Il est grand temps de rallumer les étoiles

Publié le par imagiter.over-blog.com

Il est grand temps de rallumer les étoiles

Tout cela parce que le bloc très durci à l’entêtement des machos-agressifs « avait éteint les étoiles à coups de canon ». Ils ne voulaient pas que la lumière puisse illuminer de voir la réalité bien en face. Enfin, que la réalité les voit, eux, tels qu’ils sont, bien en face. D’où - l’Histoire du monde depuis ces extinctions : où les plus médiocres, les vulgaires du cœur, les au cerveau toujours en « dérangement », les immobilistes des autres, les cupides et les monstres d’égoïsmes, etc…semblent mener le monde…vers sa perte !

Comment ceci s’est passé ? Qui est qui ? Et qui fait quoi ? « Ils se sont égayés sur les trottoirs de Montmartre, certains dévalant la rue Lepic, d’autres grimpant vers le haut de la butte. C’était un beau dimanche d’été, le 24 juin 1917, et ils venaient d’assister à une représentation surchauffée : la première des Mamelles de Tirésias, de Guillaume Apollinaire. Il y avait eu un chahut de tous les diables, des insultes et des hurlements de joie, et même une petite frayeur, quand une spectatrice avait cru qu’un beau jeune homme en uniforme anglais allait tirer avec son revolver : Jacques Vaché, venu avec André Breton, qui allait assurer la gloire d’un mot inventé par Guillaume Apollinaire et inscrit dans le programme des Mamelles de Tirésias, « drame surréaliste en deux actes et un prologue ».

...et-Apollinaire-inventa-le-surréalisme

 

En 1917, « surréalisme » est un mot de plus dans la cohorte banale des « ismes » qui fleurissent pour qualifier les avant-gardes, se bagarrer en leur nom, ou les moquer, ce dont un critique ne se prive évidemment pas, en décrivant une salle où se mêlent des « fauvistes, cubistes, orphistes, dentistes, enfin, toute la ménagerie littéraire ».

Et quelle ménagerie ! Jean Cocteau, Louis Aragon, Paul Fort, Philippe Soupault, Max Jacob, Jules Romains, Maurice Martin du Gard, Willy, Gaston Gallimard, Julien Benda, Madame Rachilde. Les couturiers Paul Poiret et Jacques Doucet. Les peintres Diego Rivera, Juan Gris, Gino Severini. Des bourgeois cultivés. Une foule de journalistes. Seuls manquent Matisse… et Picasso, qui est à Rome. Mais il est présent dans le programme, pour lequel il a dessiné une écuyère qui se cabre.

[[L’écuyère cabrée ]]…C’est Thérèse, l’héroïne des Mamelles de Tirésias. Une sacrée femme : elle a décidé que cela suffisait, qu’elle n’obéirait plus à son mari et vivrait sa vie, en s’autorisant tout ce qu’interdit sa condition – faire la guerre, être artiste, avocate, sénatrice, ministre, médecin, mathématicienne, philosophe, chimiste… La liste de Thérèse est longue. »

….et son premier désir, très clair : ne + (ne plus)…    à compléter, seulement après avoir expérimentée toute la liste-piste du dessus…

Wikipedia.org//-Cinéma_surréaliste

…………………….****************************************

Rien-ne-nous-empêche de changer sinon nous !

 

Rien absolument rien ne nous empêche de changer. De réellement changer !

 « Il faut cesser d’employer le terme faussement consolant et pseudo-héroïque de « nouvelle vie », qui suggère l’existence d’une rupture brutale. La vie ne rompt pas soudainement avec elle-même, c’est un dégagement progressif. Et c’est justement ce qui m’intéresse : étudier ce décalage imperceptible qui ouvre d’autres possibles. Ce n’est que rétrospectivement que l’on peut identifier qu’il y a une première et une seconde vie [[ou plus, si volontés imprenables…]] (François Jullien - Une seconde vie, 2017). »

Nous-pouvons-tous-vivre-une-seconde-vie

 

Tout comme nous gardons, à notre portée, cette possibilité d’une seconde vie « qui se promeut à notre insu, très discrètement, et qui permet l’apparition d’initiatives. » Qui, d’initiatives en initiatives, dessine une vraiment complète nouvelle vie. Entièrement sculptée par nous. Oui. Tout comme nous maintenons, toujours proche, la possibilité d’une seconde vie – nous  gardons, toutes et tous, intacte, la possibilité d’une seconde société. Et c’est à coups d’initiatives personnelles, peu perceptibles les premières fois, que nous sommes en train de dessiner la société nouvelle.

 

………….Qui, à tout moment, va surgir toute entière en pleine lumière.

 

 

...facile-c'est-faire-face !

…..……                          …(à suivre)

…………………………          ..**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Les mamelles de Tirésias

Les mamelles de Tirésias

swimming jazz...

swimming jazz...

Des perruches survolent le cimetière de Hither Green à Londres Cette scène post-apocalyptique est digne d'une œuvre de Dalí. Des milliers d'oiseaux sauvages vivent dans la capitale anglaise.

Des perruches survolent le cimetière de Hither Green à Londres Cette scène post-apocalyptique est digne d'une œuvre de Dalí. Des milliers d'oiseaux sauvages vivent dans la capitale anglaise.

rallumer les étoiles ?

rallumer les étoiles ?

un arc en ciel tout rose

un arc en ciel tout rose

Cappadoce étoilée

Cappadoce étoilée

Il est grand temps de rallumer les étoiles

Parabole théâtrale d'Apollinaire, pétrie d'humour et de cocasserie, qui bouscule les habitudes

sans paroles (…) ILS ÉTEIGNENT LES ÉTOILES À COUPS DE CANON Les étoiles mouraient dans ce beau ciel d’automne Comme la mémoire s’éteint dans le cerveau De ces pauvres vieillards qui tentent de se souvenir Nous étions là mourant de la mort des étoiles Et sur le front ténébreux aux livides lueurs Nous ne savions plus que dire avec désespoir ILS ONT MÊME ASSASSINÉ LES CONSTELLATIONS Mais une grande voix venue d’un mégaphone Dont le pavillon sortait De je ne sais quel unanime poste de commandement La voix du capitaine inconnu qui nous sauve toujours cria IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES

Gjon Mili - Jammin' the Blues

Exemples de surréalisme au cinéma de 1920 à…2020

Scénario d’Antonin Artaud – mise en scène : Germaine Dulac: La Coquille et le Clergyman (1928)

Cinéma surréaliste en 2012 – Wrong (t'as tort !).

La peur du noir…brrrrrr….

"Ballet mécanique" (1924) - Fernand Léger - Original Silent Version

Comme d’habitude, il ne faut pas juger Apollinaire à la tête qu'il fait sur ses photos mais bien plutôt à son œuvre et à sa vie, ça vaut mieux pour lui (...et surtout pour nous !) – les conformistes détruisent tout ce qu’ils/elles touchent ?

Captation…musicale du spectacle "Les mamelles de Tirésias" de Guillaume Apollinaire, par la compagnie Petit Agité

Commenter cet article