La peine de mort que pour les démunis ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

La peine de mort que pour les démunis ?

 « Notre système judiciaire vous traite mieux si vous êtes riche et coupable que si vous êtes pauvre et innocent », explique à l’envi Bryan Stevenson de l’ONG Equal Justice Initiative. C’est un bon résumé d’une certaine justice américaine. » Et de 87 autres pays qui pratiquent toujours cette peine de mort qui ne semble viser…que les pauvres. Plutôt atterrant que de le découvrir.

« Ce constat glaçant vaut malheureusement sous d’autres latitudes. Pauvreté et peine de mort sont inextricablement liées, et ce, aux quatre coins du globe. En plus donc d’être un châtiment inhumain, inefficace et irréversible, la peine capitale se révèle profondément injuste et discriminatoire. La 15e Journée mondiale de lutte contre la peine capitale, le 10 octobre, l’a amplement montré.

Lire aussi :   Qui pratique la peine de mort dans le monde ?

Car les faits sont là, implacables. Aux Etats-Unis, 95 % des condamnés végétant dans le couloir de la mort proviennent de milieux défavorisés selon Equal Justice Initiative. Leurs avocats commis d’office n’ont souvent pas les moyens de diligenter les expertises génétiques ou balistiques à même de démonter la version de l’accusation…[[ ce qui est nier la réalité dont Michel Foucault a démonté les mécanismes hypocrites : ne mettre en avant « que » les crimes et délits par leur volume, leur nombre. Et jamais par leur « valeur » (ce qui nuit, en fait, le plus à la société) puisque cette seconde statistiques prouve que les riches sont majoritairement les délinquants.  Les dommages monétaires et sociaux de leurs forfaits sont vraiment très impressionnants… Les riches sont clairement des délinquants « licites » en quelque sorte. C’est pourquoi la peine de mort devrait les concerner au premier chef (tant d’argent volé et spolié qui appauvrit la société entière) ce qui aboutirait, évidemment, à l’abolition très rapide de la peine de mort. Où l’on reconnaît que tous les « faux » pragmatiques ne le sont jamais, en réalité : complètement corsetés par des idéologies illégitimes et parfaitement vieillottes…]].

Pauvreté-et-peine-de-mort-sont-inextricablement-liées

Même constat saisissant en Inde. Là-bas, 74 % des condamnés à mort sont « économiquement vulnérables », selon une étude récente de l’université de New Delhi. Parmi eux, 20 % n’ont jamais été scolarisés. [[ les lâchetés structurelles des trop riches et des instruits n’est plus à démontrer …]].

En cause, là encore, une représentation légale largement défaillante. Alors que la loi prévoit l’accès à un avocat avant toute première comparution, 89 % des condamnés à mort affirment ne pas y avoir pas eu droit. Consciente de ce biais, la Cour suprême d’Inde a considéré dans un arrêt de 2013 que la pauvreté devait être considérée comme une circonstance atténuante (Sunil D. Gaikwad contre l’Etat de Maharashtra). Dans cette affaire, les juges ont d’ailleurs commué une condamnation à mort en prison à vie. Modeste victoire, toutefois, puisque le châtiment suprême est toujours en vigueur [[ la symétrisation devrait donc être – transition vers la justice égale pour tous – qu’être riche devient circonstance aggravante en face des délits. Ceci – par effet de ruissellement – servirait donc énormément les pauvres. Afin de ne pas subir leurs justes châtiments, les riches feraient pression afin de faire avancer toutes les lois. Et ceci irait très vite. CQFD ! ]].

Autre pays, autre contexte… mais des discriminations aussi criantes : au Nigeria, les plus pauvres sont, là encore, les premières cibles de la peine capitale comme le montre une enquête de l’ONG Legal Defence and Assistance Project. Son secrétaire général, Chino Obiagwu, résume ainsi la situation : « La question de la culpabilité est presque secondaire dans notre système pénal. Il s’agit de savoir si vous pouvez vous maintenir à l’écart du système judiciaire en payant la police au stade de l’enquête, en payant un avocat pour vous défendre ou en payant pour avoir votre nom sur la liste de ceux éligibles à une grâce. » [[ héritage mondial de la corruption occidentale qui avait instillé ces féodalités de traitements discriminatoires…]]. ».

En Arabie saoudite, ce sont les travailleurs migrants qui sont tout particulièrement visés par le châtiment suprême. Rien de surprenant : ils sont ostracisés du fait de leur nationalité étrangère, maîtrisent mal la langue et n’ont souvent pas les moyens de s’acquitter la diyat – la somme à verser à la famille de la victime pour qu’elle demande l’annulation de l’exécution.

Cette situation ne concerne évidemment pas les plus pauvres, généralement pas coupables de corruption, mais illustre bien l’impact de la situation sociale dans le fait d’être ou non exécuté. Le code pénal vietnamien, dans sa version de juin 2017, applicable à partir de janvier 2018, prévoit que les personnes condamnées à mort pour corruption mais pouvant rendre 75 % de la somme qu’elles ont gagnée par leur forfait, verront leur peine commuée à la réclusion à vie.

L’Europe sort épargnée de ce macabre tour du monde [[ sauf que sa Justice demeure toujours aussi…injuste, par rapport à l’argent. La justesse devrait rester d’anonymiser les revenus et paiements des frais afin que seul l’humain soit considéré et non ses avoirs, plus ou moins légitimes…]]. Et pour cause, le continent est progressivement devenu abolitionniste. Reste le « cas » biélorusse. Et dans ce pays encore, peine de mort et misère sociale vont clairement de pair. »

…………………….....******************************************

Le fond de l’injustice inadmissible est donc que la peine de mort ne vise pas (ou très rarement) le pire criminel. Comme la propagande des médias d’argent ose le diffamer. Alors que ce n’est que l’impunité, plus au moins grande pour l’argent, d’un côté – et l’injustice comme Justice pour les pauvres. Ceci se passe ainsi : Tout comme « être pauvre coûte toujours plus cher » (nous avons vu des postes où les pauvres paient 7 fois plus que les riches), l’acharnement de la mauvaise conscience leur nuit si…(cy)iniquement. Il existe même des études qui démontrent que la volonté de ne rien savoir des classes moyennes (et donc leur folie de prendre les effets pour les causes) aboutit à cela : supprimer la pauvreté revient à…supprimer les pauvres. Au lieu de s’attaquer à ce qui les rend pauvres, il est dit, arbitrairement, tout est de leur faute à 100 %, et en cause sont leur fainéantise et leur mauvais vouloir (alors que les faits flagrants démontrent qu’ils sont moins fainéants que les riches et font preuve de tellement plus de bonne volonté !

« Pourquoi les plus modestes sont-ils ainsi discriminés ? D’abord parce que l’aide juridictionnelle – qui leur permet de bénéficier d’un défenseur payé par la collectivité – n’est souvent pas à la hauteur de sa mission. Avoir un avocat commis d’office est une chose, en décrocher un compétent et ayant les moyens de mener une véritable contre-enquête, en est une autre… A cela s’ajoute toute une série d’obstacles, liés au milieu social dans lequel évoluent les personnes défavorisées. Comme le dit très justement l’économiste Esther Duflo, « les pauvres ne sont pas des riches sans argent ». Leur précarité n’est pas que financière. On sait, par exemple, qu’ils ont des difficultés d’accès aux professionnels du droit. Compliqué, dès lors, de faire respecter « leurs » droits…[[ ce qui demeure une « illégalité » constitutionnelle dans les états dits de Droit. Là le droit se voit « bafoué » par le système social lui-même]].

On sait aussi qu’ils n’ont pas de relais haut placés, ni de carnet d’adresses étoffé. Or, dans les pays gangrenés par la corruption, la sentence dont on écope peut largement dépendre des soutiens qu’on a – ou non – au sein du régime. En clair, la discrimination joue à plein. Mais les premiers à en pâtir, stigmatisés et marginalisés, n’ont souvent pas les moyens de la dénoncer.

En plus d’être humainement et moralement intolérable, juridiquement discutable, politiquement souvent instrumentalisé par des gouvernements peu scrupuleux, le châtiment suprême se révèle profondément ségrégationniste. Il ne vise pas, au fond, le pire criminel mais celui ayant écopé du pire avocat ou de l’avocat lui-même le plus démuni. Un constat d’autant plus cinglant qu’il en révèle, en creux, un autre : avec une défense aussi défaillante, on condamne sans doute à mort… à tort. Aux Etats-Unis, 156 condamnés à mort ont été innocentés depuis 1973. Soit, un tous les trois mois.

Cette Justice c’est l’injustice radicale…Combien de temps cette peine (cy)inique perdurera-t- elle ? Tant que l’argent sale ne sera pas détrôné comme fondation de la société les mécanismes de…compensations ne pourront pas se mettre en place. La plus grave des injustices demeure bien l’argent…illégitime. Rien,  ni aucune étude, ni aucun terme constitutionnel, ni aucun phrase raisonnable, rien n’a jamais soutenu l’illégale inégalité par l’argent. Toujours commencer par le début (les causes) afin de modifier les résultats. Résister c’est d’abord comprendre. La preuve ?

Quand-le-Fmi-plaide-pour-taxer-les-riches

« Le Fonds monétaire International (FMI) devrait publier une étude qui va faire date: elle promeut une hausse des impôts pour les plus riches. Cette hausse, disent les économistes du Fonds, ne remettra pas en cause la croissance. Au contraire même, c’est l’inégalité excessive qui la pénalise, a expliqué Christine Lagarde, directrice générale dans un discours à Harvard”. Qu’est-ce à dire ? Ce sont exactement les thèses que nous défendons et que les médias vendus refusent. Les inégalités empêchent la croissance. Ne pas exiger les impôts des riches c’est suicider la société. Et ce que pratiquent obstinément (donc désastreusement) les gouvernements européens (sauf le Portugal qui opte pour la demande désaustérisée) et les USA. Et qu’il ne faut surtout pas faire (ce sont les termes du Fmi !). Ce pourquoi ce blog se montre infiniment sérieux dans ses démarches en vue de résultats collectifs. Comment ? Pour qui veut voit clair, voyez les démonstrations suivantes :

** 1) - http://www.imagiter.fr/2017/09/Réformer-les-réformateurs.

Parce qu’…il-n-y-a-pas-à-diminuer-les-dépenses-mais-bien-à-récupérer-les-recettes

Ce texte offre des liens causaux avec d’autres textes produits par le blog…

** 2) - L'-argent-est-bien-là-1

L’argent et tout l’argent est déjà là …mais rendu inerte du fait de le monopoliser sur les trop riches (non paiements d’impôts, fraudes non poursuivies, assistanats abusifs). Ce sont donc eux qui SABOTENT la société. Solutions immédiates : plafonner tous leurs patrimoines et instaurer un  revenu maximal garanti.

** 3) - Le-système-fait-il-tout-afin-de-perdre-tout-sérieux ?

Ce sont les esprits libres et indépendants qui font – en premiers - toutes les analyses et les synthèses de fond. Toujours suivis par des organismes très nantis mais qui, en général, nient et dénient les faits. Et donc ? La situation doit être d’une gravité extrême afin que le Fmi se montre…si blasphématoire et si hérétique. Le dogme « religieux » des arriérés Thatcher, Reagan et autres Bush (ces plaies mondiales) – de « ne jamais faire payer les riches » vient de se casser la gueule. Nous avons raison et les gouvernements actuels qui suivent ces régressions d’incultes vraiment tort. Les faits et les têtus totaux sont de notre côté. Comme nous le disons toujours c’est à eux de changer, et à 100 %, et pas à nous…Cet incohérent système qui passe, sans cesse, d’un extrême à l’autre manque, tout de même sacrément de tenue. Comme de dignité !

…………………………....****************************

Pas toujours ? Migrants [[au lieu de réfugiés – encore ces pulsions de rabaisser et stigmatiser au lieu de compatir et d’aider] : oui, un texte lucide lu et signé Le Clezio :

« Car les situations que fuient ces déshérités, ce sont les nations riches qui les ont créées. Par la conquête violente des colonies, puis après l’indépendance, en soutenant les tyrannies, et enfin aux temps contemporains, en fomentant des guerres à outrance dans lesquelles la vie des uns ne vaut rien, quand la vie des autres est un précieux trésor [[ toujours ces ravages de la folie occidentale qui ne montrent que les effets (les victimes accusées de tout fomenter) afin de ne jamais changer les causes : l’occident qui, pour sa voracité matérielle déshonorante, a « inventé » les migrations actuelles. Toutes. A coups de guerres illégales…]]..

Quand-Jean-Marie-Gustave-Le-Clézio-sort-de-ses-gonds

(…) La migration n’est pas, pour ceux qui l’entreprennent, une croisière en quête d’exotisme, ni même le leurre d’une vie de luxe dans nos banlieues de Paris ou de Californie. C’est une fuite de gens apeurés, harassés, en danger de mort dans leur propre pays. Accepter qu’ils soient refoulés comme indésirables, comme si le malheur était un crime et la pauvreté une maladie ? [[alors que c’est l’exact inverse, le trop de richesse d’argent sale qui peut devenir un crime et le trop riche qui peut être considéré comme un malade mental. Irresponsable et inconscient des résultats de ses propres enfantillages…]].

(…) La responsabilité, ce n’est pas une vague notion philosophique, c’est une réalité. Ils frappent à notre porte, ils demandent à être reçus. Comment pouvons-nous les renvoyer à la mort ? »  Voici qui contredit, sainement, toutes les lâchetés dissimulées des piteuses classes moyennes et de leurs médias si prompts à accabler le déshérités (qu’ils déshéritent chaque jour) et à célébrer honteusement leurs bourreaux…Sans prise de conscience, comment pourrions-nous agir selon…notre conscience ? Allons, allons…comprendre c’est résister. Ne pas vouloir savoir c’est toujours comme cela que commencent les collabos !

Clair que c’est l’horrible style de vie occidental qui crée les guerres de voracités…

Et donc les réfugiés (vrais noms des prétendus « migrants » - migrant comme acte volontaire de nuire, réfugiés comme victimes de cupidités qui les dépassent ),

…réfugiés, qui, sans ces guerres, n’existeraient pas. Toujours enlever les causes afin de pas…

……..……..s’acharner si illégalement et indignement sur les effets !

 

 

…......……(à suivre)

 

...…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La peine de mort que pour les démunis ?
Carte des lynchages

Carte des lynchages

une table d’injection létale

une table d’injection létale

La peine de mort que pour les démunis ?
La peine de mort que pour les démunis ?
diminuer sérieusement la pauvreté c'est enfin permettre la...Justice.

diminuer sérieusement la pauvreté c'est enfin permettre la...Justice.

La peine de mort que pour les démunis ?
impôts sur les migrations et leurs réfugiés pour les trop riches, déclencheurs de guerres illégales...

impôts sur les migrations et leurs réfugiés pour les trop riches, déclencheurs de guerres illégales...

La peine de mort que pour les démunis ?
La peine de mort que pour les démunis ?
Martin Luther King, disait : "Nous avons appris à voler comme des oiseaux et à nager comme des poissons, mais nous n'avons pas appris l'art tout simple de vivre ensemble tout simplement. " Ne jamais oublier la vérité des causes et des effets. Ne pas commencer part le début (lutter courageusement contre les causes) ne peut que prolonger les effets. Et l’indigne spectateur qui se permet d’insulter et d’accuser les effets, montre, en plus, qu’il/elle semble vraiment fou.

Martin Luther King, disait : "Nous avons appris à voler comme des oiseaux et à nager comme des poissons, mais nous n'avons pas appris l'art tout simple de vivre ensemble tout simplement. " Ne jamais oublier la vérité des causes et des effets. Ne pas commencer part le début (lutter courageusement contre les causes) ne peut que prolonger les effets. Et l’indigne spectateur qui se permet d’insulter et d’accuser les effets, montre, en plus, qu’il/elle semble vraiment fou.

From Enslavement to Mass Incarceration – de l’esclavage directement vers l’incarcération en masse.

Il n'a jamais été prouvé que la peine de mort ait un effet plus dissuasif que les autres peines. C’est l’Injustice totale…

1032 personnes au moins ont été exécutées en 2016 (sans compter la Chine, où les statistique s sont indisponibles) Nous avons recensé 3 117 condamnations à mort dans 55 pays en 2016 18 848 prisonniers se trouvaient encore dans le couloir de la mort, en décembre 2016 Sans compter la Chine, quatre pays seulement sont responsables de près de 87 % des exécutions recensées : l'Iran, l’Arabie saoudite, l’Irak et le Pakistan. 141 pays, soit plus des deux tiers des pays du monde entier, sont abolitionnistes en droit ou dans la pratique.

Histoire de la peine de mort

Réfugiés - Vidéo qui vient d‘être mise en ligne…

Migrants : Ceux qu'on nous cache - Clique Dimanche du 01/10

La Grèce appelle à l'aide pour sauver les migrants qui affluent sur les îles

Être pauvre aux Etats-Unis, c'est bien pire qu'en France : comment donc oser nous imposer ce (cy)inique anti-modèle ?

Ancienne conseillère de Barack Obama, professeur au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), ses travaux contre la pauvreté lui ont valu de nombreux prix. Son credo : être créatif et faire reculer la pauvreté en étudiant et corrigeant les remèdes présumés qui lui sont appliqués. Aujourd’hui le Fmi dit de faire payer tous leurs impôts aux riches. Faisons le contre les gouvernements trop attardés !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article