Le vital et la vitalité ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le vital et la vitalité ?

La vie, la nature, la nourriture sont les bases de la vie sociale. Ne pas en rester imprégnés chaque jour peut faire dériver très vite. Surtout si nous suivions les prétendus maîtres de ce monde (mais uniquement dans les médias si hautement délirants) qui ont perdu tout contact avec les réalités de base. Donc avec la vie sociale, sans laquelle pas de société du tout. Il nous faut, alors, à chaque fois, trouver la formule qui rattache le mieux collectivement au réel : nous en avons offert déjà un bon nombre. Celle de ce face à face, ici, avec les problématiques ? Le vital et la vitalité…

Méthodes de compréhensions nouvelles ? Commençons par la force des silencieux. Sans un mot, ils/elles se désistent, s’en vont, toujours sans explications…95 % des adhérents de la Rem- gouvernement sont partis en douce. Sans que nul ne s’en soit seulement aperçu…Alors pouvons-nous pressentir ce que ressentent des pays ? Oh que oui, oui, il s’agit, dans cette étape de se placer où sont le silencieux. Comment ? Tu as un ciboulot universel, tu peux le rendre quasi inutilisable avec de narcissismes stériles…ou – à l’opposé – te rendre impersonnel (pas d’ego), universel (pas de préjugés jugeant à l’avance), et sans opacités (intérêts inavouables et mensonges toujours plus tortueux)…Bref, tu expérimentes, deviens donc expérimenté, si affuté de trouver toujours le plus futé. Ici : tu donnes de ta vitalité et tu reçois clairement. Nous allons entrer ensemble dans ce qu’il y a de fantastique dans toute réception…Le respect fait gagner un temps incroyable, si tu voulais savoir ! Les populations, harcelées de culpabilisations, se sont trouvées à l’intérieur de leur…force intérieure (oh rien de politique, de médiatique, de parisien, de faussement intellectuel, de m’as-tu-vu, non - du très discret, mais déterminé jusqu’à l’os, bon sens et on ne me l’a fait plus, très tranquilles. Bon toi avec ta tête qui déploie ses filets de…réceptions, tu reçois tout ça en vrac (pas beaucoup à opter optique pour cette méthode si…prolifique…). Tu ne perds plus jamais de temps avec les conneries égotiques, oh que non, tu sais vite trier, mettre en liens, relier, activer, capter tout…eh bien ne nous fais pas languir. C’est quoi le ressenti…réel du pays profond (s’il y a soi-disant un état profond, les pays vont nettement plus loin dans ces…maturités !)… Donc 2 énormes lignes de forces ; plus de Paris centraliste

Plus de 5 ème République (ce qui ne veut pas dire Sixième – plutôt Première Démocratie réelle.)… Cela coupe d’un coup les délires non ?

<<>> *** Tout part des décentralisations : facile à saisir mais les médias déconnectés des ploucs parisiens ne le captent plus…de  grands mouvements de retour à la terre. Rien de néorural (encore une connerie bourgeoise), t’inquiète, juste du pratique…pratiqué !...Plus Pratique la campagne s’il y a les services publics, plus pratique de se faire des connaissances, plus, non plus, de ces bétons qui diffusent drue la chaleur la nuit et empêche de dormir…les métropoles perdent leurs attraits – tous les inconvénients et le désagréable y dominent…

Et puis plus de Capitale non …bien 3 bien Séparées : une politique où il n’y a aucun mais aucuns pouvoirs ni économique ni culturel, une autre culturelle mais là où la politique dévoyée ne peut plus…censurer et abuser de ses usages malsains…et, enfin, une économique où les lobbies sont pulvérisés, carrément interdits, refoulés…Cela Fonctionne tellement mieux sans eux (leçons silencieuses du confinement mais surtout pas…le confit dans ses mensonges à courtes vues tiens !). Donc plus de présidences 5ème République qui rendent ingérable la vie quotidienne. Donc plus de privatisations jamais, cela n’a amené que corruptions, conflits d’intérêts, politiciens qui «oublient» de déclarer leurs avoirs à la fiscalité (mais pas une fois, tout le temps), médias submergés de leurs…excuses à répétitions puisque continuant les très mêmes méfaits ils doivent encore et encore s’excuser, lobbies tellement enragés qu’ils en sabotent toutes gestions rationnelles des crises. Non ce privé du vice va vite dépérir car plus de république Centralisée, plus de capitale…séparée (cet été ils ne veulent plus que les vrais français y accèdent…leurs postures de séparatistes Irresponsables ne peuvent plus durer non ? Le pays ne leur appartient surtout pas !…)…Puisque ces derniers mois (savoirs silencieux !), le privé a amplement prouvé qu’il n’est que Chaos, incompétences extrémistes envers les populations, délires irrationnels, mensonges hyper concentrés, etc. (liste vraiment longue) et que les services publics – à la place - c’est vraiment sains, rationnels et sécurisants…Plus de furies par l’argent sale…Des exemples ?

 

…………………………..**************************************

78-sites-industriels-clés-en-main-un-scandale-environnemental-silencieux-!

Lorsque le Seul rapport du gouvernement avec la Vraie écologie c’est d’aider le privé peu légal à …contourner toutes les protections environnementales ? Oui que des décisions anti-écologiques ces derniers mois…une nette régression nationale sur tous les fronts à la fois…Par exemple ?... « L’association Notre affaire à tous sonne l’alerte : le gouvernement vient de dévoiler la liste de 78 sites industriels «clés en main», sur lesquels les entreprises pourront s’installer de manière accélérée (donc ni prudentielle, ni précautionneuse, ni respectueuse des populations – auxquelles toute honnêteté écologique contraint…Elles sont où les attitudes de …distanciations envers les intérêts trop cupides et trop particuliers ? Oui où…se distancier immédiatement des corruptions lobbyifiées !!), sans remplir les… démarches environnementales nécessaires (ce qui est un déni complet de justice…sabotages par le haut des enquêtes d’utilité publique !). Des centaines d’hectares supplémentaires vont être artificialisés au nom de la relance économique, selon un principe… dérogatoire qui risque de devenir la règle l’anti-règle.

Comment cette anti-écologie frontale se met en place (pas moins d’entreprises anti-écologiques mais, à la place, bien…plus !) ?…« Le travail législatif qui sape la protection de l’environnement : Le 8 avril, au beau milieu du confinement, un décret du ministre de l’Intérieur généralise à l’ensemble du pays un procédé que plusieurs départements du Pays-de-la-Loire et de Bourgogne-Franche-Comté expérimentaient depuis le 1er janvier 2018. Dans des domaines aussi larges que volontairement imprécis, les subventions publiques, l’aménagement du territoire, la construction, l’emploi, l’environnement, le « décret relatif au droit de dérogation reconnu au préfet » autorise désormais toutes les préfectures de France à… contourner les normes et les règlements de l’État par simple arrêté (donc à ne pas clairement respecter la loi, voire à la nier complètement !) lorsque la décision est « justifiée par un motif d’intérêt général et l’existence de circonstances locales ( sauf que…en aucun cas une cupidité privée, ne peut se faire passer pour un…intérêt général…les enquêtes d’utilité publique se vouant à protéger cet intérêt général, on ne voit pas comment en s’en passant complètement cet intérêt général serait…mieux défendu ?) ».

Autrement dit, les préfets ont à présent la possibilité d’exonérer certains projets, à leur seule discrétion, de procédures environnementales et d’études d’impact, autant de garde-fous qui permettent de limiter l’artificialisation des sols et la destruction de la biodiversité.”…La régression écologique est très nette – tous ces dispositifs sont très ennemis de l’écologie. Les masques sont vraiment tombés !... « Une consultation publique a été menée, sans que les habitants puissent savoir à aucun moment quelles entreprises allaient s’implanter sur le site, quelles seraient leurs nuisances, ou bien les risques de pollution. » Ce qui est si contraire avec la Constitution et l’égalité d’information de chaque citoyen…la CADA étant là pour y veiller. Ce qui s’insinue malsainement ? C’est que les illégalités s’installent partout en haut et que de telles irresponsabilités se prouvent passibles la justice pénale. La 5 ème république se noie dans la chute bananière…« C’est normal, aucun contrat n’était encore passé au moment de la consultation ! s’exclame la juriste de Notre affaire à tous. Le site du Carnet est un exemple emblématique de l’opacité qui préside aux projets de sites clés en main. »…Les illégalités sont absolument incontestables…Contourner ainsi le droit de l’environnement par les politiques mêmes – qui ne doivent plus dédiriger les pays dans de telles conditions – qui font tout pour… ne pas respecter les lois, pour n‘aider que les entreprises hors la loi, on se dit que leur règne est déjà…fini !

La-réalité-de-l'agriculture-française-ce-sont-des-hommes-et-des-femmes-qui-se-cassent-le-dos

Lorsque l’irrespect abusif envers les humains qui travaillent prouvent beaucoup de choses : « Comment, en glorifiant le made on France, «on promeut alors des marchandises qui ne sont pas produites de manière différente qu’en Espagne ou au Maroc ». Tout ce qui a pu hisser à la Qualité dans le pays est donc saboté par les plus jamais respectueux des lois néolibéraux…ils cassent tout et salissent le reste !!

Yann Prévost est avocat au barreau de Marseille et de Paris.

 

Frédéric Decosse est sociologue et chercheur au Laboratoire d’économie et de sociologie du travail du CNRS.

Reporterre — Qui sont les saisonniers agricoles aujourd’hui en France ?

Yann Prévost — Certains travailleurs sont sédentaires en France, qu’ils soient Français ou d’origine étrangère. D’autres viennent d’ailleurs pour compléter les effectifs, parce qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre en France. Dans ceux-ci, deux types de profils se dégagent : ceux employés dans des conditions tout à fait normales, qui viennent pour une mission et puis repartent. Et ceux qui ne sont pas en mesure de dire non à une proposition beaucoup plus floue. Ils sont souvent à la disposition d’une société intérimaire [étrangère] mais également des exploitants français et travaillent dans les conditions qu’on leur désigne, là où on leur dit, avec parfois des journées de plus de douze heures, des conditions d’hébergement déplorables et un salaire en-dessous du minimum légal, sans revendication possible. »…Ces abus seraient faciles à encadrer, à supprimer, à recadrer…puisqu’il ne faut pas oublier que ces mains d’œuvres sont demandées puisqu’il y a pénurie…donc imposer leur dignité est vraiment très accessible…

« Frédéric Décosse — Ce ne sont pas forcément des travailleurs agricoles au départ : certains sont passés par des jobs diplômés ou sont considérés comme une main-d’œuvre qualifiée. Le travail agricole, pour eux, c’est une descente sociale. Les Équatoriens par exemple ont quitté leur pays d’origine en crise. Une bonne part des travailleurs détachés équatoriens venus après la crise de 2008 étaient endettés jusqu’au cou. Voilà pourquoi ils acceptent de rester dans ce travail temporaire agricole, faute de mieux et malgré les mauvaises conditions d’emploi et d’hébergement.»

Des agriculteurs disent que la situation des travailleurs saisonniers s’est améliorée.

F.D — Les conditions de travail des saisonniers ne se sont pas améliorées et j’aurais tendance à dire que ça a empiré avec la concurrence exacerbée qui existe entre les zones de production, entre le sud de la France, le sud de l’Espagne, le sud de l’Italie et le Maroc notamment. Par ailleurs, la mécanisation dans le secteur a très peu avancé, parce qu’il y a accès à de la main-d’œuvre pas chère. L’arbitrage capital-travail est toujours le même : ça me coûte plus cher de mettre une machine que de mettre un homme au travail.

Depuis quand des travailleurs étrangers détachés peuvent-ils venir en France via des entreprises étrangères ?

Y.P — L’Union européenne se forme sur les piliers de la liberté de circulation des biens et des personnes ( oui au point où les arrêtés des masques par des maires peuvent être dits illégaux face à la supériorité du pilier de la liberté de se déplacer !) : par exemple, si je suis Espagnol, je dois avoir le droit de travailler partout. Depuis 1996, une directive européenne règle les questions de protection sociale minimale à la suite d’un scandale de travailleurs polonais venus sur un chantier dans un autre pays européen où ils n’avaient aucun droit. Depuis lors, à partir du moment où on travaille dans un pays, il y a des garanties minimales à respecter qui sont celles du pays d’accueil. D’autres peuvent s’ajouter, du pays d’origine. »…Si l’Europe se limite juste aux…lobbies et renie les contribuables qui contribuent à payer et faire vivre ce parasitisme il n’y a aucun…intérêt à persister dans cette claire escroquerie ?

F.D — Le secteur agricole s’est structuré comme ça. La constante a toujours été de sous-payer le travail : jusqu’en 1968, le salaire minimum agricole était inférieur de 30 % au minimum du régime général. Cette année-là, les accords de Varennes introduisent un salaire minimum commun à tous les secteurs de l’économie. On a alors créé des canaux de mobilisation de main-d’œuvre qui permettent de maintenir ce différentiel de salaire en jouant avec la législation pour que cela devienne possible. » Toutes les conditions existent objectivement pour un mieux vivre ce sont donc clairement les gouvernements qui s’y opposent ?…


Migrations-agricoles-démystifiées.pdf

intitulée « Migrations sous contrôle. Agriculture intensive et saisonniers marocains sous contrat « OMI ».

« Quel goût a pour vous le « Mangeons français », soutenu par le gouvernement et la grande distribution ?

F.D — Avec les circuits courts, il y a un argument écologique. On a l’idée que c’est plus cohérent et politiquement souhaitable de consommer ce que l’on produit à côté pour limiter les émissions de carbone et que ça favorise le tissu de producteurs locaux. C’est ce que les gens voient avant tout. Mais la plupart du temps, on a très peu d’éléments de contrôle là-dessus. C’est une forme de chauvinisme économique, une idéologie patriotique qui va du parti communiste jusqu’à la droite. Dans le contexte de la mondialisation, on crée des arguments qui permettent de mobiliser en France contre des pays qui produisent à bas coût. Mais on promeut alors des produits français qui… ne sont pas produits de manière différente qu’en Espagne, en Italie ou au Maroc. »…il n’y a donc aucune différence et c’est une publicité très mensongère ce Manger français si c’est intensivement injuste et pour les sols et pour les humains…

Y. P — Cette injonction a le goût d’une opération marketing qui surfe sur une vision romantique du monde agricole (depuis pas mal d’années la politique dévoyée ce n’est plus qu’une publicité. Sans les médias quasiment rien de ces inadaptés à la réalité commune ne passerait. Le monde serait vraiment… radicalement différent si la politique-que-Com’ n’était plus possible. Toujours plus de consciences le savent désormais…). Quand le ministre nous dit de revenir aux sources et à la terre, cela assouvit cette recherche d’authenticité. Ensuite, qu’il soit français ou non, le travail fourni dans les exploitations agricoles est un travail de forçat (manger dans ces conditions non c’est inacceptable !). C’est comme ça. Une fois passé le côté romantique «publicitaire», la …réalité ce sont des hommes et des femmes qui se cassent le dos, se brisent physiquement pour travailler… » Donc les faux médias, surtout parisianistes, ne disent plus jamais…les réalités telles qu’elles sont concrètement – la désinformation devrait aboutir à dessaisir qui désinforment des droits de « prétendre informer » !!

 La-renaissance-des-campagnes-va-se-poursuivre

 « Vincent Grimault dans son ouvrage : La renaissance des campagnes (juin 2020). Journaliste à Alternatives économiques, il a traversé le pays, de la Vendée aux Vosges en passant par la Drôme pour décrypter ce qui faisait les atouts de campagnes innovantes, attractives et souvent… plus pertinentes que les villes face aux défis écologiques à venir. » Ce qui remet à l’endroit tant d’idées fausses notamment diffusées par les médias si désinformateurs…Votre enquête au ton très optimiste bat en brèche plusieurs idées reçues sur les campagnes. Elles seraient par exemple au moins aussi bien équipées que les métropoles en termes de… services publics de base

Oui, c’est un peu provocateur de le dire comme ça, car il est indéniable que les services publics ont reculé ces derniers temps, davantage à la campagne qu’en ville. Mais on partait d’un niveau d’équipement par habitant bien plus élevé, et le « suréquipement » existe encore. Ce qui est très bien ainsi, car on ne va pas faire parcourir 70 km par jour à des enfants pour aller à l’école donc les classes doivent rester ouvertes même s’il y a peu d’enfants. Mais le résultat, c’est qu’un écolier en Lozère est mieux… encadré qu’un écolier dans l’Essonne, où l’on compte 25 enfants par classe contre 15 en Lozère. »…les paradoxes pleuvent et qui paraissaient les plus mal lotis ne le sont pas du tout en réalité…

Vous recensez de nombreux autres atouts de la campagne, qui attire de plus en plus d’habitants. Depuis la fin de l’exode rural dans les années 1970, les campagnes connaitraient une longue et discrète… renaissance démographique, écrivez-vous, avec notamment près de 5 millions d’habitants supplémentaires dans les campagnes peu denses entre 1968 et 2014. Ce repeuplement des campagnes est-il durable, alors qu’on répète souvent qu’à l’échelle mondiale, deux tiers de l’humanité vivra en ville en 2050 ? Ce chiffre impressionnant est lié à l’Inde, la Chine ou l’Afrique, qui connaissent le même exode rural que nous avons connu au siècle dernier (savoir replacer chaque élément du réel à sa juste place est très important si nous voulons que la société puisse enfin penser par elle-même. Ce qui est nécessaire pour toutes les cogestions venant des décentralisations…Ce blog a sans cesse fouillé les pratiques non diffusées et donc nous avons prévalu pour qui veut chercher une sacrée documentation de…référence ! C’est que les grands médias sont de réels ennemis : ils veulent penser…à notre place. Et symétriquement que nous ne puissions jamais penser – la preuve qu’ils ont bien tort !). Mais on est proche d’un pic… d’urbanisation en France. La renaissance démographique des campagnes va se poursuivre, j’en suis convaincu. Cela dit, comme me l’a dit un élu d’une zone rurale, ce besoin de nature peut servir de déclic mais n’est pas le moteur principal. Les familles s’installent à la campagne… s’il y a un collège à proximité, un club de sport, un cinéma ou un théâtre pas trop loin. Ces services sont importants en ville mais celles-ci ont fini par être… rattrapées par leur surdensité (il n’y a que trop d’inconvénients – les mêmes services à la campagne c’est bien plus vivable…). Nous avons atteint les limites de la concentration, qui devient …contre-productive (cela nous nuit plus que ne nous apporte de bienfaits..). Un autre élément de long terme qui me semble déterminant, c’est le réchauffement climatique : supporter les canicules dans des villes où le béton recrache la chaleur la nuit va être de moins en moins supportable.

« Parmi les 36 départements français les plus ruraux, les deux tiers ont un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale », rappelez-vous. Les Herbiers, en pleine campagne vendéenne où vous avez enquêté, détient le record national de taux de chômage le plus faible (4,5 %). Y a-t-il une recette généralisable à l’ensemble des campagnes françaises ? Un élément de succès récurrent là où je suis allé, c’est la capacité à faire… émerger des ressources invisibles (l’imagination prédomine et les technocrates inhumains n’en ont aucune…). Une ressource n’existe jamais par elle-même, c’est une construction sociale. Adolphe Sax, inventeur du saxophone, est né à Dinant mais n’y a vécu qu’un an : la ville a quand même tiré parti de cette « ressource » pour créer un millier d’emplois autour des instruments de musique. Aux Herbiers ou dans la Drôme, la coopération entre acteurs est également essentielle : producteurs d’huile d’olive, de lavande et secteur touristique se sont alliés dans la Drôme provençale pour marketer une offre touristique complète. Le fait que les gens se connaissent davantage à la campagne peut être un atout pour cela. »…se diviser n’apporte rien dans la proximité – qui s’assemblent obtiennent les effets multiplicateurs du Social que les technocrates devenus irrationnels ne veulent toujours à admettre…

Pour que les villes et les campagnes traitent d’égales à égales, le frein principal est-il l’inertie de nos imaginaires (faux, très faux – la vraie formulation est que des …imaginaires très neufs sont portés et apportés par des êtres dits anticonformistes—et que dans une idiotie totale sont censurés et non relayés c’est apports vitaux – qui font liens justement vital- vitalité)… ? Si les campagnes ont autant d’atouts que vous l’écrivez, pourquoi le discours décliniste et alarmiste sur le délaissement des zones rurales reste-t-il aussi prégnant (que chez les parisianistes archi ploucs qui prennent…bien trop de place, par rapport à leurs apports…microscopiques !)? --- Il y a un aspect performatif-halluciné dans le discours médiatique et politique pessimiste sur l’état des campagnes françaises. Les campagnes qui vont mal, ça existe, bien sûr. Mais on a tendance à généraliser et à considérer que les cas de campagnes qui réussissent sont des exceptions. Un indice de cet effet performatif du discours est pour moi flagrant dans le cas de l’école. Dans les écoles primaires, on voit que les écoliers des zones rurales sont aussi bons voire …meilleurs que les urbains (les ploucs lourdingues ont donc changé de bord…), ce qui est logique puisque le taux d’encadrement est excellent à la campagne. Mais en collège et lycée, le parcours des ruraux est beaucoup plus court, car les élèves ont intégré que les études supérieures n’étaient pas faites pour eux. J’ai moi-même grandi dans le Cantal, on me disait : « Paris, le journalisme, c’est pas pour nous… ». C’est une situation d’autocensure qui se rapproche de celle que connaissent certaines banlieues. » Tant de discours prononcés par de prétendus…modérateurs, faux températeurs, sont ce cette eau :  défaitistes et décourageants ils ne reposent sur rien (à combien oui combien ont-ils tant nuit ??). Ces personnages qui se permettent l’inacceptable (censurer sans jamais savoir) – réunissent donc toutes les conditions d’être expulsés pour toujours… »

 « L’État et les aides publiques restent aujourd’hui cruciales pour l’avenir des campagnes ? La protection sociale et le système des retraites sont le principal outil de redistribution en France. C’est un flux financier invisible et complexe mais essentiel : entre 2002 et 2006, 1,2 million de retraités ont changé de résidence. Ce sont ainsi 20 milliards d’euros qui ont été déplacés artificiellement chaque année par le mouvement migratoire des retraités. C’est énorme. Si vous voulez détruire les campagnes, baissez les pensions de retraites de 10 % (...) On a tort de trop se focaliser sur les résultats économiques et les capacités à l’export des régions. L’économiste Laurent Davezies a montré que sur 100 euros de richesses sur un territoire, seuls 19 euros venaient de la production agricole, industrielle ou des services exportés. Le reste, c’est le revenu des habitants, qu’il soit gagné sur le territoire ou en dehors, et les transferts de protection sociale. Remettre en cause ou diminuer les prestations sociales est ce qui menace aujourd’hui le plus les territoires qui restent encore fragiles. »…les réalités terre à terre sont donc trop écrasées par les complètement incultes technocrates (dont nous parlerons dans un prochain texte)…

Va-t-on vers une « nouvelle ère » de l’organisation spatiale de l’humanité, après l’ère nomade, l’ère paysanne puis l’ère industrielle urbanisée, comme l’écrit la géographe Valérie Jousseaume, que vous citez en conclusion ?

C’est une piste intéressante. Ce qui est sûr, c’est que le « monde d’après » dont on parle sera bien plus déterminé par le changement climatique que par la crise du Covid-19. Le monde fondé sur la voiture, l’avion, ultra-urbain et ultra-industriel s’est développé dans un univers où l’énergie était quasi gratuite et n’était même pas une donnée. Qu’une nouvelle ère émerge, post-croissance, avec moins de voiture, est à mon sens… cohérent avec une renaissance des campagnes. Le monde rural n’est pas condamné à dépendre de la voiture.  La majorité des déplacements à la campagne fait entre 1 km et 5 km. »…les centralistes, devenus les pires Inadapté.e.s au monde réel, nous cachent, sans cesse, donc l’essentiel (voir plus haut). L’essentiel revient sans eux…

……...……………………********************************

Les_pratiques_cocitoyennes_une_nouvelle_forme_de_distinction_sociale_

<<<>> ---- *** Les marchés ne résolvent rien mais empirent tout …(seuls les feignasses de cœur peuvent adhérer à la loufoquerie des marchés comme seule solution à tout – feignasses de cœur ouais ceux qui n’en ont rien à foutre des autres- mais nous n’en avons pas à faire de leur déchéance antisociale…fussent-ils les plus riches, ils ne répandent que hooontes et gênes partout…

« Si l’on passe de l’individu aux classes sociales, on peut constater que le mode de vie des plus fortunés est peu compatible avec une idéologie invitant à la modération et à la sobriété matérielle. Ce constat est d’autant plus vrai que les catégories aisées sont, en dépit des tentatives d’accroître l’acceptabilité environnementale de leurs modes de vie, à la fois celles qui génèrent le plus… d’impacts négatifs sur l’environnement et celles qui en…. subissent le moins. »…Ce condensé de jamais dits les condamne : c’est à eux de changer au maximum

*** Et leurs médias désinformateurs prétendent que ce sont les pauvres qui doivent faire Tous les efforts…mensonges éhontés – non se sont les Trop riches qui peuvent, seuls, inverser les courbes

** Qu’eux ne polluent pas : or 50 % au moins de toutes les pollutions ne viennent que du minuscule 10 % des Trop riches : là encore seuls ces Trop riches peuvent faire baisser significativement les courbes

Ils sont les plus anti-écologiques de planète…

 

……………………………leur style de vie doit changer Complètement

……………………c’est vital et essentiel pour le respect des vitalités…

 

…….……...…….…(à suivre)

……………………….……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

.. Que les grandes fraternité et sororité affective et mentale nous grandissent et nous nourrissent !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

couverture Erik Johansson …..ici seen this

couverture Erik Johansson …..ici seen this

Le vital et la vitalité ?
Le vital et la vitalité ?
Le vital et la vitalité ?
Le vital et la vitalité ?
Notre société se borne à voir la faune et la flore comme un immense vivier dans lequel nous pouvons puiser pour satisfaire notre bonheur et notre confort

Notre société se borne à voir la faune et la flore comme un immense vivier dans lequel nous pouvons puiser pour satisfaire notre bonheur et notre confort

L’agriculture d’après ? Elle fait comme si de rien n’était

L’agriculture d’après ? Elle fait comme si de rien n’était

Equateur, Bolivie, Paraguay, Nigeria... les travailleurs viennent de tous les pays pour remplir les champs français.

Equateur, Bolivie, Paraguay, Nigeria... les travailleurs viennent de tous les pays pour remplir les champs français.

Le vital et la vitalité ?
« Les statistiques publiques ont du mal à capter le phénomène de décroissance choisie par une partie de la population »

« Les statistiques publiques ont du mal à capter le phénomène de décroissance choisie par une partie de la population »

les Frigos Solidaires

les Frigos Solidaires

cultivez-votre-vitalite.fr….« C’est à la campagne que se trouve l’espace pour construire des sources d’énergie renouvelables »

cultivez-votre-vitalite.fr….« C’est à la campagne que se trouve l’espace pour construire des sources d’énergie renouvelables »

Reprenons l'ARCHI'BASE : Stocker, acheter en GROS et en Groupe

Alexandra Henrion-Caude - nouvel esprit grand et humain mis au jour par la bandémie…36 mn…

Interview de Jean Marc Jancovici - Le nucléaire est-il l'ennemi de l'écologie ? Démonstration implacable : dans le contexte actuel (l’urgence absolue) quel est le moins pire des choix ? A garder en mémoire vive !

Exit les acteurs de la grande distribution qui ne luttent contre le gaspillage alimentaire que sous l’obligation d’une loi. On tient vraiment à ce que les Frigos Solidaires soient installés chez des commerçants ou petites entreprises partageant nos valeurs d’échange, de solidarité et de lien social.

Le numérique et les territoires…

La 5G sur le terrain - David Bruno..27 mn…450 antennes installées en France

12 mn…Aujourd’hui, nous vivons dans un monde totalement isochrone où tous les discours, d’où qu’ils viennent, nous disent qu’il faut aller vite et ne pas perdre de temps. Changer de rythme, et pas seulement ralentir, est subversif car cela contrevient à tout un ensemble d’impositions. C’est là qu’on peut réinventer du lien social.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carlos 26/08/2020 09:56

Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un homme honnete suivit de son mail maitremagni@gmail.com voici son numéro de WhatsApp et appelle 00229 91919752 pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?

Cet homme m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.

Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.

(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.

C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son contacte : voici son numéro de WhatsApp et appelle
00229 91919752) voici son: email
maitremagni@gmail.com