Les possibilités existantes pour que l’argent sème de la justice ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Les possibilités existantes pour que l’argent sème de la justice ?

Ce qui parait, au premier regard, presque impossible. Sauf que le premier regard se trompe souvent. L’argent rend-il tout injuste ? Évidemment, nous allons d’abord en ce sens, pour, ensuite, découvrir que les désastreuses mentalités qui se cachent derrière se trouvent toutes en perte de vitesse. Et que donc l’argent pourrait semer de la justice. Parallèlement, notre méthode de blog remporte de clairs succès : au lieu d’écrire un livre tous les jours, attendre que « l’actualité » nous aide à mettre K.O. les prétendus dirigeants de ce monde. Aujourd’hui, il y vraiment trop d’actualités (dont l’action inattendue des BRICS) de …notre côté. Nous n’en retenons, ici, qu’un petit nombre (nous reviendrons ensuite sur les non montrées ici !)…. Et c’est parti pour la découverte puisque bizarre, mais nous précédons l’actualité, du moins sa nette compréhension…  

L’argent fou ? Une illustration géniale…Les cautions n’y sont pas de bonnes précautions. Aux États-Unis, le système des cautions permet à tout délinquant (ou presque) d’acheter sa liberté contre une somme fixée par les juges. Conséquence : les plus démunis attendent leur procès derrière les barreaux. Ce qui fait que 450 000 innocents sont…en prison. Et qu’ils sont tous …pauvres. La caution ( l’inJustice par l’argent fou) prouve que c’est la plus mauvaise préCaution possible. Oui, la pire des désorganisations sociales. Le plus MAUVAIS des systèmes possible (l’argent ne semble semer que toujours plus d’injustices…). Et dire que les extrémistes centristes français veulent nous imposer CELA. Le pire du pire. A noter à leur égard l’humour parfait « d’un autre regard » qui dit : « Macron n’est ni de droite ni de gauche. Mais surtout ni de gauche ni de gauche. » Plus nue et ridiculisée, sa crédibilité tombe toujours plus bas. Elle va même entrer dans la glaciation. Impossible oui de se faire passer pour révolutionnaire lorsque l’on est le plus poussiéreux des conservateurs ! Cet extrémisme centriste c’est… 1) - imiter le pire des US.A. (par exemple, le délire de la « destruction créatrice » afin de « justifier » privatisations et attaques du travail, ce n’est qu’une « croyance » - aucun fait n’est jamais venu prouver ce cynisme de mauvais aloi…. et c’est 2)- , comme sur les « ordres » de l’Allemagne (le Léviathan de l'Europe), qu’est saccagé un droit du travail qui n’est sûrement pas le pire d’Europe. Tandis que les résultats sociaux, en Allemagne sont…catastrophiques. Une vraie ivresse de précarisations… Ainsi, les journaux français nous affichent un indigne…l’Allemagne (enfin son oligarchie illégale) est très satisfaite des « ordonnances « contre » le Travail. Ceci seul semble COMPTER. Puisque, en France, il n’y aucune satisfaction autre que celle d’une étique faction ! Et la compréhension,  qu’avec des extrémistes centristes, la France pourrait devenir une…colonie allemano-étasunienne qui aurait toute « sa » politique dictée et édictée par eux ! Deux pays, justement, qui illustrent à quel point …l’argent rend tout, mais tout injuste ! 

 

Vu-d'allemagne-:-droit-du-travail-une-réforme-ni-de-droite-ni-de-gauche-seulement-en-retard ?

 

En Allemagne (de quoi je me mêle ?) la « libéralisation » unilatérale de se délester de leurs « devoirs » pour les employeurs aura très grandement satisfaits…les plus conservateurs. Qui, sans décence, remercient en direct un président. Qui s’assemblerait se ressemblerait ? Alors que la pensée rationnelle aurait été de tout inverser : par exemple, de dresser une liste de DEVOIRS aux patronats genre l’emploi ne peut jamais être une « variable structurelle » ni se jouer en Bourse  (voir les courbes trop cachées productivité et profits qui sont très parallèles. Ce qui avoue qu’une partie de ces dits profits repose sur le braquage de ces…productivités

 

………………………..**************************************************

Ouuuuuuf, oui ouuuuuuuff, après ce large recadrage, plongeons dans l’injustice afin de montrer que la justice peut être au bout de l’argent. Suffit de détrôner les sales mentalités… « Pour Alec Karakatsanis, tout a débuté dans les tribunaux d’Alabama, dans le sud des États-Unis. Le jeune avocat commis d’office voyait défiler à la barre des indigents, échoués là pour des délits plus ou moins graves. Au gré d’audiences expéditives, ils étaient incarcérés en quelques heures, victimes d’une spécificité de la justice américaine : le système de caution, qui permet à tout délinquant (ou presque) d’acheter sa liberté contre une somme fixée par les juges. « L’injustice et la stupidité de cette pratique, qui jette les gens en prison avant tout jugement juste parce qu’ils sont pauvres », ont révolté l’avocat [[ Et nous de même : les clairs aveux que la justice par l’argent ne sème que l’Injuste hurlent trop fort !]].

« Surpopulation carcérale : Depuis trois ans, à la tête de l’organisation qu’il a fondée, Civil Rights Corps, Alec Karakatsanis attaque en justice, avec d’autres ONG spécialistes des droits civiques, le bien-fondé de cette tradition héritée du droit britannique au XVIIIe siècle [[ c’est exactement ce qu’il faut faire partout : attaquer les idées et leurs…fondements et non les hommes. Refuser tous les slogans comme le désastre du « coup d’état social » des prochaines manifs qui n’explique mais rien du tout et font perdre du temps : prouver que la « destruction créatrice » est une imposture intellectuelle sape tellement plus les soubassements même de l’illégalité républicaine des privatisations comme de ne pas « réguler » les patronats hyper cupides ]]. Censé donner à tout citoyen – sauf les pires criminels – le droit d’être libéré sous caution, tout en garantissant à la justice sa présence lors de futures audiences, ce système joue désormais un rôle inverse. Comme le souligne une étude du ministère de la justice, « le système de caution, créé et façonné à travers les siècles afin de faciliter la sortie de prison des prévenus en attente de procès, fonctionne aujourd’hui comme un obstacle à cette libération ». [[pas d’argent tu as automatiquement tort – et la Justice en perd ses fondations mêmes dont le fameux « traitement égal de la loi pour tous » qui soi-disant à justifié les illégales privatisations – le service public à but non lucratif ne respectant pas ce fondement du Droit ]].

[[ Déni frontal à la bonne gestion de l’argent public]]…Ce système aggrave la surpopulation carcérale, maintient derrière les barreaux 450 000 personnes présumées innocentes – un record mondial –, soit près d’un quart des 2 millions de prisonniers du pays, et renforce les disparités sociales et raciales. Sa réforme est au cœur des discussions actuelles sur une révision globale de la justice pénale. Dans les années 1960 et 1980, des réformes ont tenté d’améliorer le système mais, selon Paul Heaton, directeur du centre Quattrone de l’université de droit de Pennsylvanie, coauteur d’une enquête sur le sujet en 2016, conclut : « après quelques tentatives hasardeuses, rien n’a vraiment avancé. ». »…

 

…………………….......***********************************************

Trop d’injustices tuent l’injustice ! L’Allemagne est en train de se démasquer comme un trop mauvais pays : ce n’est pas parce que ses banquiers, trop possesseurs de la BCE, font des profits malsains que tout irait bien. Avec sa natalité en déroute, le prix des prétendus profits pour la population est trop lourd. La France et le système social inventé par la Résistance a pu échapper à l’injustice par l’argent : soit la précarisation forcée. Précarisation qui nie le sens même de la Justice. Si elle ne l’est plus et pour de très mauvaises raisons, ce sont les fausses élites qu’il faudra en accuser !…

 

Du-mauvais-modèle-allemand-les-ordonnances-n'ont-retenu-que-la-précarisation

 

Pendant que les banquiers allemands félicitent les ordonnances qui ne réforment absolument pas les employeurs (ce qui serait plus que nécessaire) mais précarisent les  travailleurs et travailleuses (ce qui est vraiment « appauvrir » tout le pays !) – que fait –elle ?

 

L'allemagne-a-terminé-de-rapatrier-son-or-de-paris-pas-des-états-unis

 

Oui, elle rapatrie son or (enfin l’or du pays). Et que ne fait-elle pas ? Utiliser ces richesses pour TOUTE la population et non pour une illégale oligarchie.

Allemagne-:1-million-de-retraités-obligés-de-travailler-pour-vivre/-:-leurs-pensions-étant-dérisoires.

Ceci est le modèle visé par les désordonnances menant au MÊME trop injuste appauvrissement des majorités, qu’en Allemagne ! Mauvais timing des prétendus pouvoirs avec l’actualité donc. Et donc ? Cette actualité qui…démontre tout à notre place ! Suffit de juxtaposer les infos et tilt !

Entreprise.news/:-Ordonnances-travail-:-l'Ocde-démonte-la-logique-du-gouvernement/

.........................................*******************************************

Et ce n’est qu’un pan…Pendant que la désinformation des médias d’argent, en France, nous prive de la vision globale : chute toujours plus forte des U.S.A. qui ne peuvent plus « forcer leur population trop appauvrie à emprunter » et donc commencements des cumuls de dysfonctionnements inconnus…pendant que les BRICS se sont émancipés à 100 % de l’ex-empire étasunien. Et le prouvent. Bien. Zoom sur la seule France – qu’entendons-nous ? « Prononçant un discours fondateur devant les plus hauts diplomates français, le président Macron a révélé sa conception du monde et la manière dont il entend utiliser les outils dont il dispose. Selon lui, il n’y a plus de souveraineté populaire, ni en France, ni en Europe, donc pas de démocraties nationales ou supra-nationales. Il n’y a plus non plus d’Intérêt collectif, de République, mais un catalogue hétéroclite de choses et d’idées composant des biens communs. Décrivant leur nouveau travail aux ambassadeurs, il les a informés qu’ils ne devraient plus défendre les valeurs de leur pays, mais trouver des opportunités d’agir au nom du Léviathan européen. Entrant dans le détail de certains conflits, il a décrit un programme de colonisation économique du Levant et de l’Afrique. »

Selon-Emmanuel-Macron-le-temps-de-la-souveraineté-populaire-est-révolu

et donc…La France n’est plus une réPublique mais une banque dont le « pragmatisme » même (mot qui n’inspire plus confiance que pragmatisme pour n’importe quoi) fait que les « valeurs de la France républicaine» n’existent plus. Désormais, les ambassadeurs devront s’occuper des valeurs bancaires…Déjà aider les privatisations si antirépublicaines, etc.…

C'est-officiel-l'ère-privatisations-de-Macron-est-ouverte/

Ce qui avec la perte de pertinence de la « destruction créatrice » qui fait « croire » que la ruine de l’industrie, par exemple, « enrichit » le pays PARCE QUE les banquiers accumulent des bénéfices (financés trop souvent par la BCE donc par les contribuables). Et que les dividendes dépassent de 2,6 fois plus les investissements, comme en 2016 – ce qui s’appelle, en gestion rationnelle, assassiner le futur. Peu reluisantes rodomontades…Puisque…

La-paupérisation-des-classes-moyennes-s'accentue-fortement

>>>>> - Or les presque 25 % de votants du premier tour sont de ces…classes moyennes en perdition qui ne connaîtront que des déceptions. C’est déjà fait pour les étudiants 2017 : déjà plus de 20 % de ces étudiants se trouvent sous le seuil de pauvreté ! Le tableau d’ensemble est clair : les mots d’un côté, et les pires ceux de l’idéologie et non ceux des analyses et des synthèses de fond – et les faits des autres…lorsque les médias de désinformation ne pratiquent plus que le fake new – soit ne joignent jamais les analyses adaptées a des faits tronqués, les dissimulent ces faits Et – pire – n’en font jamais la synthèse…..

……………………......****************************************************

Nous précédons les actualités grâce à la vision d’ensemble. Ce point acquis, assez d’éléments nous permettent de comprendre que la plus grande part de l’argent reste socialement destructrice (non créatrice), qu’elle demeure ferment de guerres socialement destructrice (non créatrice), qu’elle allume les injustices, donc les ressentiments et les conflits socialement destructeurs (non créateurs), qu’elle monte à la tête de trop d’humains prétendus raisonnables et rationnels, etc..

Que, tout comme les banques droguées à l’argent facile, il y a une claire addiction au « très mauvais côté de l’argent ». Et que de donner sans garanties, sans aucune action (donc effort sur soi) en échange c’est obtenir ce que font tout les addictifs : promettre ce qu’ils/elles ne tiendront pas. Tout en étant sincères sur le moment, les alcooliques aussi promettent si bien. En 2008 - nous avons vu les ravages des  « récompenses aux imprudences et aux légèretés inexcusables » d’entités qui se croient trop grosses pour tomber (too big to fail) qui les avaient placées complètement aux crochets de la société…ce qui a induit une crise mondiale que nous payons toujours. Une partie visible du chômage européen actuel oui vient de ce clash 2008. Et peut être visualisé sur les comptes européens. Soit décalage dans le temps, vers 2010, 2011, un certain nombre de régions européennes montrent des chiffres de chômages 2, 3 fois (ou plus…) élevés que la même période de l’année précédente.

Bon c’est le second élément obstiné. Que, donc, afin de protéger la part saine et socialement hyper utile de l’argent et de la circulation monétaire – il faut devenir très énergique avec cette « part maudite » (part maudite juste avec les têtes molles qui se laissent avoir par les sirènes (pourtant miteuses et sans attraits) du fric). Il faut stopper oui ce fric, ne plus lui permettre de sortir sa tête du terrier. De le charger de…charges (soit de devoirs). Qui serait trop riche hériterait d’une liste de devoirs et d’astreintes : la survie sociale collective est à ce prix. Il ne faut plus que leurs beuveries irresponsables puissent détruire la société (non créativement). La hiérarchie du futur est simple :

** 1) - La nature d’abord – ce qui inclut le fait qu’elle contienne toutes les conditions nécessaires à la survie humaine. Que – surtout – elle n’a pas besoin de nous (qu’elle peut survivre sans nous) et nous pas d’elle, nous avons « besoin » d’elle – cela fout un sacré choc aux fous cramés du fric, hein ? Et que, si nous voulons survivre, nous devons, à la fois, la respecter et la protéger ainsi que de suivre ses lois intrinsèques.  Ce que ne font pas les U.S.A. fuyant donc la réalité la plus basique…Ils ne « méritent » don  plus le leadership du monde…L’argent – lui- n’est qu’une convention, un jouet, un artefact ou un grigri – il n’est absolument pas à la hauteur de ces nécessités majeures…Sauf ***

Un-pétrolier-texan-poursuit-la-Colombie-pour-avoir-protégé-un-site-naturel-exceptionnel

Monde si à l’envers – ils fuient la réalité et voudraient que nous entrions dans leurs puérilités (« leurs » profits sont plus importants que tout…ah oui chez les fous seulement !)

>>>>> 2) - Qu’à cause de cette indiscutable prééminence de la nature-Vie (sans nature qui survive donc sans vie humaine – pas possible de « jouer » à faire des affaires autrement qu’en spectres !). Si donc le périmètre d’attention des cramés au fric ne peut pas excéder cette dose, nous devons le faire pour eux/elles (les placer sous tutelle…).

** 3) - Et donc – final – l’argent doit recevoir des règles anti addictions, oui une lutte contre « l’argent-drogue », très ferme afin d’empêcher tout nouveau dérapage de …l’argent fou. Wall Street et la Bourse mondiale n’apprendront jamais aucune leçon – inutile de leur permettre de participer aux décisions collectives. Leurs « terrains de jeux » doivent être enclos et limités : « terrains de jeux » ? Et pas qu’un peu. En 2008, dans la tourmente, les responsables du grand crash, toujours dans leurs rêvasseries évaporées osaient encore que « c’était un sacré jeu que de jouer à la Bourse ». Jamais CONSCIENTS donc… On ne joue plus, les jeux sont refaits. Le casino de la démence des inconscients ferme. Les banques, en général, ne peuvent autocontrôler leurs pulsions de spéculations cupides. Les critères rationnels ont quitté depuis longtemps ces têtes. Pareil, pour les receveurs de dividendes ayant perdu le sens commun en osant dépasser et de loin le ratio d’investissement…sauf que plus d’investissements, la vraie économie (pas celle de leur rente volées aux vrais travailleurs) ne pourra survivre.

Oui réguler si simplement la destruction non créatrice de l’argent ne peut que sauver la partie saine et rationnelle de celui-ci…

http://www.imagiter.fr/2017/09/-De-l'usage-renversant-de-l-utopie.

En tout cas, la crédibilité des prétendus financiers internationaux n’existe plus. La confiance ne reviendra plus jamais : où la destruction de 2008 a « créé » quoi que ce soit ? Elle semble n’avoir juste placé les têtes molles du crash encore plus dans la posture de fuite du réel..

L’usage de l’argent doit être tenu en laisse afin de lui laisser une chance de continuer. L’argent doit être dompté afin qu’il arrête d’entrer dans des crises de folie. L’utopie (soit le véritable réalisme) peut, en très peu de gestes, renverser ces routines tellement conservatrices qu’elles semblent immobiliser les…forces vives. Cette simplicité est à notre portée. Nous devons dompter le flux fou…

……………….Nous le pouvons – nous le ferons !

 

 

......……(à suivre)

 

…………………......….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Les possibilités existantes pour que l’argent sème de la justice ?
le droit ne fait pas toujours la justice

le droit ne fait pas toujours la justice

Les possibilités existantes pour que l’argent sème de la justice ?
Les possibilités existantes pour que l’argent sème de la justice ?
même l’argent le dit : « mes fétichistes maniaques sont devenus fous… »

même l’argent le dit : « mes fétichistes maniaques sont devenus fous… »

une réforme déséquilibrée ? Où cela ?

une réforme déséquilibrée ? Où cela ?

Civil Rights Corps  d’Alec Karakatsanis

Civil Rights Corps d’Alec Karakatsanis

et donc coûte, ensuite, une fortune : un gestionnaire qui veut s'enrichir ne peut être un bon gestionnaire....

et donc coûte, ensuite, une fortune : un gestionnaire qui veut s'enrichir ne peut être un bon gestionnaire....

Les possibilités existantes pour que l’argent sème de la justice ?
Les possibilités existantes pour que l’argent sème de la justice ?
il fut des époques où la majorité voyait les trop riches comme des délinquants – sans doute qu’ils n’avaient pas tort ?

il fut des époques où la majorité voyait les trop riches comme des délinquants – sans doute qu’ils n’avaient pas tort ?

Alec Karakatsanis, civil rights lawyer dedicated to transforming the American criminal injustice system

A quand la fin des injustices sociales ?

L'argent cette grande arnaque, tout est dans le titre....

La justice sociale n'existe pas" - Le néolibéralisme - Politikon #2

De quels moyens les pouvoirs publics disposent-ils pour assurer la justice sociale ?

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article