Le système fait-il tout afin de perdre tout sérieux ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le système fait-il tout afin de perdre tout sérieux ?

Dans la veine trop peu utilisée de la « politique fiction »…nous prenons tous les ingrédients d’aujourd’hui, sans en omettre aucun, et les faisons voyager, unitairement, vers le futur. Et nous offrons le résultat « vérifiable et reproductible ». Aussi dit, aussitôt fait ?...Se ridiculisant (mais sans se rendre compte !) en rétrécissant la scientificité à la vassalité face à l’argent qui sait tout. En effet, n’est plus scientifique du tout ce qui n’admet pas la régression antisociale capitaliste. Donc ces têtes folles se déclarent plus savantes que les grands savants et plus génies que les génies (d’ailleurs, pour les génies, ces graves lunatiques ont même décrété « On ne publie pas le génie » - une telle décision implique qu’ils sont des ultras hyper plus que post trans–génies ? Ils ne fument plus la moquette mais, là, ils se fixent dur à du jus de fric !). Bref, nous serions menés par la crème de l’intelligence ?

Alors, pourquoi fuient-ils tout débat et en courses si dératées qu’ils en marchent sur leurs pitoyables cravates. Le déguisement de déréglés dérégulés ? C’est qu’ils ne commettent plus que boulettes sur boulettes – au point d’en faire des ciboulettes de ciboulots ! Ne disent-ils pas que TOUT VA BIEN parce qu’eux seuls (îles désertes égarées dans un océan d’appauvrissements !)…s’enrichissent. Oui cela sauve tout – ils sont là, présents disent-ils et est annoncé le chiffre de leurs abus d’enrichissements (aux détriments de qui ? persiste à demander Michel Montaigne.) et hops oups hips hep, toutes pollutions disparaissent ; l’air tué » des villes n’est plus la première cause de mortalité mondiale ; l’eau reste pure et la nourriture industrielle ne crée plus de maladies, etc. Alors que ce genre d’enrichissements déraisonnables, non autolimités (qui est le pendant « promis » de tout déréguler pour ces handicapés lourds du social !, les « trop » riches…) NUIT tellement à la Vie et la Nature…sans lesquelles ces plus-que-dieux-omniscients-et-surpuissants (« leur pouvoir peut peu ! », tousse la réalité…) ne pourraient pas tout simplement continuer à…délirer. Et perdre tout reste de vernis de sérieux ? C’est tellement MIEUX que la poignée de milliardaires passe de 300 il y a 8 ans à 8 en 2016 (dans un progrès époustouflant flan) et donc ZÉRO (0) en 2022 implosif ? On n’arrête pas le progrès surtout lorsqu’il régresse !

Donc pour l’agriculture ils maintiennent celle qui nuit le plus aux majorités ? Alors que le bio paie pour la si figée agriculture intensive, le bio est plus que stupidement mis à la diète. Et le grand Reuz de l’Alimentation va juste faire encore perdre plus de qualité à la nourriture la PLUS PAUVRE que nous ayons eu depuis 60 ans. Mais il ne faut pas s’inquiéter, les lobbies, toujours plus évaporés dans leurs lubies, savent tout…mieux que les grands scientifiques. Jusqu’où tombent-ils ces rides éculées ? Et les politiques se rident à la vitesse V : en un mois nous nous sommes sentis vieillir de 30 ans. Attitudes de « perdants » partout : ne pas prendre en compte le « vote blanc » (pourtant, si conscient et si assumé !) c’est comme perdre déjà…faut tout rabioter, planquer, dissimuler, …au secours. Ne pas admettre qu’un élu peut se trouver mieux d’être démuni de casier judiciaire – c’est faire rugir les arguments qui déconsidèrent tant de ne pas le faire.

Et l’ambiance générale ? Une soi-disant Révolution en marche nous fait tomber – aussi sec - dans les plus vieilles vieilleries possibles ( tendant à sentir qu’un tel règne infertile va faire perdre plus de temps que les deux précédents pourtant particulièrement…ratés pour le « pays réel » entier. Les ordonnances Travail hurlent déjà de la grave erreur méthodologique de déréguler ASYMÉTRIQUEMENT. Tout pour les dividendes et les patrons CAC 40 (à différencier, fortement, des PME-PMI qui restent pépinières d’emplois respectés et d’avenir du pays – eux !) et surrégulation illégale des travailleurs progressés-régressés au pré-esclavage corvéable et non payable à merci. Alors dérégulation ou sur-régulation : faudrait savoir : la désordonnance fait désordre…Quel concours de ridicule. Aucun sens des mesures, de la juste vision et ses accommodations. De plus, disparition trop étourdie et inattentive du mot préférée du si déraisonnable Alain Minc – « l’équité » (genre oublions vite l’égalité et ne craignons plus les inégalités au galop – puisque l’équité existe tout va s’arranger…oui mais, là, plus un gramme d’équité). D’autant plus que la moralisation de la vie publique (qui n’est plus moralisation/ démoralisation mais juste « conditions de fonctionnement de la vie publique » qui en oublient d’expulser les lobbies de toute décision collective, de dire non non et non à l’indigne Commission européenne, de soumettre les élus à « l’équitabilité » (si si) d’un casier vierge de judiciaire judicieux ! Non non si brouillon que toujours plus de toiles d’araignées en tombent. Toute ces régression pue trop le plus vieux des… conservatismes

Vieux archi vieillot tout cela, du moisi, du renfermé, les mêmes rengaines stupides que depuis …1983. AUCUN changement, rien, le désert d’esbroufe, tout est défraichi et devenu en un mois…infiniment désolant et désolé. OUBLIER de récupérer la fraude fiscale non cela ne se fait pas. Ne RIEN faire « contre » les paradis fiscaux (et enfers pour les autres de Montaigne !). ont-ils donc la tête ? Ne rien faire afin de « réguler » les banques qui en ont sacrément besoin, pourquoi battre le record des étourdis ? La liste de ce QUI NE SERA PAS FAIT discrédite déjà et pour toujours une gouvernance aussi acéphale…

……………………….....************************************************

S’enfoncer, ainsi, dans la médiocrité, les ressassements insuffisants, les carences d’imaginations, les resucées saumâtres de prétendues réformes mêmes pas formées (et déjà relancées des dizaines de fois pour… rien). Oui la médiocrité ennuyeuse de déjà vu déjà fait, déjà raté et la tristesse de devoir admettre : RIEN DE NOUVEAU, ils ne sont pas le soleil…rien de neuf, non de non de nom…même pas une virgule ou un point d’exclamation. Les redites des platitudes comme latitudes et les prétentions en longueurs comme longitudes. Oui, plus aucune nouveauté de prévisible dans cet avenir rengaine. Mais au contraire une routine élimée de la plus grande misère morale !

>> ** - à chaque fois qu’il pourrait être pris une décision de progrès (reconnaissance de votes blancs, préférence du bio ou casier judicaire) c’est la régression qui est, absurdement, choisie. Et ce sera immuablement ainsi (inclut la politique fiction !). Le conservatisme le plus entêté (faire toujours le contraire précis de ce que préconisent les grands esprits), toujours le plus défraichi et conservateur possibles ! Le futur tué net dans l’œuf

<< ** - une ambiance de plus en plus morose avec des affrontements de rues trop abusifs (le dialogue social à coups de matraques c’est plutôt de la provocation antisociale, l’oubli inexcusable du… »contrat social » !). Aucun débat, aucune entente. Moins du tiers de la population adulte totale va imposer au 2/3 des décisions pour le moins peu légitimes. Et même, en droit républicain (le vrai) vraiment illégales !

>> ** - avec la mauvaise sensation globale que tous ces ordres viennent d’ailleurs. Non non à peine allumée la mèche des méchants est déjà éteinte. Et ne se remuera plus même par sursauts ! Les véridiques migrants (ces illégaux financiers internationaux non-résidents vont venir faire leurs razzias et nous ôter le pain de la bouche (comment voulez-vous que ce soient des pauvres qui pourraient accomplir cette prouesse !) vont être, dans les médias vendus, « blanchis » par les migrants pauvres. Or, il faut être très riche pour dévaliser en grand les pauvres. En leur rognant – le comble du sordide qui plombe absolument tout – tous les droits sociaux. Et tout cela pour que des trop riches persistent dans leurs enfantillages de s’enrichir exagérément – mais sans issue, sans but et sans aucun projet…collectif. Or, il n’existe pas d’exemples dans l’Histoire (sauf pour les périodes de réelles décadences) où les riches et puissants n’assument plus du tout les DEVOIRS accrochés à leur statut. Rappelons qu’en réPublique tout privilège reste interdit !

>> * - le retour du refoulé reste incontrôlable. Et, oui (justice immanente), ne tombe que les trop riches et leurs impuissants, …….etc.

……………………..........************************************

Et, dans ces conditions, plus rien de sérieux, de grand, de collectif, d’enthousiasmant ne sera entrepris : sinon la démolition malsaine de toutes les règles et lois établies. Concocter des lois miteuses afin de saccager de grandes lois existantes. Un début de bilan ?

Pour l’écologie !: rien. Que des discours d’évitements reportant au-delà de 5 ans tout petit début de quoi que ce soit. Un exemple ? Repousser le 2 août (jour de dépassement de l’utilisation des ressources) oui mais qu’en paroles : POUR LE MOMENT, toutes les décisions à prendre pour le rendre possible n’ont pas été prises. Et ne le seront pas. Donc le futur cumulera ces discours vides afin de remplir tout le temps disponible - pendant que séviront des tentatives de démantibuler tout ce qui a pu être fait de bien en écologie décentralisée et de terrain. Enfin, essais – puisque tellement peu s’inscrira dans les faits vécus

Pour la politique ce seront les misérables calculs électoraux. Plus de mouvements, plus de marches des marchandises votables-marketing, un club très mesquin de préparations aux élections. Et rien d’autre…Plus aucun élan vers les grandeurs collectives ! Que le vautrage le plus éculé.

Pour la culture : le vide. Pour l’enseignement : l’évaporation de toutes ambitions. Seul à noter ; un vaste plan afin de ne plus considérer comme « scientifique » que le…libéralisme. Tout le reste ne peut l’être qu’après accord de la papauté politique. Après, fort évidemment, que les lobbies aient décrété ce qui est science et ne l’est pas…dans les avis hyper intelligents (puisque sans conflits d’intérêts, sauf que plus il sera dit qu’il y en a aucun, plus nous serons confortés dans la certitude qu’il y en a plein). Intelligence médiocre tout ce qui contredira les argumentaires offerts par ce qui furent les grands savants du pays. Pour la communication, l’argent sera déclaré omniscient – qui en aura beaucoup aura automatiquement raison. Il ne sert à rien de discuter, l’argent sait tout et le pauvre ne « peut » rien savoir (parce que si…In god we trust c’est parce que tout est clair « si le pauvre est pauvre c’est parce que dieu le punit. Et récompense les riches en leur permettant de privatiser l’esprit saint, la vérité, la raison, etc. enfin toute ces universalités sur lesquelles, « nous n’allons plus perdre du temps à philosopher » !!!). Le règne de l’inculture et de l’inintelligence va battre son plein  (enfin son vide, mais comme la formule est consacrée nous devons nous y…consacrer !). Oui des années où plus rien ne sera SÉRIEUX, adulte et mature !

Cette régression infernale peut se déduire de ceci :

« La toute première chose qu’il faut admettre, c’est que nous sommes les otages d’une réalité factice. Mais cette réalité factice est considérée justement par les grands lunatiques du système financier International, comme étant incontournable et « réaliste », « obligatoire », critère « d’objectivité pragmatique » et comme « impératif » de toute l’organisation des pays du bloc atlantiste [[bref que des mots qui n’ont aucun sens dans la bouche de ces « hors sol » acéphales !]]… Il s’agit évidemment du système financier qui dépend encore des États-Unis et de la City, et de ses défenseurs comme Macron avec tous ceux qui le soutiennent.

Jean-Luc Mélenchon écrivait dans un texte récent que :

« Dans la quasi-totalité des pays démocratiques européens, c’est le résultat des élections législatives qui détermine la nomination du gouvernement. En France, c’est l’inverse ! On se retrouve ainsi avec des élections législatives auxquelles personne ne participe et des « « fausses » (fake) majorités parlementaires extravagantes, détenant 60% ou 70% des sièges en représentant 16 % des électeurs inscrits. » [[ audit objectif qui rend bien plus désastreux les cafouillages suivants…]]

Les-graves-erreurs-de-macron-et-leurs-conséquences

(…) L’ensemble de ces observations nous dit ce qui est déjà hautement prévisible : c’est que Macron va se retrouver prochainement dans la situation difficile de «l’homme seul », parce qu’il n’a pas de légitimité. Compte tenu de ce qu’il nous a déjà montré de lui, il est fort probable qu’il va alors être tenté par l’autoritarisme qu’il a manifesté dans ses relations avec les journalistes, bien surpris par un tel retour de bâton aussi imprévu que déconcertant et aujourd’hui, dans ses relations avec les plus hautes autorités militaires qu’il veut dominer en affirmant son absolutisme souverain, les réduisant à de simples exécutants !

Le gestionnaire Macron s’est retrouvé piégé par les effets négatifs des aventures guerrières de Hollande qui s’est engagé tête baissée dans des dépenses pharaoniques militaires pour se montrer bon et fidèle serviteur de l’Empire prédateur en chef des nations. Toutes ces guerres en Afrique, en Syrie (par le financement, l’encadrement, le ravitaillement des criminels de Daech, qui « faisaient du bon boulot » disait Fabius)… ont été financées à tort et à travers, de manière complètement inadéquate.

Ces engagements insensés et dispendieux de la France servant de suppléance aux USA pour que ces derniers puissent encore mieux abuser le monde et les Français eux-mêmes au passage, ne sont pas abandonnés par Macron. Au contraire, il persiste et signe [[ce qui mériterait réprimandes…]], tout en se permettant de réprimander publiquement la réaction de bon sens et de responsabilité du général de Villiers qui a vu dans la manière de faire de Macron, une trahison concernant le rôle et la place que tenait l’Armée dans les décisions prises sur la politique extérieure et intérieure de la France. » Régressions et conservatisme le plus suranné partout…Grand écart entre le marketing « de la grande transformation » de départ et de la si piteuse gestion affreusement bourgeoise d’un mois et quelque plus tard ? Oui, aucun grand écart ne se maintient sans tremblements…

………………………..********************************************

La-disparition-des-espèces-vivantes-ou-la-lutte-des-banquiers-contre-les-libertés-publiques

Article clairvoyant de mars 2017, s’il fallait des détails supplémentaires, pour voir le plan qui est prévu pour les peuples, ils sont là. Sans omettre les explications de François Asselineau sur les GOPE, que pas grand monde n’a voulu écouter… Les détenteurs de grands capitaux, achètent des biens tangibles, terres, immeubles, etc. Il leur restera du concret….

Et les moutons croient toujours être « au-dessus » des vagues qui moutonnent et écument. Mais sans poursuivre le mouvement complet où 80 % du temps les moutons sont tout au-dessous. Au-dessous des vagues, noyés sous le poids des stupidités qui…ne veulent rien savoir du vrai réel ? « Si je ne sais rien, rien n’arrive », radotent ces graves détraqués !.

Et donc ? Pourquoi les peuples d’Europe ne prennent pas de très sévères sanctions « économiques et morales » contre les USA trop délirants et complètement hors réel ?

L'establishment-us-très-seul-contre-le-reste-du-monde

C’est au moment où les U.S.A. « hors sol » et hors toute réalité, ressassant des fictions plus qu’impossibles, sont les PLUS SEULS au monde, que l’idée tellement anachronique, inadéquate, incorrecte, saugrenue et inadaptée de les soutenir à fond vient de nous… tomber dessus…

…………Les transformant (pour nous) en immense fardeau fardé !

 

………..…....(à suivre)

….……………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

désastres des politiques fictions ?

désastres des politiques fictions ?

Les faux traités de non-libre échange ce n’est pas de la politique fiction

Les faux traités de non-libre échange ce n’est pas de la politique fiction

les cases mates

les cases mates

la main invisible enfin moulée

la main invisible enfin moulée

Les privatisations c’est l’erreur politique impardonnable – une incompétence à gérer plus que flagrante !

Les privatisations c’est l’erreur politique impardonnable – une incompétence à gérer plus que flagrante !

Politique fiction sans doute : ce ne sont pas les grosses banques ou les patrons CAC 40 qu’il faut « aider » (ils n’en ont pas besoin avant fermeture des enfers fiscaux, paiements des amendes pour la grande distribution, fin des fraudes fiscales et autres aberrations…antirépublicaines) tandis que les collectivités locales oui. Rappelons que les impôts doivent être…répartis pour l’intérêt général. Qu’ils « n’appartiennent » pas aux gouvernements… Et s’il n’y a eu que 16 % des inscrits à voter REM (sommeil paradoxal) il n’y a nulle légitimité pour ces « coups d’états budgétaires »…tandis que PME-PMI, bio, petits commerces et collectivités locales légalement ONT LE DROIT à ces impôts. Un référendum « à qui octroyer les impôts » établirait une majorité écrasante pour. Vive le retour massif aux services publics.

Politique fiction sans doute : ce ne sont pas les grosses banques ou les patrons CAC 40 qu’il faut « aider » (ils n’en ont pas besoin avant fermeture des enfers fiscaux, paiements des amendes pour la grande distribution, fin des fraudes fiscales et autres aberrations…antirépublicaines) tandis que les collectivités locales oui. Rappelons que les impôts doivent être…répartis pour l’intérêt général. Qu’ils « n’appartiennent » pas aux gouvernements… Et s’il n’y a eu que 16 % des inscrits à voter REM (sommeil paradoxal) il n’y a nulle légitimité pour ces « coups d’états budgétaires »…tandis que PME-PMI, bio, petits commerces et collectivités locales légalement ONT LE DROIT à ces impôts. Un référendum « à qui octroyer les impôts » établirait une majorité écrasante pour. Vive le retour massif aux services publics.

Le système fait-il tout afin de perdre tout sérieux ?
donc Présentation en direct de la crise…le conservatisme leur nuit très gravement…fallait vraiment aller de l’avant !

donc Présentation en direct de la crise…le conservatisme leur nuit très gravement…fallait vraiment aller de l’avant !

le visage des lobbies ?

le visage des lobbies ?

Trop rétro pour son grade...

Trop rétro pour son grade...

Paradis amers mais au-delà des mers - Politique Fiction

les grands oubliés des « réalistes » (enfin des faux réalistes) les jeunes à 67 % d’abstentions et zéro place dans le conservatisme vieillot actuel…

Points communs entre politique et fiction…

« Il faut sacrifier une économie qui spolie la nature ». Un sursaut et pas un sursis ! Complètement exact et vraiment très rationnel. Qui pourrait donc s’écarter d’un choix aussi responsablement et consciemment établi, qui donc ?

Se méfier des politiques fictions ! La candidature d'Emmanuel Macron, une "politique fiction" …plausible, selon Alain Duhamel

Une nouvelle forme de caricature politique ?

La France, pilier de l'OTAN - Fait ou fiction? Quels sont les intérêts de l’État français, que l'on pourrait croire autonome en matière de défense, à s'investir dans l'OTAN? Détrôner les États-Unis? Diriger l'Europe? La sagesse, pourtant, verrait plutôt le fait indépendantiste l’ôtant de l’Otan…mais c’est la politique est devenue une fiction !

Toutes les grandes lois, toutes, ont unaniment été présentées comme des…fictions loufoques ! N’est-ce pas très disqualifiant pour tous ceux qui se sont tant trompés et continuent…à déconner exactement pareil ?!

Publié dans Victoires**

Commenter cet article