Le mobilier urbain est mis : à taaaable !

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le mobilier urbain est mis : à taaaable !

Tout est autant à nous, qu’à eux. A force d’oublier ces vérités de base, nous nous coupons trop des possibilités d’agir. Ici, sur où nous habitons – certains nous ouvrent la voie, nous démontrent qu’il reste facile d’agir. Les villes nous ouvrent-elles les bouches de leurs rues laides et insensibles, qu’il demeure possible d’apporter des humaines retouches à ces bouches ? D’offrir de la beauté par de très judicieux et astucieux détournements de tout le mobilier urbain. Ainsi que des tuyaux, plaques, bornes, turbines, compteurs, auvents, chaînes, grilles, etc.

 

« Dans les rues de nos jours, les installations ont pris beaucoup de place dans le paysage. Comme nous avons pu vous le montrer précédemment, certains artistes s’appliquent pour que les rues soient plus humaines au quotidien, en les transformant en œuvre d’art.

Tom Bob est l’un de ces street-artistes et son travail est complètement bluffant ! L’artiste pousse encore un peu plus loin ce que l’on peut faire en street-art. L’homme utilise son environnement pour créer des œuvres réalistes, qui habillent la rue sans la dégrader.

Cet-artiste-new-yorkais-utilise-son-environnement-pour-vraiment-l'embellir

 

Poteau, tuyau, murs ou bouches d'égout, les rues de New York deviennent un immense terrain de jeu pour Tom Bob qui tente de faire de sa ville un endroit où il fait bon vivre. Espérons pour les New-Yorkais que l’artiste ne se fasse pas attraper ! »

……………………….************************************************

 

Ah oui ? Les possibilités de nous approprier tout ce qui est collectif, public et commun – ce dont le privé bavant de cupidités se montre si indigne – sont infinies. En fait, elles ne dépendent que de nos imaginations. Donc de nos cœurs…Il est possible de parcourir les mêmes lieux que vous, eux ou même nous…et, afin de ne pas faire concurrence aux collègues, de ne poser que 2 yeux globuleux. Mais avec une dextérité de choix pas possible !

 

En-Bulgarie-un-humain-s'-amuse-à-coller-des-yeux-globuleux-sur-à-peu-prés-tout-ce-qu'il-voit

« Connaissez-vous l' « eyebombing » ? C'est l'art de coller des petits yeux globuleux sur des objets très divers du mobilier urbain. En fait, le concept est très simple : procurez-vous quelques-uns de ces petits yeux en gommettes et aux pupilles qui bougent dans tous les sens, puis trouvez des failles, des formes qui pourraient être transformées en visage. Et voilà de quoi faire sourire les passant(e)s et apporter la joie et la bonne humeur autour de vous ! »

…………………………******************************************

« Ce sont de drôles d’ombres qui habillent le bitume de Redwood City. Au fil de votre balade, vous rencontrerez le monstre de la boîte aux lettres, de minuscules fourmis qui travaillent sans relâche sur les poteaux ou encore de belles fleurs qui poussent sur les supports à vélos.

Ce-street-artist-donne-vie-aux-objets-en-leur-dessinant-de-fausses-ombres

Mais n’ayez pas peur, votre esprit ne vous joue pas des tours, ces étranges bêtes sont le fruit de l’imagination de Damon Belanger, un street artist originaire de la baie de San Francisco.

Pour égayer ses rues, la ville de Redwood City a demandé à l’artiste d’installer 20 fausses ombres en laissant libre cours à sa créativité. Pour Damon Belanger, le but de ses ombres est de donner aux objets ordinaires un esprit animé qui interpelle les passant(e)s et leur laisse un beau sourire sur les lèvres. Avant de leur donner vie, l’artiste dessine ses personnages à la craie et les peint ensuite en gris pour leur offrir cet effet “ombre”. »

…………………………..*************************************************

Toutes ces initiatives ont en commun, de pouvoir exister partout à la fois, d’être les chevaux de Troie d’autres changements, de s’immiscer en paix et en respects vers le cœur des humain(e)s, etc. – donc d’enclencher les roues crantées des débuts de grandes choses, sans plus attendre, sans autorisations à espérer, sans ordres à suivre. D’abord – voir la simplicité du matériel, en général. Ensuite, la méthode, repérer les lieux et des milliers d’yeux peuvent y aider. Et, enfin, trouver l’idée la plus simple qui fasse tilt. Tout en suscitant, simultanément, le maximum de rencontres. De multilogues (incluant les dialogues aussi, oui oui), avec un taux d’occupation des places et des rues en très nette ascendance. Juste nous approprier tout ce qui est collectif, public et commun, que nous représentons si bien. Devenir si présents que nous en sommes déjà tout le paysage…

…tandis que les maigres minorités qui font semblant d’être au pouvoir, s’auto-démasquent dans leur si triste réalité (de mobiliers des oligarchies).

Ainsi leurs illégitimes atteintes au travail ne sont que de …pitoyables procédés pour voler toujours plus d’argent au travail qui crée toutes les richesses. Lisez, impossible de décoller du sordide et  mesquin « tout pour moi et rien pour les autres – ils ne déguisent même pas leurs concupiscences. Rien de plus grand (bien du pays entier, avenir, preuves de réflexions prospectivistes, universalisme juridique trop évité, etc.) n’y figure, que du déshonoré. Sauf que ce modèle (l’allemand trop pro-étasunien…) avoue, désormais, tous ses défauts hurlants (cette fausse idée ne crée aucun emploi, elle précarise tous les existants – c’est donc une catastrophe collective et non une progression vers un mieux !). En Allemagne, un million de retraités doivent, dans l’indignité collective, travailler parce que leurs pensions sont dérisoires. Parce que l’écrasante majorité du travail est PRÉCARISÉ. Et qu’il est donc impossible de prouver un parcours « continu » qui permet, seul, d’atteindre à une retraite décente. Il ne s’agit pas de plaindre mais de brandir des résultats flagrants de ce à quoi conduit un travail juridique…trop bâclé ! Les désordonnances ne sont vraiment pas dignes de la pensée française qui fut si internationale…

Toute la désorganisation de la société en Allemagne est le résultat direct des politiques ANTI-SOCIALES directes dont s’inspire ce gouvernement encore plus …routinier et rétrograde que les autres (rien de neuf, chez lui, que du conservatisme mille fois déjà recyclé ! Ce ne sont que des pensées de greniers..)…à quoi s’ajoute un discours qui fuit toutes ses conséquences exactement comme en Allemagne – le plus grand désastre européen par le haut !

La-paupérisation-des-classes-moyennes-s'accentue-fortement

>>>>> - preuve par l’appauvrissement accéléré des classes moyennes. A quoi peut être ajouté la preuve de la précarisation en marche du pays lorsque déjà plus de 20 % des étudiants se trouvent sous le seuil de pauvreté !

Allemagne-:1-million-de-retraités-obligés-de-travailler-pour-vivre/-:leurs-pensions-étant-dérisoires.

Ceci est le modèle visé par les désordonnances menant au MÊME trop appauvrissement des majorités !

 ………...être déjà présent(e)s par tout ce que l’imagination (donc le cœur) nous permet…

 ………….Afin de rendre, ici, impossible tout ce qui aura été semé là-bas !

 

 

 

………........(à suivre)

…………………......…**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Le mobilier urbain est mis : à taaaable !
la clé du cœur

la clé du cœur

on s’y croirait, on ne lui marche pas dessus…

on s’y croirait, on ne lui marche pas dessus…

C’est tellement mieux…après !

C’est tellement mieux…après !

c'est un meilleur coin

c'est un meilleur coin

asseyez-vous et à table...

asseyez-vous et à table...

à force de croire que la réalité n'existe, plus les chances de se...casser la gueule augmentent.

à force de croire que la réalité n'existe, plus les chances de se...casser la gueule augmentent.

le comble de tous les VANDALISMES ?

le comble de tous les VANDALISMES ?

Quoi de plus simple à réaliser – mais ce simple amène simplement un grand sourire en pleine rue ! Plus le fourmillement d’avoir envie de discuter…

Quoi de plus simple à réaliser – mais ce simple amène simplement un grand sourire en pleine rue ! Plus le fourmillement d’avoir envie de discuter…

Le mobilier urbain est mis : à taaaable !
Le mobilier urbain est mis : à taaaable !
sidérés...les frottoirs des trottoirs nous allument...

sidérés...les frottoirs des trottoirs nous allument...

oui les yeux aussi gros que le ventre…

oui les yeux aussi gros que le ventre…

Quel métis sympathique. Et tu as vu ses deux gros anneaux ?

Quel métis sympathique. Et tu as vu ses deux gros anneaux ?

sourions, nous ne sommes pas filmés !

sourions, nous ne sommes pas filmés !

Le mobilier urbain est mis : à taaaable !
ouah les fourmis sont de sortie

ouah les fourmis sont de sortie

je paie pas

je paie pas

il est trop trottoir

il est trop trottoir

Le mobilier urbain est mis : à taaaable !
Le mobilier urbain est mis : à taaaable !

Deux Danois inventent le phénomène du Eyebombing

This Street Artist Is Painting Fake Shadows To Confuse People, And The Result Looks Too Real If you take a stroll around Redwood City, California, you might get the sense that something isn't quite right.

Il dessine un iphone sur le trottoir - voici les réactions...On the eve of the presentation of iPhone 7 I, along with the artist Svetoslav Lavrusenko unusually decided to make fun of passers-by. On the street was painted 3D-iPhone directly on the paving slabs

Clever Street Art with Googly Eyes || Make Every Thing Look Better

Les enfants madrilènes ne gardent pas les yeux dans leurs poches

Réalismes de trottoirs....Showreell Vanyu Krastev...

Publié dans Croque tes crocos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article