Tout fourrer dans le même tout ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Tout fourrer dans le même tout ?

Le langage conserve un potentiel gigantesque inutilisé – nous allons en faire la démonstration. C’est qu’il faut cesser de n’être qu’apprentis à vie (juste répéter la nov’langue, par exemple, et sans passer à son après) …afin d’entrer dans le très vif du sujet. Soit ? Soit pratiquer la remise à l’endroit en toutes choses du langage complet. C’est ce que nous allons vivre ensembles…

<<<>> **** Par exemple, au lieu de n’être que du produit, être produit, devenir produit et blabla, soit l’illustration toute de la force du fric soi-disant incontournable - nous avons le «se» produit, qui se concrétise, arrive, parvient à arriver, a lieu, fait sa fête imprévue, et là c’est une toute autre paire de manches...le fric n’y peut quasiment rien dans «se» produire. Il ne peut exiger ma participation… spontanée et de tout cœur de personne : avec lui, tout ce qui est produit par ces arriérés associables ne l’est que contraint et forcés – pas du tout la fête quoi…Tandis que les artistes du «se» produire le font sans pas grand-chose de matériel ni d’argent : tout par la force de l’amour, du désir collectif et de l’ardeur des créativité… oui ça se produit magique… Sur cette même trame le  ça «se» passe évite le passe passif qui ne sert à rien. Et imagiter en ayant semé tant des textes semblables fait ses petits, ses émules… où… ouvrant complètement le fruit fertile qu’est un mot nous parvenons émerveillés vraiment dans la nouvelle civilisation. Un exemple dans ce texte très bien écrit !

Est-ce-qu'il-Se-passe-quelque-chose

 

« Comment savoir s’il se passe quelque chose ? Comment voir ce qui se passe ? Est-ce qu’il y a des choses qui sont censées se passer, qui le doivent ? Comment laisser opérer ce qui doit se passer pour que ça se passe bien ? L’œuvre de se passer travaille-t-elle à faire passer plusieurs choses ? L’œuvre de se passer en laisse-t-elle tomber certaines dans le passage ? (et c’est bien la franchise qui fait franchir tous les obstacles – dès que tu es franc tout entier, tout devient franco de port. Ressentir le passage c’est en devenir…Passager tiens ! Partie vraiment prenante…)… Les choses oubliées dans le passage, ou tombées là, sont-elles susceptibles d’être recensées et ressaisies par le prochain courant de se passer (la méticulosité de la démarche est vraiment à recommander – rien ne sera laissé dans l’ombre donc tout est déjà mis en lumière !!) ? Les courants de se passer s’annulent-ils ou s’alimentent-ils ? Y a-t-il des congestions, des tourbillons événementiels quand deux se passer se rencontrent ? Comment se passer de se passer (le summum non ? comme le comment économiser l’économie, s’en Passer entièrement ? Rendre visible – en peu de mots - ce que les pouvoirs très affaiblis ne peuvent plus… nous cacher. Le centre qui une fois impulsé va tout transmuter !! Le Transformation est déjà là dans les plis des mots – tout « s’y » passe déjà…) pour décrire les courants, les reliefs, les climats temporels ? Est-ce que se passer est le petit nom, le métonyme accidentel, du courant d’air constant dans le couloir du temps homogène et vide ? À brise de temps constante, se passer gonfle-t-il davantage les voiles des explorateurs ou des anticonformistes, des dérogeants ou des honnêtes gens ?

Est-ce qu’on peut décrire ce qui… se passe depuis ce qui se passe – comme voir la lumière dans la lumière, sentir la vanille dans la glace goût vanille, remonter la saveur dans la chips goût saveur, assister au printemps qui pousse dans le temps qui passe (déjà les poussettes poussent très bien non ? Dans le langage mis en…mouvement tout Concourt, court à une transformation majeure oui à ce que l’Humanité… passe à un niveau supérieur), déclarer la guerre dans la guerre déclarée ? Et, de là, est-ce qu’on peut en venir à penser que ce qui se passe a un sens, veut dire quelque chose qu’il faudrait comprendre parce que ce qui… se passe est le signe que quelque chose …se produit ou que quelque chose arrive et dit ce que je suis en montrant où …j’en suis ? Est-ce que ce qui se passe (passages des relais, ….relayer l’essentiel, soit les vrais textes, passage des infos, passage des secrets, passage des mots d’ordre, passage des raisons de tout changer, passages mêmes des passants…) laisse des traînées, des références pour la pensée, des cailloux pour le retour (à la normale, chez soi, à soi) – comme la lenteur des nuages à se déliter, à se dissiper, à se recomposer, laisse des traces à penser sur la célérité des sphères ? »... Très belle fin, chute magnifique. Plus nous sommes proches des essentiels, plus les splendides images sont là …

« La parole est claire, l’information est transparente. Si quelque chose se passe, c’est sûrement que ça peut se passer. (il suffit d’une fois et tout devient …à suivre, tout peut suivre puisque ça a passé. Percée définitive. La victoire est déjà bien là, il fait la Vivre maintenant…)… Nous croyons sans bienveillance aux discours, d’où qu’ils viennent et quoi qu’ils nous disent. Ils veulent dire ce qu’ils disent, ça rassure (oui mais Qui les écoutent se trouvent aux …écoutilles des grandes découvertes ?). Les causes, elles, mobilisent ; les effets sollicitent (c’est mieux, en effet !) Les questions ont le souffle court. Nous voulons bâtir une France du mérite, du travail, une France des opérations intérieures. Ce soir, je pose des règles neuves, de nouveaux interdits, et nous formulons qu’il y a des contrôles. Enjoignons-vous. Ne nous relâchons pas. Déconfinons-vous en douceur (ce sont les pensées qui sont…Confinées, pas les êtres voyons…donc confiner les libertés cela n’existe pas…), et disposez-vous à la joie (et les… prédisposés alors ?) toute neuve d’être en liberté retrouvée.

En matière de ce qui passe, est-ce que ce qui circule est distinct de ce qui véhicule ? Est-ce que le cours ( le cours courant n’est pas dans ce qui discourt mais dans ce qui…concourt…et donc le Courtisan, si court si court… terme, sans terminologie, a perdu…dès le départ tiens ) des choses véhicule ce qui se passe, ou est-ce que les choses qui se passent en constituent le cours (se les passent les unes les autres, les unes aux autres !!)? Est-ce que ce qui se passe forme une forme courante et cohérente circulant gentiment (la circulation peut être… Circulaire, le Sens demeurent Directionnel, VA DOC quelque part !) en s’étirant à l’infini, de sorte que rien n’a jamais fini de se passer tant que quelque chose continue de se passer ? Ou est-ce que ce qui se passe est le courant de toutes les formes, quelles qu’elles soient ( en effet – la forme inForme et fait même elle offre la formation de l’inFormation (ce qu’il faut savoir et Comment le savoir afin de tout comprendre)…Qui est vraiment ‘‘dans» ce qui SE passe peut seul nous informer…en vrai…l’autre (même surpayé), n’est qu’un roquet perroquet, qui ne comprend Rien à ce qu’il dit…tristes sires comme il va bientôt être …dit !), un torrent boueux, joyeusement dissipé, qui charrie tout ce qui s’y jette à l’allure de ce qui entend se passer-…(à autre chose, enfin…) ? Et alors est-ce que se passer, c’est s’y passer (y passer ! Tiens, qu’est-ce que tu… attends, moule collée à ton rocher ?) – dans le courant – ou est-ce que c’est seulement, cas rare qui justifie qu’on considère que quelque chose se passe, incidenter le cours, le dévier ou le faire dévier ? »…Très bien formulé ce il y a un avant et un après de tel textes. Car ? Le grain de sable peut devenir Tout le sable. Tout la sable et le mouvoir comme un seul homme (…ou femme serait-ce mieux ?). Le sur-avantage stratégique du grain de sable, il peut se mouvoir, bouger, comme il veut, comme ça lui chante, comme l’évènement le désire…avec elle/lui tout Se passe bien… les passages ont vraiment toujours lieu, déjà des millions d’authentifiés. Oui ? Ensuite suite ?

****** Ne pas omettre le « Le vécu blog » (qui prédisait exactement ceci…) et (pour faciliter les recherches) profiter de la rubrique « Corps des langages » ici…Dont tant de textes-trames, tant de textes modèles (comme un modèle de vêtement, de quoi que ce soit, reste prêt pour les échanges…d’usages, les seuls Respectueux de l’humain !

/quoi-quoi-que-que-quoique...

Quel qu’un serait quelqu’un, à l’unité près ? Que un, que une…Personne n’est quelqu’un, un, mais quelqu’un reste une personne, avec une… personnalité, une particule particulière, une individualité renforcée ? Quoique quoi ? Que découvrons-nous là ? Oui rester coi coince quoi ? Encore que ! Le quoi comme coincé en quelle conque ?

Pourquoi-pourQuoi

Le tendu pourquoi, matériellement tendu vers quoi, et s’arrondissant en le doigt sur la gâchette de pour – dit toute une philosophie de… l’existence. En n’y répondant pas d’ailleurs. D’ailleurs, ce n’est pas pourqui, pourque, tous mots qui actionnent l’action…mais bien le pourquoi (pour---quoi !) du fond des…choses. Pas des humains, hurlupe ce mot qui ne demandait qu’à naître et pourquoi…bon, répondons un peu mieux à l’ultimité qui revient à chaque pourquoi…L’(ulme c’est e Quoi !!  

Dire-jamais-mais!

Mais jamais ce n’est jamais c’est mais. Oui les formules d’incertitudes qui nous en rendent si sûrs et certains ? Pour nous la logique loge tout, absolument tout, même ce que nous ne comprenons pas encore – et comprendrons un jour ! Comme dire jamais mais… Mais on a dit maison. Le logis est dans le langage approché de manière désintéressée…ce texte va nous offrir un avant goût de cette merveille où tout veille !

Quand et où ? Tout de suite et oui à la suite de tout bien entendu (et lu)…Les adverbes de fréquence admettent que notre participation complète est requise : que tu fréquentes de manière fréquente, ce qui est classé dans « fréquence »

Comment-nommer-sans-nom-?

Lorsque le NOM devient tout…puisqu’il se verbise, se verbalise balise, se rend verbe en nous offrant NOM-mer…sans nom rien qui nomme alors ? Ce texte, par exemple, nous offre si gratuitement le Tout début, l’origine, le commencement, le Point de départ de quelque chose de radicalement neuf…Une nouvelle civilisation ou nous vivons Déjà…tous les textes en sont le fidèle Récit non ? Alors qu’est-ce que tu attends pour venir nous y adjoindre joindre ou rejoindre à ton choix ? Qu’as-tu encore à perdre à stagner dans leurs faussetés ?

Toujours-c'est-tous-les-jours

Le langage n’existe pas pour que des linguistes …viennent nous expliquer ce qu’il veut dire. L’échec d’un tel simplisme est complet. Pourtant, les chercheurs désintéressés, passionnés par ce mystère, sont bien en train de réussir, eux. Comment dire tant de choses en peu de mots ?

 

………………………………….**************

« - J’y arriverai jamais, m’sieur

-- Tu dis ?

- J’y arriverai jamais /

-Où veux-tu aller ?

- Nulle part ! Je veux aller nulle part !

- Alors pourquoi avoir peur de ne pas y arriver ?

 - Ce n’est pas ce que je veux dire (p. 115 - Daniel Pennac – Chagrin d’école - 2007) ». Et l’épluchage intégral de ce que « l’on veut dire (mais tu as peur de Y en fait ! …et c’est quoi cet Y où tu n’arrives jamais ?, etc.)…Oui ce sens acculé, coincé, mis dans ses ultimes retranchements nous dit carrément tout. Patience est alors science splendide…Il faut vivre de a à z l’expérience complète pour l’admettre. C’est même ce à quoi – et en commun – l’école-décolle devrait servir. Or y sont diffamés de cancres, de hors sujets, de rêveurs, et autres, celles et ceux qui s’y…mettent et à fond avec tant de bonnes raisons. N’est-ce pas paradoxal ? « Nous allons donc faire la chasse aux pronoms flous. Ces mots énigmatiques se présentent comme autant d’abcès à vider (p. 117 – ibidem) »…les maux grammaticaux sont des maux sociaux, en réalité…Ils servent à cacher un maximum pas à expliciter (ça sert à rien de toute façon !) et « dans ta bouche, maintenant, il sert à quoi le verbe «servir» (p. 119 – ibid.). Il sert à débusquer les salopards, ceux qui salopent tout, salissent les humains de leurs trop de méchancetés et d’inaptitudes flagrantes (qui foutent des règles partout c’est parce qu’ils n’ont Aucune vie intérieure, ne savent même pas qu’être heureux existe et que le bonheur suprême c’est le…Collectif !!). « Les grammairiens n’accordent qu’une valeur imprécise à ces pronoms adverbiaux (y en ça pour rien). Eh bien précisons, précisons (p. 117 – ibidem)…Oui ces mots qui pourrissent la vie (ces mystérieux agents de …désincarnation – afin de ne rien vivre en direct, en somme – de ne plus rien Ressentir, sensibles, sensuels Et sensés (si sensés qui utilisent tous leurs sens…sensés ils le sont tous !) afin de ne jamais répondre «Présents !» (avec présence d’esprit, c’est sûr) aux événements…. « ces mots capitaux que nous utilisons mille fois par jour, sans y penser…oui ces pronoms adverbiaux si pratiques, trop pratiques afin de noyer le poisson, les poissons, dans une conversation épineuse. Et quoi en faire alors ?

 Et bien justement : « d’où ma résolution de professeur : user de l’analyse grammaticale pour nous ramener (ramener les élèves et lui, le prof) ici maintenant, afin d’Y éprouver le délice très particulier de comprendre ), ramener pile poil vers le à quoi SERT un pronom adverbial, un mot si Capital, sinon afin d’égarer les recherches du sens (p .121 – ibidem) »…et ce qui entrepris ensemble (forte participation joyeuse et spontanée des ex-élèves) obtient un moisson inattendue…Ne passons pas sur ce « L’argent n’Y sert à rien »…encore moins sur cette mise en Situation (les faits quotidiens qui servent de départ… afin de cerner ce que l’on voudrait nous éviter de penser, de ressentir, oui d’imaginer). La mise en Situation des mots …élucide tout…Par exemple ?... «Tant que nous continuerons à accorder une valeur différente selon la couleur de leur peau, nous souffrons de ce que Socrate appelle le mensonge dans les profondeurs de notre âme. » (Jan Hofmeyr- Premier ministre d’Afrique du sud en 1946)…Remplacer couleur de leur peau par… couleur de leur portefeuille, couleur des préjugés et des aveuglements, couleur d’appartenance anti universelle à une caste qui nous prive de toute vie…collective, etc.

 Et vous ressentez à quel point les racismes des sommets sont les PIRES de tous…que jamais des hyper racistes néolibéraux (si aveuglés par les monceaux de leurs préjugés et idées toute faites) ne… doivent gouverner, que ce sont eux les véridiques Casseurs déconnectés des lois républicaines comme des savoirs-vivre démocratiques par le…fanatisme violent de leurs délires…si HORS langage !!

Et suivant la découverte de « vous êtes la matière même de toutes nos matières (p. 124 - Daniel Pennac – Chagrin d’école) » sont attaquées par matières (grammaire, littérature, lecture, éléments de langage) tous les lieux de manipulations, d’obscurcissements des consciences, de trucages et tromperies des marketings scandaleux. Excellents procédés : c’est par le concret des situations rencontrées, rendues familières en très peu de gestes, que les contre-offensives contre les pouvoirs commencent de bien les vaincre…(dans un prochain texte nous verrons comment les Marques «vous prennent la tête, mais en même temps…votre argent, vos mots (…retournés contre vous), votre corps devenu leur uniforme trop visible (qui vous transforme en leur…publicité vivante gratuite !) » (p. 228)…pendant que le crétin fini te dit ne me prends pas la tête…alors que tu veux…la lui rendre !

<<<>>----« Faits de mots, tout autant que vous êtes, tissés de grammaire, remplis de discours, même les plus silencieux ou les moins armés en vocabulaire, hantés par vos représentations du monde, pleins de littérature en somme, chacun d’entre nous, en fait, le reste même sans s’en rendre compte (p.124 – ibid). »…La prise de conscience (s’en rendre Compte…obtenir tout des comptes, se rendre maîtres et possesseurs des comptes etc.) débutant, commençant la grande Libération…si proche non ?

……………………....*************************

<<>>> ***** Puisque… « Pourquoi craint-on autant les écrivains ? C’est parce qu’ils se mettent volontiers du côté des perdants de l’histoire. Et celui qui donne la parole aux vaincus remet en question la victoire (Günter Grass). » Remet en question la victoire…

……….….  qui n’est donc pas si victoire que cela ?

C’est selon l’angle de perception,  c’est suite à un refus si apeuré de procès englobant cette trop prétendue victoire (qui n’est en fait que verbeuse, que d’arnaques médiatiques de radoter en monologues assénés répétitivement – mais « n’est » la fake victoire ni dans le concret, ni dans les replis sociétaux, ni dans le tissu du quotidien…ni dans les têtes et ni dans les cœurs il n’y a cette victoire

Pour nous dans le langage il y a Déjà complète défaite (et quoi qu’elle fasse) de la Bourgeoisie et de sa pitoyable oligarchie vraiment trop…inculte pour durer ! Si Dé-passée par ce qui passe Et se passe…

 

…C’est là que tout SE passe…et aura été passé, peu à peu, pour que….cela…

………………..se passe en définitif, tiens !

 

..………(à suivre)

…….…………………………….......%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

          Que la vaste offrande de gratitudes au monde entier nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

 Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui ne prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

couverture Erik Johansson …ici - de Swapdream…pinterest

couverture Erik Johansson …ici - de Swapdream…pinterest

Est-ce qu’il se passe quelque chose ? Antoine Hummel

Est-ce qu’il se passe quelque chose ? Antoine Hummel

tout ira bien oui Sans eux, eux les faux dirigeants…

tout ira bien oui Sans eux, eux les faux dirigeants…

Tommy Ingberg

Tommy Ingberg

Notre société (dévoyée et corrompue par des médias Délinquants) se borne à voir la faune et la flore comme un immense vivier dans lequel nous pouvons puiser pour satisfaire notre bonheur et notre confort

Notre société (dévoyée et corrompue par des médias Délinquants) se borne à voir la faune et la flore comme un immense vivier dans lequel nous pouvons puiser pour satisfaire notre bonheur et notre confort

L’argent sale ensauvagé va être vaincu ?

L’argent sale ensauvagé va être vaincu ?

du manque de danger ( dans le monde) et en chiffres de la Covid 19…

du manque de danger ( dans le monde) et en chiffres de la Covid 19…

Hong Chen

Hong Chen

Chin Leong Teo

Chin Leong Teo

Tout fourrer dans le même tout ?
Chin Leong Teo

Chin Leong Teo

...faire le point de...départ....

...faire le point de...départ....

Erik Johansson....le dit mouton contient et retient les loups...

Erik Johansson....le dit mouton contient et retient les loups...

Amassada 2019 – 2020 - entailler un peu plus le grand récit falsificateur « du changement pour que rien ne change »….Ces objets cinématographiques intempestifs sont alors des armes pour de vrais débats…Plus nous saurons parler entre nous plus tout se transformera !!.

"Si on ne profite pas de cette situation incroyable pour changer, c’est gâcher une crise"… Bruno Latour…23 mn. Même des propos un peu crispants peuvent aboutir à une amélioration de conditions objectives d’améliorations….

Se frotter au maximum d’expériences…La vie au-delà du mental

Daniel Pennac, prix Renaudot pour son roman ''Chagrin d'école »

J’y arriverai jamais, m’sieur…puis le «en» perverti démasqué en l’opinion des adultes sur ceux qu’ils nomment (comme ça, frivolement) de cancres mais sans jamais le…démontrer, d’après le …point de vue de ces cancres mêmes…Résultats : de prétendus bons  élèves se prouvent des cancres antisociaux dès qu’ils se prennent à diriger, devenant ainsi très nuisibles…Tandis que ces faux cancres (de l’école) débrouillent tout le monde des pires situations, se prouvant collectivement très bénéfiques. Et ? En aucun cas la situation scolaire ne doit donner DES DROITS pour la suite de sa vie…surtout des droits contre les autres

« L'enfant-client dans la société » ne doit être plus que « cela » (le consommateur type…) dans l’école. L’école ; qui contrairement au Droit express, le martèle sans cesse afin de le corrompre en ces conduites insensées qui Cassent et la Nature et la civilisation humaine…N’est-ce pas, là, la pédophilie économique capitaliste dans son horreur inadmissible ?

56 mn…Valérie Masson-Delmotte, climatologue, changer les mauvaises habitudes des trop riches ! Les pires des pollueurs et destructeurs de la nature…les plus grands dangers planétaires actuels…mais que font les médias irresponsables et immatures à ne pas l’admettre ??

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article