Chanvre : La plus grave pollution mentale du siècle ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Chanvre : La plus grave pollution mentale du siècle ?

Il s’agit du XX ème siècle. Cependant, nous en payons toujours les conséquences. Et cette pollution c’est lorsque les plantes ont cessé d’être les matières premières de l’industrie et ont été remplacées par les dérivés du pétrole. Or, les plantes conservaient un environnement sain et le pétrole l’a bien pollué. « Avec quelques décennies de recul, il s’avère qu’en remplaçant les plantes comme matière première, par les hydrocarbures fossiles, nous avons fait un choix désastreux. En brûlant, ceux-ci donnent naissance à de l’acide sulfurique (d’où les pluies acides) ; et libèrent le gaz carbonique emmagasiné par des plantes pendant des millions d’années (d’où le réchauffement soudain de l’atmosphère nommé effet de serre, dont les conséquences à long terme nous échappe). Or, à cette bifurcation cruciale de notre Histoire, au moment où s’est imposée l’option pétrole, se trouve justement un brevet déposé par Dupont de Nemours ; le brevet du Nylon, premier des matériaux synthétiques dérivés du pétrole, déposé au moment même où la culture du chanvre fut mise hors-la-loi (p. 100 - Michka – Le chanvre, renaissance du cannabis, 4 ème trimestre 1995). »

Comment ce brevet a participé à une des plus graves pollutions morale et intellectuelle de l’Humanité ? Par sa jonction avec deux autres évènements : le brevet du papier de bois et le Marihuana Tax Act. La date est 1937. Et elle aura tant souillé notre histoire écologique et humaine. Prenons chacun de ces trois points. Le brevet papier ? « Le procédé au sulfite qui réduit les arbres en bouillie pour en faire du papier. Ce procédé, universellement pratiqué depuis, nous aura valu une pollution majeure, ainsi que des centaines de milliers d’hectares de forêts (scandinaves et canadiennes en particulier) transformées en paysages lunaires ( p. 101- ibidem). » Exactement, tout comme le pétrole a chassé les plantes, ce papier de bois aura chassé le papier fabriqué à partir de…textiles. Oui les usagés, le linge du lin (son étymologie), les filets et voiles des bateaux, le coton, etc.…les tissus synthétiques ayant mis fin au si sain du  recyclage du textile en papier. Or, en 1937, ceci aurait pu être évité. Les plantes auraient continué à produire des textiles si salubres pour l’environnement. D’autant plus qu’une découverte aurait assuré à l’Humanité un avenir vraiment très vert : « la machine permettant de défibrer le chanvre à bon compte, le rendant compétitif, venait enfin d’apparaître sur le marché. Un problème vieux de 1 000 ans est enfin réglé ; et le chanvre devient du coup la nouvelle culture qui vaut des millions de dollars (p. 102 – ibidem). »

Or, que s’est-il passé ? « Une des plus anciennes compagnes de l’homme, et des plus précieuses, a été bannie dans le but de supprimer une ressource écologique, patrimoine commun de l’humanité, pour le bénéfices de magnats de l’industrie (p. 102 – ibid.). » Oui seulement trois hommes ont commis ce grave crime contre la Nature et l’Humanité. En effet, le chanvre était partout auparavant et pendant 10 000 ans. Dans les campagnes françaises où, sans lui, Louis XIV n’aurait jamais pu avoir la marine la plus puissante du monde : le chanvre fournissant cordages si résistants et voiles. George Washington, premier président des États-Unis ne déclarait-il pas : « utilisez au mieux la graine de chanvre. Semez-la partout » ? Et, même plus, l’original de la Déclaration d’Indépendance des États-Unis aura été écrit sur papier de chanvre. Le chanvre aura donc été si bénéfique et si universel. Que s’est-il passé de si scandaleux pour qu’il disparaisse de la liste des bienfaiteurs de l’Humanité ?

………………………....**********************************************

« Anslinger a préféré biaiser : le Marihuana Tax Act n’interdit pas le cannabis (marijuana/chanvre). Il se borne à le soumettre à une taxe. Mais une taxe si prohibitive, assortie de peines si lourdes, qu’elle équivaut, dans les faits, à une mise hors la loi (p. 96 – ibid.). Ainsi ces enfantillages inargumentés ont barré la route au chanvre textile si généreux pour la race humaine. Même si un gouverneur (Gatewood Galbraith) a tout fait  pour que les deux végétaux soient séparés (en effet, ce n’est pas du tout la partie festive, le cannabis qui se fume, qui est visé par cet acte-scélérat mais bien la plante complète du chanvre. Rien de moral ni de protecteur des populations. Uniquement la démence inexcusable des profits…). Galbraith, afin de faire saisir ceci, alla même jusqu’à mettre de l’huile de chènevis (du chanvre) dans son moteur. Rien n’y a fait : la culture du chanvre a été – sans aucun autre motif que le profit d’un petit nombre - interdit aux États-Unis. Et imposé au reste du monde…occidental. « Le Marihuana Tax Act fut voté sans consultation du département de Santé, sans audition d’experts. Les membres du Congrès ne savaient rien du chanvre [[ un véritable coup d’état économique, donc]] (p. 96 –ibid.). » La terrible malchance pour l’Humanité ? Anslinger demeure à la direction du Bureau des Stupéfiants de 1931 à 1962, année où Kennedy, enfin, le met à la retraite. Nuisance dernière du personnage ? La Convention unique de 1961 imposée, manu militari,  au monde entier. Ce pourquoi, par exemple, tous les pays européens demandèrent des études approfondies sur les dangers du chanvre…indien. Toutes dirent que pas de dangers, et qu’il ne fallait surtout pas prohiber. Seule, la Hollande sensée a suivi ces préconisations et tout le monde connait la suite... Sauf que la France, l’Espagne, l’Italie et la Suisse qui avaient maintenue en 1937 la culture du textile, l’ont interdite après 1961. Mais avec des possibilités de passer à travers cette grave iniquité – d’où la renaissance actuelle du chanvre-textile et son retour dans les attentions des vrais êtres humains. D’où le retour de la prise de conscience que le chanvre est une plante qui peut nous aider à combattre, activement, les pollutions. Et qui redeviendra prépondérante dès que le scandaleux gaspillage du pétrole, patrimoine de toute l’Humanité, aura atteint son inexcusable but (tout voler pour trop peu d’intérêts, tous injustifiables)…mais le mal aura été immense : basée uniquement sur des mensonges, nous aurons la plus grave pollution mentale du siècle. Celle qui aura, par exemple, rendue la légalité illégale…

………………………..........**********************************

Voilà : oui trois seuls personnages ont pu tant nuire à l’Humanité,  répandre tant de chaos et d’iniquités. Et pour un but ultra sordide : que les textiles du pétrole n’aient aucun concurrent – or le chanvre avait tellement plus d’atouts que le pétrole. Notamment qu’il ne pollue pas du tout, lui. Un autre Galbraith a bien prouvé que le capitalisme NE VEUT pas de la concurrence, qu’il a toujours été anticoncurrentiel, qu’il veut juste imposer ses prix uniques sans discussion. En fait, il vise une forme de communisme mais qui serait complètement privatisé. Genre le parti unique (le sien). Eh bien ! cette mentalité aura produit le pire des systèmes possibles. Voyons, encore, pourquoi. « Une chose est sûre : pour l’immense majorité de ceux qui ont travaillé le chanvre au long des siècles, le fait que l’on puisse en fumer les feuilles ou les fleurs pour se procurer des sensations n’avait guère d’importance. Si on leur avait annoncé » qu’un jour sa culture allait être interdite pour cette raison, ils auraient probablement ri de bon cœur (p. 35 - Michka – Le chanvre, renaissance du cannabis,)… » Le chanvre fumée aura été très secondaire, pour la raison, c’était le chanvre-plante qui importait…Ceci afin de bien ressentir tout le ridicule puéril de ces décisions si infondées et qui ont causées tant de dégâts. Partout dans la société. Et que ce ridicule repose entièrement sur les « ententes illicites » (en plus c’était…illégal, la mise hors-la-loi du chanvre !) de trois personnages absolument irresponsables, inconscients et complètement aveuglés par leur intérêt à court terme. Le chanvre est trop « compétitif », faisons-le donc bannir à coup de diffamations !

Pae exemple, Henry Ford, en 1941, présenta un modèle de  voiture « végétale ». « La carrosserie, faite de chanvre, paille et sisal, en était « plus légère et plus résistante que l’acier ». le moteur consommait du méthanol, carburant, provenant lui aussi entièrement des plantes (p. 99 – ibidem. » Le monde vivait encore hors de cette plus que stupide prohibition (nous parlons, évidemment, du chanvre textile) et la matière végétale demeurait, encore, une ressource à partir de laquelle se concevaient des produits si nouveaux. Et ce avec des procédés voisins que pour les textiles-pétrole. Ce qui est normal, le pétrole étant les fossiles des plantes du passé terrestre….Où est le centre du problème ? « Les plantes constituent une ressource renouvelable. Tant qu’elles sont cultivées biologiquement (sans engrais chimiques ni pesticides de synthèse), elles représentent ce rêve écologique : une matière première renouvelable et non polluante (p 100 – ibid.). » . Ce rêve était très accessible en 1937, encore en 1961…il aura suffit de trois personnalités profondément sordides, pétries d’une vulgarité de cœur peu commune, et cramées d’idéologies malsaines pour ouvrir un si mauvais futur à la Terre. Puisque qu’en est-il devenu de l’honnêteté dominante à une époque, du respect des autres et de l’inventivité législative pour le bien de tous, etc. ?

« La croissance économique, censée faire le bien de tous, profite à ceux qui l’orchestrent, aux dépens des plus faibles [[ peut-être, cela eût été différent sans les 3 désastreuses décisions de 1937 ?]]. Dans nos pays, l’écart se creuse, inexorablement, entre les riches et les pauvres ; de même qu’à l’échelon planétaire se creuse l’écart entre pays riches et pays pauvres. La guerre économique, censée améliorer le niveau de vie des citoyens, les broie. La concentration des richesses et du pouvoir entre les mains de quelques uns a fait du chemin depuis l’invention du Nylon. Désormais, la mainmise de l’industrie pétrochimique, avec ses ramifications agroalimentaires, transcende les frontières (p. 103 – ibid.). » Sauf que cette fois-ci le capitalisme vient de s’attraper une sacrée couche de laideur. Sordide, mesquin et sans grandeur. Tout en minables manipulations et piteuses actions. Rien à admirer en lui. Il ne laissera strictement aucun bon souvenir dans l’Histoire...

…………………………….......*********************************

Oui ? Le chanvre est biodégradable. Le pétrole ne crée que des problèmes qu’il ne peut résoudre. Par exemple, le génial carbonifère a emprisonné le carbone dans les plantes, plantes qui se sont retrouvées sous terre sans possibilité de nuire. Et le sulfureux du mal se trouve dans l’acide sulfurique, etc. qui fait de ce genre d’irresponsabilités l’équivalent concret et pratique du Mal métaphysique. Carrément l’axe du vrai mal…Interdire le textile pour la fumette obtient une pollution de l‘air qui tue en grand en 2017. Le mal fait tout mal. Les 3 ahumains de 1937 ont tout fait mal…Oui les tissus peuvent pousser dans les champs, ainsi que des substituts aux matières plastiques, carburants et même carrosseries des voitures, etc.. Le chanvre ne connait pas de pertes et tout absolument y est récupéré. C’est « l’or vert », en somme Et que donc ? Le chanvre n’est pas une panacée à lui tout seul - n’empêche qu’il est tellement plus proche de « sauver le monde » que le pétrole sans issue. La fertilité est naturelle, la chimie non. Et l’agriculture (de l’oublier) est devenue la plus polluante des activités humaines (alors qu’elle n’était pas vraiment destinée à cela !) – depuis qu’elle s’est entièrement fourvoyée dans le pétrole. Monocultures = attaques parasitaires à l’infini, d’où le recours aux produits phytosanitaires et le cercle vicieux, répercuté sans cesse, qui affaiblit la Terre et nos corps. Oui. « C’est la monoculture (soit l’appauvrissement génétique) qui a entraîné des épidémies catastrophiques comme celles qui, au siècle dernier, ont ravagé le vignoble français, et la culture vivrière de pommes de terre en Irlande, entraînant famines et exodes massifs. La monoculture est le pire désastre qui pourrait advenir au chanvre (p. 107 – ibid.). »

Que sait faire le trop inculte capitalisme sinon répéter et radoter la même stupidité ? Le pillage si inintelligent des ressources naturelles très limitées et l’écrasement de toujours plus de citoyen-ne-s…Puisque – dernier point – de retrouver la fertilité naturelle qui est juste l’activité biologique naturelle du sol - soit une myriade de micro-organismes, contenus dans la terre, qui la transforment et la rendent assimilable aux plantes. Et ceci sans adjuvants chimiques. Oui…afin de retrouver ceci il faudra pas moins…

…………………….de toute une réorganisation sociale en profondeur !

 

 

…..........…(à suivre)

 

……………………........%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

Nous sommes la santé de la société

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Chanvre : la fibre n’est ni la feuille ni la fleur

Chanvre : la fibre n’est ni la feuille ni la fleur

la réalité ne peut jamais être dite…

la réalité ne peut jamais être dite…

Chanvre : La plus grave pollution mentale du siècle ?
prohibition aveugle qui détruit la plante entière comme ses feuilles et fleurs

prohibition aveugle qui détruit la plante entière comme ses feuilles et fleurs

Chanvre : La plus grave pollution mentale du siècle ?
tellement peu d’irrationnelles exagérations ?

tellement peu d’irrationnelles exagérations ?

Chanvre : La plus grave pollution mentale du siècle ?
Plus, les hystéries non montrées

Plus, les hystéries non montrées

aider la jeune femme à poursuivre la prohibition

aider la jeune femme à poursuivre la prohibition

les tenants de la pollution mentale de 1937

les tenants de la pollution mentale de 1937

Henry Ford était contre eux

Henry Ford était contre eux

plus c’est interdit, plus le business rapporte…

plus c’est interdit, plus le business rapporte…

les demandes de renforcement de la prohibition ne renforce donc que le big business ?

les demandes de renforcement de la prohibition ne renforce donc que le big business ?

Trop sacrifié : Du textile qui pousse dans les champs – Habillés par la Nature !

Trop sacrifié : Du textile qui pousse dans les champs – Habillés par la Nature !

celui-là...

celui-là...

vêtements de chanvre

vêtements de chanvre

Chanvre : La plus grave pollution mentale du siècle ?

Découvrez le chanvre, cette plante versatile et méconnue qui peut être utilisée dans l'alimentation, le textile et bien d'autres domaines.

Planter du chanvre partout serait l'action qui contribuerait le plus à ce qu'on subvienne durablement à nos besoins, à ce qu'on retrouve notre liberté et notre équilibre avec la nature.

Henry Ford et sa voiture en chanvre (hemp en anglais) en 1941

Le chanvre : une ressource écologique biodégradable pour la production de vêtements ?

Innovation pour le durable : Béton de chanvre

La machine permettant de défibrer le chanvre

Ils n’aiment pas la concurrence, ces gros industriels….« Le chanvre est le cauchemar des industriels ! », nous explique ces habitants lucides de Flavigny-sur-Ozerain (situé en côte d’Or), tout en exposant leurs draps de chanvre du 19ème siècle toujours intacts et adoucis par le temps. En effet, cette plante était autrefois librement et largement cultivée dans nos campagnes (sans contrôle de THC), fournissant vêtements, draps, voiles, cordes, papier, huiles, mèches d’éclairage, alimentation, médecine, etc.

Riche en acides gras essentiels et protéine. Le chanvre pousse sans engrais ni pesticides. Une plante d'avenir pour les agriculteurs...

Quelle différence entre chanvre et cannabis (le comique est que, en latin, cannabis veut dire…chanvre) ?

Marihuana Tax Act de 1937 reconduit en 1961 et…imposé au monde entier…

Pourtant, le chanvre séduit de plus en plus d'agriculteurs ? C’est qu’il ne connait pas de pertes et tout absolument y est récupéré. C’est l’or vert, en somme.

Le chanvre sous son nom botanique Cannabis sativa, est cultivé depuis le Néolithique par l'homme pour ses qualités textiles. Ce n'est que lors du seul 20 éme siècle que son interdiction va se généraliser.

De l’avis de Michel. Merci. Ce qui a été empêché…Oui la tristesse est immense de ressentir à quel point la bêtise capitaliste a sali le monde. En 1937, il y avait tant de tendances réalistes pour l’écologisation du monde. L’acte scélérat de prohibition du chanvre n’a produit de des évitables pollutions. Tout est de sa faute. C’est inexcusable. Empêcher l’écologie du monde (et persister) après 1937 ( renforcer en 1961 et plus encore dans les années 1970) pour d’injustifiables intérêts si…minuscules par rapport aux gigantesques dégâts créés dans la société…Non et non (rien que pour cela le capitalisme « doit » être aboli !). Voici une vidéo sur ce qu’il n’a pas permis et qui aurait pu être en GRAND. Grandiose vidéo…

Humour suprême : « Si l'on interdisait toutes les énergies fossiles et leurs dérivés, ainsi que l'utilisation des arbres pour le papier et la construction, dans le but de sauver la planète, d'inverser l'effet de serre et d'arrêter la déforestation ; alors, il n'y a qu'une seule ressource naturelle et renouvelable qui est capable de fournir la totalité du papier et des textiles sur la planète ; répondant à tous nos besoins en termes de transport, d'industrie et d'énergie, tout en réduisant simultanément la pollution, en reconstruisant le sol, tout en nettoyant l'atmosphère... Et cette ressource est - la même qui était utilisée à cet effet auparavant - le cannabis, le chanvre, la marijuana ! »

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

imagiter.fr 28/09/2017 08:17

Luça alors. Placé la vidéo avec un commentaire bien comment il faut tout comme! Merci de cet élargissement des points de vue. T''appelles das un dizaine (sans doute un peu de nouveau). A et + même...

michel belloni 27/09/2017 19:43

çalut de luça, pour ajouter à la collection de vidéo... https://www.youtube.com/watch?v=oMIuQpqlIs8