrandir toutes les relations humaines. Et, en effet, avec lui, les murs rébarbatifs du monde sont repoussés, élargis, il y a plus de place pour les autres, chacun-e semble mieux s’y épanouir et la réalité même en sourit carrément. Partout, c’est bien plus vivable. L’aigre bourgeois, transportant trop d’amertumes imméritées, rend, lui, ce monde plus invivable. La tragédie c’est que c’est ce bourgeois-imposteur qui, actuellement, domine le monde. Ne nous en livrant qu’un visage vraiment sinistre.

Dans « L’ardeur sociale « – ou bien « comment se désincarcérer de l’individualisme» (ci-joint), nous avons cherché à comprendre l’inadaptation du bourgeois devant la vie. Nous avons obtenu beaucoup réponse. Dont une. Très sociologique. Le bourgeois n’invente rien, n’est pionnier de rien, ne passe nulle part en tête de l’aventure. Il suit. Suit les producteurs, les créatifs, les innovateurs, les inventifs, les découvreurs, les pionniers. Et, ensuite, se met à vendre leurs apports incomparables comme s’il y était pour tout. C’est un intermédiaire,  très évitable : juste un intermède intermédiaire qui devrait déjà être clos…Son imposture baigne tout entière là : il n’est pas à l’origine de notre civilisation, mais désire trop maladivement cacher la véridique origine. D’où ses calomnies franchement abusives envers les artistes, les créatifs, les écrivains vrais, les anticonformistes, etc. Qu’il tente de faire passer pour ce qu’ils ne sont sûrement pas : des fantaisistes, des farfelus, des esprits incohérents et inconstants, si incapables de « profiter » de leur œuvre (ce pourquoi les bourgeois profitent illégalement à leur place !). Aujourd’hui, après ces flots de spoliations et cette ambiance collective empuantie par les seules calomnies bourgeoises qui aiment tant tout salir – nous pouvons retrouver le fil du réel. En effet, il ne faut surtout pas être fantaisistes, inconstants, immatures, etc. afin de créer. Mais bien au contraire, très matures, très sensé, ayant un grand sens des réalités, les mains terre à terre et l’esprit sans cesse en vigilance. Ceci est trop évident.

Comme en devient évident que les répulsions envers ces bourgeois qui auront tant fait de mal à la Terre entière et rien apporté de personnel et de singulier à l’Humanité, oui ces répugnances-là augmentent chaque jour. Ce qui nous permet de présenter, directement, ce qu’il y a de si précieux et de non achetable dans toute œuvre authentique !

 ………………….***********************************************************

L'ardeur sociale - ou Comment se désincarcérer de l'individualisme ?

 « Adrian McDonald, photographe spécialisé dans l’art du portrait, pour lequel il a été maintes fois acclamé par la critique et publié dans différents magazines, a récemment obtenu une belle reconnaissance pour ses magnifiques clichés saisissant l’innocence des enfants de son quartier.

Pour subvenir à ses besoins, Adrian McDonald s’est d’abord spécialisé dans la photographie de mariages comme c’est souvent  le cas dans le domaine. Mais il exerce son art dans un lieu magnifique : la Jamaïque. Où il peut raconter des histoires tout en préservant l’authenticité de chaque instant.

Il-capture-le-bonheur-simple-des-enfants-de-Jamaïque

Et ce talent pour « raconter des histoires » en images, Adrian l’a également mis à profit pour réaliser une série de clichés d’enfants de Jamaïque. En décembre 2014, sorti de chez lui à la recherche de nouvelles histoires, il prenait des photos de plantes et d’animaux quand il a découvert les enfants de ses voisins jouant sur une balançoire dans leur arrière-cour avec la plus grande simplicité du monde. Ils semblaient vivre dans leur propre monde, rire et jouer dans une béatitude totale. Inspiré, Adrian a eut envie de connaître leurs vies et, après avoir reçu l’autorisation des parents, il a capturé ces quelques instants magiques en toute discrétion. « Ils étaient complètement inconscients de mon existence, captivés par leur propre monde, dans une espèce de bonheur absolu.» précise-t-il.

La quasi-totalité des clichés ont été réalisés dans l’improvisation car, la plupart du temps, les enfants pensaient qu’Adrian photographiait des plantes et des animaux, comme à son habitude, mais son appareil professionnel lui permettait de les photographier à des centaines de mètres de distance. Sur ses superbes photographies, on découvre avec émerveillement un jeune garçon complètement absorbé par ses dinosaures, un autre qui sourit d’admiration en faisant une bulle de savon après une dizaine d’essais, des enfants jouant sur une balançoire avec le même plaisir chaque soir, un petit inventeur… Quand les enfants et les parents ont découvert les clichés, ils ont réagi avec énormément d’enthousiasme.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il souhaitait provoquer avec ses photos, il a répondu qu’il espérait que cela « réchauffe le cœur de ceux qui les voient, qu’ils sachent que la beauté existe partout dans la vie mais que nous choisissons juste parfois ne pas la voir. » Sa conclusion est de toute beauté : « Les enfants vivent une vie digne d’être vécue et c’est ce que nous devons faire : vivre, aimer, rire. »

..............Un hymne à la simplicité volontaire ? A chacun-e d’en juger ! »

…………………………****************************************

Le naturel l’emporte toujours. A côté, les pouvoirs ne sont que grimaces si peu convaincantes. A part nuire, ils ne semblent rien savoir faire, en fait. Ici, des enfants nous portent et apportent une présence incroyable que nul artifice ne pourrait ni imiter ni entraîner. Comment faire une pose de vie intérieure si scintillante ? La beauté mérite infiniment plus de respect que n’importe quelle publicité dégoulinante de mensonges si contrefaits. C’est que ce monde (le « leur ») est tellement en train de s’effondrer, qu’il ne leur reste plus qu’à tenter de convaincre que tout ne serait que mensonge et fausseté. Donc qu’impossible l’authenticité gorgée de sensualités. Donc que la beauté qui triomphe de toute sa paix. Donc que l’amour qui n’exige rien en retour. Donc que le désintéressement qu’aucun regard cupide et mains torturées d’envies malsaines n’ont jamais pu regarder dans les yeux. Donc que la gratuité s’avère affectivement, émotionnellement, moralement et même…intellectuellement supérieure à tout  appât du gain. Etc.

L’art du respect existe et, devant lui, le capitalisme est bien en train de...

....................................................................................................................…s’estomper !

 

………..............(à suivre)

…………………….........**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Les enfants de la beauté ?
Les enfants de la beauté ?
Les enfants de la beauté ?
Jamaïque où ?

Jamaïque où ?

Par satellite

Par satellite

et sur place

et sur place

Les enfants de la beauté ?
ces présences si intenses - comment vraiment les expliquer ?

ces présences si intenses - comment vraiment les expliquer ?

Les enfants de la beauté ?
Les enfants de la beauté ?
Les enfants de la beauté ?
Les enfants de la beauté ?
c’est par là qu’il a commencé, dans son anticonformisme si joyeux…

c’est par là qu’il a commencé, dans son anticonformisme si joyeux…

oui les photos Sam’suffit !

oui les photos Sam’suffit !

Adrian McDonald et ses enfants de Jamaïque !

enfants de Jamaïque

Visite de l’Ile de la Jamaïque à travers des photos de paysages

Le plus jeune coach de street workout : on s'y croirait !

L'homme volant de Jamaïque dans une nature splendide...

Publié dans Victoires**

Commenter cet article

voyance gratuite par telephone 20/07/2017 15:14

Franchement vous êtes formidable d'avoir fait un site pareil,