Des exclus sur les exclus de la culture ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Des exclus sur les exclus de la culture ?

Ou prétendus tels. Comme cela il y aurait des exclus, des qu’on laisse pas passer aux péages ? Des qu’on laisse pas entrer dans le bâtiment matérialisé «massif » dont tous les murs suinteraient de culture ? IMPOSSIBLE, rationnellement et logiquement, que ces exclusions…Cette vision archi bourgeoise, archi classes moyennes est out. La culture n’est pas un OBJET qui leur appartient, qu’ils auraient légitimement entre les mains : tout comme leur stupidité d’ « avoir » raison comme si on pouvait avoir raison sans jamais ÊTRE raisonnable, sans utiliser pratiquement la bonne vieille raison, comme si la raison n’était qu’un objet que nous pouvons posséder ? Dans la poche, par exemple. Et ils « ont » la nature comme une chose soumise et qui n’appartient univoquement qu’à eux. Bref – ils sont juste fous, ayant perdu du sens sensé avec la réalité…Tout semble si détraqué chez eux – ils n’ont jamais eu le sens des mesures, des proportions, des valeurs, des dosages, des doigtés, des délicatesses, des jauges, des pondérations, des accommodations, des calibres, des relations, des liens, des tacts, des finesses, des attaches, des équilibres, des discrétions, des égalisations, des modérations, des autocontrôles, des sagesses, des autorégulations et rétroactions . « Leur » culture-objet n’est qu’une trop vulgaire brutalité qui se vernisse de simagrées ! Pas d’élans de partages et d’harmonisations – aucune capacité à l’universel. Bref, aucune…culture afin de mener, partager et booster la culture comme fondement d’une grande civilisation. Ils ne seront jamais civilisés : la barbarie de « leur » capitalisme l’empêchera toujours. Ils n’ont, dans ces conditions, pas les moyens d’exclure qui que ce soit : ils se sont déjà auto-exclus de tout !

Ce pourquoi « leurs » médias (si incultes) persistent à ne parler que des exclus de la culture ? Juste à cause du méfait le plus anticulturel qui se puisse songer : l’argent, l’illégitime et illégal argent ! Le capitalisme est surtout une très toxique anticulture !

……………………..******************************************

« La question était au centre des programmes culturels (où cela donc ?) des candidats à la présidentielle : comment séduire les 50 % des Français exclus de la culture ? [[ et tout ceci sans jamais clarifier « qui » exclut ainsi ? et d’où sort ce 50 % et pourquoi pas 70 % ou 80 % ? une info avec une telle fake analysis, une description qui tronque tant l’explication, oui ceci demeure pire que toutes fake news]]. La position du macronisme fait de cet enjeu une priorité [[ qui est vite devenue un oubli !]] et apporte une piste de réponse quand il souhaite que « 100 % des enfants doivent avoir accès à l’éducation artistique et culturelle, contre moins de la moitié aujourd’hui » [[oui mais de quelle culture s’agit-il ? De la populaire qui permet tant de résister à la maladie mentale du capitalisme ? Où est la légitimité de cet enseignement ? Comment, en dépossédant le système éducatif de ses moyens, parvenir à des fins aussi ambitieuses ? Etc. Le « responsable est l’abilité aux respons, oui, aux réponses » et il n’y en a absolument aucune !]].

Comment-toucher-les-exclus-de-la-culture ? En arrêtant la culture d'exclusion -

Lire aussi :   La culture, privilège de riches ?    [[ plus précisément : la «prétendue» culture qui n’est peut être que le privilège des riches ne peut être de la culture – juste de la vile propagande de l’illégale oligarchie – oligarchie contrevenant à toutes les lois républicaines ! Décidemment, faut tout réécrire derrière ces graves hallucinés…]]

Ce fake débat pose indirectement [[ni même directement !]] la question de l’efficacité relative des politiques publiques, [[ si chaque mot y est pesé, au final, cela pèse encore plus lourd et balourd !]] notamment celle de l’État, fondée sur une offre prestigieuse, mais déséquilibrée [[ grâce à qui, sinon aux médias…hyper centralisés donc très…déséquilibrés ?]], tant elle privilégie les grandes villes, et qui est en retrait sur la culture de proximité, qu’il abandonne le plus souvent aux collectivités locales. [[ en leur volant « l’argent public » des impôts destinés à financer les services publics et surtout pas le « dissymétrique » enrichissement du privé !]]. L’État doit-il revoir profondément sa politique culturelle ? [ [la formulation de la question laisse à penser qu’il ne le fera pas sinon en rendant tout pire et que…ce média reste, lui, très favorable à cette décision d’indécision…]] Comment et pour quoi faire ? » Suit toute l’annonce d’un fake débat, puisque tous ses termes ne seront toujours pas loyalement définis et que ses conclusions précéderont…l’absence totale de démonstration. Faux débat jute pour dire que l’inculture des dominants reste le meilleur des mondes qui ne vit, cependant, que sur ….l’hyper censure de tout ce qui n’est pas sa minuscule mesquinerie. « Ne manque pas ce dont tout le monde ignore l’existence »…Faux, archi faux : cette absence, cette carence, ce vide, cette vacance, cette illégale censure hurlent le manque terrifiant de la « vraie » culture. Qui existe bien et que nous diffusons sans cesse sur ce blog !

Lire aussi :   Françoise Nyssen au ministère de la culture : le privé entre Rue de Valois  [[ parce que cette fake culture n’est pas déjà en voie de privatisation complète ? Son exclusivité crée les exclus !]].

« Vincent Carry, Directeur de Nuits sonores, un festival de musique électronique qui a lieu chaque année à Lyon au printemps, Vincent Carry s’interroge sur le maillage culturel du territoire et la façon d’attirer « la jeunesse, les milieux populaires, les zones de rupture » qui sont des délaissés [[par qui ? Jamais précisé ! Ce qui démontre à quel point ce système a tout à cacher…]] de la culture. Il a été un des premiers à dénoncer l’offre publique en expositions, pièces de théâtre ou spectacles musicaux qui s’adressent à la partie de la société qui en a le moins besoin [[ la même qui n’a absolument pas « besoin » de plus s’enrichir. Et dont les démunis sont démunis, bestialement, afin d’assouvir l’irresponsabilité de ces graves immatures !]] : « Les populations les plus protégées, âgées, de centre-ville. » Il n’hésite pas à qualifier d’ « aristocratie culturelle » [[ ce qui inclut donc la FÉODALITÉ économique, politique et médiatique… « leur » culture n’est donc que de …l’illégalité républicaine… ]] nos opéras, musées ou théâtres qui seraient déconnectés des fractures de la société et appelle à revoir totalement les attributions de budget culturel [[ ce qui ne serait qu’un vraiment trop timide début…]] par l’État comme les collectivités locales.

Philippe Torreton est aussi un homme de gauche, engagé, fervent défenseur d’une politique culturelle publique, [[ce qui sous-entend qu’il y en aurait une de privée qui s’immisce dans le service public ?]] qui doit être vecteur d’émancipation et de lien social. [[ce qui reste la définition basique de la vraie culture. Ce qui signifierait que, pour le moment, elle n’existe nulle part dans le « démonde » de l’oligarchie illégale ?]] « Il est urgent de redonner une ambition démocratique à la culture en faisant un service public ! » [[donc la culture n’est pas un bien commun, une universalité partagée ?]], écrit-il en 2014 dans ses « 10 chantiers pour une véritable politique culturelle de gauche ». Il a été élu en 2008 conseiller municipal du 9e arrondissement de Paris. Pendant la campagne présidentielle de 2017, il a soutenu le député européen Yannick Jadot lors de la primaire écologiste puis a appelé les candidats Hamon et Mélenchon à unir leurs forces au deuxième tour. »… Ce très léger tour de la question – prouve tellement que, dès que nous parlons, très sérieusement, de culture, les prétendus puissants se trouvent en très mauvaise posture. Et que donc, pour l’intérêt de tous, il vaut mieux persister dans cette démarche de parler clair et en prouvant ses dires. Non pas en s’enlisant dans des généralités qui s’effondrent à la plus minuscule question ! Toute abusive exclusivité crée les exclus !

Insee.fr//-Statistiques

Chiffres concret de la culture hyper centralisée (ce qui demeure totalement antirépublicain !)…Lorsque ce centralisme demeure l’acte le plus anticulturel qui soit. Une culture qui ne soit pas hyper décentralisée n’est pads une culture qui émancipe et élève mais bien  les ORDRES d’un désordre antisocial illégal. Entre culture et centralisme, il faut choisir – les deux ne peuvent cohabiter ! C’est l’exclusivité centraliste qui « crée » les exclus ! Supprimer le centralisme culturel (donc très anticulturel !) et il n’y aura plus d’exclus…Facile à comprendre !

………………………………..****************************

Il existe plus qu’une mécompréhension sur la culture par les esprits bourgeois : la culture n’est pas une accumulation d’objets mais un processus social d’envergure, où ces objets figurent les étapes. Toutes surmontées. Et qui serait motivé à une telle élévation s’il n’en était pas ainsi ? (l’argent ne motive que peu et en surface seulement…). Et donc l’inculture bourgeoise se fourvoie en prenant le maigre reflet pour la réalité. Ils se précipitent sur a possession des objets culturels (en prétendant posséder la culture – tout comme les médias d’argent, inobjectifs jusqu’à l’absurde, cognent sans cesse sur tout le monde pour faire comme si l’argent « avait » raison. Toujours. Alors qu’il « est » si déraisonnable qu’il ne peut avoir raison ni même posséder (constitutivement ) la moindre parcelle de raison…mais sur le fond - l’inculture bourgeoise ne comprend rien à la culture (comprendre comme prendre tout à l’intérieur de soi). En tout elle lui échappe : il ne sera jamais le maître de ce qui le dépasse tant.

Ce pourquoi un esprit aussi futile, frivole et superficiel nous conduit à l’incivilisation, où des êtres inconsistants peuvent se prétendre « cultivés » puisqu’ils « ont » des objets extérieurs qu’ils ne comprennent ou ne ressentent absolument pas. Or, la logique veut que les tableaux appartiennent aux peintres, les livres à qui écrit, les œuvres à qui s’attellent et surtout pas à qui mésusent du totem « archaïque » de l’argent animiste (cette irrationalité qui empêche l’Humanité de naître en tant qu’universalité) pour tant empêcher l’Évolution collective. Le libéralisme capitaliste n’est qu’une régression… Le bourgeois est un recul, un reflux, un éloignement, un repli,  un grave plouc anti-universel, qui ne sait rien connaître ni reconnaitre dans son simplisme mental qui le maintient immature toute son existence. A aucun moment, il n’aura que frôlé ce qui constitue toute la culture. Un peu comme si quelqu’un vous disait que c’est sa valise et, n’en ayant seulement jamais cherché l’usage,  la traînait bruyamment accrochée à un harpon très destructeur. Rien de plus étranger à tous les arts que le capitalisme…il n’a pas le cœur pour. Donc insensibilité émotive et inaptitude complète aux sentiments profonds, il va faire semblant. Sans jamais en être partie constitutive. Toute la « vraie » culture s’est toujours passée en dehors de lui. C’est lui l’Exclu qui ne peut exclure personne…

Et « ses » politiques sont aussi incongrues et intruses qu’un pachyderme parmi des porcelaines. Elles saccagent tout ce qui a de la « valeur » (les messages, les pratiques, les théories, les transmetteurs, etc.). Un peu comme si un tel possesseur de peintures raclait toute la pâte peinte…afin de « faire plus
de place à la signature qui a seule de la valeur »…ou comme de recouvrir les pages d’un livre « de gros billets de banque, puisque ce sont les valeurs inscrites dans le contrat ». L’incapacité à comprendre sera tout ce qui sort et ressort de son infantilisme et de sa perte de toute originalité ! Le capitalisme n’aura été moteur d’aucune avancée de la culture qui se sont toutes passées…malgré lui. En tout donc, il se trouve l’ennemi frontal de la civilisation !

D’où les élucubrations qui font semblant de chiffrer à 50 % les Français très exclus de la culture…exclusive. Donc excluante. Faux, toujours plus faux leurs discours, parmi ces 50 % il y a une partie qui nourrit la « vraie » culture mais qui se voit trop déloyalement dissimulée par les tonitruants pouvoirs de l’argent vide (sans contenu autre que des…vacarmes monnayés !) ? Le macronisme fait de…l’accès à l’éducation artistique et culturelle, une priorité. Donc la culture ne lui est qu’un guichet. L’acte culturel c’est seulement de passer à la caisse et de payer pour un objet « inexistant » marqué culture dessus ? Où et par qui sont diffusées les publicités mensongères ? Justement tout ce processus biaisé empêche clairement tout accès à la culture. Et multiplie les…exclusions (e,n prétendant limiter les exclus de la culture)… Si j’ai l’exclusivité, t’es exclu complètement – c’est comme 2 et 2 font 4 !.

L’État bourgeois, fondé sur l’exclusivité de « son » offre déséquilibrée, tant elle privilégie (antirépublicainement) les grandes villes – est un obstacle à la diffusion culturelle. Puisque son vrai rôle serait de « briser les censures illégales du privé » et que, non seulement, il ne le fait pas mais les renforce. Abolissant tout accès égal de tous devant la loi (qui représente, pourtant, le fondement, oui le fondement de l’Europe, sans ce libre accès de tous égalitairement pas de privatisation possible des services publics à buts non lucratifs, pas de faux traités d’échanges non libres mais forcés, etc.).

Donc il y une « dés-offre » qui CRÉE l’exclusion en se restreignant trop à une classe sociale aux détriments de toutes les autres (ce qui représente la culture universelle que de tout inclure et de rien exclure). Et l’idée saugrenue de la législature actuelle est de rajouter un strapontin afin qu’un pauvre puisse « bénéficier » de cette prétendue culture qui le fait soi-disant baver d’envie. Faux : il n’en veut pas, mais veut des « processus vivants et quotidiens » pas des objets mortuaires. Et donc le scandale est de gaspiller tant d’argent public (payé par les impôts des pauvres) pour combler les caprices indéfendables de qui interrompt le PROCESSUS SOCIAL vital de la vraie culture en action. Sa décentralisa  tion complète.

Quel est–t-il ce processus social qui structure la culture ? Attila se montrait très ferme avec ses guerriers : « pas touche aux scribes et clercs. Ils représentent le savoir sacré ». Jamais il ne massacra les culturels, les protégeant toujours ! Les romains de même prônaient de ne « jamais détruire (et donc d’acculturer) les cultures quelles qu’elles soient ». Ne voulant pas briser les peuples mais les faire participer à leur économie très universelle et si enrichie de toutes ces cultures juxtaposées ». Ici – la vulgarité insurpassable du bourgeois piétine tout ce qui le dépasse, qu’il ne comprend pas. Et veut imposer de médiocres figures qui sont plus de la mauvaise B.D. (la bonne conteste trop bien) que de la science raffinée. Se présentant (le pot aux roses démasqué) comme le véritable artiste « néronien » de la société qui asperge toute la collectivité de ses vains produits où il n’y « nulle œuvre d’art ni de goût ». Sa mascarade semble continuer mais sans nous, sans plus grand monde, tant les « abstentions » devant ces démonstrations de mauvais goûts, d’insensibilités, d’absences d’empathies émotionnelles comme d’intelligences tout court semblent complètement dominer l’imposture actuelle. Pour la culture c’est encore plus RATÉ que le reste. L’inculture y sévit et à illégaux coups répétés de …censures. L’argent censure tellement plus que toutes les religions réunies, mais se cache pour le faire : son complexe d’infériorité (il veut « être l’artiste » oui mais sans l’être charnellement, juste dans le déguisement leurré, juste pour…l’image…) semble le ronger à fond. Il exclut à la pelle surtout lorsqu’il prétend annuler toute exclusion.

La civilisation nouvelle sera donc celle du processus culturel entier…

……………………….. pour ensemencer TOUTE la société ! 

 

…….......…(à suivre)

……………………............**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Main des synthèses...+ Photographie de couverture : Parler de culture avec un costume-cravate c’est se prouver inculte.

Main des synthèses...+ Photographie de couverture : Parler de culture avec un costume-cravate c’est se prouver inculte.

la culture des pouvoirs d’argent ne fonctionne qu’à l’exclusion

la culture des pouvoirs d’argent ne fonctionne qu’à l’exclusion

la vraie culture par contre reste inclusive et universelle...

la vraie culture par contre reste inclusive et universelle...

Les cupides violents capitalises ne comprendront jamais ceci…

Les cupides violents capitalises ne comprendront jamais ceci…

L’argent (qui refuse l’émancipation des humains) sera donc plutôt fortement anticulturel ?

L’argent (qui refuse l’émancipation des humains) sera donc plutôt fortement anticulturel ?

Tout pour la capitale et rien pour le reste. La culture changer le monde ? A condition de changer complètement de culture.

Tout pour la capitale et rien pour le reste. La culture changer le monde ? A condition de changer complètement de culture.

Des exclus sur les exclus de la culture ?
Maisons de la culture ?

Maisons de la culture ?

Des exclus sur les exclus de la culture ?
Le style de vie dominant demandé n'est plus en stock.

Le style de vie dominant demandé n'est plus en stock.

La réflexion, la recherche et la formation font partie intégrante de l’action afin que le savoir s’enrichisse au jour le jour de la réalité vécue. La vie partagée avec les plus exclus, la connaissance et l’expérience de vie ont été pour le Mouvement ATD Quart Monde les armes de l’action. De là, est née une pensée nouvelle qui fait appel à tout homme, pauvre ou non pauvre, pour aider à la transformation de la société, en commençant par transformer sa vie personnelle. C’est ce qu’il est convenu d’appeler la “ démarche Wresinski “. Soit que, culturellement, le pauvre a souvent une vie intérieure tellement plus riche et intense que la misère intérieure des nantis. Ce qui explique leurs puérilités du « On ne publie pas les génies », tellement cette simplicité spontanée du génie brûle et corrode toutes leurs simagrées !

La réflexion, la recherche et la formation font partie intégrante de l’action afin que le savoir s’enrichisse au jour le jour de la réalité vécue. La vie partagée avec les plus exclus, la connaissance et l’expérience de vie ont été pour le Mouvement ATD Quart Monde les armes de l’action. De là, est née une pensée nouvelle qui fait appel à tout homme, pauvre ou non pauvre, pour aider à la transformation de la société, en commençant par transformer sa vie personnelle. C’est ce qu’il est convenu d’appeler la “ démarche Wresinski “. Soit que, culturellement, le pauvre a souvent une vie intérieure tellement plus riche et intense que la misère intérieure des nantis. Ce qui explique leurs puérilités du « On ne publie pas les génies », tellement cette simplicité spontanée du génie brûle et corrode toutes leurs simagrées !

Le mépris et la haine des milieux populaires que s’autorisent les prétendus puissants ? Pourquoi ou pourquoi tant de manque d’à-propos ? Parce que c’est une réponse culturelle efficace face à leur effondrement ?

Toutes les cultures de terre nécessitent germinations, maturations, temps d’incubations, fragilités, conceptions et naissances – et les cultures humaines ne fonctionneraient pas ainsi ? Allons-donc !

Comment relancer ce qui n’a jamais été lancé ?

Le Mashup Film Festival célèbre la culture populaire (exclu vidéo)

Qu’est-ce que la sociologie culturelle ?

La société du hold up ? Paul Vacca dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas

Comment expliquer les différences de pratiques culturelles ? En sortant du court discours dominant qui n’aura rien compris à rien…Comment expliquer les différences de pratiques culturelles ? En sortant du court discours dominant qui n’aura rien compris à rien…

Commenter cet article