Oralité ou tous les gestes de la voix ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Oralité ou tous les gestes de la voix ?

Nous portons ce désir d’immenses dialogues. D’ouvrir des mondes grâce aux conversations. Nous le pouvons, même si des pouvoirs voudraient en dissuader. La force de conviction ne peut être mise en éviction. Bien parler c’est mettre tous les gestes dans la voix. Rien de mieux, alors, que de replonger dans la jouvence de viser de deviser. Comme cela se fait. Visitons en, pour commencer, les trésors méconnus…Oui, j’aime trouver des formules difficilement articulables afin de me délier entièrement la langue en les disant à voix haute. Sur tous les tons…tels ? Flacons de flocons…trois tristes cidres…un crin d’œil…ou même bruyant broyant et broyant bruyant, etc. (et d’autres que je garde encore …). Avec moi, l’oralité a déjà triomphé. Dommage, que le peloton demeure encore avec sa pelote…à rembobiner le passif passé. L’oralité c’est tout de suite et c’est demain : tout le contraire d’un folklore d’hier dont on nous fermerait le livre à la gueule…. Comment faire afin de rallumer l’ardeur du feu pour l’oral ? Clair, que la morale est orale : si elle restait à dormir dans les livres planqués, il n’y en aura plus beaucoup de disponible. Ce sont les humains d’ardeurs qui font monter la « valeur » de tout (les grandes valeurs appartiennent toutes au …gratuit !) comme de l’éthique (le mot employé lorsque nous voulons rendre la morale étique ?) ! Etc.

Partons de la « gesticulation » qui mouvemente la gestion des…gestes. Qu’est-ce qui, dans gestion, nous mouvemente le corps, l’implique et désire tant son oral ? La morale se poursuit en orale m’orale. Bon côté de la morale qui redonne à fond le moral. Moral chanté de tant de mots ? Lançons-nous, le mouvement nous mouvemente déjà et va nous articuler les futurs articles de la réConstitution globale…C’est de changer complètement de dimensions dont le langage a besoin : ne plus être aplatis sous les images. Retrouver de l’immense épaisseur : le son qui s’amplifie en nous, nous redonne tant de gigantesques espaces où nous déployer entièrement. L’oral reste à l’orée de tout. Son or resplendit même comme un argument. N’omettons, sur la liste nouvelle, aucun des plaisirs ni aucune des grandeurs dont nous nous privons dans notre société si rétrécie ! Parlons avec tout le corps. Comme ainsi…

Plus rien comme avant ? Voici comme nous trompe sûrement notre peu de respect pour les mots. Avant, dans le temps, ça veut dire exactement l'inverse que dans l'espace. Avant, en avant, dans l'espace, c'est ce qui est devant nous. Dans le temps ce qui est derrière. Et, pourtant, non, non, tout l'amour du monde peut réussir cette juxtaposition des réalités séparées. Aussi, définitivement, nous sommes-nous installés dans le troisième tour de tout où plus rien ne sera comme avant. Ce qui est derrière nous le reste. Mais ce qui est avant nous, tout en avant, devant, nous allons le découvrir sans les imposteurs et ringards accrochés à avant, justement. A des avantages sans valeur aucune jugés de devant. Adieu. Nous, nous sommes déjà partis. Le vieux monde ne nous rattrapera plus. Suit une liste (sur la piste du retour collectif à l’oral) de tout ce qui ne sera plus omis, plus mis au placard.

…………………………….*********************************

Les vertus psychomécaniques du français ? Il est dit être langue souple de philosophie, de raisonnements, de découvertes de l’inconnu, etc. : dû, sans doute, à ses polysémies incroyables. Et donc ? Le gâchis de pas plus LE PARLER est énorme. Le français est une langue oralisante (comme désirante), une danse sur la crête d’immenses possibilités. Dont les pieds rapides restent les syllabes. Syllabes qui doivent être articulées. Ce n’est pas pour rien que sonne si bien sa diction du diction…naire. De prendre le temps de garder en bouche chaque syllabe nous ouvre un …monde vraiment inconnu ! Qui expérimente, ainsi, son « oralité » bouge infiniment mieux son corps. Surtout son corps vécu de l’intérieur. Tâchons de savoir pourquoi…par la méthode dite « pointilliste ». Ensuite, nous cimenterons le tout dans une synthèse joyeuse.

 

documents/dpse/formation-des-jeunes

 

>>>> - ** Les compétences transversales qui raccourcissent toutes les séparations artificielles entre les domaines de savoirs…que l’on jugeait auparavant comme des compétences cognitives et des attitudes très avancées, hors de la portée du plus grand nombre, est de plus en plus considéré comme une énorme…proximité.

 

Organisation de coopération et de développement économiques (plus nous en parlons, plus cet organe se concrétise)

>>>> - ** Un seul individu conscient est plus dangereux pour le pouvoir que n’importe quelle autre menace !

Culture/-gens-plus-intelligents-silencieux-calmes-et-réfléchis ?

Une langue scientifique : prendre conscience de la rigueur à laquelle la langue française habitue la pensée, de la clarté et de la précision qu'elle lui donne…Parlé, tout le corps démontre ce qu’il dit. Le français rutile dès que gesticule…

>>>> - ** L’étude d’évaluation des rapports de compréhension interne de la langue et de progressions dans tous les domaines intellectuels. Vraiment le français demeure idéal afin de recommencer, dare dare, l’oralité qui transforme les choses et les êtres…

 

Le-social-de-l'oralité

 

L’oral serait-il un construit qui aurait supplanté et écrasé l’inné, l’instinct chantant ? « L'éducation familiale, la socialisation dans des établissements scolaires spécifiques, la vie mondaine, les voyages et le culte du cosmopolitisme ont aussi pour fonction de « fabriquer » l'individu à l'image de son groupe d'appartenance. La principale manifestation de ce processus est cette façon d'être, typique du grand bourgeois et de l'aristocrate, faite d'aisance (financière certes, mais surtout sociale, langagière, corporelle), de discrétion et de courtoisie, et qui se veut aux antipodes de l'arrogance et de la frime du nouveau riche. La richesse en effet, et c'est un autre enseignement du livre, a plusieurs dimensions : elle est sociale (réseaux de relations) et culturelle (fréquentation des lieux artistiques et pratique de la culture légitime) tout autant qu'économique. Le temps que passent les personnes à entretenir capital social et capital culturel témoigne de l'importance de ces deux formes de richesse. »…Ce qui nous apprend (une fois décapée la langue de bois) ? Que la meilleure éducation a tout à voir avec une bonne éructation. Bien articuler les mots c’est obtenir une pensée cohérente, très compétente en mémoire (une bonne mémoire fonctionne avec …tout le corps). Et qui nous offre une infinité de mondes – grâce aux neurones miroirs, le cerveau peut simuler quasiment tout. Avec le langage comme pisteur avancé, l’oral nous fait vraiment sortir des univers congruents du bout de la langue. Sentiments et émotions foisonnent alors : ce qui représente une hygiénique gymnastique pour la santé mentale. Le sport de la tête c’est l’oralité !

>>>> - ** or enfant seul

« Longtemps, les scientifiques ont pensé que parole et langage, autrement dit cerveau et larynx, étaient indissociablement liés. Selon cette hypothèse, le langage articulé était apparu il y a environ 100 000 ans avec Sapiens. Or, au début des années 1990, ce postulat a été balayé par une nouvelle découverte : celle d'un larynx ayant appartenu à un néandertalien, hominidé apparu il y a 250 000 ans. L'homme de Neandertal aurait donc parlé avant Sapiens ! Comment est né le langage ? À quelle date ? D'Israël aux États-Unis en passant par le Canada, la France et l'Allemagne, ce film met en parallèle les connaissances de paléontologues, d'anthropologues, de généticiens, de linguistes et de chercheurs en intelligence artificielle pour évoquer les hypothèses les plus en pointe, avec le recours de l'animation. »

//sphérisme.be/Texte/-les-Sens-interdits

>>>> - ** Qui maîtrise la langue maîtrise tous les domaines de pensées !

 

Aussi-apprendre-à-désapprendre

 

>>>> - ** Meilleur en langues c’est meilleur partout ? Où nous apprenons bien mieux le langage par l’oral que par l’écrit. Qui dit « à voix haute » suppose une « à voix basse » et une « voix » bien présente…

 

……………………….......*********************************

Laurent-Cohen-Sherlock-Holmes-de-la-neurologie

« Son nouveau livre, « Comment lire avec les oreilles », souligne les talents de vulgarisateur de ce chercheur, à l’origine de découvertes fondamentales dans le langage et le calcul. « Voyez, ça c’est de la bonne médecine, où on ne parle pas d’examens complémentaires avant d’avoir examiné le patient. » ­Sourire aux lèvres, le professeur Laurent Cohen s’adresse à la dizaine de personnes présentes dans la salle de réunion, au sixième étage du bâtiment Paul Castaigne, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris, AP-HP). Comme tous les jeudis, le neurologue et ses collègues – spécialistes en neurologie, psychiatrie, neuropsychologie –, chevronnés ou étudiants, ont passé leur matinée à plancher sur le cas de deux malades hospitalisés dans l’unité de neuropsychiatrie comportementale. Dans beaucoup de services, cette réunion hebdomadaire d’équipe, le fameux « staff », se résume à une discussion entre professionnels des dossiers médicaux. Ici, celle-ci n’est qu’une première étape, avant de faire entrer le principal intéressé, le patient.

D’une voix claire et posée, le professeur ­Cohen enchaîne les questions pour évaluer son orientation dans le temps et dans l’espace, la mémoire, le langage, le calcul… et pour appréhender ses difficultés dans la vie quotidienne. Il n’hésite pas à faire répéter ou préciser une réponse, adapte au fur et à ­mesure ses tests cliniques pour caractériser le plus finement possible le déficit de telle ou telle fonction cognitive. La conversation ­paraît parfois surréaliste, comme avec cette femme qui ne sait plus très bien si les chiens ont deux ou quatre pattes, mais Laurent ­Cohen reste bienveillant, imperturbable.

Pannes du cerveau : Quasiment sans équivalent en France, l’unité de neuropsychiatrie comportementale de la ­Pitié, qui comporte six lits, a été créée en 2013. « La frontière entre la neurologie et la psychiatrie varie selon les époques, mais les deux spécialités ont le même objet : les pannes du cerveau, souligne le neurologue. Aujourd’hui, du point de vue scientifique, il n’y a plus guère de limite entre les deux. Et des symptômes peuvent être communs, l’apathie par exemple. » Ces nouvelles approches en science peuvent aussi se prolonger dans tous les autres domaines humains grâce à la parole qui se parle…

Chanson-vivre-sans-amour

 

Les techniques du griot (chanter en marchant et transmettant) sont mises en valeur dans cette chanson. Ressentir que défile l’histoire vécue et que la présence du chant devient plus puissante qu’à l’ordinaire.

 

La-musique-soigne-les-cucurbitacées-en-bouches-du-rhône

Parler aux plantes ou leur délivrer des sons plaît à leurs formes matérielles. Elles y sont sensibles et répondent sensiblement. Nous prouvant à quel point l’art de parler (lorsqu’il existe) est une thérapie gratuite vraiment très sous utilisée.

Vidéo-:-problématique-sociale-du-scandale-richmeetbeautiful-on-s'est-tous-fait-manipuler

Qui connaît la tchatche et même sans avoir des informations, « sent » dans toute l’oralité que déroule l’humain -  s’il dit vrai ou non. Ce qu’il tente de dissimuler. Ses arrières pensées…et de décrypter l’ensemble…Un exemple, qui peut paraître extravagant (celui du lien), prouve, tout au contraire, que nous avons beaucoup perdu dans l’art « d’entendre » la parole des autres. Mais pas tout le monde ! Bienfaiteurs, les anticonformistes !

 

…………………….*****************************************

Faut vraiment aimer les mots ! Enfin…la sensation agréable de ne plus se sentir tout seuls ? Les langues vivantes ont beau sembler très éloignées, elles ont pourtant des racines très proches. Les pouvoirs actuels, si rétrogrades, ne veulent pas en entendre parler…de l’unité radicale ! Démonstration par l’absurde ? Tout le monde admet que nous ayons très peu d’ancêtres et ces ancêtres étaient communs qui créèrent toute l’Humanité actuelle. Et non une multitude d’ancêtres – et nous, nous serions tellement moins nombreux qu’eux. Tous les chiffres démontrent que l’humanité augmente en chiffres – donc à l’origine une humanité très restreinte, mise en commun. Et ? Et cette humanité très restreinte parlait toute des langues différentes, aucune langue commune au départ lorsqu’il y avait si peu d’humains. D’ailleurs Adam et Ève ne parlaient pas la « même » langue entre deux…Cette absurdité folle ; une humanité commune au départ et absolument aucune origine commune des langues toutes différentes dès l’origine – ne tient pas la route. Ce pourquoi il est INTERDIT de parler des origines. Oui interdit dans les statuts des sociétés de…linguistique. Tout accès collectifs aux raisonnements interdits. Et tous arraisonnements sur les humains et…le langage qui « appartiendraient » complètement à ces si peu humains entièrement incohérents. De tout ceci les langues se délient…

Faut vraiment aimer les mots ! Cela fait trop longtemps oui que la bêtise costumée règne…nous ne sommes plus seuls, nous ne sentons plus seuls, ces reliques d’un passé fini (ceux/celles qui croient diriger) sont bien en train de disparaître…

…………………………………….les mots ne les regretteront pas.

 

…………….…(à suivre)

……………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Oralité ou tous les gestes de la voix ?
les Formes qui InForment...

les Formes qui InForment...

Oralité ou tous les gestes de la voix ?
Les forces des formes chantées ou parlées...

Les forces des formes chantées ou parlées...

L'oralité reste l'arbre de la communauté. Tant de branches, tant de bourgeons, tant de graines...

L'oralité reste l'arbre de la communauté. Tant de branches, tant de bourgeons, tant de graines...

Le conte c'est ce que l'on conte - les calomnies n'y pourront rien changer...

Le conte c'est ce que l'on conte - les calomnies n'y pourront rien changer...

Oralité ou tous les gestes de la voix ?
oralité ou tous les gestes de la voix

oralité ou tous les gestes de la voix

Oralité ou tous les gestes de la voix ?
Oralité ou tous les gestes de la voix ?
Le son de la voix retranscrit en formes colorées et vibrantes

Le son de la voix retranscrit en formes colorées et vibrantes

qu’est-ce qui compte ?

qu’est-ce qui compte ?

Oralité ou tous les gestes de la voix ?

Les intentions des intonations (ascendantes ou descendantes) qui a l’air de poser une question ou qui affirme et ne s’interroge plus et le sait

Lorsque nous parlons bien – en voir plein la bouche plein le corps nous nous taisons bien comme repus

Muscler cordes vocales visage et langue ?

De la bouche des Sons, de la Langue en Cliquant sur, faire Claquer ses Lèvres, un peu de baisers. TMNA des EFFETS Sonores relaxants

La recherche sur l'oralité face au monde contemporain

Conserver l’entier patrimoine local, et l’oralité ?

Comment est née la parole ? Ce film met en parallèle les connaissances de paléontologues, d'anthropologues, de généticiens, de linguistes et de chercheurs en intelligence artificielle pour évoquer les hypothèses les plus en pointe, avec le recours de l'animation.

Tais-toi et parle - Morgan Zahnd

(…Radio ) - Notre invité du jour, le médecin Laurent Cohen, s'interrogera autour de la question suivante : «Comment lire avec nos oreilles ?» Comment explique-t-on que deux personnes qui regardent la même chose ne voient pas forcément la même ? Comment expliquer que parfois notre cerveau nous trompe ou, au contraire, nous surprenne par ses capacités ? Partons à la découverte des mystères de notre cerveau, en compagnie de Laurent Cohen.

Nous avons tout en nous afin de vivre notre désir de parler…dans le cerveau le langage relie toutes les zones cérébrales…Il s'intéresse aux processus qui sous-tendent le langage (décodage des la parole, compréhension et production des phrases, apprentissage des langues...) et utilise l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle pour explorer leurs bases cérébrales. Ses travaux récents ont portés sur l'identification du réseau cérébral impliqué dans l'analyse des phrases en constituants syntaxiques et sur les marqueurs cérébraux des différences inter-individuelles dans la capacité à acquérir les sons d'une langue étrangère.

Invité de la rédaction : Laurent Cohen, neurologue, au micro de Perrine Simon-Nahum. Il sort un livre « Comment lire avec les oreilles - et 30 autres histoires »

TRADITION ORALE - CHARDABAT MUSIQUE

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article