La nature c’est Actions vraiment collectives !

Publié le par imagiter.over-blog.com

La nature c’est Actions vraiment collectives !

L’huile de palme est une catastrophe écologique. Structurée sur nuire à l’essentiel pour ne privilégier que le superflu. En effet, le monde peut facilement se passer de l’huile de palme, pas d’une nature vivante. Ce qui nous conduit à nous passionner pour cette Nature qui sait toujours ce qu’elle fait, où elle va et qui, malgré les dommages si injustes causés par certains humains, continue à suivre sa droite route d’intelligence. Les agressions quotidiennes de ces humains si diminués, qui profitent pourtant tant d’elle, ne semblent jamais la laisser sans ressources – et c’est avec une éblouissante habileté qu’elle contourne les flagrantes insuffisantes de ces personnages qui ne méritent jamais une parole de satisfaction. Oui, tous les jours, la Nature ne manque pas de nous émerveiller. A fond. Ne venons-nous pas de découvrir que les arbres sont « timides » ? Pour nous la timidité demeure une « qualité ». La brutalité illégale du système peut faire croire autre chose, l’expérience de la vraie vie démontre que qui est timide survalorise, bien souvent, l’importance des autres. Et que ses dons d’écoute et d’attention à autrui restent bien plus affutés et efficaces que ces brutes insensibles, présentées par le marketing  comme des êtres « réussis ». Derrière lesquels, nous devons toujours réparer les dégâts. Des êtres vraiment ratés, oui, pour sûr. Pas une once de sensibilité. Quel échec de vie ! Que les arbres soient timides (donc se tenant en retrait, à l’écoute du monde et assumant complètement des soins globaux pour la…planète) voici qui demeure une grande chance pour l’Humanité. En contrebalançant le malheur global qu’est la non-pensée du capitalisme. Ce fou qui, par exemple, préfère l’huile de palme à la survie de notre chère Humanité.

« 12 262 Indonésiens [[ et pas « Pus de 10 000 » comme osent les médias de superficialités qui n’ont comme litanies que le « Amusez-vous, ne vous occupez de rien et laissez-nous vous voler toute vos vies » le bâclent !]] se sont réunis cette année afin d’interpréter la Saman, la danse traditionnelle des « mille mains », dans le but de protester contre la destruction de leur parc national, le Gunung Leuser, au profit des palmiers à huile.

Ils se sont rassemblés massivement à Sumatra afin de dénoncer la déforestation massive qui touche l’Indonésie pour le bois, mais également pour l’huile de palme largement utilisée aujourd’hui par les industriels de l’agro-alimentaire [[ceux-là mêmes qui ont fini d’être des modèles et des exemples…bien au contraire !]]..

Le-choix-du-travail-forcé-en-Indonésie-leader-mondial-de-l'huile-de-palme

Et quoi de mieux qu’une ancienne tradition mêlant chant et danse pour se faire entendre ? Avec plus de 10 000 participants [[ puisque c’est 12 262 le chiffre attentionné… ]], le résultat est aussi époustouflant que symboliquement fort.

L’huile de palme est devenue dangereusement omniprésente dans les aliments industriels transformés. Plus de 90% de la production mondiale de cet « or rouge » provient de Malaisie et d’Indonésie« Six terrains de football de forêt disparaissent chaque minute en Indonésie» affirment les associations de protection de l’environnement.

12.262-indonésiens-et-la-danse-des-mille-mains-contre-la-déforestation-due-à-l'huile-de-palme

Derrière cette manne financière, une catastrophe pour les derniers poumons verts de la planète, mais aussi pour la biodiversité. [[cet « essentiel » sacrifié pour l’irresponsable superflu ]]. Des espèces rares, comme l’orang-outan de Sumatra, subissent de plein fouet les répercussions de la déforestation. Il n’en resterait désormais plus que 7 000 sur l’île. Revêtus de costumes noirs et jaunes, les danseurs traditionnels, assis en rangées ordonnées, se sont tapés des mains sur les épaules et les genoux tout en balançant leur corps à un rythme soutenu. En 2011, la danse des mille mains a rejoint la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Une impressionnante synchronisation et un chant venus du cœur afin de mettre en lumière une cause urgente. » [[Urgente ce qui veut dire que les autres prétendues infos passent après. Et qu’une décision…décisive de fin de l’exploitation IRRATIONNELLE des forêts doit être prise en…urgence ]].

Le capitalisme ne mérite pas cette planète. Ce grossier individu souille tout ce qu’il touche, saccage le fragile et casse sans jamais rien comprendre. Ce gangster existentiel manque cruellement d’une qualité centrale : le RESPECT. Respect pour la vie sans qui nous ne serions pas…vivants. Respect pour la Terre qui contient toutes les conditions de survie des humains. Respects, aussi, pour la Nature car elle peut se passer entièrement de nous mais nous pas d’elle. Non, le capitalisme ne sait pas diriger la planète,. Son incapacité immense provient de ses manies compulsives et paranoïaques envers l’argent – l’argent  qui N’EST PAS les richesses (les vraies richesses sont la terre fertile, la biodiversité, de l’air de l’eau et de l’humus sains, une société qui vit en société – et pas les unités de « mesures » de ceci qui ne peuvent les…mesurer si elles n’existent plus !). Le capitalisme est, au sens médical fort, Fou, il ne « reconnaît » plus le réel, il s’égare dans des ombres et des chimères et il « croit » à des impossibilités logiques (que l’argent « est » intelligent – alors que tous les « faits » admettent ( tous) que l’argent abrutit, aveugle, égare et rend vraiment bête et bestial !).

………………………….........**********************************

Pendant ce temps, ce capitalisme de l’avilissement NE SAIT toujours pas voir la réalité telle qu’elle est. Oui, la Nature sait s’auto-réparer, se soigner, prendre soin d’elle, se guérir de toutes les plaies injustes et complètement illogiques que lui infligent certains humains (certains pas tous)...Tandis que les humains – sans la Nature – ne savent pas s’auto-réparer, se soigner, prendre soin d’eux, se guérir de toutes les plaies injustes et complètement illogiques que certains humains (certains pas tous) déversent sur la civilisation, en dégoisant qu’ils…la défendraient !

« La nature est pourvue de ressources inimaginables. C’est ce que nous rappellent ces 10 arbres qui refusent de céder leur place à l’homme. La végétation existe depuis 370 millions d’années. Et malgré les agressions quotidiennes de l’activité inhumaine, elle n’a aucunement l’intention de laisser sa place.

Comment-les-arbres-se-développent-en-milieu-hostile ?

Que ce soit au milieu d’un lac, malgré un tsunami, quasiment dans le vide, ou même sur un rocher, les arbres parviennent à se développer dans des endroits particulièrement hostiles. La preuve en images qui donnent bon espoir quant à l’avenir de la natureEt ce - malgré certains humains, si arriérés et obstinés, que les médias d’argent osent nommer de « succès de vie » – lorsque nous y voyons une misère intérieure effroyable !

….……………………….........**********************************

Plus nous nous émerveillons de tous les savoirs de la Terre plus elle nous offre de nouvelles occasions de nous émerveiller de ces savoirs tellement puissants qu’elle nous offre tout…gratuitement (faire payer est bien une faiblesse de  transmissions des savoirs, un défaut dont nous ne pouvons nous vanter ! Dire, piteusement, « Vous me devez tant » c’est, le plus souvent, régresser et surtout ne pas progresser !). Cette même nature qui nous prouve comment elle contourne les pièges malsains dus aux manques complets de savoir-vivre de certains humains, pires que des barbares. Donc la barbarie centrale, qui résume tous ces comportements déplorables, se nomme capitalisme. Capitalisme qui ne peut diriger l’Humanité puisqu’il ne « respecte » pas la Nature. Ce qui prouve qu’il a vraiment perdu la raison, puisque la nature contient toutes les conditions de survie de l’espèce humaine (et que les « prétendus » profits ne contiennent rien de ceci, sinon de l’autodestruction malade. Comme de saccager l’essentiel pour le vraiment superflu). Si le capitalisme est l’ennemi de la Terre nous ne pouvons que le quitter. Vite. Une preuve de sa grave folie ? Ses intoxiqués graves (les médiatiques fous) dégoisent « tout ce qui ne rentre pas dans le système, n’existe pas ». Vous croyez ? Vous maintenez vos délires ? Puisqu’il vous faut préciser « tout ce qui ne rentre pas dans le système, n’existe pas…dans ce système. »…mais il existe…ailleurs. Et il existe – désormais – tellement mieux que ce système. Et c’est un honneur que de « ne pas rentrer » dans un tel système, que d’en avoir été exclu par de tels effondrés. Puisque, à l’observer, que voyons – nous ? Surtout pas un gigantisme transcendant qui englobe tout, mais un petit cagibi piteux qui exclut beaucoup trop. Tout autour, le monde reste vaste, le monde se sculpte musculeux de ses libertés et dans ce…petit coin, ce lieu saturé de présences frénétiques, nous voyons des êtres tenter de s’emparer d’objets si  laids, de trophées très désuets, de totems irrationnels. Nous en informant, on nous dit qu’ils nomment cela « le système ». Nous pas. Radotant en boucle ce mantra…système système système système système système système…ils se « croient » appartenir à un monde supérieur (celui de leurs addictions, seulement). Nous y voyons, plutôt, une pouilleuserie où des misérables de la vie intérieure, vidés de tout contenu, balbutient des formules complètement déraisonnables et…s’enfuient, terrifiés, dès que nous essayons de débattre sur les comment et pourquoi de leurs obsessions insalubres. Et il faudrait admirer ce tas de déchets ? Système, mon œil, il n’y a rien que « leurs » illusions ! En train de se dégrader à très grande vitesse.

La-timidité-des-arbres-:-phénomène-mystérieux-et-mal-compris-qui-nous-offre-les-plus-sublimes-des-paysages

« Les arbres sont des êtres absolument fascinants. Ils communiquent entre eux, se préviennent mutuellement des maladies ou des invasions d'insectes, partagent des nutriments avec les plus malades par le biais de milliers d'interconnections entre leurs racines [[et, sans nous demander nos avis, ces arbres se chargent de veiller et de soigner la nature entière. Information véridique]]... Ils forment dans la forêt un intense réseau où tous les individus sont reliés les uns aux autres [[…pas comme nous…seul(e)s certain(e)s font des efforts forts pour…]], à la manière des milliers de neurones d'un gigantesque cerveau végétal. Nous commençons tout juste à comprendre certains de leurs mécanismes... Mais savez-vous que ce sont également de grands timides ?

La « timidité » des arbres, c'est la tendance par laquelle certaines essences évitent de se toucher et maintiennent entre eux une certaines distance, notamment entre les branches, mais aussi sous la terre au niveau de leurs racines. Encore mal compris de nos jours et peu étudié, ce phénomène ne concerne que certaines espèces. Le terme en lui-même provient de l'expression «crown shyness» ( timidité des cimes) [[…le contraire des humains où les « sommets » battent tous les records d’inattentions brutales aux autres !]], popularisée dans les années 1960 par les chercheurs australiens qui ont commencé à se pencher sur la question. 

Concrètement, les arbres laissent un espace régulier entre eux, appelé « fente de timidité », ce qui peut donner un résultat aussi joli qu'impressionnant ! On n'est pas encore certains de la raison d'être de cette stratégie d'évitement, mais certains scientifiques avancent plusieurs théories pour l'expliquer.

Pour certains, en maintenant une certaine marge d'isolement entre eux, les arbres diminuent leurs chances d'être contaminés en cas d'épidémie. D'autres y voient plutôt une manière de limiter la propagation des insectes envahisseurs. D'autres encore supposent que ces espaces laissés entre les arbres permettent à la lumière du soleil de percer la canopée et de mieux pénétrer la végétation. [[ Alan Turing, que l’indigne société, a assassiné, nous laissant face à sa perte colossale, a déjà prouvé, dès 1952, cette hypothèse ! Sa réhabilitation en douce, en 2009, n’effacera jamais la certitude que les pouvoirs si incultes ne savent que porter atteinte aux grands esprits ! ]].

Il se pourrait également que la croissance des arbres soit inhibée par le contact des jeunes bourgeons lorsque le vent les fait se frotter les uns aux autres, ou encore que les arbres soient sensibles aux échanges gazeux entre les feuilles des branches des arbres voisins. En France, deux grandes espèces ont cet étrange comportement, le chêne vert et le pin parasol. Mais même chez les autres espèces d'arbres qui n'ont pas de « fente de timidité », il n'arrive quasiment jamais que les branches s'interpénètrent complètement [[voir Alan Turing ses « biomathématique » et « morphogenèse » ]]. Les arbres sont capables de sentir la présence de leurs congénères et préfèrent pousser à l'écart les uns des autres, maximisant ainsi la surface offerte aux rayons du soleil ! »

Morphogenèse-:-les-structures-de-Turing-existent-bien !

Et donc ? Mathématiquement, la Nature nous est nettement supérieure. Elle ne théorise plus elle met tout en pratique à une échelle grandiose.

Alan-Turing-:-les-motifs-et-les-structures-du-vivant

Et donc ? Turing qui a inventé l’informatique, nous a aussi légué, avant de mourir, tous les moyens de comprendre les structures du vivant. Et, sans détruire ces formes, d’apprendre à les imiter. Qu’aurait été sa géniale morphogenèse s’il avait vécu – vu la richesse inattendue de cette seule introduction ? (Pas un seul grand esprit qui ne soit du côté de la Nature !)

…………….Cet apport fabuleux est loin d’être mis en complète valeur !

 

….………(à suivre)

……………………….........**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste émerveillement nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La nature c’est Actions vraiment collectives !
Le monde peut se passer de l’huile de palme, ce n’est qu’un produit de la « société de consommation ». Donc superflu. Un faux besoin. Oui c’est sacrifier l’essentiel (les énergies non renouvelables, le poumon vert du monde, la nécessité de la « réalité » pour survivre) pour les frivolités, le clair stérile et oiseux.

Le monde peut se passer de l’huile de palme, ce n’est qu’un produit de la « société de consommation ». Donc superflu. Un faux besoin. Oui c’est sacrifier l’essentiel (les énergies non renouvelables, le poumon vert du monde, la nécessité de la « réalité » pour survivre) pour les frivolités, le clair stérile et oiseux.

cette réserve naturelle serait saccagée pour des profits tous plus indéfendables les uns que les autres ?l

cette réserve naturelle serait saccagée pour des profits tous plus indéfendables les uns que les autres ?l

La nature c’est Actions vraiment collectives !
La nature c’est Actions vraiment collectives !
Nord Sumatra : Grande traversée du parc Gunung Leuser au pays Minang

Nord Sumatra : Grande traversée du parc Gunung Leuser au pays Minang

La nature c’est Actions vraiment collectives !
Homme portant des fruits de palmier à huile. (YULI SEPERI / EYEEM / EYEEM / GETTY IMAGES)

Homme portant des fruits de palmier à huile. (YULI SEPERI / EYEEM / EYEEM / GETTY IMAGES)

Sans nous demander nos avis, les arbres se chargent de veiller et de soigner la nature entière.

Sans nous demander nos avis, les arbres se chargent de veiller et de soigner la nature entière.

Un arbre devient racine des autres arbres

Un arbre devient racine des autres arbres

Le seul qui a survécu au tsunami du Japon parmi 70 000 autres arbres

Le seul qui a survécu au tsunami du Japon parmi 70 000 autres arbres

La terre meuble s’en va, l’arbre rationnel reste

La terre meuble s’en va, l’arbre rationnel reste

Cet arbre prend racine sur les pavés, pavés aussi durs que l’insensibilité indifférente des « médiocrates ». Nous pouvons faire aussi bien que lui !

Cet arbre prend racine sur les pavés, pavés aussi durs que l’insensibilité indifférente des « médiocrates ». Nous pouvons faire aussi bien que lui !

Il refuse de mourir de main d’homme : tu me coupes ici, je repousse là. Qui est le vrai ridicule des deux ?

Il refuse de mourir de main d’homme : tu me coupes ici, je repousse là. Qui est le vrai ridicule des deux ?

Les feuilles de cet arbre résistent grâce à la lumière du lampadaire

Les feuilles de cet arbre résistent grâce à la lumière du lampadaire

Les arbres laissent un espace régulier entre eux, appelé « fente de timidité », ce qui peut donner un résultat aussi beau qu'impressionnant

Les arbres laissent un espace régulier entre eux, appelé « fente de timidité », ce qui peut donner un résultat aussi beau qu'impressionnant

Quel sens de l’organisation collective où nul-le ne nuit aux autres

Quel sens de l’organisation collective où nul-le ne nuit aux autres

Comme un gigantesque chœur – chacun rendu plus beau de la présence de tous

Comme un gigantesque chœur – chacun rendu plus beau de la présence de tous

idem

idem

Incroyable ŒUVRE D’ART

Incroyable ŒUVRE D’ART

idem

idem

C’est vraiment honorer toute la géométrie

C’est vraiment honorer toute la géométrie

12 262 Indonésiens ont participé cette année à la danse traditionnelle saman, connue également sous le nom de la «danse de mille mains». Revêtus de costumes noir et jaune, les danseurs assis en rangées ordonnées se tapent des mains sur les épaules et les genoux tout en balançant leur corps à un rythme soutenu. En 2011, cette danse a été inclue dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

12 262 personnages se sont rassemblés dans l'Aceh, en Indonésie, pour réaliser une performance record de danse et de chants traditionnels pour conserver un parc national menacé dans la province de l'Ouest. Menacé par l’irrationalité injustifiable de profits plus qu’indéfendables !

Cette danse est appelée "Danse du Bouddha aux mille mains". Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'elle est exécutée par un groupe de jeunes filles handicapées de Chine.

Pendakian Gunung Leuser – une merveille qui vaut plus que les profits…

Sans nous demander nos avis, les arbres en réseaux se chargent de veiller et de soigner la nature entière.

Lorsque l’argent est toujours plus illégal

Indonésie, de l'intérieur, hors des sentiers battus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article