Apprentissage de l’ignorance ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Apprentissage de l’ignorance ?

Oui tout s’apprend et même s’apprend bien. Et nous ne pouvons pas « ignorer » l’ignorance puisqu’elle existe si fort par cet acte « d’ignorer », de faire comme si l’ignorance n’existait pas. De la mépriser, de regarder ailleurs, d’avoir le dédain du dindon et ding dong. Carrément, de sombrer jusque dans le gâtisme conformiste qui bafouille « si je ne le sais pas, cela n’arrivera pas ! ». Imparable. Et de fouiller en baba, de bafouiller : « L’ignorance des faits efface complètement ceux-ci ! ». Ce serait la stupide ère de la post-vérité (ignorer serait le dogme !). Ce qui bat la pensée magique à plates décousues…Donc apprenons « leur » ignorance entêtée aidera à retrouver la santé mentale collective. Comment ?

 

Oui comment ? Les médias vides (à force de refuser de penser et de ressentir ?) en sont réduits, rétrécis, cagibis à nous tartiner des lapalissades telles la Palice en lice ? « Chercher c’est aller là où on ne sait pas »  ? Trop exactement précisément c’est très net. C’est si vrai mais ils nous décrètent être en époque de post-vérité…Sinon quoi ? Oui sinon quoi, si nous n’allions pas chercher là où on ne sait pas ce serait de la simple re-Cherche. Avoir « oublié » ce que nous savons et aller gratter le sol afin de le retrouver le savoir déjà trouvé : ceci se nomme recherche…Refaire, recommencer…donc reCherche = juste reTrouver ce que nous avions déjà trouvé ? L’aliénation de la copie de la copie ? Lorsque la reCherche fait des chercheurs sans « re », oui de chez oui. Si nous n’allons plus chercher là où on ne sait pas (ce que prônent les lobbies si régressifs, papautés du vrai savoir qui déraillent, trop vite, en « ceci n’est pas scientifique puisqu’il le dit pas amen à l’argent-qui-sait-tout et avec lequel inutile-de-discuter » ?). Et donc conclusion des conclusions ? Seuls les véritables penseurs, les vrais écrivains et les irréductibles à l’irrationalité galopante du libéralisme (oui les joyeux ATHÉES du capitalisme, cette religion si bornée)…eux seuls oui, sont encore dans la…santé mentale.

 

Santé mentale que de vivre à fond le « Chercher c’est aller là où nous ne savons pas ». Et tous les médias mercenaires (sponsorisés par des pubs invasives qui exigent pas moins que l’ablation des cerveaux, la réduction des têtes-êtes-vous ?, et le cap des décapitements des caput (tête avant en allemand kaput, langue 2017 de la disparition du bon sens ?) … voir… « captura',capote,capota,captar ». Capté ?) oui ces médias là de parler de …ce qu’ils ne connaissent ni ne savent plus du tout. Le prix très précis à payer pour « on ne publie pas les génies » ? L’originalité qui ramène seule à l’origine de tout. Et sans originalité impossible de couvrir et découvrir l’origine ? Oui, m’sieur petite tête, sans originaux et ben pas de photocopies du tout…régressions par l’absurde, tu peux dégoiser mais à l’origine de toutes les photocopies, en remontant à la toute première, il fallût un original clair et distinct. Et que donc ? Si nous ne publions plus les génies, impossible d’avoir l’original brut – fauteur de toutes les photocopies suivantes. Car qui de plus apte à aller là où nous ne savons pas…encore ? Qui nous déterre l’Inconnu, qui nous ramène à la surface ce qui n’est pas encore connu ? Qui nous dit ce que nous ne savons pas ? Bingo le génie…mais le capitalisme qui REMPLACE TOUTE INTELLIGENCE ne vit que dans la re-Production (afin que nul n’aille fouiner dans « l’origine » non originale de sa prétendue « propriété de tout »)…en fait c’est un  acte falsifié », un faux et un usage de faux, un fake grave…oui, il n’y pas de « propriété divine » de quoi que ce soit. Seule la matière concentre les caractéristiques les spécificités, les singularités, oui les propriétés propres qui font la Nature. Mais ceci est constitué de toute la corporalité matérielle…il n’y aucun acte de papier. Aussi délirer être maître et possesseur de la Nature OMET de le prouver (vérifiable et reproductible) son assertion…Vérifiables ? Prouver et faire éprouver que la nature est vraiment partie intégrante de soi. Et ceci pas un papier ne le fera. Aucun. Que l‘existentiel. Seul le comportement adéquat au millimètre prés le prouvera. Reproductible ? Chaque jour il faut rendre des comptes…montrer que nous protégeons à fond la nature, la soignons, l’aimons et l’admirons…au point d’en faire le modèle structurant de toute la civilisation. Le futur sera biomimétique et surtout pas transhumaniste (la technologie ne sait pas l’étendue de son ignorance = ne peut donc entrer dans l’apprentissage de l’ignorance globale !). Et toc. Et toc toc, entrez ! Et donc entre la conclusion ? Le capitalisme à 100% est illégal. C’est un faux. Un fake ! Ignorer que le libéralisme est un fake le rend encore plus faussé !

 

http://www.imagiter.fr/article-entreprendre-d-apprendre-106646193.html

……………….********************************************************** 

 

« Pourquoi cherchez-vous ? ». La vidéo de Virginie Van Wassenhove nous apprend que nombres de nouvelles idées ne suivent pas le chemin systématique du rationnel 100 %. Et, qu’afin de ne pas perdre ces germes neufs, il y a certains meilleurs comportements qui protègent les jeunes pousses hors systématique. Par exemple, se forcer à laisser en jachère une réflexion qui piétine dans les raisonnements, les analyses de mesures, les comparaisons, etc. – sans pouvoir conclure - et reprendre l’ensemble une semaine après. En espérant des réponses pertinentes : ce qui augmente leurs possibilités d’apparaître. Pourquoi ? Parce que le voyage sous-jacent du corps, lorsque nous emmagasinons un tel nombre de connaissances, ne doit pas être omis ni évité. Pas éviter, non plus, l’attention portée à « toutes » les hypothèses, n’en rejeter aucune par préjugés. Ni jamais perdre la certitude que la structure même de notre cerveau est un savoir caché, une manière de recherche, une méthode très valable. La manière de ne pas savoir est un savoir ! Le cerveau, est lui-même un chercheur…recherché.


Chercher-c'-est-aller-là-où-on-ne-sait-pas !

 

Ce qui ressort, aussi, c’est que l’ignorance ce n’est pas vraiment ne pas savoir mais, tellement plus, ne pas VOULOIR savoir, regarder ailleurs, jouer au tricheur insidieux, dédaigner de faire attention. Puisque l’          ATTENTION est le fondement même de la conscience. De prendre conscience de ce que nous savons…La vidéo suivante nous le prouve.

 

Penser comme différence ?

 

« Thinking outside the box » signifie, en anglais américain, penser différemment, de façon non conventionnelle [[ce paralogisme du « il est convenu d’être convenu » - mais convenu quoi précisément ? Et en boucle il n’y aura jamais que ce « il est convenu d’être convenu » : c’est cela le trop vanté conventionnel (une grave impasse)]]  ou selon une perspective nouvelle. L'expression qualifie une façon originale, créative et astucieuse de réfléchir. Cette approche est parfois qualifiée de pensée latérale. » Mais l’essentiel demeure  d’entrer dans la faculté d’attention même. Nous recevons chaque seconde des milliers de milliers d’informations – trier est indispensable. C’est « porter » attention qui sort de la grisaille de l’inattention et ne bloque plus la majorité de ces informations (processus dont n’avons pas conscience avant d’y prêter …attention). L’attention nous apparaît, ainsi, comme avoir de sérieuses « limites ».

L’apprentissage de l’ignorance c’est de faire avec ces limites, et de les surpasser activement… 1)** - déjà, en diminuant les possibilités que l’attention soit « capturée », captivée, rendue captive et maintenue telle en captivité (ce qui, double bénéfice, nous fait échapper aussi aux influences insidieuses)…2)** - en renforçant volontairement la mémoire : sans l’attention première, très difficile de se souvenir de ce à quoi nous n’avions prêté attention. Systématiquement, afin de mémoriser un maximum, forcer son attention à se concentrer et se fixer (et ceci s’apprend) …3) ** - comprendre que l’attention est en fait un des piliers solides de la société…sa proximité sonique avec offrir des « attentions » attentionnées, faire attention, multiplier les petites attentions, etc. (dans la longue chaîne de sens où se rendre « aimable » (celui qui tente d’être aimé que l’aimable !) reste l’effort qui multiplie l’ambiance d’amour globale. Le capitalisme, dans ce sens, reste une sauvagerie anti-affective, une brusquerie qui dénote un manque voulu de savoir-vivre, une flagrante anti-civilisation. S’ils ne sont pas aimés c’est qu’ils font tout pour ne pas rester « aimables ». Par exemple, en détournant « l’attention » des attentions et autres soins à autrui. Nous bouffer (lâchement) l’attention sur le fait qu’ils sont toujours prêts à nous voler, tromper, spolier, etc. crée tant cette « cécité au changement » qui ne provient que du fait de ne faire attention qu’à un seul sujet à la fois. Et ceci fonctionne pour chacun des sens (chaque système de sens reste stable, ce qui aide si fort à nous retrouver et donc à…progresser)…Et, en conséquence, la perversité capitaliste c’est d’user de n’importe quel moyen afin de nous HAPPER l’attention (tant se concentrer sur l’attention c’est voir le libéralisme dans toute sa hideur). Les limites physiques de l’attention sont : si nous ne faisons pas attention, l’attention ne fonctionne pas. Et la douceur des « grandes » attentions n’existera jamais…

Et la civilisation est ainsi assaillie et déstabilisée par l’illégale violence capitaliste, violence qui n’existe que parce que les propriétés abusives de ceux-ci ne peuvent se prouver, se fonder, se légitimer, etc. Un moyen simple le prouve abondamment : si c’était le meilleur système social possible tout serait fait pour le partager...Que tous s’y mettent. Le vivent pareillement. Or ceci n’est pas POSSIBLE dans ce système très asymétrique, dissymétrique du « tout pour moi et rien pour les autres ». L’escroquerie est cela : seul « leur » commerce est « libre », les autres sont empêchés, prohibés, persécutés. La concurrence pleine et non faussée reste surtout déloyale, inéquitable : les monopoles brisent tout ce qui n’est pas eux. Les faux traités d’échange se prétendent libres mais ne sont que forcés. Le désastreux FMI l’a largement prouvé. D’où le capitalisme est l’inverse de ce qu’il prétend : toute la régulation est pour lui et l’excès de réglementations et de contraintes pour les autres. C’est un système de spoliation et de banditisme assez systématique, qui se montre, en fait, vraiment piteux et miteux, vu qu’il ne repose que sur… l’ignorance de ce qu’il est. Faire semblant de ne pas savoir, regarder ailleurs, La traction dure de a distraction capture les attentions. La prise de conscience et la compréhension de ce qui se passe aussi, sont capturées.

Ce qui nous aboutit à une conclusion paraissant paradoxale mais qui est le fond des choses : l’ignorance c’est réellement un manque d’AMOUR. Collectif. Dédaigner de porter attention aux autres est un acte délibéré. Multiplier les blessures symboliques, ces humiliations vicieuses qui nous agressent par milliers toutes la journée. Le capitalisme (faute de pouvoir prouver sa légalité) survit par l’extrémisme de ses violences morale, affective, émotionnelle et intellectuelle. Blesser au maximum. Tout en fomentant la méfiance afin de « contraindre » tout le monde à OUBLIER les attentions, de rester attentionnés, très soucieux des autres, si heureux que les autres vivent le bonheur. Tout instrumentaliser afin que nous fassions le contraire de ce que nous désirions profondément faire. Sortir tout le MEILLEUR des consciences c’est parvenir à ce que plus personne (ou presque) ne porte attention à ces carences sociales très graves. Qui aboutirait à ne plus traiter le libéralisme que comme une dangereuse délinquance. C’est bien le nihilisme inadmissible des voyous capitalistes qui font tout pour rendre la société le plus TRISTE possible. Meurtrie dans ses sentiments les plus sincères. La corrompre c’est rompre le meilleur de chacun-e. Oui apprendre l’ignorance c’est – par relations de causes à effets – quitter définitivement l’enfer immérité du capitalisme. Ce scandale qui restera éternel mais uniquement comme scandale.

Fable-philosophique-:-la-divinité-enfouie-légende-hindoue

……………………………************************

Et comment alors ? Comme d’habitude, la solution se trouve chez les anticonformistes, les originaux qui ne sont photocopies de personne, les probes qui sont probants, les irréductibles qui sauvent véridiquement la civilisation. Deux micro-exemples le montrent et démontrent....« L'intellectuel révolutionnaire est celui à qui l'on n'en conte pas. Soucieux du pauvre monde, c'est parmi ses reflets qu'il se cherche, devant le miroir des idées reçues. Soupçonner de la vie dans un univers invivable troublerait cette tristesse contemplative qu'il baptise lucidité.

Il y a en nous une pulsion de vie irrépressible capable de briser ce qui prétend la réprimer, la corrompre, l'anéantir. Elle va de l'avant en connaissance de cause, elle connaît les périls, elle ne sous-estime pas l'ennemi, elle le contourne, le prend à revers et, en le laissant s'activer en vain dans un passé qui le ronge, elle lui passe dessus comme par mégarde.

Elle n'a qu'un défaut : elle se communique malaisément. Elle ne parle vraiment qu'à celui qui l'a déjà trouvée. En cela réside sa qualité. » (Raoul Vaneigem, Journal Imaginaire – II. Contre l'intellectualité…merci à M.B.)

A compléter obligatoirement par… « Comment s’entretenir c’est nous entretenir ? Texte à dire donc à haute voix. En groupes ou pour nous-mêmes. Ce qui permet d’articuler bien et de prendre le temps de savourer chaque syllabe. Ce qui, en une seconde, nous fait entrer dans la totalité qui contient tout le futur. Ressentant autant le qu’est ce qui entretient les entretiens que le qu’est-ce qui, en nous, est ainsi entretenu par les entretiens ? La foison des réponses réconfortantes peut aller de entre tien et mien siège la réponse globale. Qui surpasse chaque chercheur séparé. Jusqu’au mystère, vraiment palpé, de ce que débusque le nous entretenir l’un de l’autre. Etc. Et tant d’autres inattendues réponses. Bonnes découvertes donc. La vraie civilisation revient…

 

http://www.imagiter.fr/2016/01/comment-les-entretiens-ca-nous-entretient.html

……………………..*****************************************

 

Apprentissage par la découverte ? C’est tout ce qui sort habituellement en routine. Et, qui à force d’être piétiné, ne dit plus rien. Comme tout ce qui vient des classes moyennes, nous devons prendre nos distances. Nous en méfier intensément. Elles ne sont que photocopies de photocopies, etc. et etc. Elles ne savent pas ce que penser veut dire. Par exemple 1) – que l’apprentissage de l’ignorance existe bien et …2) – ce qu’est concrètement l’apprentissage de l’ignorance.

 

Faire-des-erreurs-rien-de-mieux ?

 

“ Tu sais ce que Kipling disait ? Traite ces deux imposteurs de la même façon. La réussite et l’échec sont deux imposteurs. Traite-les de la même façon. ”

Winston Churchill : « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. »

« Il faut donc faire des erreurs avec enthousiasme. Pourquoi avec enthousiasme ? Parce qu’en étant ouvert d’esprit aux potentielles erreurs commises, tout le chemin parcouru sera reparcouru si la conclusion est erronée. Ce qui doit être remis en cause le sera : le corps apprend et n’oubliera plus après un certain nombre d’erreurs.

En étant enthousiaste, tu espères vraiment que quelqu’un ou qu’une information te prouvera que tu as tort. Cela veut dire que même si tu as raison, tant mieux. Et si tu as tort, tu l’avais prévu et tu es donc content de ne pas continuer dans ton erreur. Et le plus important, tu ne te sentiras pas mal à cause de ça !

Alors, pourquoi être enthousiaste ? Pourquoi se réjouir d’avoir fait des erreurs ? Tout dépend de ton objectif personnel : tu veux rester dans ta zone de confort ou bien tu veux la vérité ? Tu veux dire que tu comprends ce qu’il se passe ou alors tu veux vraiment comprendre ?

Darwin voulait comprendre la réalité. Tout comme Einstein. Tout comme Feynman. » [[la régression capitaliste veut effacer le souvenir de ces grands esprits. Toute intelligence lui semble ennemie. Il ne le pourra jamais. Puisqu’il ne sait toujours qu’aussi peu sur les vrais humains…]].

Hacks-pour-apprendre-le-cerveau/

 

Booste ton cerveau avec les 6 hacks de Feynman ! « D’abord, c’est quoi des hacks ? Les hacks, ce sont des astuces, des trucs qui te permettent de résoudre un problème. Mais chez Pandanote, c’est une philosophie. Les hacks te permettent de contourner le problème quand il n’est pas nécessaire de bosser 8 h masochistes par nuit pour y arriver. Alors voilà quelques hacks de Feynman ! » [[pour qui veut se plonger dans errer dans l’erreur afin de se forger une formulation personnelle de tout – plongeons dans les 6 hacks !]]

 

Pas d’apprentissages possibles sans errer dans l’erreur. Les médias mercenaires ont donc tout faux à ce sujet…en effet, ils doivent vendre n’importe quoi, n’importe comment, sans jamais rien savoir de fondé et de sûr. Ils ignorent que leur ignorance monnayée – à la longue – les aura complètement égarés. Garés et égarés !

 

On-ment-aux-élèves-sur-leur-niveau-réel ?

 

La perte intégrale du sens des mesures. L’oubli que dé-couverte c’est commencer par respecter l’inconnu (qu’est-ce, qui en nous, faisait que le phénomène était couvert, puisque dé-couvrir, c’est enlever la couverture des ignorances voulues ou non désirées…c’est ne plus accepter que les hypocrisies et intérêts indéfendables recouvrent tout. Masquent tout et dissimulent toujours. Découvrir est un acte social très puissant. Et son apprentissage de l’ignorance en demeure le sommet le plus haut !

 

Problématique-sociale-:-illusions-graphiques-la-représentation-de-données-peut-fausser-leur-interprétation

 

Penser vient de peser. Et pour être encore plus précis se lier au logos, la parole qui pense. Donc penser à tout à voir avec mesurer, peser et soupeser, devenir les plateaux de la justice tellement précis que tout jugement de l’esprit sera plus qu’équitable. Que juger sera jauger au milligramme prés. Que les estimations attireront l’estime. Que les qualités qui font l’Humanité seront présentes sans cesse. Etc. A cela la quantité brutale qui ment sur quasiment tout, ne ment pas tant dans les faits mais dans leurs analyses et surtout leurs synthèses. Les dénucléant de tout leur contenu. De leurs quintes essences, ce 5 de la vraie communication…Ce qui aboutit …1)** - à ces dirigeants qui se cachent, se planquent derrière les chiffres, et les chiffres livrés par des machines (à programmes hautement humains – programmes qui peuvent donc être…accusés) afin de n’être jamais …imputés en justice (prendre des décisions non rationnelles qui nuisent aux énormes majorités et refuser, du même élan, qu’il puisse leur être demandé des comptes sur…l’ignorance flagrante de leurs …devoirs…2) ** - les statistiques et leurs fausses évidences, les statistiques comme éteignoirs malhonnêtes de tant de débats, oui ces stats là sont prises la main dans le sac. Voir la vidéo n° 1 et le tableau joint qui pointe tant de…ses délires. Apprendre « ses » ignorances est bien une œuvre de salubrité publique.

 

Présentation-du-documentaire-schooling-the-world-éduquer-le-monde/

 

Enfin 1 heure et 4 mn, oui de vidéo,  pour qui désire plonger dans un vrai bonheur de pensées libres. Et vivre à quel point penser de manière désintéressée nous permet…

 

…………………..la véritable jouissance de tout !

 

 

………..…(à suivre)

…………………………..**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Apprentissage de l’ignorance ?
Ce schéma montre que les savoir-être incluent les savoir-faire qui eux-mêmes comprennent les savoir-reproduire. Savoir être inclut tout même savoir avoir. Savoir avoir, inconscient de lui-même, n’inclut rien, sauf dans sa stupide propagande.

Ce schéma montre que les savoir-être incluent les savoir-faire qui eux-mêmes comprennent les savoir-reproduire. Savoir être inclut tout même savoir avoir. Savoir avoir, inconscient de lui-même, n’inclut rien, sauf dans sa stupide propagande.

tissages des apprentissages…

tissages des apprentissages…

lire peut sérieusement nuire à l’ignorance

lire peut sérieusement nuire à l’ignorance

ne l’ignorons plus…

ne l’ignorons plus…

Apprentissage de l’ignorance ?
Apprentissage de l’ignorance ?
bourré d'informations impertinentes....

bourré d'informations impertinentes....

Vidéo qui complète le tableau ci-dessus…Les bonnes habitudes - L'effet cumulé - The compound effect : toujours sous-estimer les effets du bien. Pourquoi ?

…être intelligent pour Jacquard c’est, d’abord, avoir du cœur !

Soyons conscients de cette phénoménologie sociologique absurde afin de l'atténuer. Ou mieux l’abolir.

Vidéo réalisée dans le cadre du cours Bases, master Maltt, FAPSE-UNIGE, juin 2014

il nous apprenait par nos...ignorances que nous ignorions...

ÉNENERGIES & TECHNOLOGIES DES ANCIENS : des exemples à suivre et les faux modèles à fuir ?

biomimétisme ou le vrai savoir du monde – loin de tous les artifices compassés et psychorigides…

apprendre énormément par l’erreur ?

Gilles Dowek : Des nombres aux arbres : comment varier ses exemples d'algorithmes ?

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article